Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 10:05

30 novembre 2010 – Billet 2283 » Texte et Photos ©Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

400 places gratuites

STATIONNEMENT Le parking du champ de foire a été inauguré mardi 30 novembre

» Bernard Maingot  

20101130_inaug_pkg_champdefoire_6810-bl.jpgLa cérémonie d'inauguration a été brève à cause du froid et s'est continuée à l'Hôtel de Ville. PHOTO BERNARD MAINGOT

En présence des élus, de la gendarmerie, de la police municipale et de la température qui avoisinait le zéro, le maire Paul-Henri Denieuil et le sous-préfet Frédéric Brassac ont coupé hier le ruban inaugural du parking du champ de foire.

« Ce parking de 400 places représente le quartier Voyer du 21e siècle », a déclaré le maire. « Certes quelques espaces verts restent à réaliser », a précisé Jacques Castagnet, adjoint chargé de l’aménagement et de l’espace, qui développe les qualités environnementales du parking : « L’enrobé est clair, ne capte pas la chaleur et évite le rayonnement. Les lampadaires ont des lampes « led » pour économiser l’énergie. La moitié du parking en bas a un revêtement stabilisé en petits cailloux calcaires, permettant l’infiltration de l’eau. Les 50 bornes en pierre ont été refaites, de même que les glands au-dessus et les lices où on attachait les bestiaux ».

Ce parking gratuit, à proximité immédiate du centre-ville (quelques minutes à pied), à nécessité un montant de travaux de 250 000 euros.

Après la cérémonie, un verre de l’amitié a été offert dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville.

20101130_inaug_pkg_champdefoire_6814-bl.jpg

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 19:25

Mardi 30 novembre 2010 – Billet 2281 » Texte et Photos Bernard Maingot

Lire le précédent article

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION

Un bilan mitigé

ZONE PIÉTONNE Le bilan du plan de circulation et des zones piétonnes a été dressé lundi dernier en présence de 160 usagers et commerçants.

» Bernard Maingot  

20101129_bilan_plan_circulation_6787_ensemble_reunion-bl.jpgLa municipalité proposera d'ici Noël des ajustements à faire sur la zone piétonne. PHOTO BERNARD MAINGOT

Lundi 29 novembre, 160 personnes - dont de nombreux commerçants - sont venues à la réunion organisée par la Ville, salle Aliénor-d’Aquitaine à 19 heures, pour prendre connaissance du bilan fait par la Ville sur le plan de circulation mis en place en avril et entendre les doléances des usagers concernant les zones piétonnes.

Après une mise en garde préalable du maire - « Ce n’est pas une réunion des commerçants » - Paul-Henri Denieuil a rappelé les objectifs du plan de circulation, parmi lesquelles il faut citer la création d’itinéraires pour privilégier la circulation tout en préservant les quartiers et notamment le cœur de ville, la création d’aires de stationnement, favoriser les activités commerciales en veillant à la qualité de vie et à la sécurité des piétons, ainsi que la mise en place d’une nouvelle signalétique.

L’office de tourisme et l’association des commerçants C2A ont remis les résultats d’une enquête (115 questionnaires, 44 % de réponses) où les opinions font état d’une baisse de la fréquentation touristique en juillet-août (-4 et -2 %) et de chiffres d’affaires qui déclinent dans les magasins du centre-ville (30 % une stagnation, 51 % une baisse), citant en premier lieu le stationnement, puis la circulation, la conjoncture et enfin la météo. La perception est inégale selon le type d’activités, la restauration tirant son épingle du jeu tandis que des pharmacies et d’autres commerces ont limité leurs achats et même procédé à cinq licenciements.  

20101129_bilan_plan_circulation_6789-bl.jpgLa Ville a également distribué 4 500 questionnaires dans le bulletin municipal et chez les commerçants, et 205 réponses ont été analysées :

- 58 % des usagers ont été bien informés (avis contraire 38 %) ;

- 64 % n’ont pas eu de difficultés dans le fonctionnement des bornes (avis contraire 12 %) ; 

- 55 % n’ont pas eu de difficultés dans l’utilisation des horodateurs (avis contraire 26 %) ;

- 67% n’ont pas eu de difficultés avec les nouveaux sens de circulation (avis contraire 26 %) ;

- 79 % sont satisfaits de la première heure gratuite (avis contraire 14 %) ;

- Le secteur piétonnier satisfait 57 % des usagers (avis contraire) ;

- Les difficultés provenant du changement des habitudes, de dysfonctionnements des appareils, et du report du stationnement gênant et de la circulation sur d’autres voies.

La mise en place du secteur piétonnier

Durant toute l’année : 49 % pour

Pendant six mois: 19 % pour

Pendant trois mois : 32 % pour

Extension du secteur piétonnier

Sur la place du Marché : 23 % pour

Sur la place André-Lemoyne : 14 % pour

Maintien du secteur actuel : 72 % pour

Plus d’espaces verts : 49 % pour et 46 % contre ;

Plus de pistes cyclables : 53 % pour et 35 % contre ;

Cahier de doléances  

20101129_bilan_plan_circulation_6800_grosdenierC2A-bl.jpgDominique Grosdenier, président de l'association des commerçants, a commenté les résultats de l'enquête auprès de ses adhérents. PHOTO BERNARD MAINGOT

Les commerçants sont intervenus pour témoigner unanimement de leurs difficultés et faire des suggestions : « Mon chiffre d’affaires a baissé depuis que la zone piétonne est en vigueur… Il faut réduire la zone piétonne qui est trop grande et ramener son application à juillet/août au lieu de six mois... Il faut déplacer la borne à l’entrée de la rue Pascal-Bourcy et la mettre à la Grosse horloge en indiquant par une signalétique où se trouve le marché… Pourquoi n’avoir pas commencé avec une zone bleue sans investir tout de suite dans ces matériels ?... Les voitures-ventouse sont maintenant boulevard Lair et place de l’Église alors que le champ de foire est vide… Les parkings payants sont trop nombreux… Il faut remettre une partie de la place de l’Hôtel de ville en gratuité… Ceux qui viennent de loin ont des difficultés et vont maintenant à Leclerc où on peut se garer sans problème et où l’activité est en plein essor… Ma femme va maintenant aux marchés d’Aulnay et de Loulay…».

« Je ne veux pas de procès d’intention car je ne veux pas développer la culture au détriment de l’activité économique », a déclaré le maire en s’adressant aux commerçants. « Je vous ai écouté comme j’ai écouté les usagers et vos clients et je suis préoccupé par vos problèmes. Le conseil municipal va donc réfléchir aux ajustements à faire par rapport à vos remarques »

D’ici Noël, Paul-Henri Denieuil répondra aux trois points qui semblent ressortir de  cette réunion :

- Vers une restriction de la zone piétonne ?

- Vers une réduction de la période d’application (juillet/août) ?

- Vers une modulation des horodateurs (en enlever place de l’Hôtel de ville et en mettre boulevard Lair) ? 

Bernard Maingot

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 16:10

Lundi 29 novembre 2010 – Billet 2265 » Photos Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

400 emplacements gratuits

place du champ de foire

STATIONNEMENT Le parking du Champ de Foire sera inauguré le mardi 30 novembre à 11 h 30.

» Bernard Maingot  

20100320 pkg-champ-de-foire 1491-blLe champ de foire était auparavant un parking où il fallait bien s’organiser pour stationner son véhicule. PHOTO BERNARD MAINGOT 20 mars 2010

Le parking du Champ de Foire, dont les travaux d’aménagement s’achèvent cette semaine, sera inauguré le mardi 30 novembre à 11 h 30. Après une cérémonie sur place, un verre de l’amitié sera offert aux Angériens dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville.

Cet équipement public offre 400 places de stationnement gratuit. « C’est un exemple à double titre de la volonté de la municipalité, d’abord pour redynamiser le cœur de ville, ensuite pour adopter une démarche respectueuse de l’environnement », souligne le maire Paul-Henri Denieuil. « Dès le début de notre mandat, nous avons prévu la réalisation de ce parking très proche du centre-ville. Il est un élément majeur du  nouveau plan de circulation et de stationnement, dont l’un des objectifs est d’offrir aux clients un meilleur accès aux commerces », ajoute-t-il. « Dans l’avenir, cet espace sera intégré au nouveau Quartier Voyer, dont nous venons de présenter les premières esquisses en réunion publique, lundi 22 novembre ».  

20100425 pkg champ-de-foire 2550-blLe parking en cours de construction. PHOTO BERNARD MAINGOT 25 avril 2010

Dans les choix effectués pour ce réaménagement, l’histoire de Saint-Jean-d’Angély n’a pas été oubliée, tout comme la recherche d’une qualité écologique des lieux : les bornes en pierre et les lices en métal, qui délimitaient le champ de foire à l’époque des marchés aux bestiaux, ont été rénovées. L’éclairage est assuré par des lampes « led » à faible consommation et le bitume qui a été employé donne à l’ensemble un aspect beaucoup plus naturel que le bitume noir couramment employé.

Enfin, le parking du Champ de Foire, où les quelques arbres qui restaient ont dû être abattus pour des raisons de sécurité, redviendra verdoyant. Une cinquantaine d’ormeaux, emblématiques des paysages charentais, sont en cours de plantation, pour agrémenter les lieux et assurer un peu d’ombre.

A noter que ces derniers travaux d’embellissement coïncident avec la Semaine régionale de l’Arbre et de la Haie, à laquelle la Ville a tenu à participer, en y associant toutes les écoles primaires et maternelles. Dans le cadre d’un projet pédagogique de sensibilisation à la plantation et au respect de la nature, les enfants ont arboré leur cour d’école. 

« Nous voulons que notre ville soit écologique, arborée, accueillante pour les piétons, les cyclistes, mais aussi propice au commerce et au tourisme. Des aménagements tels que ce parking répondent à notre conception de l’avenir de Saint-Jean-d’Angély », a conclu le maire.

20100621 champdefoire effondrement 3640-blLe revêtement était terminé et les emplacements délimités quand le sol s’est soudainement affaissé, le 21 juin 2010. Un effondrement de plusieurs mètres qui n’a pu être expliqué, malgré les études de terrain effectuées avant et les relevés-sondages refaits ensuite. PHOTO BERNARD MAINGOT 21 juin 2010

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 14:00

Samedi 27 novembre 2010 – Billet 2263

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Plan de circulation

l’heure du bilan !

PLAN DE CIRCULATION La municipalité dressera un premier bilan du plan de circulation dans une réunion publique, lundi 29 novembre à 19 h, salle Aliénor-d’Aquiataine.

» Bernard Maingot  

20101128 20100423 rue jacobins 2362La rue des Jacobins le 23 avril 2010. PHOTO BERNARD MAINGOT

Les changements bousculent les habitudes. Le nouveau plan de circulation mis en place à Saint-Jean-d’Angély en a séduit certains et en a déçu d’autres. Les 115 commerçants, notamment, qui ont répondu à une enquête de leur association C2A : 30 % relatent une stagnation du chiffre  d’affaires et 50 % une baisse, bien que ces constats ne puissent être reliés directement au plan de circulation. Certains ont vu la fréquentation diminuer, la rapportant à la piétonisation et aux stationnements payants (horodateurs avec une heure gratuite), ce qui aurait également un effet aggravant dans la fermeture de magasins. Il est sûr que le commerce rencontre des difficultés quand le pouvoir d’achat stagne ou diminue et que les clients font des coupes sombres dans les achats. Mais le secteur piétonnier serait plus touché, du fait du déplacement de la clientèle vers des zones commerciales situées en dehors du cœur de ville, là où l’automobile conserve une place prépondérante et où l’on a moins à marcher... Les commerçants, qui réclament moins de stationnements payants et une limitation du secteur piétonnier à certaines rues et seulement en juillet août, vont maintenant faire des contre propositions à la municipalité.  

20101128 20100814-samedi rue hotel de ville 4752La rue de l'hôtel de ville, un samedi au mois d'août. PHOTO BERNARD MAINGOT 14.08.2010

Nul doute qu’ils seront nombreux à la réunion organisée par la ville, le lundi 29 novembre à 19 heures, à la salle Aliénor-d’Aquitaine, pour dresser le bilan des premiers mois de ce plan de circulation et de stationnement et présenter les améliorations envisagées. La municipalité, qui désirait l’élaboration de ce nouveau plan, conçu pour redynamiser le cœur de ville, voulait la création d’un secteur piétonnier durant la belle saison et l’instauration d’un stationnement payant avec la première heure gratuite, qui élimine les voitures ventouses. Des parkings gratuits ont été, créés ou aménagés aux abords immédiats (Bd Lair, place du champ de foire…) et la place du Marché est restée accessible aux voitures.

Certes, une concertation est maintenant nécessaire pour que des améliorations soient apportées avant la prochaine saison estivale. La Ville a elle aussi lancé une enquête d’opinion. Des éléments qui nourriront la réunion du 29 novembre pour présenter les modifications envisagées.

Il est donc nécessaire que « les Angériens et les commerçants participent à la mise en place de ce grand projet car il nous concerne tous. Avec eux, nous souhaitons faire le point et envisager les aménagements souhaitables » indique le maire, Paul-Henri Denieuil.

L’attrait du cœur de ville en dépend. Et le commerce aussi.

Bernard Maingot  

20101128 20100421 borne rue jacobins 2309-blLa rue des Jacobins le 21 avril 2010. PHOTO BERNARD MAINGOT

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 06:51

Mardi 23 novembre 2010 – Billet 2248 » Texte et Photos Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Que sera le quartier Voyer ?

URBANISME Lundi 22 novembre, la municipalité a présenté en réunion publique le projet pré-opérationnel d’aménagement du quartier Voyer. Objectif : rendre celui-ci attractif et l'ouvrir sur la ville.  

» Bernard Maingot  

20101122 projet quartier Voyer 6652-blLe projet d'aménagement du quartier Voyer a fait déplacer les Angériens. PHOTO BERNARD MAINGOT

La tribune montée pour le spectacle de danse du mercredi organisé par l’A4 à la salle Aliénor-d’Aquitaine était remplie d’Angériens, lundi soir, venus découvrir le projet d’aménagement du quartier Voyer présentée par la municipalité. L’étude a été présentée par trois intervenants : Christophe Libault, architecte-urbaniste à Mérignac, Valéry Brandela, architecte paysager-urbaniste à Bordeaux, et Robert Le Moigne, directeur de Cercia, société d’études en urbanisme commercial à Rennes. Etaient également présents et sont intervenus Aurélie Fanzy responsable du pôle aménagement et du pôle économique à la mairie, Jacques Castagnet, adjoint à l’urbanisme, en présence du conseiller général Jean-Yves martin.  

20101122 projet quartier Voyer 6672-blDe gauche à droite : Robert Le Moigne, Valery Brandela, Christophe Libault, Aurélie Fanzy, Paul-Henri Denieuil, Jacques Castagnet. « Le projet d'aménagement du quartier Voyer doit donner confiance aux investisseurs » a déclaré Paul-Henri Denieuil.

« C’est un projet pour les 20/30 ans à venir, a entamé le maire, Paul-Henri Denieuil. Il n’est pas question de créer une nouvelle polarité commerciale au quartier Voyer, mais il nous faut être ambitieux pour attirer de nouvelles entreprises et de nouveaux habitants, créer une synergie active en ouvrant le quartier sur le ville, ce qui rejaillira sur le commerce en centre-ville, réduire la place de la voiture en donnant la part belle aux piétons, mutualiser le parking du champ de foire pour le centre-ville et le quartier Voyer ». Une introduction qui résumera tout le projet.  

20101122 projet quartier Voyer 6651-blLa zone concernée par le projet d'aménagement. PHOTO BERNARD MAINGOT

Des jardins en terrasse

Christophe Libault et Robert Le Moigne ont ensuite présenté un état des lieux et le enjeux sur Saint-Jean-d’Angély, sa situation géographique au centre d’un territoire avec une zone de chalandise de 50 000 habitants. « Il importe que la ville garde son empreinte sur ces habitants, dont 40 000  viennent en voiture ». Les dynamiques commerciales (l’Aumônerie, zone « un peu coincée », la Sacristinerie, la Grenoblerie « pôle leader qui se renforce ») ont été évoquées, de même que le commerce en centre-ville, le contournement sud-ouest de la ville, la démographie, le bassin d’emploi, la part importante d’inactifs, le chômage, le pouvoir d’achat assez limité, la forte concurrence des autres villes proches, le nombre de logements vacants et le prix des locations.

La situation de la caserne Voyer « un bouchon à faire sauter pour un meilleur accès à la ville », a été développée en détail, rappelant que les bâtiments en U étaient « intouchables », avec une pente où l’eau descend jusqu’à la Boutonne, une situation à exploiter avec des zones de verdure et des séquences végétales à créer en espalier. « Il faut exploiter la pente pour des jardins étagés en terrasse ».  

20101122 projet quartier Voyer 6666-blLes murs de la caserne abattus

Dans la projection diapositives qui a suivi, les Angériens ont découvert diverses possibilités d’aménagement : centre de congrès, salle de spectacles, maison des services publics, hôtel de 40/50 chambres, un ou deux restaurants, maison des seniors, maison des associations… « Et pourquoi pas un mur d’escalade, un bowling, une discothèque… équipements qui manquent aux loisirs et qui se trouvent dans d’autres villes », a ajouté l’architecte.

Une des hypothèses du projet semblant retenir l’attention prévoit l’abattement de murs d’entourage de la caserne. Les bâtiments en U accueilleraient un pôle économique, tertiaire et des logements. Le quartier donnant sur les allées d’Aussy verra un programme de logements et d’équipements publics. Le quartier situé à l’angle du champ de foire et de l’avenue du général-Leclerc verra un programme d’équipements publics.  

20101122 projet quartier Voyer 6668-bl« Pas pour faire rêver »

En fin de séance, les présents ont posé des questions évoquant l’aménagement du champ de foire, le manque d’un centre de rééducation type « Grands feux » à Niort, l’utilisation de l’eau chaude du forage existant pour le chauffage de logements, le financement du projet, le pouvoir d’achat des habitants, la venue des actifs…

« Il faut redonner une richesse à la ville et retrouver la place qu’elle aurait toujours dû avoir. Si dans trois ans nous avons une prison, des entreprises qui installent leur activité sur le territoire, le TGV en 2016, le contournement et le désenclavement de la ville en 2016, des perspectives s’ouvrent sur des crèches, les écoles, l’hôpital… avec des familles et des enfants qui s’installeront. Il nous faut créer une dynamique pour les accueillir, donner confiance aux investisseurs. Ce diagnostic n’est pas fait pour faire rêver : il évoque un certain nombre d’hypothèses pour des propositions », a conclu Paul-Henri Denieuil.  20101122 projet quartier Voyer 6674-bl

Un résumé des questions-réponses

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 07:31

Samedi 20 novembre 2010 – Billet 2231 » Photos Archives Bernard Maingot

Les articles "Urbanisme- Projets-Réalisations" sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Que sera la caserne Voyer ?

QUARTIER VOYER Une réunion publique d’information aura lieu lundi 22 novembre.

» Bernard MAINGOT. 

20101119 caserne voyer 3mars09 8049-blPhoto prise le 3 mars 2009 : le parking du champ de foire n’est pas encore réalisé. PHOTO BERNARD MAINGOT

Une première réunion publique d’information sur l’avenir du quartier Voyer sera organisée par la Ville, le lundi 22 novembre à 18 h 30, à la salle Aliénor d’Aquitaine.

Depuis septembre, une équipe pluridisciplinaire travaille sur ce dossier à la demande des élus qui veulent redonner vie aux vieux bâtiments de l’ancienne caserne en concevant pour Saint-Jean-d’Angély un nouveau quartier moderne et agréable.  Cette mission, qui durera six mois, débouchera sur des propositions précises, bâties en fonction des possibilités offertes par les lieux, des besoins de la ville et des attentes de la population.

L’objectif de cette première réunion est de faire le point sur l’étude entreprise. Elle évoquera  notamment le diagnostic qui a été réalisé quant au potentiel du site, les premières orientations d’aménagement et de programmation, ainsi que le calendrier de mise en œuvre.

 «  Nous tenons à ce que les Angériens soient impliqués dans ce projet d’ampleur. Il va marquer un tournant dans l’histoire de Saint-Jean-d’Angély et permettra de satisfaire les nouveaux besoins de la Ville. Je pense notamment à l’accueil d’entreprises du secteur tertiaire, et pourquoi pas à l’implantation d’une salle polyvalente. Ce qui est certain, c’est qu’en 2011, nous saurons concrètement à quoi ressemblera le nouveau quartier Voyer » a déclaré le maire, Paul-Henri Denieuil.  

20101119 caserne voyer 12mars10 1216-blConstruits en 1850-1851 sur l’emplacement du couvent des Capucins, les bâtiments avaient été affectés au centre de remonte qui fournissait des chevaux aux régiments de grosse cavalerie et d’artillerie. Cliché réalisé le 12 mars 2010. PHOTO BERNARD MAINGOT

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 12:42

Mercredi 4 novembre 2010 – Billet 2189 » Photos ©Bernard Maingot

Les articles "Urbanisme-Projets-Réalisations" sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

La barre va en prendre un coup

"vers un logement social plus adapté"

RÉSIDENCE DU COI - De nouveaux logements devraient remplacer en 2012 le bâtiment C qu'Habitat 17 devrait prochainement faire démolir.

» Bernard MAINGOT.   

20101104 HLM Coi 9oct2007 7397-blLe bâtiment C de la résidence du Coi était devenu vétuste et inadapté à des conditions normales de logement. PHOTO BERNARD MAINGOT

L’office public de l’Habitat de la Charente-Maritime, Habitat 17, a engagé une opération de réhabilitation et de restructuration de son parc immobilier. A Saint-Jean-d'Angély, le bâtiment C de la Résidence du Coi n’étant plus adapté à la demande, Habitat 17 a procédé depuis deux ans au relogement ses résidents et décidé de réaliser sa démolition. Cette « déconstruction » devrait être achevée pour l’été 2011.

Soucieuse de ne pas laisser se créer une nouvelle friche, la Ville, propriétaire du terrain, en profitera pour compléter l’offre immobilière actuelle de la commune. Les élus envisagent en effet la création de nouveaux logements plus agréables, moins grands, qui pourraient accueillir de jeunes ménages prêts à investir ou à louer. Toutes choses bénéficiaires à la démographie et au commerce angérien.

« Nous entreprendrons la réalisation de notre projet dès que la démolition sera achevée et nous espérons pouvoir installer de nouvelles familles dans ce quartier dès la rentrée 2012. Ce sera aussi pour nous l’occasion d’améliorer le cadre de vie de ses habitants », indique Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély, dans un communiqué.

20101104 HLM Coi 9oct2007 7398-bl

« Qui veut encore, en province, monter quatre étages sans ascenseur ? ». PHOTO BERNARD MAINGOT

Pour l’heure, Habitat 17 a lancé un appel d’offres en procédure adaptée pour le désamiantage, la déconstruction sélective et la démolition des 60 logements concernés par abattage mécanique assisté (la variante de foudroyage par explosif est refusée). La date limite de réception des offres est fixée au 9 novembre à 12 heures, la date prévisionnelle de commencement des travaux étant fixée au 15 décembre.

En préambule aux espoirs de la municipalité sur de nouvelles résidences familiales qui seraient ensuite construites, Habitat 17 informera les riverains sur la démolition et le planning des travaux  lors d’une réunion publique qui aura lieu dès mardi prochain 9 novembre, à 18 h 30, à la salle polyvalente du Coi.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 10:20

Vendredi 7 mai 2010 – Billet 1782 - Texte et Photos ©Bernard Maingot

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Un pôle jeunesse mutualisé

La Cdc regroupe ses compétences

CONSEIL COMMUNAUTAIRE – La Communauté de communes du canton de Saint-Jean-d’Angély va regrouper le futur foyer du jeune travailleur et les services animation et enfance-jeunesse, dispersés en ville, en un même lieu, rue Porte de Niort. Un projet de 3 730 000 euros.  

FJT en 2008 69808-blLe foyer du jeune travailleur de la rue Pasteur sera reconstruit au 37-39 rue de la Porte de Niort. (Photo Bernard Maingot 2008)

Dans sa séance du lundi 3 mai 2010, le conseil communautaire a décidé de globaliser les services existants concernant l’animation, l’enfance et la jeunesse en les regroupant sur le même site que le futur foyer de jeunes travailleurs (FJT), au 37-39, rue Porte de Niort.

Francis Gorgeard-Grignon a ainsi présenté le projet : « Le site destiné la construction de cet immeuble a une superficie de 3 634 mètres carrés. Il apparaît pertinent de regrouper en un même lieu les services enfance et jeunesse, qui sont actuellement dispersés sur le territoire angérien et logés dans des locaux exigus ou inappropriés. Nous souhaitons mettre en place un système de places mutualisées, libérer la ludothèque pour donner de la place au multi-accueil, et reloger le Bureau information jeunesse (Bij) qui doit quitter le canton des Forges, l’immeuble ayant été vendu. L’espace jeunesse aux côtés du FJT aboutit à un pôle jeunesse mutualisé ».

Deux bâtiments distincts seraient reliés par des espaces communs à toutes les structures utilisatrices des lieux. L’un serait destiné à abriter les services communautaires existants (ludothèque, Bij, service enfance-jeunesse) et les services administratifs du centre de loisirs sans hébergement (CLSH) de Beaufief, sur 576 mètres carrés. L’autre serait réservé à la résidence de jeunes travailleurs, sur 1 368 mètres carrés. Les espaces mutualisés (locaux communs) et les espaces extérieurs auront respectivement des surfaces de 405 et 635 mètres carrés. L’enveloppe budgétaire pour la totalité du projet est de l’ordre de 3 730 000 euros. Le  site étant celui d’un ancien garage, une étude du sol devra être réalisée par un bureau géotechnique (dépollution éventuelle). 

20091226 friches-garages 9896Un des bâtiments de l’ancien garage qui a été démoli au 37-39 rue Porte de Niort. (Photo Bernard Maingot 2009)

20091226 friches-garages 9892Centre hospitalier

Dans le cadre de la Réforme des Agences régionales de santé, le préfet a demandé de désigner un représentant de la Cdc au conseil de surveillance de l’hôpital (qui remplacera le conseil d’administration actuel) : Sylvie Salade, adjointe aux affaires sociales, a été nommée dans cette fonction.

Des mouvements ayant – officieusement - été annoncés au sein de la direction de l’hôpital, Paul-Henri Denieuil, président du conseil d’administration et maire de Saint-Jean-d’Angély, devrait prochainement prendre de nouvelles dispositions pour le bon fonctionnement du centre hospitalier et la pérennité de la maternité. La piste évoquée est celle d’une mutualisation avec l’hôpital de Saintes, dont le directeur partirait en retraite à l’automne.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 06:30

Lundi 26 avril 2010 – Billet 1747 – Photos ©Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

« Attendez les résultats

avant de manifester »

CENTRE-VILLE – Lors de l’inauguration de la zone piétonne, samedi 24 avril, le maire a demandé aux commerçants d’attendre que les changements soient opérationnels avant d’en tirer des conclusions.

» Bernard Maingot  

20100425 inaug 2468 foule rue gambetta-bl2468 – Beaucoup de monde dans la rue Gambetta, venu à l’inauguration de la zone piétonne, samedi 24 avril.

L’inauguration de la zone piétonne et des nouveaux stationnements s’est déroulée samedi matin en présence des élus et de nombreux invités.

La contestation du nouveau plan de circulation, le boycott de l’inauguration annoncé par les commerçants et l’absence de l’opposition municipale de gauche qui avait dénoncé un manque de concertation n’ont pas empêché une foule d’invités et de curieux d’assister à l’inauguration de la zone piétonne et des nouveaux stationnements. Un peu comme une tempête dans un verre d’eau.

De fait, les animations dans les rues ont attiré les curieux, espérant gagner l’un des cent cabas en répondant au quiz sur la vie angérienne, les enfants marquant à la culotte les deux peluches géantes de Mickey et Minnie qui arpentaient les rues de la ville pour distribuer des bonbons.

Les élus et les invités sont allés en cortège du parking Lair jusqu’à la place du Pilori, remontant la rue Gambetta où quelques magasins avaient tiré le rideau et affiché des pancartes « Horodateurs = mort du centre-ville » 

20100425 inaug 2473 discours pilori-bl2473 – « Attendez les résultats avant de manifester »

En présence du sous-préfet Frédéric Brassac et du commandant de gendarmerie Patrick Perrot, le maire Paul-Henri Denieuil a souligné dans son discours qu’il « était conscient que les travaux n’étaient pas finis », mais qu’il fallait « faire évoluer la ville qui n’avait pas changé depuis 20 ans ». Il a insisté sur l’accueil à donner aux visiteurs et aux touristes désireux d’apprécier le patrimoine de la ville, rappelant que la clientèle des commerces en centre-ville pourrait se déplacer dans le calme et la sérénité pour effectuer leurs achats. « Après cette période de troubles (dus aux travaux, NDLR) naturelle d’un mois qui a changé nos habitudes, nous devons apprécier les choses de façon objective. La nouvelle signalétique sera effective dans quelques jours. Le parking de l’Eden sera bientôt ouvert. Nous adaptons le champ de foire en vrai parking. Les horodateurs sont controversés, mais peu de villes sont aussi peu payantes, avec une heure gratuite ». Et, s’adressant aux commerçants absents à la manifestation, il a conclu : « Attendez un mois avant de manifester. Il ne faut pas juger des résultats avant que le système soit en fonction. Merci de votre patience pendant ces travaux ».

La musique a ensuite repris ses droits, avec le groupe rochalis de Roben Viad qui s’est produit sur le podium dressé place du Pilori, et qui a été très applaudi par les passants.

20100425 2401 peluches en ville-bl2401 - Mickey et Minnie sont venus distribuer des bonbons en ville.

20100425 inaug 2454 plaque rue gambetta-blLa plaque à l'entrée de la rue Gambetta est dévoilée...

20100425 inaug 2456 ruban rue gambetta-bl

...et le ruban inaugural coupé.

20100425 inaug 2463 fermeture magasin rue gambetta-bl

2463 - Le maire Paul-Henri Denieuil interviewé par Christophe Coriton, d'Hélène-fm.

20100425 inaug 2464 fermeture magasin rue gambetta-bl

2464 - Devant un commerce dont la devanture était fermée.

20100425 inaug 2465 foule rue gambetta-bl

2465 - Répétition pour une marche dans la rue en toute liberté.

20100425 inaug 2466 foule rue gambetta-bl

2466

20100425 inaug 2466 roben viad-bl

2467 - Le quartet rochelais de Roben Viad place du Pilori.

20100425 inaug 2470 roben viad-bl

2470 - Roben Viad.

20100425 inaug 2471 public pilori-bl

2471 - Le beau temps a vu le public assis aux terrasses, venu écouter le groupe musical Roben Viad.

20100425 inaug 2476 quartet roben viad-bl

2476 - Qu'est-ce qu'on est bien, assis, pour écouter de la musique !

20100425 inaug 2479 batteur roben viad-bl

2479 - Le batteur s'en est donné à coeur joie !

20100425 inaug 2482 accordeon roben viad-bl

2482 - En avril ne te découvre pas d'un fil ! Mets ton piano à bretelles !

20100425 inaug 2483 quartet roben viad-bl

2483 - En réalité, le soleil était aussi chaud que les rythmes des morceaux interprétés;

20100425 inaug 2484 quartet roben viad-bl

2484 - Le groupe rochelais Roben Viad a été très applaudi.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 11:55

23 avril 2010 – Billet 1739

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Festivités en zone piétonne

PLAN DE CIRCULATION – La zone piétonne et les nouveaux stationnements sont inaugurés ce samedi 24 avril.

» Bernard Maingot

La municipalité inaugure le nouveau plan de circulation samedi matin 24 avril. Une cérémonie à laquelle l’association des commerçants C2A ne participera pas, pour exprimer son mécontentement sur les stationnements payants et horodateurs ayant remplacé la zone bleue espérée et « un manque de communication des élus », selon son président Dominique Grosdenier. Lire le précédent article sur le sujet.

  

Au programme, des animations dans les rues piétonnes, de 9 heures à 12 heures, avec un quiz sur la vie angérienne, des peluches géantes arpentant les rues et cent cabas à gagner.

A partir de 11 heures, un concert de Roben Viad (influences jazz et swing) aura lieu place du Pilori, tandis qu’un rassemblement se tiendra au parking de l’Eden et descendra à 11 heures en direction du cœur de ville.

A 11 heures 15, le maire, Paul-Henri Denieuil, procèdera à l’inauguration de la zone piétonne, place André-Lemoyne, suivie d’une balade en centre-ville.

A midi, il prononcera un discours place du Pilori, qui sera suivi du verre de l’amitié, animé par le groupe Roben Viad.

roben viad 1

Le quartet Roben Viad. (photo DR)

 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Urbanisme Projets Réalis.
commenter cet article