Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 06:30

Publié mardi 13 juillet 2010 – Billet 1931 » Bernard Maingot

Les 21 articles sur l’aéroclub angérien sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Les lycéens brevetés vers l’envol

"reçus cinq sur cinq"

AÉROCLUB ANGÉRIEN  Quatre lycéens angériens ont réussi le brevet d’initiation aéronautique et décroché une mention.  

20100701 BIA 2010 3919-blFlorine et et Guillaume, entourés de Aude Sallic, instructrice (à gauche) et de Guy Pécontal (au premier plan). (PHOTO BERNARD MAINGOT)

Depuis deux ans, l’aéroclub angérien propose aux jeunes de découvrir la filière aéronautique, en partenariat avec le lycée Louis-Audouin-Dubreuil. En 2009, huit lycéens avaient bénéficié de cette formation. Jeudi 1er juillet, la deuxième session s’est terminée par la remise des diplômes, en présence de Paul-Henri Denieuil, maire, de Claude Baudemont, proviseur et de Philippe Rivet, de l’aéroclub angérien (1).  

20100701 BIA 2010 3917-blAude Sallic et Guy Pécontal encadrent Florine Clerc et Guillaume Gardré. (PHOTO BERNARD MAINGOT)

Les quatre candidats présentés au brevet d’initiation aéronautique (BIA) ont tous été reçus, avec une mention très bien pour Florine Clerc, 16 ans, élève de seconde qui veut devenir « ingénieur aérospatial », une mention bien pour Guillaume Gardré, le benjamin, 14 ans, qui souhaite être « ingénieur aéronautique » et assez bien pour Clothilde Audignon-Lebon, 16 ans, et Mélodie Razafindrabe, 15 ans, laquelle veut « être chirurgien ».

Les nouveaux brevetés ont été chaudement félicités : « il faut du courage pour venir deux heures le mercredi. Félicitations à ceux qui vont au bout. Je souhaite renouveler l’opération l’an prochain », a déclaré Claude Baudemont.

Gabriel Daubé, trésorier de l’aéroclub, précise que les élèves ont 40 heures de cours théoriques se terminant par « une heure de vol à l’avant et une à l’arrière pour profiter des conseils, prises en charge par l’aéroclub ».

« D’ailleurs, le BIA pourrait faire partie des options du Bac, car c’est une application directe de la physique » a déclaré Philippe Rivet. Aude Sallic, instructrice à l’aéroclub, qui dispense bénévolement les cours théoriques et pratiques aux élèves avec Guy Pécontal, ancien pilote professionnel, ajoute : « Le BIA est plus dur que le PPL (private pilot licence, licence de pilote privé). Faisant appel aux maths, physique, chimie, la formation porte sur la mécanique du vol, l’aérodynamisme, la météorologie, la navigation, la réglementation, l’histoire de l’aviation… Ceux qui n’avaient pas vu le programme de seconde ou les sinus-cosinus ont dû s’accrocher ! Ils ont du mérite. »  

20100701 bia aude florine melodie clothide 024-bl-photo-guyAude Sallic fait découvrir le Robin DR 400 à Florine, Mélodie et Clothilde. (PHOTO GUY PECONTAL)

Aude est une passionnée de l’enseignement et de l’aviation. Institutrice durant 21 ans, elle a été aussi monitrice de plongée sous-marine pendant 13 ans avant d’être instructrice dans l’aéroclub angérien. Guy Pécontal, calme et serein comme un commandant de bord, dira des élèves : « Ils ont la curiosité et la gentillesse. »

Chaque année, à l’initiative du ministère de l’Éducation nationale et de la Fédération française aéronautique, 2 000 jeunes de 13 à 21 ans reçoivent ainsi une véritable formation diplômante permettant, avec le BIA, la poursuite du pilotage pouvant déboucher sur une carrière (voir encadré).

Bernard Maingot

(1) Étaient également présents Marc Schelstraete, proviseur-adjoint, Aude Sallic, instructrice, Guy Pécontal, pilote professionnel en retraite, Gabriel Daubé, de l’aéroclub angérien, Hénoch Chauvreau, adjoint aux sports, Coralie Vincent, animatrice culturelle au lycée et les parents des lycéens.  

20090225_BIA5-0879-.jpgCours pratiques : Aude emmène les jeunes en vol. (PHOTO BERNARD MAINGOT)

Un sport vers un métier 

Le pilotage est un loisir mais aussi un sport (voltige, pilotage de précision) qui peut devenir une carrière. On peut piloter dès 15 ans (avec le brevet de base permettant de voler seul dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome) et passer son brevet de pilote privé à partir de 17 ans (le titre européen LPP, licence de pilote privé, permet de voyager et d’emporter sans rémunération des passagers sans limitation de distance). Des bourses sont allouées aux jeunes de moins de 21 ans titulaires du BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique). Des solutions de financement de la formation, par l’intermédiaire du partenaire financier du club peuvent être proposées. Nombre de jeunes pilotes d’aéroclub ayant acquis les bases du pilotage font carrière dans l’aéronautique civile ou militaire.

Site Internet de l’aéroclub angérien http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/  

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 20:33

Dimanche 31 janvier 2010 – Article 1520

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Des avions et des hommes

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – L’aéroclub angérien a tenu son assemblée générale dimanche 31 janvier. Des dépenses sont à prévoir, notamment avec le changement de la cuve à carburant et l’extension du hangar. Par ailleurs, l’association a élu un nouveau président, Jacques Point, qui succède à Philippe Rivet.

» B. M.  

20100131 AG-aeroclub-angerien 005Le président Philippe Rivet pendant son rapport moral. (photo B. M.)

Philippe Rivet, président de l’aéroclub angérien, a dressé un bilan plutôt satisfaisant pour l’année 2009. Le club possède deux appareils, un avion de voyage quadriplace Robin DR 400 et un avion-école biplace Cessna 152. Le moteur du Robin a été remplacé, moyennant un emprunt de 20 000 euros, et le Cessna dispose encore de 500 heures de vol avant la même opération, d’ici trois à quatre ans. Aude Renaudin, instructrice, a reçu le renfort d’Alex Génicoud, qui vient ponctuellement de Saintes.  

20100131 aeroclub Robin CessnaL’avion de voyage quadriplace Robin DR 400 (à gauche) et l’avion-école biplace Cessna 152.

En 2009, vingt avions ont participé au rallye du Comité régional aéronautique du 18 avril ; les portes ouvertes des 16 et 17 mai, avec vols paramoteur, modèles réduits et baptêmes de l’air ; le rallye des frères Wright, où six pilotes, devenus cyclotouristes pour relier Le Mans à Pau, ont fait escale à Saint-Jean-d’Angély ; le « jour le plus long » du 28 juin, où l’aéroclub s’est classé 6e sur 80, grâce à la motivation de 17 pilotes sur un seul avion durant douze heures ; les portes ouvertes du 26 septembre qui ont vu douze baptêmes et enfin la concentration des constructeurs amateurs du 27 septembre, en collaboration avec l’association des constructeurs amateurs de l’Atlantique.

Une convention avec le lycée Louis-Audouin-Dubreuil a permis à six élèves sur sept d’être reçus au brevet d’initiation aéronautique. Aude Renaudin continue l’opération en 2010, avec l’aide de Guy Pécontal, ancien pilote, et de Jacques Point pour la mécanique. 

Des installations à améliorer

Une nouvelle cuve à essence double paroi s’avère nécessaire pour être aux normes. Hénoch Chanvreau, adjoint au maire, informe avoir reçu un devis de 80 000 euros. Un sujet à régler en 2010 pour conserver l’agrément « circulation aérienne publique ». La mairie réfléchit au problème du hangar trop petit, un handicap pour accueillir d’autres avions.

Le rapport financier fait ressortir un déficit de 1 200 euros. Michel Guibé est nommé vérificateur aux comptes, tandis qu’au renouvellement des membres, sont élus Yvan Souchet, Magali Gustave et Laurent Danché. Enfin, succédant à Philippe Rivet, le conseil d’administration a élu Jacques Point président et Pierre Bertin vice-président.

L’aéroclub en chiffres

Le club compte 37 membres, dont 23 pilotes et 13 élèves-pilotes Ils ont effectué 350 heures de vol, répartis en 148 h sur l’avion-école biplace Cessna (dont 99 heures d’instruction avec Aude Renaudin) et 202 h sur l’avion de voyage Robin 4 places. Deux élèves ont été brevetés (Laurent Jonchères et Magali Gustave) et deux autres ont été « lâchés » : Mathieu Fesselet et Philippe Bidet.20100131 aeroclub philippe rivet
20100131 aeroclub jacques point

Philippe Rivet (à gauche) et Jacques Point.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 21:36

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – AÉROCLUB ANGÉRIEN - 26 & 27 septembre 2009

Portes ouvertes à l'aéroclub

Rassemblement des constructeurs amateurs

L’aérodrome de Saint-Jean-d’Angély a fait d’une pierre deux coups, avec une journée portes ouvertes organisée par l’aéroclub Angérien samedi 26 septembre, et une journée rassemblant les constructeurs amateurs dimanche 27 septembre 2009, des passionnés qui étaient 90 avec près de 40 appareils. Un album de 50 photos est en ligne.

L’Aéroclub Angérien  

L’aéroclub possède deux appareils : un avion de voyage Robin DR 400 et un avion école Cessna 152. (Photo http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/)

Le Cessna 152  

L'avion-école Cessna 152 en vol. (Photo B. M.)

L'avion école deux places Cessna 152, immatriculé F-GTMV (Golf Tango Mike Victor), construit par Reims Aviation, avec un moteur Lycoming 108 cv, vitesse de croisière 100 nœuds. C’est l’avion préféré du continent nord-américain, pour ses qualités de vol et sa sécurité. Ses deux places et ses ailes hautes permettent au pilote et au passager de goûter tous les plaisirs de la découverte aérienne. Avion école par excellence, son très bon comportement, sa sensibilité et sa maniabilité permettent aux élèves de sentir dès les premiers instants de vol tous les plaisirs du pilotage.

Le Robin DR 400  

Aude Sallic, monitrice, pour un baptême de l’air. (Photo B. M.)

Le deuxième appareil est un avion de voyage 4 places Robin DR 400, arrivé le 22 octobre 2006, immatriculé F-GAET (Golf Alpha Echo Tango pour les initiés), construit par Robin Aviation, avec un moteur de 160 cv, vitesse de croisière 110 nœuds. Avion de voyage par excellence, sa structure en bois et toile couplée à son moteur de 160 Cv assure des performances exceptionnelles. La robustesse et la sécurité des avion Robin n'est plus à démontrer. Il s'agit de l'avion le plus présent dans les Aéro-clubs.

L’école de pilotage

L'école de pilotage sur le Cessna 152, dispensée le mercredi et le samedi (autres jours sur rendez-vous) et les vols d'initiation organisés lors des journées portes ouvertes, sont autant d'occasions de découvrir le plaisir de voler, comme de susciter de nouvelles vocations. C'est grâce à l'implication d'une équipe de bénévoles, tous passionnés et toujours disponibles pour former, encadrer et faire partager leur passion, que l'Aéroclub Angérien peut accueillir avec le plaisir et la courtoisie qui se doivent d’être.

Un sport et un métier

Le pilotage est un loisir mais aussi un sport (voltige, pilotage de précision) qui peut devenir une carrière. On peut piloter dès 15 ans (avec le brevet de base permettant de voler seul dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome) et passer son brevet de pilote privé à partir de 17 ans (le titre européen LPP, licence de pilote privé, permet de voyager et d’emporter sans rémunération des passagers sans limitation de distance). Des bourses sont allouées aux jeunes de moins de 21 ans titulaires du B.I.A. (Brevet d’Initiation Aéronautique). Des solutions de financement de la formation, par l’intermédiaire du partenaire financier du club peuvent être proposées. Nombre de jeunes pilotes d’aéroclub ayant acquis les bases du pilotage font carrière dans l’aéronautique civile ou militaire.   

Dimanche, un planeur manquant de "pompes" sur la région de Saint-Jean-d’Angély, a été obligé de se poser sur l'aérodrome, au retour de Niort, alors qu’il se dirigeait vers Saintes. Il attend le remorqueur en bout de piste, tandis le Robin 4 places va s’aligner pour un nouveau décollage. (Photo B. M.)  

Le remorqueur est arrivé et prend en charge le F-CGEG qui rentre à Saintes. Vu l’heure avancée et un contexte incertain pour trouver des "pompes" ce dimanche après-midi, le pilote du planeur ne décrochera qu’au moment d’atterrir sur l’aérodrome de Saintes. (Photo B. M.)

 

Le TC 120 Océanair, par Jean-Marie Gravat  

Le TC 120 Océanair F-PTIS en vol pour Saint-Jean-d’Angély. (Photo Jean-Marie Gravat)

Le TC 120 Océanair (Tissot-Charbonnier) est un quadriplace de conception et de construction amateur dessiné par Rémi-TISSOT de la Rochelle, ancien Président de l'ACAA, association partenaire du rassemblement de dimanche dernier.

Cet appareil peut éventuellement utiliser l'accastillage des vieux DR300 et DR400 en fin de vie, avions auxquels il ressemble beaucoup. Mais ne pas se méprendre, car malgré leur  ressemblance les TC Océanair disposent d'une voilure totalement différente.

Il vole actuellement trois Océanairs à La Rochelle : le prototype construit par André CHARBONNIER en 160 CV, celui de Rémi TISSOT en 120 CV, et le petit dernier qui a volé cette année avec 180 CV, construit par Claude MAISONNEUVE.

Quelques autres Océanairs volent ailleurs, dont un 140 cv à Cognac et un 160 cv à Angoulême.

Il est à noter qu'un exemplaire du 160 CV, le F-PJRG, a été remarquablement construit par une équipe de cinq gamins : ils avaient 13 ans au début de l'aventure et 17 ans à la fin !

Du fait de l'âge des protagonistes et du niveau exceptionnel  de sa finition, cet Océanair là a eu droit aux honneurs de la presse nationale...  Il vole depuis mars 2009 en Champagne Sud et remplit parfaitement sa tâche d'avion-école au profit de ses jeunes constructeurs.

Environ dix TC 120 sont actuellement en cours de construction de par le monde.  

Le F-PGCD est en vol... Le PGCD est (ou était) en maths une source d’angoisse : il fallait trouver le "Plus Grand Commun Diviseur" de deux nombres en volant de ses propres ailes et sans avoir recours aux pompes (bidoche, tricherie,…). Mais dimanche, je n’ai pas vu évoluer d’avion F-PPCM (Plus Petit Commun Multiple), le compagnon inséparable de PGCD. Les maths nous poursuivent inlassablement...(Photo B. M.) 

Le F-PBGF, au sol. (Photo B. M.)

           

Le rassemblement des constructeurs amateurs
(et de leurs admirateurs)

Sous l’impulsion de l'ACAA (association des constructeurs amateurs Atlantique, siège à Jonzac) et de l'Aéroclub Angérien, organisateur de cette journée, près de 40 appareils et 90 passionnés de la construction amateur se sont rassemblés dimanche 27 septembre 2009 à Saint-Jean-d’Angély. La plupart sont membres d’associations, telles l’ACAA (Jonzac), l’Association Les ailes angériennes (3A – Saint-Jean-d’Angély), les Ailes Anciennes du Val de Boutonne (Association des Sports de l'Air du Val de Boutonne – ASAVB, Saint-Jean-d’Angély), Les Ailes de la voie Romaine (Nantillé)...  

Dimanche 27 septembre 2009 a vu se rassembler près de 40 appareils et 90 passionnés de la construction amateur. (Photo http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/)

   
Jean-Claude Guiberteau

Jean-Claude Guiberteau est membre de l’association "Les Ailes de la voie Romaine" à Nantillé, où évoluent une vingtaine d’appareils. Il a commencé la construction amateur dès son enfance et  pratique l’ULM depuis 1991, totalisant 1 400 heures de vol.

Son ULM pendulaire est un "Tanarg" (dans les Cévennes, c’est "la montagne où il y a le plus d’éclairs") de chez "Air Création", avec un moteur 582 de 65 CV et une hélice propulsive quadripale. D’un coût de 35 000 euros, le Tanarg existe aussi en version 912 de 80 CV mais le prix grimpe alors à 50 000 euros… Avec son Tanarg de 225 kg, Jean-Claude évolue à une vitesse de 100/150 km/h et se pose "très court".

Après un week-end réservé aux Dames où le prix de la sortie en ULM était de 25 € (au lieu de 40), le club de Nantillé renouvelle cette opération les 10 et 11 octobre en direction des handicapés. Ce sera le week-end prochain…  

Jean-Claude Guiberteau en évolution (un tour complet et c'est une révolution). (Photo B. M.) 

Le GPS rajouté sur le Tanarg est un véritable petit ordinateur. (Photo B. M.)

Contacts : 05 46 58 25 82

Jean-claude.guiberteau@orange.fr Tél. 05 46 95 45 45 (club)

lesailesdelavoieromaine@orange.fr Tél. 05 46 93 78 25

ca.aguilar@wanadoo.fr 

           

Jean-Robert Rousseau  

Jean-Robert Rousseau, membre des 3A (Association Les ailes angériennes, créée en 2002), vole depuis cinq ans sur un "Mustang", un ULM trois axes à hélice propulsive qu’il a racheté à M Torchut, ancien instructeur à l’aéroclub. « J’étais parti pour faire de l’autogyre en monoplace. Après mes 50 heures en trois axes, il ne manquait plus que l’emport passager et voilà comment je suis passé à l’ULM biplace. C’est facile à piloter. On décolle et atterrit sur 50 mètres, ce qui est pratique en cas de panne. J’ai un moteur 462 de 50 CV Rotax qui est économique et qui ramène l’heure de vol à 20 euros. L’ULM, c’est facile d‘entretien, on fait sa mécanique tout seul. »  

              

Michel Morillon

Michel Morillon est membre de l’Association des Sports de l'Air du Val de Boutonne – ASAVB – à  Saint-Jean-d’Angély. Après avoir fait du vol à voile (planeur) pendant 25 ans, il s'adonne ensuite à l’ULM pendant 15 ans, sans toutefois oublier le planeur qu'il pratique encore. Il possède un Jabiru (nom d’échassier), ULM trois axes biplace avec moteur 4 cylindres de 80 CV et vole à 100 nœuds  (~ 190 km/h) à une altitude inférieure à 3 000 pieds. Son appareil pesant 280 kg, il a besoin de 300 m pour décoller. Cependant, son rayon d’action étant de 900 km Michel part sans problème pour l’Allemagne ou la Corse.  

            

Jean-Michel Radoux  

Jean-Michel Radoux pratique l’ULM depuis 15 ans, sur un Europa 1 de trois ans, un monoplace de 170 kg doté d’un moteur 503 de 50 CV 2 cylindres. Il a commencé l’aviation à Saint-Jean-d’Angély, touché aux modèles réduits puis à l’avion avant de passer à l’ULM qu’il pratique dans son club à Nantillé ("Les Ailes de la voie Romaine").
« Cet ULM est très maniable et je vole à 90 km/h », dit-il en résumé.  

 

           

Christophe Delair

Plus modeste et plus discret que lui, je ne connais pas. Heureusement, en remplacement d'une interview (où il joue en quelque sorte "la fille de l'air"), il y avait les figures en vol où nous avons pu le photographier... Vous n’aurez donc pas beaucoup de détails, mais allez voir les photos sur l'album.

Christophe Delair – un nom prédestiné pour voler – possède un autogire(girocoptère, différent de l'hélicoptère), appareil des plus maniables : moteur coupé, il s’est posé sur le terrain entre un fossé et la piste d'envol (plus exactement sur le taxiway qui a une largeur de 15 mètres environ). Ses démonstrations de maniabilité ont été des plus brillantes et tellement évidentes que cela semblait être à notre portée...  

La roue avant commence à décoller. (Photo Jean-Marie GRAVAT)  

Pourquoi suis-je en train de penser à ce film britannique, sorti en 1965 : "Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines" ? On est à Saint-Jean-d'Angély en 2009 et pas en 1910 dans la course Londres-Paris... (Photo B. M.)  

Et là, il descend très vite ! Dur à photographier... (Photo Jean-Marie GRAVAT)


Philippe Rivet, président de l’Aéroclub Angérien a considéré que ces journées avaient eu « une activité soutenue tout le week-end. Le samedi, nous avons fait six heures de vol pour 12 baptêmes de l’air, ce qui concerne donc 24 personnes. Le dimanche 35 avions et ULM sont arrivés entre onze heures et midi. Les plus éloignés étaient de Chartres et de Montauban. Nous avons accueilli trois avions de collection dont deux étaient de Niort et 85 repas ont été servis. » 

Les pilotes sont comme les avions, il faut faire le plein avant de décoller...

Contact :

Aéroclub Angérien - Aérodrome de Saint Denis du Pin  -  17400 Saint-Jean-d’Angély. Tél. : 05 46 32 19 38 
E-mail :
info@aeroclub-angerien.com
Site
http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/

ACAA – président Jean-Pierre Chipot. Tél. 05 49 29 94 67 jpcavia@free.fr

 

Un des tous prochains articles sera « Un tour en montgolfière avec Alain Pinsonneau », un voyage  fait samedi dernier, de Saint-Jean-d’Angély jusque dans un champ situé entre Les Eglises-d’Argenteuil et Paillé. Il y aura aussi un album photos avec des vues aériennes qui restent intéressantes malgré la brume du matin.

Cette montgolfière, c’est celle que l’on voit à l’article « Une montgolfière passe régulièrement sur la ville »

Voir sur le même sujet l’article « Un tour en montgolfière avec Jean-Henri Rivière (3 mai 2008) »

En attendant, n’oubliez pas d’aller voir l’album photos
Et de lire les autres articles de la catégorie « Aéroclub Angérien »
Bonne lecture et bonne semaine !

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 23:48

Rédigé : mercredi 30 septembre 2009

AEROCLUB ANGERIEN

Portes ouvertes du 26 septembre à l’aérodrome

Rassemblement des constructeurs amateurs du 27 septembre

 

Christophe Delair - un nom prédestiné - a démontré la maniabilité de son autogyre. (Photo J.-M. Gravat) 
                  
Les journées Portes ouvertes à l'Aéroclub Angérien et le rassemblement des constructeurs amateurs ont eu lieu les 26 et 27 septembres 2009. L’article sur ces deux manifestations va être publié incessamment. Un album de 50 photos est en ligne.

Les clichés peuvent être visionnés en diaporama ou bien téléchargés en plusieurs définitions. Dans ce cas, merci d’indiquer leur provenance pour un usage qui ne serait pas personnel, par exemple une publication dans la presse ou sur Internet, en indiquant le lien http://angely.over-blog.com/album-1474053.html.

Comme le dit si bien Kerfon le Celte ("un homme à fables") :

Art. L. 111-1.   du code de la propriété intellectuelle :
®®®
La loi, dans sa bonté, protège les auteurs,
Celui qui vient copier met son juge au labeur…!

Je remercie également Jean-Marie Gravat pour les photos qu’il m’a aimablement communiquées.

Bon diaporama ! 

B. M. 
Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 21:41

AEROCLUB ANGERIEN – PORTES OUVERTES

Aérodrome de Saint-Jean-d’Angély/Saint-Denis-du-Pin  -  Route de Niort - 17400 Saint-Jean-d’Angély

Tél. : 05 46 32 19 38  -  contact : info@aeroclub-angerien.com

http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/

 

 
Le 27 septembre, rassemblement amical de constructeurs amateurs A.C.A.A. sur la plate-forme.

 


Voir également l’excellent classement de l’Aéroclub Angérien au Jour le plus long, organisé le 28 juin 2009 par la FFA : le club se classe 6e, sur 80 aéroclubs participant à la compétition.

709 minutes de vols réalisées entre 7 h et 21 h par 17 pilotes différents sur un avion.

Au National : 99 238,8 minutes de vols, réalisées par 1 913 pilotes de 80 Aéroclubs sur 257 avions.

 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 02:42

AÉROCLUB ANGÉRIEN

Six lauréats au BIA

Mercredi 1er juillet, l’Aéroclub Angérien a organisé une sympathique réception pour fêter les six élèves du lycée Audouin-Dubreuil reçus au Brevet d’initiation aéronautique (BIA).

De gauche à droite : Guy Pecontal, Magali Gustave, Aude Sallic, Hénoch Chauvreau, Gabriel Daubé, Didier Martineau, Jean-Yves Martin, Philippe Rivet. Accroupis, de droite à gauche : Quentin Brandy, Manon Grelet, Nicolas Sicard, Steve Pétorin et un invité.

 

C’est la première promotion à s’être présentée au BIA, une formation initiée en septembre 2008 par l’Aéroclub Angérien pour des élèves du lycée Audouin-Dubreuil.

 

Cette filière de découverte aéronautique au sein des établissements scolaires a été mise en place pour élargir les activités du club auprès du jeune public. Cette action menée à l’initiative du Ministère de l’Education Nationale et de la Fédération Française Aéronautique, est une véritable formation diplômante à destination des jeunes de 13 à 21 ans, permettant, après obtention de leur brevet, la poursuite de l’apprentissage au pilotage par des moyens aidés (bourses).

Présentée au service des Sports de la mairie de Saint-Jean d’Angély, le projet a également retenu toute l’attention de Claude Baudemont, proviseur au lycée.

La formation

Dix jeunes se sont inscrits au départ, mais ce sont sept élèves qui ont "planché" durant 40 heures, à raison de deux heures tous les mercredis. La formation théorique a été assurée par Aude Sallic, pilote-instructrice et Guy Pécontal, ancien pilote à Air-France. Son contenu comprend l’enseignement de l’aérodynamisme, les techniques du vol, la mécanique, la météorologie, la réglementation… Vaste programme dont le niveau est très relevé !

Finalement les sept élèves de la promo 2009 sont allés au terme de leur formation théorique et ont accompli leurs trois vols pratiques.

Les résultats

Six candidats ont été reçus à l’examen, passé en mai à Royan : Quentin Brandy, Pierre-Quentin Deguinguand, Manon Grelet, Damien Jeanneau, Steve Pétorin et Nicolas Sicard. Cette première session obtient donc 86 % de réussite à l’examen.

Le BIA reste un passeport pour ceux qui voudront s’orienter vers une carrière dans l’aéronautique, les lauréats pouvant continuer leur formation en profitant de bourses.

Expérience à reconduire

Pour l’occasion, une petite réception a été organisée mercredi 1er juillet à l’aérodrome de Saint-Denis-du-Pin et le président Philippe Rivet y est allé de son discours. Le proviseur Claude Baudemont a adressé un courrier de remerciements chaleureux au président de l’aéroclub, exprimant sa grande satisfaction : « Par la gentillesse des intervenants, la qualité de la formation et l'accueil à l'aéroclub, vous avez réussi à motiver et à mobiliser les lycéens tout au long de l’année. C’est donc une expérience très positive que nous aimerions reconduire l’année prochaine ».

Etaient présents Hénoch Chauvreau et Didier Martineau, adjoints au maire de Saint-Jean-d’Angély, Jean-Yves Martin, conseiller général (mais aussi pilote), des membres de l’aéroclub et des parents. Citons la présence de Georges Pelletier, doyen de l’aéroclub avec ses 84 ans, angérien parti habiter Pau, qui a cessé de piloter à 80 ans, venu encourager les jeunes de sa présence. Dans sa jeunesse, il a travaillé sur le Bréguet 2 ponts : « Le 2 janvier 1945, j’ai fait des vols d’essai en tant que technicien. Nous étions sur l’Atlantique pour des vols de décrochage… »

 

Lire l’article du 3 décembre 2008 « Il faut "plancher" avant de voler »
Lire l’article du 25 février 2009 « Leur premier vol »

Lire l’article du 22 avril 2009 « Dernier vol avant le BIA » 

Les articles sur l’aéroclub angérien sont ICI


Le site de l’aéroclub angérien http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien 
 


Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 23:36

RALLYE CYCLOTOURISTE DES FRERES WRIGHT

Les aviateurs en deux-roues

En hommage aux frères Wright, un rallye cyclotouriste va relier Le Mans à Pau du 1er au 6 juin sur le thème de l’aviation. Les participants seront le 3 juin à Saint-Jean-d’Angély.

 

Les frères Wright, fabricants de vélos dans l’Ohio puis avionneurs en France. (photo DR)

Pour fêter le centenaire de l'ouverture de la 1ère école de pilotage au monde à Pau par les frères Wright, l'association Pau Wright Aviation va proposer des événements tout au long de l’année 2009.

 

Le premier vol des frères Wright. (photo DR)

Parmi les activités proposées, des palois désirent relier à vélo Le Mans à Pau, en clin d'œil aux frères Wright qui, avant de s'essayer au vol, étaient fabricants de vélos. Le parcours a été tracé en passant par plusieurs aéroclubs où auront lieu les haltes pour le gîte et le couvert. Chaque aéroclub participant au projet couvre l’événement comme il le souhaite, faisant de cet événement SA fête.

Les objectifs de ce projet sont de rendre un double hommage aux frères Wright, à leur passé de fabricants de bicyclettes à Dayton dans l’Ohio, à leur parcours en France entre la ville du Mans et la ville de Pau, et d’associer le monde de l’aviation et du vélo sur le parcours entre Le Mans et Pau.

Le parcours est fait en commun entre deux étapes et des rencontres ont lieu dans les aéroclubs.

Ayant parcouru 370 km, le groupe arrivera à Saint-Jean-d’Angély mercredi 3 juin à 11 h 30. Après le déjeuner à l’aéroclub étape, il repartira pour Saintes à 13 h 30, accompagné par les membres de l’aéroclub angérien, en passant par Sainte-Même, Ecoyeux, Saint-Bris des Bois, Saint-Cesaire, Saint-Sauvant, Courcoury et les Gonds (51 km).

Un challenge a été lancé aux différents aéro-clubs, celui qui réussira à réunir le plus grand nombre de participants.

Les cyclos arriveront à Pau le 6 juin, veille du meeting aérien qui verra évoluer la Patrouille de France.

Le biplan des frères Wright. (photo DR)

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 23:01

AÉROCLUB ANGÉRIEN

Le plaisir de voler

Faire découvrir le plaisir de voler : c’est le but de l’Aéroclub angérien qui a fêté son début de saison samedi 16 et dimanche 17 mai en ouvrant les portes de l’aérodrome à tous, avec des vols d’initiation en avion, des vols en paramoteur et des démonstrations de modèles réduits.

» Bernard Maingot

Départ avec l’instructrice Aude Sallic pour un vol d’initiation dans le Robin 4 places. (photo B. M.).

Après le mauvais temps du samedi qui a cloué les avions au sol, les appareils de l’Aéroclub angérien ont pu effectuer des vols le dimanche. Les autres clubs venant habituellement n’étaient pas là pour cause d’intempéries, le vent fort soufflant en bourrasques et la visibilité réduite par de nombreux nuages. Dures conditions pour voler dans de petits appareils sans prendre de risques ! « Samedi a été une journée blanche car les conditions météo n’étaient pas réunies et ont empêché les vols », explique Philippe Rivet, président de l’aéroclub. « Aujourd’hui dimanche, avec un plafond à 1 000 pieds, les baptêmes de l’air ont pu reprendre dans le deux places Cessna et le quatre places Robin et les animations devraient se dérouler normalement ».  

Le public, plus nombreux dans l’après-midi, a effectivement pu assister à des démonstrations de paramoteur, un ULM comportant une voile se maniant avec des suspentes, tandis que le pilote s’assoit dans un siège en portant sur le dos un chariot ressemblant à une sorte de gros ventilateur (le poids de l’appareil est de 22 kg). La manipulation pour faire lever la voile, la mise en marche du moteur et le décollage assez rapide de l’ensemble n’a pas laissé d’impressionner les spectateurs. Alain Mainguet, instructeur et vice-champion de France en chariot biplace paramoteur ne s’en laisse pas conter pour autant, malgré le vent qui bousculait un peu.

Vol en paramoteur : Alain Mainguet participera avec sa femme Claudine, également pilote, au Championnat de France de vol paramoteur du 30 mai au 6 juin à Béziers. (photo B. M.)  

De gauche à droite : Christian Lamy, Alain et Claudine Minguet, Jean-Paul Émard. (photo B. M.)

Les Ailes georgipolitaines - une section du foyer rural de Saint-Georgesdu-Bois concevant des modèles réduits - étaient représentées par plusieurs de ses membres qui ayaient amené avec eux une dizaine d’avions et planeurs en exposition. Ils ont ensuite pu faire une démonstrations de vols téléguidés le dimanche après-midi.

Les Ailes georgipolitaines et leurs modèles réduits : de gauche à droite, Joël Gireaud, Eric Colombet, Jacques Sadou. Debout Gilbert Giraud et Françoise Sadou. (photo B. M.)

L’association des constructeurs amateurs de l’Atlantique (Aca, siège à Jonzac) était également venue. « Notre association appartient au Réseau des sports de l’air et nous comptons 40 membres, mais il ya d’autres sections en Charente-Maritime et départements voisins, commente Jean-Pierre Chipot, le président. Nous ferons d’ailleurs une concentration d’avions ‘amateurs en septembre à Saint-Jean-d’Angély ».

Dans le hangar tout proche, les visiteurs ont pu également examiner à souhait les avions construits ou en cours de construction par les membres des Ailes Angériennes, la 3e association présente sur l’aérodrome (avec l’aéroclub angérien et la SAVB, construction d’avions anciens).  

Enfin une exposition de voitures a présenté deux Porsches, une Renault 5 Turbo 2, une Ferrari Testarossa et même une Jeep US. Juste en face du hangar où on avait remplacé les avions par des tables afin d’assurer à l’abri le repas du dimanche midi pour 80 personnes.

Contacts :

Aéroclub angérien, aérodrome de Saint-Denis-du-Pin (route de Niort), 17 400 Saint-Jean-d’Angély Tél. 05 46 32 19 38 http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/ 

Paramoteur Poitou-Charentes : 06 22 18 04 85 www.paramote.com

Acaa : 05 49 29 94 67 jpcavia@free.fr

 

Plus de photos ? Voir l’album-photos

 

Des vidéos ? Voir ci-dessous  

 

 

 

 

Avec le vent à 25 noeuds, un "élève" qui s'y essaie a des difficultés à retenir la voile.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 16:36
AEROCLUB ANGERIEN

Les portes seront ouvertes (au sol)

L'Aéroclub Angérien fête son début de saison samedi 16 et dimanche 17 mai, où les portes (de l’aérodrome) seront ouvertes à tous.
Durant deux jours, le public pourra voir évoluer les appareils dont certains seront anciens, se renseigner sur la navigation, faire des vols en avion deux ou quatre places, voir le montage et le décollage d’une montgolfière, et même se restaurer entre deux vols le dimanche.
Au menu,
sangria (uniquement pour les passagers), tortilla, paella, fromage, tarte aux pommes, vin rosé, café (15 euros, réservation souhaitée au 05 46 32 19 38 ou par mail à
info@aeroclub-angerien.com.
Le 3 juin, l'Aéroclub accueillera le rallye cyclotouriste Le Mans-Pau (commémoration frères Wright) et le 27 ou 28 juin, ce sera le Jour le plus long, un circuit-mystère pour l’instant…
Aéroclub angérien : aérodrome de Saint-Denis-du-Pin (route de Niort)  - 
17400 Saint-Jean-d’Angély.
Tél. 05 46 32 19 38.
Site http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/ 

 

 

 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 23:41

AEROCLUB ANGERIEN

Dernier vol avant le BIA

Mercredi 22 avril les lycéens d’Audouin-Dubreuil ont effectué un dernier vol avec leurs instructeurs pour préparer le Brevet d’initiation aéronautique. Ce mercredi-là, les deux appareils de l’aéroclub angérien ont tourné dans les airs !  

Damien est à gauche de l'instructrice Aude Sallic. Deux autres élèves-pilotes (Pierre-Quentin et Nicolas) sont passagers à l'arrière du Robin 4 places G-GAET, tandis que Pierre Venec emmène Steve dans le Cessna deux places. (photo B. M.)

Le 3e vol pour les lycéens d'Audouin-Dubreuil se présentant au BIA a été rendu possible mercredi 22 avril, les conditions météo étant enfin favorables pour des apprentis-pilotes. C’est ainsi que les deux appareils de l’aéroclub angérien ont tourné tout l’après-midi. D’abord avec le deux places Cessna F-GTMV et Pierre Venec comme pilote, emmenant un élève à la fois. Ensuite avec le Robin 4 places G-GAET et Aude Sallic comme pilote instructrice, qui a également donné beaucoup d’explications et de recommandations. L’avion de voyage Robin ayant quatre places, deux autres élèves-pilotes pouvaient embarquer à chaque vol en tant que passagers, profitant ainsi des conseils avant leur propre vol.  

Les élèves-pilotes ont été des plus attentifs et des plus responsables car c’était leur dernier vol avant l’examen final qui aura lieu le 13 mai, aboutissement des 40 heures de formation théorique et pratique depuis la rentrée scolaire.  

Aussitôt après, l’Aéroclub Angérien organisera ses journées "Portes ouvertes", qui se tiendront les samedi 16 et dimanche 17 mai. Ce jour-là le public pourra voir évoluer des appareils récents et anciens, et des démonstrations de vols en montgolfière.

Le site de l’aéroclub angérien : http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/ ou www.aeroclub-angerien.com

Le site de la FFA : www.ff-aero.fr/
Devenir pilote : www.enviedepiloter.fr
Les articles sur l'Aéroclub Angérien sont à la catégorie http://angely.over-blog.com/categorie-10294326.html 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Aéroclub Angérien
commenter cet article