Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 12:03

Lundi 8 novembre 2010 – Billet 2200 » Photo DR

Les articles sur le Rotary sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

1 000 euros pour L’Oasis fleurie

ROTARY CLUB L’association saintaise "L’Oasis fleurie" a reçu un chèque de 1 000 euros du Rotary club de Saint-Jean-d’Angély.  

20101104 Rotary Oasis fleurieEn juin dernier, le Rotary-Club a organisé, en l’église Saint-Jean-Baptiste, un concert choral avec le concours de Chorus 17, l’une des formations les plus réputées du Poitou-Charentes. Grâce au soutien des commerçants locaux et au public de mélomanes, le résultat de cette soirée a été offert à L’Oasis Fleurie, association qui gère la maison d’accueil des familles de malades hospitalisés, à Saintes.

Jeudi 4 octobre, la présidente de L'Oasis, Michèle Jardel, accompagnée de sa trésorière, Béatrice Baumann, a reçu un chèque de 1 000 euros des mains de Véronique Loridan, qui présidait le Rotary angérien l’an passé, et de Thierry Boussereau, son actuel président (notre photo).

Les deux responsables de L’Oasis ont rappelé les activités de leur association, qui assure plus de 500 nuitées par an au prix modique de 19 euros, et dit combien ces dons sont importants pour la poursuite de son action. Ainsi, les 1 000 euros offerts par le Rotary serviront en partie à l’achat d’une nouvelle centrale à vapeur, un outil indispensable, les bénévoles de L’Oasis assurant elles-mêmes le blanchissage. 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 22:10

Mercredi 30 juin 2010 – Billet 1909 » Texte et Photos ©Serge Hirel

Les articles sur le Rotary-Cub sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Luz Sanchez-Richardson

nouvelle présidente

CLUB INNERWHEEL DE SAINTONGE Mardi 22 juin, Anne-Marie Petitjean a transmis la présidence du club Innerwheel de Saintonge à Luz Sanchez-Richardson, qui occupera cette fonction jusqu'à fin juin 2011. 20100622 innerwheel passation pouvoir 769-blDe gauche à droite : Luz Sanchez-Richardson, Anne du Parc et Anne-Marie Petitjean. (PHOTO DR)

Agréable soirée, mardi 22 juin, au restaurant angérien « Le Scorlion », où, en présence d’Anne du Parc, Gouverneur du District Aquitaine-Charentes, était prévue la passation de pouvoirs - en toute amitié - entre Anne-Marie Petitjean, présidente 2009-2010 du club Innerwheel de Saintonge, et Luz Sanchez-Richardson, une autre Angérienne, qui occupera cette fonction jusque fin juin 2011.

Le club Innerwheel de Saintonge réunit épouses et amies des membres des Rotary-Clubs de Saintes, Pons, Matha et Saint-Jean-d’Angély. Avec pour devise « Service et amitié » les 3 715 clubs Innerwheel du monde entreprennent des actions dont les objectifs sont identiques à ceux du mouvement rotarien : la paix, la solidarité, l’entente entre les peuples.

Amitié et solidarité

Avant de remettre le collier, symbole de la présidence, à la nouvelle élue, Anne-Marie Petitjean a dit « tout le plaisir » qu’elle avait eu à vivre cette année. « Je vous remercie de votre confiance, de votre générosité, de votre formidable dynamisme », a-elle déclaré. Puis Luz Sanchez-Richardson  a donné un aperçu de son programme d’actions : une après-midi « Thé, Tartines et Confitures », un tournoi de bridge, mais aussi une soirée théâtre, une visite au château d’Yquem, des dîners-conférences, de l’initiation à la danse,… Sans oublier, bien sûr, une présentation de la Colombie... dont elle est originaire.

La nouvelle présidente s’est aussi engagée à œuvrer en faveur d’œuvres de proximité, tout en jetant un regard particulier à la recherche sur l’autisme et sur la maladie d’Alzheimer. « J’espère que nous allons tisser des liens d’amitié de plus en plus forts », a-t-elle conclu.

Enfin, avant le dîner, Anne du Parc, membre du club saintongeais - elle demeure à Migron et est l’épouse d’un Rotarien angérien -, qui termine, elle aussi, son année de gouvernorat, a dit combien elle avait apprécié « l’amitié manifestée par tous les clubs du District ».

Elle a rappelé qu’ensemble, ces clubs avaient réuni 38 000 euros pour répondre à l’appel de celui de La Rochelle en faveur des victimes de la tempête Xynthia. « Nous allons faire de même pour celles du Var », a-t-elle annoncé.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 10:57

Mercredi 30 juin 2010 – Billet 1905 » Photo ©Serge Hirel

Lire l'article de pésentation

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Chorus 17 a enchanté le public

avec Verdi et Puccini

CONCERT CHORAL DU ROTARY-CLUB - Vendredi 18 juin, à 20 h 30, le Rotary-Club de Saint-Jean-d’Angély a proposé une soirée musicale exceptionnelle autour de Puccini et de l’opéra italien. Les bénéfices de ce concert vocal sont destinés à « L’Oasis Fleurie », maison d’accueil des accompagnants de malades hospitalisés à Saintes.  

20100618 concert rotary chorus17 pucciniLes mélomanes angériens et de la région étaient à la fête vendredi 18 juin. Ils ont profité d’un concert choral exceptionnel en l’église Saint-Jean-Baptiste, organisé par le Rotary-Club.

Chorus 17, fort d’une centaine de voix, s’était déplacé gracieusement pour offrir l’une des toutes premières auditions publiques des œuvres que son directeur, Jean-Yves Gaudin, a inscrites au répertoire pour 2010.

Soutenue au piano par Elodie Le Droucpéet, la chorale a d’abord donné quelques-uns des chœurs les plus connus de l’opéra italien, notamment le « Chœur Triomphal » d’« Aïda » et le « Chœur des réfugiés Ecossais », de Verdi, puis a consacré la deuxième partie de la soirée à des extraits de la « Messa di Gloria », de Puccini. Une œuvre de jeunesse du compositeur de « La Bohême », qui, bien que de caractère religieux, surprend par ses accents profanes, ses mélodies presque enjouées, la fraîcheur inhabituelle de son écriture.

Le public, qui a également apprécié les présentations bien tournées de Mireille Gaudin, a été enchanté de cette soirée, qui lui a permis de surcroît de faire un geste en faveur d’une belle association, « l’Oasis Fleurie », qui gère la maison d’accueil des accompagnants de malades hospitalisés à Saintes. Sa présidente, Michelle Jardel, l’a présentée en quelques mots avant le concert, après que Véronique Loridan, au nom du Rotary-Club qu’elle préside, ait remercié les choristes et le public de leur présence.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 06:31

Mardi 27 avril 2010 – Billet 1753

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - ROTARY CLUB

Du Salon aux salons

20100423 salon auto 2370 autos

20100423 rotary aff salon auto 2238Organisé par le Rotary-Club, le Salon de l’Auto et du Loisir a attiré, vendredi et samedi, de nombreux visiteurs. En clôture, Rotariens et commerçants ont fait la fête dans les somptueux salons de l’Hôtel de Ville, qui n’avaient pas connu pareille ambiance depuis bien longtemps.

 

» Texte Serge Hirel - Photos ©Bernard Maingot

 

20100423 salon auto 2373 tondeusesUn vendredi un peu maussade, mais sans pluie. Un samedi ensoleillé et chaud. Quelques animations spectaculaires et populaires. Et des exposants en grand nombre qui présentent une gamme de produits de qualité et quelques bonnes affaires. C’est ce cocktail qui a permis la réussite du Salon de l’Auto et du Loisir organisé, le week-end dernier, par le Rotary-Club, au profit de la recherche contre les maladies du cerveau. Plus importante en superficie que celle de l’an dernier, la manifestation s’étendait sur la place de l’Hôtel-de-Ville et la place François-Mitterrand. Près de deux mille visiteurs en ont parcouru les allées, cherchant ici un conseil, découvrant là un nouveau matériel… 

20100423 salon auto 2372 autosChacun  a comparé aussi prix et performances de la centaine de voitures d’occasion présentées ou rêvé de tondre la pelouse avec l’un des robots qui, ronronnant, parcourait une moquette -verte bien sûr- avec la régularité d’un métronome. Des offres intéressantes, il y en avait dans tous les autres stands, du marchand de pneus au vendeur de mobil homes, en passant par les caravanes, les vélos, les quads, les remorques… Sans oublier la location d’engins ou l’agence de voyages.

La pétarade des vieux moteurs 

20100423 salon auto 2369 tracteursGrand succès également pour les vieux tracteurs de Joël Moreau, de Coivert, et de Victor Junqua, de Saint-Pardoult, sagement alignés devant la mairie, leurs propriétaires attirant le promeneur en mettant en route, de temps à autre, l’un des engins plus ou moins pétaradants. 

20100425 salon 2424 dominique castel-blDominique Castel et son père, en vrais « pétrolophages », ont fait de même, les moteurs rétro (1914 et 1923) qu’ils exposaient ajoutant l’odeur de pétrole au bruit caractéristique de ces ancêtres encore en état de marche.

20100425 salon 2439 bernard faure-blQuant aux voitures à pédales, comme l’an dernier, elles ont été très entourées, chacun admirant la précision du travail de restauration de Bernard Faure. 

2010 salon 2396 panneaux education jeunes      

20100425 salon 2445 circuit bike-blLe stand de la section BMX de l’Union vélocipédique angérienne a reçu, dès le vendredi matin, de nombreux jeunes sportifs, notamment une bonne centaine d’élèves de l’école Joseph Lair. 

20100425 salon 2446 village securite-blLe samedi, les matériels de la gendarmerie, de la Sécurité Routière et de la Prévention Routière attiraient les visiteurs grâce à de nombreuses démonstrations et animations. 

20100423 salon auto 2365 stand VBLQLe tout était complété par trois chalets confiés à Alcool-Assistance, à l’Office de Tourisme et au Comité de jumelage Vals de Saintonge-Louisiane-Québec.

Bref, un bien beau salon, marqué, le samedi matin, par une visite officielle insolite : avant de faire le tour des exposants, Paul-Henri Denieuil, entouré de nombreux Angériens, a admiré le travail d’équilibriste des sapeurs-pompiers qui ont posé quatre grandes oriflammes jaunes et bleues -les couleurs du Rotary- en descendant en rappel le long de la façade de l’Hôtel de Ville. 

20100425 salon 2415 pompiers oriflammes-bSamedi matin, la grande échelle étant indisponible, les pompiers ont accédé à la façade de l’Hôtel-de-Ville par la fenêtre d’un clocheton et ont pavoisé la façade de quatre oriflammes pour annoncer le bal Bleu et Or organisé le soir par le Rotary-Club dans le salon d’honneur. 

20100425 salon 2418 pompiers oriflammes-bLa famille est sportive : Rebecca descend la façade et son père Jean-Louis fait du vélo deux photos plus bas. 

20100425 salon 2432 velo phd-blLes élus ont essayé les nouveaux moyens de locomotion. Le maire Paul-Henri Denieuil  a commenté que ce vélo à deux pédales obligeait à rester debout comme sur la trottinette de son enfance, car il était… sans selle. 

20100425 salon 2431 remuzeau velo-blJean-Louis Remuzeau n’est pas reparti en vélo à sa mairie de Varaize. 

20100425 salon 2426 robot phd-blUne tondeuse-robot

Un pneu très XXL 

20100423 salon 2381 pneuComme l’an dernier, Francis Jauneau avait vu grand pour le Salon de l’Auto. A la veille de la manifestation, le représentant à Saint-Jean d’Angély du Réseau européen des pneumaticiens conseils est allé à Limoges pour y prendre livraison d’une des attractions les plus spectaculaires de la caravane publicitaire du Tour de France : un C3 surmonté d’un énorme pneu, qui, vendredi et samedi, devant la salle Aliénor-d’Aquitaine, signalait la présence de Jauneau Pneus Service.

La convivialité après le désaccord

Objectif de la manœuvre des sapeurs-pompiers : annoncer le Bal Bleu et Or, organisé, le soir même, dans les salons du premier étage, par le Rotary-Club et l’Association des commerçants et artisans C2A. Une quasi-première puisqu’un tel événement n’avait pas eu lieu en cet endroit prestigieux depuis plus de trente ans !

20100424 rotary aff bal bleu or 2237Ce fut une chaleureuse et très agréable soirée de clôture, animée par l’excellent orchestre  régional CDM, dirigé par Jacques Petit. Quant à l’ambiance, que l’on pouvait craindre tendue en raison du désaccord d’un certain nombre de commerçants avec l’instauration d’une zone piétonne dans le cœur de ville et l’installation de parcmètres, elle fut, au contraire, au beau fixe, certains de ceux qui avaient manifesté le matin, lors de l’inauguration de ces travaux, s’entretenant avec le maire autour d’une coupe de champagne. Une nouvelle preuve que la musique adoucit les mœurs et qu’à Saint-Jean d’Angély, pour peu qu’on engage le dialogue, la sérénité l’emporte toujours sur l’affrontement. 

20100425 salon 2491 tracteur debauche-blAllez, on rentre !

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 08:00

18 avril 2010 – Billet 1727 – Photos ©Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – ROTARY-CLUB

Le bal a lieu au Salon

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – Pendant la visite officielle du Salon de l’Auto et du Loisir, les hommes du Centre de secours se lanceront à l’assaut de la façade de la mairie et annonceront par cinq oriflammes le Bal Bleu et Or qui y sera organisé le soir même.

» Serge Hirel  

20080901_HoteldeVille_1958.jpg

Le Bal Bleu et Or

20100424 rotary aff bal bleu or 2237Le samedi 24 avril prochain devrait marquer la mémoire angérienne. Deux événements, l’un qui renoue avec une tradition abandonnée depuis plus de trente ans, l’autre totalement inédit, animeront cette journée.

 

Le matin, à 10 heures, lors de la visite officielle du Salon de l’Auto et du Loisir, organisé par le Rotary-Club au profit de la recherche sur les maladies du cerveau, le groupe d’escalade des sapeurs-pompiers de Saint-Jean-d’Angély entreprendra une grimpe de la façade de l’Hôtel-de-Ville ! Parvenus sur le chéneau supérieur, les hommes du capitaine Fougeret  déploieront cinq longues oriflammes bleues et jaunes, qui descendront jusqu’aux balcons du premier étage.

 

 

Un décor festif qui annoncera l’autre événement de la journée : le premier Bal Bleu et Or, organisé, le soir, à partir de 20 heures 30, dans les salons de la mairie, par le Rotary-Club et l’Association des commerçants, artisans et professions libérales (C2A).

 

Animée par CDM, un orchestre régional de talent, cette soirée sera le point d’orgue du deuxième Salon de l’Auto et du Loisir, qui aura ouvert ses portes dès le vendredi 23 avril à 9 heures, sur la place de l’Hôtel-de-Ville et la place François-Mitterrand.

Le Salon de l'auto et du Loisir

20100423 salon auto vitrine rotary 2250Les garagistes locaux y proposeront plus de 120 véhicules d’occasion, mais de bonnes affaires seront aussi possibles dans d’autres domaines, tels que l’équipement automobile (pneus, remorques,…), le matériel de jardin (outils, tondeuses,...) ou la location d’engins.

 

Les visiteurs de ce salon, dont l’entrée est bien sûr gratuite, pourront également s’intéresser aux plus récents modèles de vélos, y compris électriques, aux quads de promenade ou de compétition, préparer un voyage ou leurs vacances, choisir leur caravane et même leur mobil-home !

  

   

 

 

Tracteurs, moteurs, bikes

20100423 rotary aff salon auto 2238Coté animations, le salon sera aussi bien pourvu. Outre la splendide collection de voitures à pédales de Bernard Faure -deux modèles sont déjà visibles à l’Office de Tourisme et dans la vitrine du Rotary-Club, rue Gambetta-, les visiteurs pourront admirer les vieux tracteurs de deux passionnés, Joël Moreau, de Coivert, et Victor Junqua, de Saint-Pardoult, et les moteurs rétro et « pétrolophages » de Dominique Castel.

 

Place François-Mitterrand, au chalet de l’Office de Tourisme, on trouvera force documents pour mieux connaître la ville et la région, tandis qu’à proximité le comité de jumelage Vals de Boutonne-Louisiane-Québec présentera ses activités.

 

Enfin les plus jeunes pourront s’initier au « freestyle bike » sur la piste installée par la section BMX de l’Union Vélocipédique Angérienne, avant de se rendre au « Village de la Sécurité ».

 

Là, les spécialistes de la Sécurité Routière et de la Prévention Routière, accompagnés de représentants de la gendarmerie et de membres de l’association Alcool-assistance, mettront à leur disposition plusieurs animations, dont un simulateur de conduite deux roues. Frissons assurés !

 

Bref, un salon complet qui devrait attirer de très nombreux visiteurs !

 

 

Renseignements pratiques

Salon de l’Auto et du Loisir : vendredi 23 et samedi 24 avril, de 9 heures à 19 heures. Entrée gratuite.

Bal Bleu et Or : samedi 24 avril, à partir de 20 heures 30, à l’Hôtel-de-Ville. Entrée : 10 euros. Réservation conseillée à l’Office de Tourisme (Tél. 05 46 26 60 42).

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 07:00

Mardi 13 avril 2010 – Billet 1718

Précédent article Salon 2009

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Ils roulent pour la recherche

ROTARY-CLUB – Le deuxième salon de l’auto et du loisir aura lieu les 23 et 24 avril, sur les places de l’Hôtel-de-Ville et François-Mitterrand, pour aider la lutte contre les maladies du cerveau.

» S. H. - B. M. 

20100423 salon auto rotary du 250409 4854-blLe Salon de l’auto et du loisir est organisé au profit de la recherche sur les maladies du cerveau.

(Photo ©Bernard Maingot)

Plus de 120 véhicules d’occasion, des caravanes, des tondeuses-robots, des quads, des vélos électriques, mais aussi des vieux tracteurs et des moteurs rétro devraient attirer des milliers de visiteurs au Salon de l’auto et du loisir, vendredi 23 et samedi 24 avril, sur les places de l’Hôtel-de-Ville et François-Mitterrand, à Saint-Jean-d’Angély.

Cette deuxième édition est organisée par le Rotary-Club afin d’aider la recherche sur les maladies du cerveau.

L’entrée gratuite permettra de découvrir un peu plus de trente d’exposants et des animations : pas moins de huit garages locaux, concessionnaires, spécialiste du pneu… A leur cotés, on trouvera tous les exposants de l’an dernier, mais aussi plusieurs nouveaux. Un vrai panorama des activités de loisirs, avec des quads, des vélos, y compris électriques, du matériel de jardin et des tondeuses, robotisées ou non, une voiturette, des engins à louer, un car pullman dernier cri, des remorques et vans, et, pour rêver aux vacances, caravanes et mobil-home.

Les voitures à pédales aussi

Coté animations, le visiteur retrouvera avec plaisir l’impressionnante collection de voitures à pédales de Bernard Faure, dont le succès fut immense l’an dernier. Dominique Castel montrera une magnifique collection de moteurs -les "Pétrolophages"- et Joël Moreau, un passionné de vieilles mécaniques et outils du terroir présentera des vieux tracteurs.

L’association de jumelage "Val-de-Boutonne-Louisiane-Québec" présentera ses activités, l’Office de Tourisme les découvertes de la région, et, pour les jeunes, une piste de "Free-style bike" sera proposée par la section BMX angérienne.

Enfin, le samedi, un "Village de la sécurité" réunira les services préfectoraux de la Sécurité Routière, la gendarmerie et les services de secours, la Prévention Routière, l’Automobile-Club de Charente-Maritime et l’association de prévention Alcool-Assistance. Plusieurs animations permettront de tester son savoir-faire au volant ou sur un deux-roues. Des animations dans le droit-fil de la campagne menée avec persévérance par le Rotary contre l’abus d’alcool et les conduites à risque chez les jeunes.

Le bal Bleu et Or

Pour conclure en beauté ce salon, le Rotary-Club et l’Association des Commerçants C2A organisent un bal dans les salons de l’Hôtel de Ville, où les parquets du premier étage n’ont pas connu une telle manifestation populaire depuis plus de trente ans !

Animé par l’orchestre régional CDM, qui proposera jazz et variétés, le bal "Bleu et Or" -aux couleurs de la Ville et du Rotary- devrait attirer de nombreux amateurs de danse, mais aussi tous ceux qui, à Saint-Jean-d’Angély et dans la région, veulent combattre la morosité par le meilleur remède qui soit : mieux se connaître et faire la fête ensemble !

Entrée : 10 euros. Réservation conseillée à l’Office de Tourisme, place du Pilori (Tél : 05 46 32 04 72).

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 20:32

Mardi 30 mars 2010 – Article 1694 – Photos ©Rotary-Club

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Quel conseils donner aux parents ?

ROTARY-CLUB – Au cours d’une soirée-dialogue organisée le 11 mars par le Rotary-Club sur le thème « Les enfants boivent, les parents trinquent », Philippe Binder et Emmanuel Palomino, spécialistes des addictologies, ont examiné les raisons du mal-être des jeunes, avant de multiplier conseils et mises en garde. 

20100311 Rotary conf Binder Palomino-blDe gauche à droite : les Docteurs Emmanuel Palomino, Philippe Binder, Denys Bourget, et Serge Hirel, du Rotary-Club de Saint-Jean-d’Angély

Dans le cadre du « Printemps du Rotary », une campagne nationale de communication des 1 000 Rotary-Clubs de France, celui de Saint-Jean-d’Angély a poursuivi, jeudi 11 mars, sa démarche de prévention contre l’excès d’alcool chez les jeunes, en organisant, à la salle Aliénor d’Aquitaine, une soirée dialogue sur le thème « Les enfants boivent, les parents trinquent ». Un débat de plus de deux heures qui, animé par trois médecins, dont deux addictologues, a abordé les multiples facettes d’un problème auquel tous les parents risquent d’être confrontés.

Interrogés par Denys Bourget, un médecin Rotarien de Saintes, Philippe Binder, généraliste à Lussant, animateur du réseau interprofessionnel de soins aux drogués « Icares », et Emmanuel Palomino, psychiatre à l’hôpital de Jonzac et président national des « Alcooliques Anonymes », ont, d’entrée de jeu, souligné que, pour les jeunes, la consommation d’alcool n’était qu’un des moyens d’exprimer leur mal-être, au même titre que l’usage du cannabis, du tabac, et toutes les autres conduites à risque.

« Cette recherche transgressive est naturelle », a indiqué le Dr Palomino, en constatant aussi que, tout en le craignant chez leurs enfants, « culturellement », les adultes « banalisent » la prise d’alcool. « Il ne faut pas s’étonner que les jeunes en fassent autant. Ne vous enivrez pas devant vos enfants ! ». Il a rappelé également que, chaque année, les drogues illicites tuent 3 000 personnes en France, alors que 45 000 sont victimes de l’alcool et 65 000 de la cigarette. « Physiologiquement, le père qui fume un paquet de cigarettes par jour est plus en danger que son fils qui allume deux pétards le soir », a noté Philippe Binder, sans nier que cette consommation pose problème.

Se rapprocher, se toucher

La société dans la quelle nous vivons, « hyper communicante, mais faiblement rencontrante », accentue ce phénomène naturel de rejet chez de nombreux jeunes, cette envie « de s’effacer, de disparaître, de ne plus résister ». Sur le plan psychique, parce qu’ils sont à l’âge de la découverte des émotions, des plaisirs, les jeunes sont plus vulnérables que les adultes, plus sensibles, plus à fleur de peau, a poursuivi Emmanuel Palomino « Ils ont plus besoin que nous de ce contact avec l’autre. Or, aujourd’hui, il est difficile d’être en relation les uns avec les autres, de se rapprocher, de se toucher. ».

Des propos qu’a confirmés le Dr Binder en indiquant que les enquêtes les plus récentes montrent que les conduites à risque sont plus nombreuses parmi les enfants d’artisans, de commerçants et de cadres. « Des professions touchées par le stress et qui exigent bien plus que les 35 heures… ».

Ces mêmes enquêtes indiquent aussi que deux autres facteurs peuvent être à l’origine de troubles du comportement chez les ados : l’ambiance à la maison, éventuellement le statut de séparation des parents d’une part, l’échec personnel d’orientation d’autre part. « Un ado est plus vulnérable si ses parents, non séparés, ne s’entendent pas, que s’ils sont séparés, mais s’entendent bien », a noté le Dr Binder, avant de constater que ce sont dans les milieux de l’apprentissage, « synonyme d’échec », que l’on compte le plus de jeunes consommateurs d’alcool et de drogues. 

20100311 Rotary Dr Ph BinderLe Docteur Philippe Binder. (Photo Rotary-Club)

Construire le château-fort intérieur

Pour les deux spécialistes, les parents sont donc bien sûr au cœur même du dispositif de prévention des conduites à risque des ados. « Un métier pas facile ! », reconnaît le Dr Palomino, qui regrette notamment l’impact négatif de certaines lois sur l’autorité parentale et les effets désastreux du matraquage publicitaire, « plus fort, plus sexy » que les conseils et injonctions des parents. « A cause de cela, certains n’osent plus poser de barrières », a ajouté le psychiatre, qui croit en deux vertus : « la présence » et « l’éducation ».

Plus qu’un rempart face à l’alcool et aux autres attitudes déviantes, les parents doivent aider leurs enfants à construire leur « château-fort intérieur », et ce dès le plus jeune âge. Un château-fort qui, pour eux, est synonyme de sécurité et leur permet d’aller vers l’autre, a expliqué Emmanuel Palomino, tandis que le Dr Binder conseillait « un environnement précocement clair, stable, solide, qui crée du lien et du sens ». « Une atmosphère incertaine, un double message des parents, cela est destructeur ! », a-t-il ajouté.
Bref, les parents doivent être « présents physiquement et psychiquement, dialoguer, discuter, échanger, parler, montrer qu’on est là, qu’on est d’accord ou pas d’accord. ». « Le bon comportement face à l’alcool, ce n’est pas de faire peur à son ado, de lui parler de dépendance. Mieux vaut lui demander quel plaisir cela lui apporte, puis discuter avec lui des aspects négatifs, l’amener à se poser des questions », a indiqué Philippe Binder, tandis que son collègue conseillait de « ne pas noircir en permanence le tableau ». « Les discours négatifs des adultes engendrent l’inquiétude. Mieux vaut proposer une vision, certes réaliste, mais positive du monde, expliquer que cela mérite d’être vécu, qu’il faut se battre pour un monde meilleur ».
 

20100311 Rotary Emmanuel PalominoLe docteur Emmanuel Palomino. (Photo Rotary-Club)

Ne pas attendre le feu à la maison

Très vite, le dialogue s’est établi avec la salle, ce qui a permis aux deux spécialistes d’aborder des sujets précis, telle l’indispensable cohésion, la « confluence », hélas trop souvent inexistante, entre la communauté éducative et les parents d’élèves, ou encore le projet de dépénalisation du cannabis. « Une société ne peut dépénaliser un produit psycho-actif que si, au préalable, elle a mis en place un processus d’éducation à la maîtrise de sa consommation, a jugé Philippe Binder. On n’y est pas encore ».

Enfin, les participants à cette soirée exceptionnelle, sont repartis avec deux conseils : mieux vaut d’abord consulter le médecin de famille sans attendre une consommation explosive de produits licites ou non, et discrètement surveiller les changements de comportement de l’ado. Les résultats scolaires durablement en berne, des insomnies fréquentes, des maux physiques, douleurs au ventre et autres, des modifications dans les comportements alimentaires, un désintérêt pour des activités qu’il aime pratiquer,… sont autant d’indices d’une possible irruption de l’alcool ou de drogues dans sa vie. « Il est important de regarder avant qu’il y ait le feu à la maison… », a conclu le Dr Palomino.

Les quatre fonctions de l’alcool

« Face à l’alcool, les jeunes sont plus ou moins vulnérables, selon ce qu’ils en attendent », a expliqué Philippe Binder, avec l’aide… d’un manche à balai. « Pour ceux qui en attendent de la convivialité, du plaisir de se rencontrer, c’est un totem planté au milieu du groupe. La bouteille est nécessaire, mais elle peut contenir de l’orangeade. Pour les trois autres groupes, le contenu alcool est nécessaire. Les uns, l’utilisant comme une perche, éprouvent la jouissance de l’interdit, en sautant plus haut, plus fort, plus vite.  Les autres découvrent que l’alcool est apaisant. C’est un balancier qui leur permet d’évoluer sur une poutre étroite, de plus en plus étroite, ce qui exige un balancier de plus en plus lourd. Ils doivent regarder leurs pieds, ne peuvent plus voir loin. Attention aux coups de vent, la rupture avec la copine, par exemple. Cela conduit dans le dernier groupe, celui où l’alcool sert de casse-tête, où l’on boit pour oublier. Mieux vaut consulter avant d’en arriver là ! ».

Poitou-Charentes : des consommations

supérieures à la moyenne nationale

A 17 ans, en métropole, 92,6% des jeunes ont déjà bu de l’alcool, 59,8% ont été ivres, 42,2% ont fumé du cannabis, 70,7% ont fumé du tabac. Seuls 5% n’ont expérimenté aucune de ces trois substances. Issus d’une récente enquête de l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies, réalisée auprès de 39 500 jeunes à l’occasion de la Journée de préparation à la Défense, ces chiffres inquiètent et justifient toutes les campagnes de prévention, telle celle du Rotary-Club de Saint-Jean-d’Angély.

D’autant plus que, comparées à ces statistiques nationales, les consommations en Poitou-Charentes sont nettement supérieures. 36% des jeunes Picto-Charentais font un usage régulier du tabac (contre 28,9% pour l’ensemble de la métropole). 17% des garçons et 6% des filles reconnaissent consommer de l’alcool plus de 10 fois par mois (contre 13,6% et 4% au plan national). Quant au cannabis, en Poitou-Charentes, 12% des garçons et 6% des filles de 17 ans en consomment régulièrement (au moins 10 fois par mois) contre 10,7% et 3,9% pour l’ensemble de la métropole.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 15:00

Article 1632 – PHOTOS ROTARY-CLUB ANGÉRIEN

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – ROTARY-CLUB

Le Printemps du Rotary

AIDE HUMANITAIRE – Dans le cadre d’une semaine nationale de communication, les Rotariens veulent promouvoir leurs actions dans l’humanitaire, la santé et les jeunes.

20100219_Rotary-Daniela-VeroniqueDaniela Yanez Veliz et Véronique Loridan, présidente du Rotary-club.

« Nous, les jeunes on y croit ! ». De grandes affiches sont apposées cette semaine sur une dizaine de panneaux publicitaires et dans quelques vitrines du centre-ville. Signées "Rotary International", elles témoignent du souhait des Rotariens de mieux communiquer, de mieux faire connaître leurs actions et leurs objectifs. Une semaine de communication intitulée « Le Printemps du Rotary », qui se déroule partout en France, avec l’aide des médias locaux et nationaux.

La polio éradiquée

Les 35 000 Rotary-Clubs, qui regroupent 1,2 million de Rotariens dans 200 pays, entreprennent des actions dans trois domaines : l’humanitaire, la santé et les jeunes. Des actions financées par les cotisations des membres, les dons, des aides publiques si l’objectif est d’intérêt général et par des manifestations, telles le Salon de l’Auto et du Loisir des 23 et 24 avril prochains et le « Bal Bleu et Or », qui se déroulera le 24 au soir dans les salons de l’Hôtel de Ville.

La lutte contre l’illettrisme, l’accès à l’eau dans les pays pauvres, le combat contre la faim sont quelques-unes des actions-phares des Rotariens dans le domaine humanitaire : pompes offertes en Afrique sub-saharienne, matériels scolaires envoyées en brousse… Sans oublier les actions locales, comme l’aide accordée aux « Ayles », association qui veut rapprocher personnes handicapées et monde sportif, ou la remise du Prix Servir à l’association L’Amitié, qui aide les familles par des bourses aux vêtements et aux objets.

Dans le domaine de la santé, les Rotariens sont fiers d’une réussite désormais confirmée : l’éradication de la polio. Il n’y a plus dans le monde entier que trois foyers d’infection et quelques centaines de malades.

Les clubs aident au financement de la recherche contre les maladies du cerveau. En début d’année, les Rotariens de Saint-Jean-d’Angély ont remis un chèque de 1 000 euros - bénéfice d’un concert donné en juin 2009 - au laboratoire neurologique du CHU de Bordeaux pour l’aider à financer l’acquisition d’un tout nouveau matériel d’assistance au geste chirurgical. Le club participe aussi, tous les ans, en novembre, à l’opération « Espoir en tête » : un film est projeté en avant-première dans 350 cinémas de France, les bénéfices étant distribués des à des laboratoires français de recherche.

8 000 lycéens à l’étranger

Les actions en faveur de la jeunesse sont nombreuses. Les Rotariens de Saint-Jean-d’Angély participent à deux d’entre elles, d’envergure internationale, et en ont initié une troisième, en poursuivant depuis novembre 2008, une campagne de prévention contre l’excès d’alcool et les conduites à risque. Ils ont ainsi distribués 12 000 éthylotests en collaboration avec la presse locale et l’organisation, fin novembre 2009, et organisé des crashtests pédagogiques sur le parking du lycée Audouin-Dubreuil.

Moins spectaculaires, les deux autres actions n’en témoignent pas moins de la volonté des Rotariens d’aider les jeunes, de leur faire confiance. La semaine dite du « Ryla » permet aux participants - de 14 à 30 ans - de développer leurs qualités de « manager » et leur sens du civisme, tandis que le « student exchange » offre, chaque année, à 8 000 lycéens de par le monde de séjourner un an à l’étranger. Ceci leur permet d’apprendre une langue et comprendre une culture.

Arrivée le 27 août dernier à Saint-Jean-d’Angély, Daniela, une Chilienne de 18 ans, connaissait alors moins d’une dizaine de mots français. La semaine dernière, à l’Abbaye Royale, devant tous les membres du Rotary-Club, elle a présenté son pays, sa ville et sa famille au cours d’un  exposé d’une demi-heure fait dans la langue de Molière !

20100301_Rotary-DanielaRevêtue de la robe traditionnelle des Mapouches, l’un des peuples d’origine du Chili, Daniela Yanez Veliz pendant sa conférence en français.

Soirée dialogue et cinéma

Dans le cadre du Printemps du Rotary, consacré plus particulièrement cette année aux actions en faveur de la jeunesse, les Rotariens de Saint-Jean-d’Angély ont repris, leur campagne de prévention contre l’excès d’alcool. Après la projection du film « Le dernier pour la route » mercredi 10 mars, au cinéma Eden, ils ont organisé, le lendemain, jeudi 11 mars, à la salle municipale Aliénor-d’Aquitaine, une soirée dialogue sur le thème « Les enfants boivent, les parents trinquent ». Deux médecins spécialistes des maladies alcooliques l’ont animée : les Docteurs Philippe Binder, de Lussant, un addictologue qui traite aussi les problèmes liés à la drogue, et Emmanuel Palomino, de Jonzac, président national des Alcooliques Anonymes. L’entrée était gratuite.

Enfin, deux projections du film « Le dernier pour la route », suivies d’un mini-débat sur les dangers de l’alcool, les vendredi 12 mars et mardi 16 mars pour environ 250 jeunes, élèves de terminale des lycées Audouin-Dubreuil et Blaise-Pascal.  

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 22:38

Mercredi 10 mars 2010 – Article 1618

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Le Rotary-Club fête son Printemps

HUMANITAIRE – Dans le cadre d’une semaine nationale de communication, les Rotariens veulent promouvoir leurs actions, qu’elles soient humanitaires, au bénéfice de la santé ou en faveur de la jeunesse. A Saint-Jean-d’Angély, mais aussi de par le monde.

20100219 Rotary photo Daniela et VéroniqueDaniela Yanez Veliz et Véronique Loridan, présidente du Rotary-club.

« Nous, les jeunes on y croit ! ». De grandes affiches consacrées à ce message volontairement positif sont apposées, cette semaine, sur une dizaine de panneaux publicitaires appartenant à la municipalité et dans quelques vitrines du centre-ville. Signées "Rotary International", elles témoignent du souhait des Rotariens, et en particulier de ceux de Saint-Jean-d’Angély, de mieux communiquer, de mieux faire connaître leurs actions et leurs objectifs. Une semaine de communication qui, intitulée « Le Printemps du Rotary », se déroule partout en France, avec l’aide des médias locaux et nationaux.

Encore aujourd’hui, les Rotary-Clubs, dans l’esprit de certains, regroupent des notables dont le seul but est de « ripailler » et de parler de leurs affaires… La vérité est tout autre. Les Rotary-Clubs sont des clubs-service qui, bien au contraire, entreprennent des actions dont les seuls objectifs sont l’entraide, l’humanisme et la recherche de la paix. Les professionnels, en activité ou en retraite, qui en sont membres, mettent leurs compétences, leur temps, leur énergie, leur argent aussi, au service des autres, comme l’indique la devise mondiale du Rotary International : « Servir d’abord ».

La polio éradiquée

Les 35 000 Rotary-Clubs, qui, dans 200 pays, regroupent quelque 1,2 million de Rotariens, entreprennent, à leur gré, des actions dans trois domaines : l’humanitaire, la santé et les jeunes. Des actions qu’ils financent par les cotisations de leurs membres, par des dons, parfois des aides publiques - lorsque l’objectif est d’intérêt généra l- et par l’organisation de manifestations, telles, à Saint-Jean-d’Angély, le Salon de l’Auto et du Loisir des 23 et 24 avril prochains et le « Bal Bleu et Or », qui, le soir du 24, se déroulera dans les salons de l’Hôtel de Ville.

La lutte contre l’illettrisme, l’accès à l’eau dans les pays pauvres, le combat contre la faim sont quelques-unes des actions-phares des Rotariens dans le domaine humanitaire. On ne compte plus le nombre de pompes offertes en Afrique sub-saharienne, les tonnes de matériels scolaires envoyées en brousse… Sans oublier les actions locales, comme, à Saint-Jean-d’Angély, l’aide accordée aux « Ayles », une association qui veut rapprocher personnes handicapées et monde sportif, ou la récente remise du Prix Servir à L’Amitié, qui, grâce à ses bourses aux vêtements et aux objets, permettent à des familles démunies de mieux vivre.

Dans le domaine de la santé, tous les Rotariens sont fiers d’une réussite désormais confirmée : l’éradication de la polio. Il n’y a plus dans le monde entier que trois foyers d’infection et quelques centaines de malades, grâce à un effort entrepris au milieu des années quatre-vingt par tous les Rotary-Clubs du monde.

Aujourd’hui, nombreux sont les clubs qui aident au financement de la recherche contre les maladies du cerveau. En début d’année, les Rotariens de Saint-Jean-d’Angély ont ainsi remis un chèque de 1 000 euros - bénéfice d’un concert donné en juin 2009 - au laboratoire neurologique du CHU de Bordeaux pour l’aider à financer l’acquisition d’un tout nouveau matériel d’assistance au geste chirurgical. Le club participe aussi, tous les ans, en novembre, à l’opération « Espoir en tête » : un film est projeté en avant-première dans 350 cinémas de France et les bénéfices permettent de distribuer des aides à des laboratoires français de recherche.

8 000 lycéens à l’étranger

Quant aux actions en faveur de la jeunesse, il est difficile de les citer toutes tant elles sont nombreuses. Les Rotariens de Saint-Jean-d’Angély participent à deux d’entre elles, d’envergure internationale, et en ont initié une troisième, en poursuivant depuis novembre 2008, une campagne de prévention contre l’excès d’alcool et les conduites à risque. Les Angériens se souviennent encore de la distribution de 12 000 éthylotest en collaboration avec la presse locale et l’organisation, fin novembre2009, de « crashtests pédagogiques » sur le parking du lycée Audouin-Dubreuil.

Moins spectaculaires, les deux autres actions n’en témoignent pas moins de la volonté des Rotariens d’aider les jeunes, de leur faire confiance. La semaine dite du « Ryla » permet aux participants - de 14 à 30 ans - de développer leurs qualités de « manager » et leur sens du civisme, tandis que le « student exchange » offre, chaque année, à 8 000 lycéens de par le monde de séjourner un an à l’étranger. Il n’y a pas de meilleure école pour apprendre une langue, pour comprendre une culture…

Arrivée le 27 août dernier à Saint-Jean-d’Angély, Daniela, une Chilienne de 18 ans, connaissait alors moins d’une dizaine de mots français. La semaine dernière, à l’Abbaye Royale, devant tous les membres du Rotary-Club, elle a présenté son pays, sa ville et sa famille au cours d’une « conférence » d’une demi-heure… dans la langue de Molière ! Un détail certes, mais un détail qui démontre que, dans beaucoup de domaines, il suffit d’un coup de pouce pour se réaliser. Et les Rotariens sont là pour le donner.

20100219 Rotary photo DanielaRevêtue de la robe traditionnelle des Mapouches, l’un des peuples d’origine du Chili, Daniela Yanez Veliz pendant sa conférence… en français !

Soirée dialogue et cinéma

Dans le cadre du Printemps du Rotary, consacré plus particulièrement cette année aux actions en faveur de la jeunesse, les Rotariens de Saint-Jean-d’Angély reprennent, cette semaine, leur campagne de prévention contre l’excès d’alcool. Après la projection du film « Le dernier pour la route » mercredi 10 mars, à 20 h 30, au cinéma Eden (entrée deux euros), ils ont organisé, le lendemain, jeudi 11 mars à 20 h 30, à la salle municipale Aliénor-d’Aquitaine, une soirée dialogue sur le thème : « Les enfants boivent, les parents trinquent ». Deux médecins spécialistes des maladies alcooliques l’ont animée : les Docteurs Philippe Binder, de Lussant, un addictologue qui traite aussi les problèmes liés à la drogue, et Emmanuel Palomino, de Jonzac, président national des Alcooliques Anonymes. L’entrée était gratuite.

Enfin, deux projections du film « Le dernier pour la route », suivies d’un mini-débat sur les dangers de l’alcool, sont prévues vendredi 12 mars et mardi 16 mars pour environ 250 jeunes, élèves de terminale des lycées Audouin-Dubreuil et Blaise-Pascal.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 23:50

Mars 2010 – Article 1605

ROTARY-CLUB DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Les enfants boivent,

les parents trinquent…

L’ALCOOL CHEZ LES JEUNES – Le Rotary-Club continue son action pour lutter contre un fléau responsable de dramatiques et trop nombreux accidents de la route : l’excès d’alcool chez les jeunes. D’abord avec la projection du film "Le dernier pour la route", mercredi 10 mars au cinéma Eden, rue Pasteur. Ensuite avec une soirée dialogue, jeudi 11 mars à la salle Aliénor-d’Aquitaine de Saint-Jean-d’Angély.

» S. H. - B. M.  

germanysocialaffairs.jpgPhoto germany social affairs.

Que faire ?

Rotary-www-lefigaro-fr-medias-2008-01-23.jpg Photo Le Figaro

Que faire si votre fils de 16 ans, de retour d’une fête chez un copain, bafouille, trébuche dans l’escalier ou se montre agressif ? Que dire à votre fille si vous apprenez qu’elle a acheté de l’alcool ? Comment réagir si votre "ado" reconnaît avoir pris « un ou deux verres… pour faire comme tout le monde » ? Est-il raisonnable de proposer une coupe de champagne à votre "petit homme" pour fêter le douzième anniversaire de votre cadet ?

Toutes ces questions - et beaucoup d’autres -, tous les parents se les ont posées, se les posent… Leurs réponses varient, de l’ordre au ton autoritaire et sans appel au laxisme qui ressemble, sinon à une approbation, du moins à une démission… D’autres encore, pour ne pas avoir à gérer une situation difficile, font semblant de n’avoir rien vu. Quelques-uns discutent en famille, calmement…

L’excès d’alcool chez les jeunes est, hélas, un phénomène qui, ces dernières années, malgré les efforts de prévention, a gagné du terrain. Des pratiques de consommation nouvelles, dangereuses - la "biture-express" notamment -, sont apparues. Pourquoi ? Comment combattre le fléau ? Quel est le rôle des parents ? Où trouver de l’aide, des conseils ?

Entrée gratuite

RTEmagicC_alcool_jpg.jpg Photo RTEmagicC

Le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély, qui, depuis plus d’un an, multiplie les actions en direction de la jeunesse, participe, aux cotés de nombreux partenaires, à cette lutte contre l’excès d’alcool, à l’origine de dramatiques accidents de la route et, parfois, de graves problèmes de santé. Son objectif est d’informer, d’alerter, de mettre en relation.

Jeudi 11 mars à 20 h 30, salle municipale Aliénor-d’Aquitaine à Saint-Jean-d’Angély, dans le cadre de la campagne nationale de communication « Le Printemps du Rotary », le club-service, en partenariat notamment avec la Mutuelle d’assurances des professions alimentaires (Mapa), organise une soirée-dialogue sur le thème : « Les enfants boivent, les parents trinquent… ».

Animée par deux spécialistes des addictologies, Philippe Binder, de Lussant, président d’Icare, un réseau national de lutte contre les drogues, et Emmanuel Palomino, de Jonzac, président national des "Alcooliques Anonymes", cette manifestation, dont l’entrée sera gratuite, se voudra conviviale. Ni conférence, ni colloque savant, mais une rencontre, au cours de laquelle chacun pourra poser ses questions, écouter d’autres parents, trouver une adresse, parler avec un médecin.

Le but du Rotary-Club : rappeler le rôle primordial de la famille dans le combat contre l’excès d’alcool, rappeler aussi aux parents qu’ils ne sont pas seuls dans cette lutte, qu’ils peuvent trouver des conseils et - si nécessaire – des soins auprès du corps médical, qui, lui aussi, est très conscient de la gravité de la situation actuelle.

« Le dernier pour la route »

14-Le dernier pour la routeMercredi 10 mars à 20 h 30, au cinéma Eden, avenue Pasteur, en partenariat avec la Communauté de Communes de Saint-Jean-d’Angély, le Rotary-Club propose un film, "Le dernier pour la route", de Philippe Godeau.

Sorti en septembre dernier, il raconte l’histoire vraie d’un producteur de télévision, devenu alcoolique, qui, après une cure de désintoxication, retrouve la santé et le bonheur de vivre…

Entrée : deux euros.


Avant le film, projection d’extraits du documentaire "14 ans et 1,4g d’alcool" distribué par Arte


"Le dernier pour la route" :
 France 2009. Un drame de Philippe Godeau avec François Cluzet, Mélanie Thierry, Michel Vuillermoz. Durée 1 h 47

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Rotary Club Angérien
commenter cet article