Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 19:02

» Lorsqu'un chêne sent le sapin, il sait que sa dernière heure est arrivée. [Raymond Devos]

Mercredi 15 décembre 2010 - Billet 2307

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Merci à Serge Haupaix

qui m’envoie de l’humour

(car j’en manque un peu quand il fait froid)

HUMOUR La maîtresse a lu une dictée. Le petit Benoît a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu. Pourtant, le résultat est inattendu !

» transmis par Serge Haupaix, un ex angérien qui habite maintenant le Sud Est

 

La dictée de la maîtresse

La dictée écrite par Benoît

 

Dans la cuisine du vieux chalet, un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé.

Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.

 

Dans la cuisine du vieux chat laid, un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé.

Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.
Fin

 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Humour
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 14:47

Jeudi 18 novembre 2010 – Billet 2252 » Tous mes remerciements à Jacques Castagnet pour ce document

CHARENTE-INFERIEURE - "CHEMIN DE FER DE L’ÉTAT"

Quand la femme est sur la piste voie

(allez, il vaut mieux en sourire…)

Extrait d'un arrêté préfectoral du 5 juillet 1886

réglant le classement des passages à niveau

sur la ligne de Saint-Jean-d’Angély à Niort  

Arrété du 5-7-1886-bl2Signé, Le Préfet de la Charente Inférieure Léon STEHELIN

Approuvé par le Ministre des transports le 14 septembre 1886

L’humour est sur les rails

« Le service… peut aussi être confié pendant la nuit à des femmes mariées, à condition que leurs maris (elles en ont plusieurs ?) soient alors dans la maison ». La femme est considérée ici comme inapte à ce travail si le mari est absent ! Le chemin de fer a (Ferrat) chanté Aragon à l’envers : « Que serais-je sans toi, qui vins à ma rencontre, Que serais-je sans toi, qu’un cœur au bois dormant… » et buvait déjà les paroles avant de traverser la voix. Que serais-je sans toi, qui me montre la voie… ? Stop, je mets la barrière pour arrêter les mauvais jeux de mots qui s’engagent dans les phrases et les traversent sans regarder.

« … vaquer aux soins de leur ménage… » (l’expression dépeint bien la façon dont la femme était considérée, jadis cantonnée dans un rôle de servante assujettie au mari). Cela m’a donné l’occasion d’aller voir précisément les synonymes de « vaquer à » son travail : consacrer son temps à ; employer son temps à ; s'appliquer à ; s'occuper de ; se consacrer à ; s’adonner à… Ne pas assimiler « être vacant » (disponible, en vacances) et « vaquant à son travail ».

« se faire suppléer… par leurs enfants pourvu que ces derniers soient âgés de plus de seize ans ». La majorité était à 21 ans et il fallait en avoir seize pour voir passer des (wagons à) fenêtres. Actuellement, les moins de seize ans ont aussi un avertissement sur l’écran de télé pour ne pas voir passer de fenêtres érotiques. Je doute que la recommandation soit efficace et que l’avertissement ne soit pas transgressé…

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Humour
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 14:55

Dimanche 26 septembre 2010 – Billet 2085

Citation : La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence... L'intelligence a des limites, la bêtise n'en a pas ! Claude Chabrol (1930-2010)

HUMOUR

Vous cherchez des fonds ?

"Ici on vend des beaux prêts pas chers"

aurait dit Fernand Raynaud

ARNAQUES - HOAXES De temps en temps, je vous mettrai un mail comme celui ci-dessous. Ici, le fameux Dr Roland David s’occupe de notre santé financière, sans « distinction de race et de continent ». Il précise aussi que le remboursement comporte « capital plus intérêts bien sure », ce qui n’est pas une innovation et paraît logique. C’est fabuleux la fraternité… Bien sûr, je n’ai pas cliqué sur l’adresse e-mail

» Bernard MAINGOT. 

Le texte du mail en copié-collé

Bonjour !
Je suis très honorer de te contacter pour information car j'octroie des prêts à de nombreuses personnes particuliers, entreprises, et associations sans distinctions de race et de continent selon les critères de prêt allant de 5000 € à 30.000.000 € max sur les niveaux. Je donne prêt à long terme pour un maximum de 2 à 20 ans. Le remboursement est de 3 types : mensuel, annuel ou unique, capital plus intérêts bien sure. Le taux d'intérêt du prêt est de 2,5% de la somme à emprunter. Je  reste  en  attente et merci de bien vouloir préciser le  montant  que  vous désirez  que  je  vous  octroie.

E-Mail / dav.roland@hotmail.fr

rol-david@sfr.fr
Dr Roland DAVID
Salutations cordiales.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Humour
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 23:58

INSOLITE

Vive la fermeture-Eclair®

ça évite de laisser tomber son portable !

 

Je n’avais pas tellement envie d’écrire sur le bras coincé du jeune homme de 26 ans qui avait laissé tomber son téléphone portable au fond de la cuvette des WC du TGV à Surgères, dimanche dernier 26 octobre vers 17 h 10, et qui voulait absolument le récupérer. Même si je suis un ancien surgérien et même si je me suis couché sur les rails avec bien d’autres à cinq ou six heures du mat – c’était en… il y a bien longtemps, alors que Jean-Guy Branger était député-maire de Surgères [avant d’être sénateur (oh !) puis retraité (ah ?)] - pour manifester contre la suppression de l’arrêt TGV en gare de Surgères. Beaucoup ont écrit là-dessus dans les journaux (sur le mobile et le bras dans la lunette des toilettes, pas sur la suppression de l’arrêt à l’époque), et l’affaire a fait l’objet de nombreuses émissions (radiophoniques et télévisées mais non pestilentielles).

On a quand même appris une chose fort intéressante : les toilettes des TGV ont une aspiration puissante, capable de vous aspirer le bras ! il faudrait la même chose dans certaines toilettes qui ont tendance à ne pas fonctionner aussi bien : que ceux qui se sentent visés y remédient.

Finalement, le train est reparti à 19 h 23, mais je ne sais pas si le portable a été récupéré. Le jeune homme qui souffrait « au niveau du coude mais n’avait pas de fracture » devra dorénavant prendre des précautions pour lever le bras afin de téléphoner. Et comme le rappelle un pépé de ma connaissance, opticien-ébéniste de son état (il fabriquait des lunettes de WC en bois) : « Aut’fois, on avait des problèmes de bretelles pour aller où je pense. Pour y aller en restant poli, on disait innocemment à l’entourage "il faut que j’aille téléphoner".  Maintenant, il semble que ce soit le mobile qui pose toujours un problème pour les ouatères ».

 

» pas de photo dans les toilettes car c’est un endroit privé !

 

 

Pour vous donner une idée de ce qu’un mobile peut faire parler de lui, où plutôt de ce qu’un bras enjolivé d’une lunette de water désincarcérée par les pompiers au lapidaire et emmené avec son propriétaire sur une civière vers l’hôpital, du prix que ça pourrait coûter si la SNCF indemnisait le retard de deux heures des passagers (j’en doute car ce n’est pas de son fait), voici quelques liens (ce que je peux m’amuser de temps à autre !) sur le sujet. Notez au passage la richesse et la diversité des titres qui font la gloire de nos quotidiens pour le plus grand bonheur de ses lecteurs !


Vu sur http://france.123news.org/Actualite-surgeres-00033240.html 

(les articles ci-dessous ne sont accessibles qu'à partir du site www.123news.org)

 

Je vous passe le reste des articles forts nombreux, car il ne faut pas que le mobile devienne une idée fixe…

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Humour
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 10:37

SPECTACLE A4

De l’ironie à la provoc

 

L’association angérienne d’action artistique (A4) organise son premier spectacle de la saison jeudi 16 octobre à 20 h 30, avec en vedette, l’humoriste Didier Porte.

Didier Porte en scène. (photo www.didierporte.eu)

 

Didier Porte, ancien chroniqueur dans l’émission de Laurent Ruquier "Rien à cirer" sur France Inter et sur Ouï-FM, se produit en solo depuis 1998.

Il se définit lui-même comme un homme sarcastique et teigneux. Ce qui sûr, c’est qu’il est provocateur, caustique et percutant et qu’il le fait avec talent.

Dans son spectacle qu’il présente à la salle municipale Aliénor-d’Aquitaine, il épingle en vrac la télé, les fonctionnaires, les hommes et les femmes politiques, la religion et le sport. Tout le monde en prend pour son grade dans un humour grinçant, décalé et totalement irrespectueux. Cependant, si Didier Porte est un véritable provocateur, il ne tombe pas dans la vulgarité.

 

Durée du spectacle : 1 h 15

Prix des places : 21 €, 7 € (tarif réduit), 10 € (jeunes de 12 à 18 ans), 6 € (enfants).

 

Dates des réservations :

Adhérents : à partir du 2 octobre

Tout public : à partir du 7 octobre

 

Biographie
 
Didier Porte naît en janvier 1958. Il obtient une maîtrise de sciences économiques à l'université Paris X. Journaliste depuis 1984, il collabore à « La Dépêche du Midi », au « Matin de Paris » (journal disparu depuis), à « L’étudiant », et à diverses radios, Canal 102 (basée à Évry), TSF 93, RMC, RFM, Europe 2, pour leurs journaux et diverses chroniques de télévision.

Pendant huit ans, il est reporter-réalisateur dans l’émission Culture pub et rédige des chroniques régulières pour le mensuel du même nom. Il collabore aux Lois de la jungle puis à Éconoclaste sur La Cinquième, à Tutti frutti et à Comme au cinéma sur France 2, à Parole d’Expert, à Héros vinaigrette.
Avec Anne Magnien, il est le co-auteur de l’émission La nuit de la connerie sur Canal+. Cette émission sera complétée par un livre, rédigé avec William Reymond : Le grand livre de la connerie.
Sur France Inter, il est successivement chroniqueur dans Zappinge (émission de Gilbert Denoyan), Zoom et Audimatraquage (émissions d’Isabelle Motrot), Rien à cirer, Les p’tits déj’s et Changement de direction (émissions de Laurent Ruquier) avant d'être « remercié » de la station en 1996 pour « inhumanité ». Il la réintègre fin 1999 pour y donner ses chroniques dans Rien à voir (émission de Laurence Boccolini) et dans l’émission qui lui a succédé : Le Fou du roi (de Stéphane Bern), où l’on peut actuellement l'entendre pour une « chronique télé » quotidienne vers 12 h 05. Il y brocarde pêle-mêle les acteurs de la vie politique, les chaînes de télé, les émissions de télé-réalité... Il assurait également depuis avril 1998, jusqu'en juin 2006, une chronique télé quotidienne sur Oüi FM, dans l’émission matinale présentée par Johann Roques.

Sur les planches, il est à l'affiche de plusieurs one man shows respectivement intitulés L’ami des vedettes, Entracte manqué, Didier Porte joue et gagne à être connu. Le dernier en date est Didier Porte aime les gens.

Source Wikipedia 


Site officiel de Didier Porte 

L'écouter

 

 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Humour
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 14:46

Et voilà ce qui arrive quand, un soir, par temps orageux, on n'a pas envie d'écrire ou que les neurones n'ont pas d'appétit ou rien à se mettre sous la dent (mon oeil, avec tout ce qu'il y a à faire !...)
Je ne vais pas vous "bassiner" avec les nouvelles de mon blog qui a eu cinq mois le 10 mai. Il est pépère, avec ses 7300 visiteurs et 22300 pages vues (dont 6900 en avril), mais il pourrait mieux faire et je lui mets 13 sur 20. 

Alors, pour changer un peu des sujets sérieux, une histoire :

Quel paradis choisir ?

 

Un type meurt sur la frontière franco belge (eh oui ! ça arrive parfois).

Quand il arrive au ciel, Saint-Pierre lui dit :

« Bon, votre vie sur terre, pas terrible… Quelques adultères, pas souvent à la messe, quelques blasphèmes, des apéros… Ecoutez je ne peux pas vous faire entrer au Paradis, mais comme vous n'avez rien commis de grave et que vous êtes mort sur la frontière, je vous laisse le choix entre l'enfer belge et l'enfer français ».

« Mais Saint-Pierre, je ne connais ni l'un ni l'autre. Pourriez vous m'en dire un peu plus ? ». 

« Et bien l'enfer belge, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée. Et le lendemain, pareil ! » 

« Et l'enfer français ? »

« Et bien l'enfer français, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée. Et le lendemain, pareil !… Mais moi, je serais vous, je prendrais l'enfer français... »

« Mais pourquoi Saint-Pierre, c'est bien la même chose ? »
« Non, dans l'enfer français, un jour les gnomes sont en grève, un jour on n'a pas livré les bûches, un jour le dragon est en RTT, un jour ils ne trouvent plus la marmite, un jour on n'a pas commandé le purin…» 

 

Repost 0
Published by Bernard M - dans Humour
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 18:51

Informatique et Liberté : y croyez-vous ?


Mon ami Serge, un internaute averti, me signale qu'il existe une base de données sur Internet où chacun d’entre vous peut avoir des renseignements sur tout le monde et sur n’importe qui.


Authentique ! Je suis allé voir
ce site et j'y ai trouvé des renseignements me concernant, y compris ma photo, restant fort éberlué devant mon écran ! 

En fait, les infos sont basées sur celles qui figurent sur nos cartes d'identité et/ou passeports.


Pour y
accéder, il suffit de taper le prénom (first name),  le nom (last name) et le pays de résidence. 

Bonjour la Loi informatique et liberté !

Je pense que c'est une info à faire circuler le plus largement possible.  

L’adresse du site en question est : http://www.scrolllock.nl/passport

Repost 0
Published by Bernard M - dans Humour
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 00:28

Dans Marianne 564 du 3 février
undefined



Dans Sud Ouest du 14 févrierundefined
Vu le 20 février sur le blog http://blog.angely2008.fr/ (l'image était petite : je vous la repasse le 28 février en grande définition)
 undefined

Vu le 28 février sur le blog http://blog.angely2008.fr/

undefined
Vu le 4 mars dans Sud Ouest
undefined

Vu le 3 mars sur http://blog.angely2008.fr/archives/category/caricatures

undefined

Vu le 3 mars sur http://blog.angely2008.fr/archives/category/caricatures
undefined


Vu le
Repost 0
Published by Bernard M - dans Humour
commenter cet article
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 15:46
Histoire de poulet
 
Une petite histoire qui a bien plu voici dix ans et que je n’ai pas "retravaillé" avec des noms à la mode, ajoutant les phrases préférées de nos gouvernants actuels. Ce sera pour une autre fois, quand j’aurais du temps...

- La scène : Un poulet au bord d'une route. Il la traverse.
- La question : Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?
- Les réponses :
 
René DESCARTES : Pour aller de l'autre côté.

PLATON
: Pour son bien. De l'autre côté est le Vrai.

ARISTOTE
: C'est la nature du poulet de traverser les routes.

Karl MARX
: C'était historiquement inévitable.

Capitaine James T. KIRK
: Pour aller là où aucun autre poulet n'était allé auparavant.

HIPPOCRATE :
En raison d'un excès de sécrétion de son pancréas.

Martin Luther KING Jr.
: J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.

MOISE
: Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet : " Tu dois traverser La route ". Et le poulet traversa la route, et Dieu vit que cela était bon.

Richard M. NIXON
: Le poulet n'a pas traversé la route, je répète, le poulet n'a JAMAIS traversé la route.

Nicolas MACHIAVEL
: L'événement important c'est que le poulet ait traversé la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de traverser la route justifie tout motif quel qu'il soit.

Sigmund FREUD
: Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet ait traversé la route révèle votre fort sentiment d'insécurité sexuelle latente...

Bill GATES
: Nous venons justement de mettre au point le nouveau "Poulet Office 2003", qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi des oeufs, classera vos dossiers importants, etc.

BOUDDHA
: Poser cette question renie votre propre nature de poulet.

GALILÉE
: Et pourtant, il traverse.

Éric CANTONA
: Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut il les traverse.

Charles de GAULLE
: Le poulet a peut-être traversé la route, mais il n'a pas encore traversé l'autoroute !

Jacques CHIRAC
: Parce que je n'ai pas encore dissous la route.

L'Église de Scientologie
 : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 1500 euros par séance, plus la location d'un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la découvrir.

Bill CLINTON
: Je jure sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre ce poulet et moi. 

Albert EINSTEIN 
: Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre référentiel.

ZEN
: Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît le bruit de son ombre derrière le mur.

Jean-Pierre RAFFARIN
: Le poulet n'a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.

Jean ALESI
: Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le temps de passer.

Nelson MONTFORT
: J'ai à côté de moi l'extraordinaire poulet qui a réussi le formidable exploit de traverser cette superbe route: " Why did you cross the road ? " " Cot cot !" "eh bien il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C'était une traversée très dure, mais il s'est accroché, et............................................"

Richard VIRENQUE
: C'était pas un lapin ? 


Orangina rouge
 : PASSSKEEEEEEUUUUUHHHH ! 

Ken le Survivant
: Peu importe ! Il ne le sait pas mais il est déjà mort.

Jean-Claude VANDAMME
: Le poulet la road il la traverse parce qu'il sait qu'il la traverse, tu vois la route c'est sa vie et sa mort, la route c'est Dieu c'est tout le potentiel de sa vie, et moi quand je me couche dans Timecop quand le truck arrive je pense à la poule et à Dieu et je fusionne avec tout le potentiel de la life de la road ! Et ça c'est beau !

Forest GUMP
: Cours Poulet ! Cours !

STALINE
: le poulet devra être fusillé sur le champ, ainsi que tous les témoins de la scène et dix autres personnes prises au hasard, pour n'avoir pas empêché cet acte subversif.

George W. BUSH
: Le fait que le poulet ait pu traverser cette route en toute impunité malgré les résolutions de l'ONU représente un affront à la démocratie, à la liberté, à la justice. Ceci prouve indubitablement que nous aurions dû déjà bombarder cette route depuis longtemps. 
Dans le but d'assurer la paix dans cette région, et pour éviter que les valeurs que nous défendons ne soient une fois de plus bafouées par ce genre de terrorisme, le gouvernement des États-Unis d'Amérique a décidé d'envoyer 17 porte-avions, 46 destroyers et 154 croiseurs, appuyés au sol par 243 000 G.I. et dans les airs par 846 bombardiers, qui auront pour mission au nom de la liberté et de la démocratie, d'éliminer toute trace de vie dans les poulaillers à 5 000 km à la ronde, puis de s'assurer par des tirs de missiles biens ciblés, que tout ce qui ressemble de près ou de loin à un poulailler soit réduit à un tas de cendres et ne puisse plus défier notre nation par son arrogance. 
Nous avons décidé qu'ensuite, ce pays sera généreusement pris en charge par notre gouvernement, qui rebâtira des poulaillers suivant les normes de sécurité en vigueur, avec à leur tête, un coq démocratiquement élu par l'ambassadeur des États-Unis. 
En financement de ces reconstructions, nous nous contenterons du contrôle total de la production céréalière de la région pendant 30 ans, sachant que les habitants locaux bénéficieront d'un tarif préférentiel sur une partie de cette production, en échange de leur totale coopération.
Dans ce nouveau pays de justice, de paix et de liberté, nous pouvons vous assurer que plus jamais un poulet ne tentera de traverser une route, pour la simple bonne raison, qu'il n'y aura plus de routes, et que les poulets n'auront plus de pattes. 
Que Dieu bénisse l'Amérique !
 

Repost 0
Published by Bernard M - dans Humour
commenter cet article
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 20:42
Considérations sur les palindromes
 
Palindrome : nom masculin et adjectif. (du grec palin, de nouveau, et dromos, course)
C’est aussi un "Groupe de mots qui peut être lu de gauche à droite ou de droite à gauche en gardant le même sens".  Faut le faire comme définition !
 
Bref, c’est presque comme en politique à deux mois des élections municipales (et cantonales), où certains voudraient dire (ou lire ?) la même chose dans les deux sens. Sens horizontal bien sûr puis que nous sommes dans l’hémisphère Nord. 

Nous ne sommes pas dans l’hémisphère Sud où le sens d’écoulement de l’eau dans un lavabo à Ushaia est inverse à celui d’un lavabo à St-Jean d’Angély (sens des aiguilles d’une montre ; ça découle – de source – de la loi de Coriolis).
 
Nous ne sommes pas non plus dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale où la Droite et la Gauche perdent parfois le bon sens face au perchoir. Au fait, vous l’avez bien compris, vu du perchoir, les partis UMP et consorts sont à droite, les partis PS et consorts sont à gauche. D’où leur nom. 

Le problème c’est le centre, qui est vraiment près de la gauche comme de la droite. C’est une ligne blanche sur la route de la politique, qu’on maltraite parfois.
 
Et je vous parle pas des Verts, qui, vu leur dénomination, chose étonnante pour des Verts sont plus près des Roses et des Rouges, alors qu’ils devraient être in-dé-pen-dants. Et là vous voyez comme la politique ça peut être ch… !
 
Arrêtons donc d’en parler et parlons des palindromes.
 
D’abord une citation 
"Les hommes en habit vert appellent "palindrome" un groupe de mots qui peut être de gauche à droite ou de droite à gauche en gardant le même sens, (Engage le jeu que je le gagne, Ésope reste ici et se repose, Et la marine va venir à Malte, etc.)."
Mais comment lire dans les deux sens en gardant le même sens ? Cela heurte le bon sens… 
Alors, comme je ne vous ai pas fait de sapin pour Noël, je vous en ai fabriqué un en mots et phrases "palindromiques" !
 
ICI
ETE
BOB
SIRIS
LAVAL
KAYAK
RADAR
ROTOR
NOYON
SERRES
IL A SALI
MON NOM
C'EST SEC
RESSASSER
RIONS NOIR
SUCE SES ECUS
AINSI ANAIS NIA
TU L'AS ICI, SALUT
ZEUS A ETE A SUEZ
UN REVE DE VER NU
LA MARIEE IRA MAL
A L'ETAPE, EPATE -LA
EH, CA VA LA VACHE ?
UN ROC SI BISCORNU
KARINE ALLA EN IRAK
A LAVAL ELLE L'AVALA
L'AME SURE RUSE MAL
UN DRÔLE DE LORD NU
LA MALADE PEDALA MAL
ELU PAR CETTE CRAPULE
ETNA : LAVE DELAVANTE
SEXE VETU? TU TE VEXES
CAR TEL ALI, IL A LE TRAC
ESOPE RESTE ICI ET SE REPOSE
ENGAGE LE JEU QUE JE LE GAGNE
ET LA MARINE VA VENIR A MALTE
OH, CELA TE PERD REPETA L'ECHO
UN ROC LAMINA L'ANIMAL CORNU
L'AMI NATUREL ? LE RUT ANIMAL !
ET LUC COLPORTE TROP L'OCCULTE
NOEL A TROP PAR RAPPORT A LEON
A L'AUTEL ELLE ALLA , ELLE LE TUA LA  
PAUL A ETE SAUTE. TU AS ETE A L'UAP ?
 A REVELER MON NOM, MON NOM RELEVERA
TU L'AS TROP ECRASE CESAR CE PORT SALUT 
 ESOPE RESTE ELU PAR CETTE CRAPULE ET SE REPOSE 
EMILE-ERIC, NOTRE VALET, ALLA TE LAVER TON CIRE ELIME 

Et puis voici deux articles d'Associated Press et de Reuters traitant du palindrome en matière de date :
 
Le 2 février 2002, jour palindrome dans une année palindrome
 
PARIS (Associated Press) -- Les amateurs de palindromes ont pu se délecter samedi d'une curiosité du calendrier : la date du 2 février 2002, intégralement écrite en chiffres, donne le 2/02/02, une succession qui peut se lire en effet dans les deux sens.
 
Les années palindrome reviennent habituellement tous les 110 ans, même si la dernière, 1991, ne remonte qu'à onze ans. Une journée palindrome dans une année palindrome est suffisamment rare pour être signalée, d'autant qu'à 20:02, samedi soir, la liste devait encore s'allonger...
 
Pour Mark Saltveit, rédacteur en chef du magazine américain «The Palindromist», interrogé par l'Associated Press à 13h 31, « les palindromes sont aussi bons qu'autre chose et même meilleurs que la plupart pour se vider l'esprit et oublier ses problèmes ».
 
Ce dernier incitait à organiser samedi une soirée palindrome pour s'amuser avec la symétrie bilatérale de nombres, mots ou phrases, comme «Eh, ça va la vache ?» ou «Engage le jeu que je le gagne», ou encore «sexe vêtu, tu te vexes»... AP
 
Le 2 février, jour faste pour les jeunes mariés singapouriens
[2002-02-03 10:07]
 
SINGAPOUR (Reuters ) - Plus de 300 couples ont convolé samedi à Singapour - quatre fois plus que la moyenne - avec l'espoir que la date du 02-02-02 leur portera chance.
"On ne retrouve pas souvent cette combinaison", a expliqué Loei Lay Beng, jeune mariée de 30 ans, au Sunday Times. "Mes parents et beaux-parents trouvent eux aussi que la date est de bon augure".
La date du 2 février était d'autant plus recherchée cette année que la somme des chiffres 02-02-2002 est huit, un nombre qui porte chance dans la tradition chinoise.
 
Ce qui est dommage, c’est que vous soyez né au deuxième millénaire - comme moi - et que le troisième va être long, paraît-il.
Je me suis laissé dire que la prochaine année palindrome aurait lieu, sauf erreur de bon sens, en... 2112.
Oh ! comme j’aimerais vous en parler !
Repost 0
Published by Bernard M - dans Humour
commenter cet article