Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 20:01

Dimanche 21 mars 2010 – Billet 1651

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY ET CANTON

Elections régionales

Scrutin du 21 mars 2010

Ville de Saint-Jean-d’Angély  20100321 St-Jean-d'Angely-ville-2e-tour 

Scrutin du 21 mars 2010

Canton de Saint-Jean-d’Angély 

20100321 regionales 2e tour - canton de Saint-Jean-d'Angely             

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Elections
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 22:15

Dimanche 14 mars 2010 – Billet 1622

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY ET CANTON

Elections régionales

Scrutin du 14 mars 2010

Ville de Saint-Jean-d’Angély  20100314 St-Jean-d'Angely-ville-1er-tour 

Scrutin du 14 mars 2010

Canton de Saint-Jean-d’Angély 

20100314 Regionales 1er tour - canton de Saint-Jean-d'Angel             

Le deuxième tour de scrutin aura lieu dimanche 21 mars 2010

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Elections
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 18:10
Le premier magistrat est élu
Le nouveau conseil municipal a été installé vendredi matin 14 mars. Succédant à Jean Combes, Paul-Henri Denieuil a été élu nouveau maire de Saint-Jean d’Angély. Ses huit adjoints ont également été élus sans souci.
 
undefined

Le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville était plein comme un œuf, vendredi à 10 h 30, la foule étant venue assister très nombreuse à l’élection du nouveau maire ! Mais, comme tous ceux qui sont restés dans les couloirs, les présents dans la salle en auront été pour leur frais s’ils comptaient assister à la passation de pouvoirs entre l’ancien maire Jean Combes et le nouveau Paul-Henri Deneuil. L’ancien maire PS, qui avait d’ailleurs exigé que ce conseil municipal soit tenu le vendredi et non pas le dimanche comme l’avait demandé M Denieuil, n’est pas venu, ce qui a heurté plus d’un esprit, y compris dans ses colistiers…

Une élection sans surprise

undefined

En l’absence de Jean Combes, c’est donc Jean-Claude Bouron qui a annoncé le résultat de l’élection du 9 mars et, comme le veut la Loi, rappelé les dernières délibérations du conseil municipal. Le soin de présider à l’élection du maire fut ensuite laissé au doyen de l’assemblée, Robert Dupart, qui a constaté que Paul-Henri Denieuil était le seul candidat au fauteuil de maire. Elu par 23 voix (et six blancs de l’opposition) sous un tonnerre d’applaudissements. A noter les pouvoirs de l’opposition donnés par Monique Barussaud à Jean Moutarde et par Jean Combes à Jean-Claude Bouron. Du côté de la majorité Gilles Raillard avait donné pouvoir à Yolande Ducournau.
« C’est un moment important pour les Angériens venus très nombreux dimanche faire un choix qui va déterminer la façon dont cette ville va être gérée et exprimer les orientations qu’ils souhaitaient », lance le nouveau maire. Exprimant la fierté d’avoir conduit à la victoire la liste "Réussir ensemble" : « C’est une liste ouverte, constituée d’hommes et de femmes qui ont été choisis pour leur générosité, pour leurs qualités à servir notre ville et pour leurs compétences. Je remercie tous mes colistiers qui m’ont littéralement porté et aidé à comprendre les attentes des Angériens ».

Paul-Henri Denieuil a ensuite rendu hommage à ses prédécesseurs « dans les responsabilités que nous allons assumer. La campagne électorale est maintenant terminée. Mon souci est de rassembler. Pour cela nous avons besoin de tous les Angériens au service des Angériens. Il faudra que les engagements que nous avons pris se réalisent. J’ai envie que l’on réussisse ensemble  ». Déclaration suivie d’un tonnerre d’applaudissements.
 
undefined

L’opposition s’exprime
Françoise Mesnard, au nom de l’opposition, lui a répondu : « 42 % des Angériens ont fait un autre choix. Nous savons leur tristesse et leur déception aujourd’hui. Monsieur le Maire, vous avez exprimé la souhait de rassembler tous les Angériens. Nous en prenons acte. Vous avez fait des promesses aux Angériens au cours de cette campagne mais nous préférons la politique par la preuve. C’est pourquoi nous prenons solennellement l’engagement que seul l’intérêt collectif des Angériens nous guidera dans notre travail municipal, et ce, en accord avec les valeurs d’égalité, de justice et de fraternité qui sont les nôtres. Dans ce cadre, nous soutiendrons tous les projets qui favoriseront le développement économique, le vivre ensemble, le développement durable. Nous serons également vigilants sur le respect de vos engagements électoraux. Nous aurons sans doute des débats, sachez que la courtoisie sera notre règle, sans exclure la fermeté et la pugnacité si cela semble nécessaire ». Applaudissements.

undefined
Dépôt de gerbes

undefined

En présence des autorités civiles et militaires, de la conseillère régionale et des associations de combattants et de leur porte-drapeau, le maire et son nouveau conseil municipal sont ensuite allés au monuments aux morts et place du 18 juin 1940, à la mémoire des Angériens disparus dans les guerres. Le maire, seul, s’est avancé déposer une gerbe pour honorer leur souvenir.

undefined
 
Les huit adjoints
Huit adjoints ont été élus sans surprise par 23 voix et six abstentions de l’opposition : Serge Caillaud, Sylvie Salade, Yolande Ducournau, Didier Martineaud, Jacques Castagnet, Hénoch Chauvreau, Monique Pineaud et Florence Perry. La semaine prochaine verra les attributions des fonctions de chacun des adjoints.
 
Ils ont dit

Les priorités du maire
« Le 1er problème réglementaire est que nous approuvions le budget préparé par le conseil municipal précédent. J’ai également indiqué à M Gomez (directeur général des services, ndlr) et à mes colistiers que mes priorités étaient d’abord de plonger dans le dossier des thermes puisque je n’ai pas eu accès à ce dossier jusqu’à présent. Ensuite je souhaite qu’on fasse un audit financier et comptable pour connaître la situation financière de la ville et ses marges de manœuvre. Enfin, comme M Gomez va prendre sa retraite dans les semaines qui viennent, je souhaite étudier de suite comment assurer sa succession. Nous avons beaucoup de candidats et le choix se fera en concertation avec mes différents adjoints. (…) Les Angériens manifestent avec un enthousiasme extraordinaire leur souhait de changement : nous avons une très grande responsabilité pour respecter les engagements que nous avons pris »

Xavier de Roux
« Paul-Henri Denieuil est un ami et je suis sûr qu'il fera ce qu'il a dit : on peut compter sur lui ! ».
 
 
Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 12:30
Comme promis récemment, voici quelques vidéos relatives aux élections municipales 2008 à Saint-Jean d'Angély :

Vidéo de France 3 avant les élections sur http://fr.youtube.com/watch?v=6R-GMYN7NiM ou http://fr.youtube.com/watch?v=6R-GMYN7NiM&NR=1 

Une autre vidéo de Jean Combes sur le pôle thermal avant l'élection sur
http://fr.youtube.com/watch?v=Yy_G-RPeDqc&feature=related

Une vidéo de Paul-Henri Denieuil avant les élections sur http://fr.youtube.com/watch?v=MQrEsOqBjF0&feature=related*

A voir aussi : Une vidéo FR3 conclusions denieuil-combes sur http://fr.youtube.com/watch?v=paaKTXLHPHs

Bien entendu, je compte sur vous pour me signaler d'autres vidéos et signaler celles qui ne fonctionneraient pas bien (je ferai comme vous, j'irai vérifier après la publication de l'article)
Bernard M

Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 02:11
Coup de théâtre
Depuis 13 ans à la tête de Saint-Jean d’Angély, le maire sortant socialiste Jean Combes a été battu par Paul-Henri Denieuil, un outsider dont la liste ouverte qualifiée "de droite" comporte pourtant plusieurs membres du PS et nombre de personnes de la société civile.
 
undefinedPhoto Pierre-Emanuel Marit

Dimanche 9 mars, une surprise de taille s’est produite aux élections municipales de Saint-Jean d’Angély, où le maire sortant, Jean Combes, brillamment élu en 2001, également conseiller régional socialiste, vient d’être battu par quelqu’un d’encore inconnu voici six mois à Saint-Jean : Paul-Henri Denieuil.
« C’est un parachutage organisé par des élus du département que je ne nommerai pas », a confié Jean Combes à la presse télévisuelle régionale. 
« Un rapporté », a-t-on pu entendre pendant la campagne électorale à propos de M Denieuil. Ce qui n’enlève d’ailleurs rien à la qualité du "parachuté" ou à la validité du vote démocratique des Angériens.
Cependant, ceci n’explique pas cela. Et puis le saintongeais n’est pas quelqu’un à changer d’avis en fonction du vent… Bien au contraire !

Il faut donc aller chercher ailleurs des réponses aux questions qui se posent sur un écart aussi important entre les deux candidats, l’un étant bien en place depuis 13 ans, l’autre arrivant tout juste et « ne connaissant rien à Saint-Jean d’Angély », ville où pour être reconnu, estimé, voire élu, il faudrait être « angérien » de souche et ne pas avoir un domicile à Landes ou travailler en région parisienne, toutes allégations et recommandations rabâchées pendant la campagne…
En effet, la liste "Réussir ensemble" de M Denieuil totalise 2139 voix et plus de 58% des suffrages exprimés, tandis que la liste "La dynamique de l’avenir" de M Combes frise les 42% avec 1541 voix.

D’aucuns ont analysé la campagne socialiste comme une catastrophe prévue, ciblant et critiquant plus la liste adverse qu’à développer de réels projets. C’est ce qui aurait surpris, découragé, voire dégoûté l’électeur. Quant au projet thermal de M Combes, commencé voici 13 ans, il a probablement coûté beaucoup de voix qui ne croyaient plus en ce cheval de bataille commençant à tirer sur le vieux cheval bon à mettre à la retraite. 
D’autres ont jugé que la campagne de M Denieuil était généreuse et sensée, argumentée et réfléchie, voire plus "dynamique dans l’avenir" que la liste adverse du même nom. 
D’autres encore ont admis l’idée d’un changement novateur et plein d’espoir qui ne pouvait que faire mieux encore ou en tout cas « pas moins mal ».

Alors vote de sanction, de mécontentement, d’insatisfaction et de déception ? Usure du pouvoir ? Politisation des élections ? Besoin de changement ? Attrait des idées nouvelles ? 
L’électeur a tranché par son vote et le résultat est sans appel, puisqu’il a inversé les 57,19 % attribués en 2001 à Jean Combes pour en créditer plus de 58 % à Paul-Henri Denieuil sept ans après. La perte des voix s’établit à 600 électeurs sur un mandat (16 % des suffrages exprimés).
La surprise est d’autant plus grande que rien ne laissait prévoir cette hécatombe et cette hémorragie, alors que les chances de Paul-Henri Denieuil semblaient rester aléatoires tandis que celles de la réélection de Jean Combes paraissaient assurées.

C’est aussi un mauvais coup à Ségolène Royal, désireuse de conforter l’assise du parti socialiste en Charente-Maritime. Les élections deviennent très politisées. Comme Xavier de Roux, député UMP battu aux législatives par la socialiste Françoise Quéré, le socialiste Jean Combes a été battu aux municipales par le Divers droite Paul-Henri Denieuil.

La roue tourne et les surprises nous surprennent toujours : c’est leur fonction. Il pourrait y en avoir d’autres, notamment aux cantonales, des élections très importantes, mais chut… attendons les résultats du 2e tour, puis le 3e tour au vote à bulletin secret pour l’élection du président du conseil général. 

On saura alors si le département vire au rose, lui qui portait à droite à une voix près, la voix d'un élu de divers gauche qui avait voté pour un président de droite.
Vous voyez que ça existe !

 

Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 17:48

Deux listes étaient en présence à Saint-Jean d'Angély : "Réussir ensemble" et "La dynamique de l'avenir".
Je ne dispose pas de photos pour la 2e liste. Je ne mettrai donc aucun texte mais simplement quelques photos dont je dispose.
undefinedRéunion publique "Réussir ensemble" du 6 mars 2008, salle Aliénor d'Aquitaine.
undefinedL'équipe de "Réussir ensemble" en fin de réunion publique.
undefinedLe dépouillement est terminé. Les résultats sont projetés au public
undefinedLes résultats viennent d'être proclamés au micro. M Denieuil, qui sera le nouveau maire, serre la main de Didier Martineau, son directeur de campagne.
undefinedLes résultats sur le site de la ville (il faudra que vous fassiez vous mêmes les totaux). Bon allez je vous les fais ça fait 2139 pour M Denieuil et 1541 pour M Combes. Je ne vous expliquerai pas l'écart de dix, mais ce sont les résultats qui ont dû être communiqués en péfecture. Comme ça c'est plus clair.
undefinedLa liste des élus sur www.linternaute.com
undefinedUn moment poignant pour chacun des candidats. (photo Pierre Emmanuel Marit)
undefinedMême instant, vu sous un autre angle.

undefinedRemerciements  de M Denieuil à ses électeurs.

 

Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 00:02

Les bulletins de vote
undefined


undefined



Les professions de foi

undefinedundefined


undefinedundefined
undefinedundefined
undefinedundefined
Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 23:25

La maman : "Chéri, t'as lu les tracts pour les municipales qui sont sur la table du salon ?"
Le papa : "Non non, mais je les lis sur Internet. Il y en a même que j'avais pas vus !"
Le fiston (15 ans) : "Ouais ben quand t'as fini, tu me l'dis, moi faut qu' j'aille voir sur msn"

La campagne officielle commençant le 25 février, il ne devra plus y avoir de tracts après cette date. Seules la profession de foi des deux candidats aux municipales de St-Jean d'Angély ou une invitation à une réunion sans autres mentions critiques ou diffamatoires seront possibles.
Alors profitons-en et imprégnons-nous des engagements.
Engagez-vous ! Rengagez-vous ! (ça me rappelle quelque chose...)

undefinedundefinedundefinedundefinedundefined
undefinedundefined
undefinedundefinedundefinedundefined
undefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefined
undefinedundefinedundefinedundefined
undefinedundefinedundefinedundefinedundefined
undefinedundefinedundefinedundefined
undefinedundefined

Le 22 février 2008, j'ai reçu dans ma boîte aux lettres ce que j'ai cru être au départ une pub de la grande distribution, vous savez, ces magasins qui pratiquent les marges arrière en oubliant de les répercuter à leurs clients tout en prétendant les défendre sur les prix et le coût de la vie. 
Eh bien non, c'est un "journal" de douze pages sur papier glacé, mais je ne suis pas là pour vous parler de son prix de revient ou de nouvelles méthodes de marketing devenues curieuses, illustrant l'adage "Qui veut trop prouver ne prouve rien". 
Le hic c'est que le format est en A3, donc difficile à scanner. J'ai moi-même zappé le contenu  fastidieux dû à l'inventaire des travaux du mandat en cours et surtout à la grandeur des pages. Plié en quatre dans les boîtes aux lettres, il n'accroche pas vraiment de par son format et je vous en fais donc grâce. 
La page la plus intéressante m'a paru être la douzième, sur les "Thermes", dont il est beaucoup question à St-Jean d'Angély depuis treize ans.
Surtout que j'ai reçu peu après un autre tract (format A4) également sur les "Thermes".
Voir ci-dessous
undefined
undefined


Reçu le 22 février 2008
undefinedundefinedundefinedundefined

 



23 février 2008 : la guéguerre continue, oeil pour oeil, dent pour dent, comme à l'école primaire. 
Ce n'est pas très municipal et même fortement politisé. Tout ça n'est pas très citoyen. Mais chacun le sait, une campagne électorale est l'objet de nombreux tracts. 
Ce qu'il faut, c'est les conserver jusqu'à la fin d'un mandat pour pointer ce qui est vrai et ce qui est faux.
Faire la différence entre l'info et l'intox. A vos crayons !
Et je pense aussi à tous ces arbres que l'on utilise pour du papier qui finira en fin de compte à la poubelle. 
Une amie me disait : " J'ai le souvenir d'une histoire de Fernand Raynaud où les enfants racontent "mon papa il a telle voiture", "mon papa il a telle auto". Et le dernier dit : "Mon papa il a un vélo !"
Quel rapport ? Bien faire briller la couleur des objets qu'on a cachés dans sa musette et que l'autre ne voit pas. C'est avoir la conviction de posséder quelque chose que l'autre n'a pas, dont il a besoin et qu'on va lui vendre...
Une pomme bien essuyée, devenue brillante et séduisante à l'oeil, est plus facile à vendre. Quant au goût, il faudra la manger pour l'apprécier.

undefinedundefinedundefinedundefined


Du 24 février au soir

undefinedundefined

undefinedundefined

Terminé. C'en est fini des tracts. La campagne officielle commence demain 25 février 2008. 
Nous allons maintenant voir des affiches... collées ou décollées. Intactes ou tagguées. Mais il y en aura.
Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 02:56

Devant 500 personnes, Paul-Henri Denieuil a présenté jeudi 7 février la liste "Réussir ensemble" qu’il emmènera aux prochaines élections municipales.
 
undefined
La salle Aliénor-d’Aquitaine était comble jeudi soir 7 février pour la présentation des 29 colistiers de la liste "Réussir ensemble". Devant 500 personnes et dans une chaude ambiance, une présentation vidéo a été faite de Paul-Henri Denieuil. Le candidat a ensuite rappelé les grandes lignes du programme décrit dans ce blog le 5 février, donnant la priorité à la création de 500 emplois en cinq ans.
 
Aller chercher les entreprises
 
Paul-Henri Denieuil explique sa méthode : « Nous avons des contacts depuis quatre mois avec les dirigeants de petites et moyennes entreprises, dans le commercial, dans la finance, avec les petites et moyennes industries. Nous avons des atouts pour attirer ces entreprises et de grandes enseignes sans concurrence existante à Saint-Jean. Il faut aider les porteurs de projet. Nous avons des réserves foncières pour constituer un pôle agroalimentaire, construire des maisons pour les cadres et salariés qui viendront. Nous pouvons faire de St-Jean une petite métropole écodynamique. Avec un petit groupe de conseillers, je participe à cette recherche d’entreprises. C’est la priorité pour enrichir le territoire et trouver les recettes nécessaires pour le développement des infrastructures ».
 
Accueil et vie sociale
 
Paul-Henri Denieuil n’en oublie pas pour autant les plus défavorisés : « Pour une vie sociale et vigoureuse, il faut être collectivement attentif aux plus défavorisés, que la ville soit généreuse, pratiquer la politique de la main tendue pour trouver un emploi, rompre la solitude et résoudre l’insertion des sans emploi ».

Rappelant que son souhait est de rendre la vie associative riche et plus cohérente, il commente :
« 15 % des Angériens sont nés à Saint-Jean d’Angély. Les autres doivent recevoir de la ville le meilleur accueil, qu’ils soient de Paris ou d’ailleurs, comme nos amis anglais. Le centre-ville, qui reste à animer et à sécuriser, y contribuera. Nous avons besoin de salles et de cinéma, mais nous n’avons pas six hectares à donner (applaudissements nourris). Et je ne mettrai pas 13 ans à apporter tout cela aux Angériens ! ».

Il précise que la culture et le sport sont un lien social à renforcer, devant rassembler les Angériens et s’orienter vers des manifestations d’envergure nationale.
« Nous avons des gagneurs et beaucoup de champions. Il faut attirer des sportifs de haut niveau ».
 
La soirée s’est terminée par la présentation de ses 28 colistiers, chacun et chacune expliquant avec une foi convaincante pourquoi ils avaient rejoint la liste de Paul-Henri Denieuil.
 
La liste « Réussir ensemble »
Les vingt-neuf candidats

undefined 
1. Paul-Henri Denieuil, 66 ans, licencié en droit, diplômé HEC, chef d’entreprise, officier de la Légion d’Honneur.
2. Sylvie Salade, 70 ans, traductrice, retraitée (adjointe vie sociale).
3. Serge Caillaud, 66 ans, chef d’entreprise, retraité (adjoint aux relations humaines).
4. Yolande Ducournau, 59 ans, maquettiste sérigraphe, sortante, liste d’opposition (adjointe vie culturelle).
5. Didier Martineaud, 53 ans, colonel, retraité (adjoint coordination des projets).
6. Monique Pineaud, 51 ans, gestion du personnel au Pays des Vals de Saintonge (adjointe aux manifestations).
7. Henoch Chauvreau, 32 ans, professeur EPS (adjoint jeunesse et vie sportive).
8. Florence Perry, 45 ans, assistante maternelle (adjointe petite enfance et vie scolaire).
9. Jacques Castagnet, 66 ans, géomètre expert, retraité sortant, liste d’opposition (adjoint aménagement, urbanisme et développement durable).
10. Sylvie Forgeard-Grignon, 50 ans, auxiliaire de puériculture.
11. Gilles Raillard, 60 ans, cadre supérieur de l’édition (chargé de mission auprès du maire pour les finances).
12. Dany Cosier, 51 ans, restauratrice.
13. Robert Dupard, 71 ans, chef d’entreprise, retraité (chargé de mission auprès du maire pour le développement économique).
14. Corinne Crépol, 40 ans, agent administratif à la communauté de communes.
15. Bruno Claret, 49 ans, infographiste (chargé de mission auprès du maire pour la communication).
16. Christelle Jauneau, 31 ans, chef d’entreprise agroalimentaire.
17. Abdoul Léry, 61 ans, fonctionnaire, retraité.
18. Christine Taverne-Girard, 46 ans, commerçante.
19. Jean-Marie Boissonnot, 52 ans, boulanger.
20. Elisabeth Colas, 56 ans, secrétaire de direction.
21. Thierry Boussereau, 55ans, agent général d’assurances.
22. Michelle Pineau, 64 ans, infirmière anesthésiste, retraitée.
23. Antoine Bordas, 33 ans, pharmacien.
24. Cynthia Cardoso-Chasseriaud, 30 ans, fonctionnaire.
25. Hervé Boucher-Doigneau, 34 ans, directeur-général.
26. Corinne Porté, 42 ans, assistante dentaire.
27. Edouard Zandvliet, 19 ans, lycéen.
28. Angélique Ardouin, 32 ans, coiffeuse.
29. Julien Magnien, 24 ans, électricien.

Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 02:18
Le programme avant la liste

Paul-Henri Denieuil a donné les grandes lignes de son programme pour les élections municipales du 9 mars à Saint-Jean d'Angély. Il présentera sa liste jeudi 7 février à 18 h 45, salle Aliénor-d’Aquitaine.

undefined 
Chacun sait avec deux listes en présence à Saint-Jean d’Angély, que les municipales se joueront en un seul tour dimanche 9 mars et que le résultat sera connu le soir même.
 
Samedi 2 février, à sa permanence du 14 rue des Jacobins, Paul-Henri Denieuil a présenté son programme, résultat d’un audit réalisé par sept groupes de travail depuis le 15 septembre. Une centaine d’Angériens se sont impliqués, chefs d’entreprise, commerçants, salariés, membres de l’administration, qui ont travaillé « de façon non partisane » sur le développement économique, l’urbanisme, le cadre de vie, l’écologie et le développement durable, les loisirs, la culture, la jeunesse et la vie scolaire, la santé, etc.
Des experts, sollicités, ont ensuite validé ou modifié les propositions.
 
La cohérence d’un programme
 
« C’est une démarche sérieuse pour une vision cohérente de la ville dans les vingt ans à venir, débordant largement une mandature. Il faut créer une ville qui retrouve un dynamisme économique et commercial associé à un développement touristique et de loisirs », un développement conçu sur un rayon à une heure de voiture de la ville, ce qui représente un million d’habitants (plus 200 000 en juillet). « Il ne peut y avoir d’ambition s’il n’y a pas la complicité des autres collectivités locales. Il faut travailler en osmose avec la communauté de communes, l’arrondissement, le conseil général et le conseil régional, avec la même vision économique, culturelle, touristique, indépendamment des opinions politiques », ajoute le candidat qui précise ne pas briguer la présidence de la CdC.
 
Le projet économique
 
Le candidat confirme le projet déjà annoncé en décembre de créer 500 emplois sur cinq ans. Des contacts sont en cours avec des entreprises du secteur tertiaire (organismes de gestion, services administratifs, marketing, banques, grandes compagnies d’assurances…). Le Plu devra être remodelé pour la création de sites commerciaux afin d’accueillir de grandes marques désireuses de s’implanter dans la région (tel Ikea qui chercherait sur La Rochelle), à une heure vingt de Poitiers ou de Bordeaux. Des terrains longeant l’autoroute et appartenant à la commune par suite d’un legs pourraient y être dédiés. « Le maire et son équipe doivent aller chercher ces entreprises ».
En matière d’insertion et d’emploi, le candidat désire regrouper les structures déjà existantes en mairie ou en CdC pour développer les synergies et compétences.
 
L’urbanisme
 
Paul-Henri Denieuil assure que le projet thermal ne pourra se faire par suite de conditions financières non réunies. « La société CELA n’obtiendra pas le financement nécessaire pour ce qui est devenu un centre de remise en forme, aujourd’hui encore moins qu’il y a trois mois. Les conditions suspensives ne seront pas réunies parce qu’elle ne pourra présenter un plan de financement et la garantie financière. La municipalité le sait mais ne le dit pas. L’intermédiaire AVA & P2i se constitue une réserve foncière au détriment des Angériens. La municipalité ne veut pas non plus révéler le nom du second promoteur immobilier pour la partie champ de foire, refusant l’accès au permis de construire déposé récemment par CELA sur des terrains municipaux et la visite du module thermal aux experts, etc. Tout ceci est anormal ; (…) Il faut rendre le centre-ville attractif et lui redonner de la vitalité, dénoncer les accords avec AVA & P2i, mettre en valeur ces six hectares de friches municipales depuis 13 ans (caserne Voyer et champ de foire) en les reliant par une large avenue au centre-ville. D’ailleurs, la plupart des friches en centre-ville sont municipales. Donnons l’exemple de les réhabiliter plutôt que de développer la périphérie. Nous manquons d’équipements tels hôtel, salle de spectacles multifonctions, salles de réunions-séminaires, centre de remise en forme pour sportifs de haut niveau… ».
 
Culture et Loisirs
 
« Les cloisonnements sont dommageables au développement de la culture. Il faut créer une société culturelle qui regroupe l’ensemble des arts plastiques et culturels, mettre un éveil à la culture dans les crèches et le primaire. Les manifestations culturelles doivent rassembler les Angériens ». Le candidat veut donner à l’Abbaye royale une vocation culturelle ouverte sur les Angériens, recréer un cinéma moderne en centre-ville et valoriser le plan d’eau.
 
Il prévoit également la création d’une école municipale des sports pour toute la jeunesse du territoire, afin de renforcer la formation et la qualification des sportifs angériens, et de grandes manifestations sportives permettant de réunir l’ensemble des habitants.
 
Pour terminer, Paul-Henri Denieuil désire « renforcer le lien social entre les générations,  l’action en faveur des personnes âgées et des jeunes, avec une priorité pour les sans-emploi et bénéficiaires du RMI, créer des crèches et des résidences pour le troisième âge en centre-ville ».

Repost 0
Published by Bernard M - dans Elections
commenter cet article