Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 01:41
AEROCLUB ANGÉRIEN

Quand les avions se "rallient" sur Saint-Jean

Le rallye aérien organisé par le Comité régional aéronautique du Poitou-Charentes (CRA 20) présidé par Yann Laroche-Joubert, avec le soutien de la Région et de la Direction Départementale Jeunesse et Sport, a eu lieu samedi 18 avril à l’aérodrome de Saint-Jean-d’Angély. Une journée très réussie pour fêter ce samedi la Saint-Parfait…

» Remerciements particuliers à Geneviève Rivet, à Gabriel Daubé, ainsi qu'à Dominique Grosdenier pour le crédit Photos.

 

Malgré un départ retardé par des conditions météorologiques défavorables, une vingtaine d'avions venus des principaux aéroclubs de la région ont investi le ciel angérien.

 

Il a fallu cependant attendre l’évaporation d’un épais brouillard le matin pour que les avions puissent se rassembler et que leurs équipages décryptent la navigation qui leur était soumise.

 

Les épreuves, d'une durée d'une heure et qui étaient notées, les ont amenés à survoler les environs de Saint-Jean-d'Angély afin d’identifier avec précision différents objectifs réunis sur des planches photos.

 

L’épreuve se terminait ensuite par un atterrissage de précision, également noté.

 

On a pu remarquer la participation toute particulière d'un équipage saintais, avec aux commandes un pilote "non voyant", membre des "MIRAUDS VOLANTS", une association qui permet aux handicapés visuels de pratiquer l'aviation, accompagnés d’un copilote pour voler en toute sécurité.

 

Plus d’une centaine de photos du rallye (préparation, avions, guidage, repas…) sont à voir sur l’album photos de Dominique Grosdenier en faisant un clic droit ICI ou en faisant un copié-collé du lien suivant dans votre barre d’adresse Internet :

http://picasaweb.google.fr/dominique.grosdenier/RallyeCRA20?authkey=Gv1sRgCKTwmdaNuMSqrQE#

 

Cette journée du 18 avril, très réussie par le nombre et la qualité des participants, devient une bonne introduction aux "Journées portes ouvertes" de l'Aéroclub Angérien, qui se dérouleront les samedi 16 et dimanche 17 mai prochains.

 

NDLR : Si vous rêvez de "prendre l’air" durant ces deux jours, l’aérodrome de Saint-Jean-d’Angély devient l’endroit adéquat pour s’aérer les bronches. Ne pas oublier les lunettes de soleil, car, juste avant  "l’Ascension" et à huit jours de la (nouvelle) lune, les réservations sont faites pour un temps chaud et ensoleillé : il fera 45,57° (de latitude nord) et vous serez déjà en altitude (74 m au-dessus du niveau de la mer).

D’ici là, vous pourrez aussi aller mercredi après-midi 22 avril à l’aérodrome : vous y verrez les jeunes lycéens du lycée Louis Audouin-Dubreuil effectuer leur dernier vol permettant d’accéder au Brevet d’initiation aéronautique (BIA).

 

Le classement du rallye

1er : Aéroclub Jonzacais F-GEKL (F.Léger, G.Abadie)

2e : Aéroclub angérien F-GAET (P.Venec, M.Guibé, P.Bidet, D.Grosdenier)

3e : Aéroclub de Royan F-GGJO (F.Lugan, A.Colas)

 

 

D’autres photos du rallye aérien sont à voir sur le site de Dominique Grosdenier

 

Contact Aéroclub Angérien : Aérodrome de Saint-Denis-du-Pin  -  17400 Saint-Jean-d'Angély – Tél. : 05 46 32 1938  -  Courriel : info@aeroclub-angerien.com

 

Les onze articles publiés sur l’Aéroclub Angérien dans le blog "Les actualités sur Saint-Jean-d’Angély" sont visibles à la rubrique http://angely.over-blog.com/categorie-10294326.html

Bonne lecture !

B. M.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 22:19
AÉROCLUB ANGÉRIEN

Philippe Rivet président

Au cours de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 8 mars, l’Aéroclub Angérien a élu un nouveau président et remanié son bureau pour 2009.

Le conseil d’administration est composé de neuf membres : Philippe Rivet (président), Jacques Point (vice-président), Gabriel Daubé (trésorier), Magali Gustave (secrétaire et trésorière-adjointe) ; François Baril, Pierre Bertin, Laurent Jonchères et Pierre Venec sont membres. Les commissions et les manifestations seront déterminées à la réunion du 22 mars.

Rappelons que le club de Saint-Jean-d’Angély fait partie des 580 clubs de France. Il compte 25 pilotes et autant d’élèves-pilotes, dont des lycéens d’Audouin-Dubreuil qui, après les cours théoriques sont en épreuve pratique du Brevet d’initiation aéronautique et qui ont accompli leur premier vol le 25 février).

L’aérodrome est situé sur la commune de Saint-Denis-du-Pin et le parc comporte deux appareils (un avion de voyage quatre places Robin DR 400 et un deux places Cessna 152 pour l’école de pilotage).

Le président Philippe Rivet, dont un grand oncle (André Rivet, né en 1904, commandeur de la Légion d’Honneur), était déjà pilote, puis chef d’état-major du général Jadin à Alger et colonel dans l’armée de l’air, assure que « c’est grâce à l’implication de bénévoles passionnés et disponibles pour former, encadrer et faire partager leur passion que l’Aéroclub Angérien peut susciter de nouvelles vocations ».

Contact : Aéroclub Angérien - Aérodrome de Saint Denis du Pin  -  17400 Saint-Jean-d’Angély. Tél. : 05 46 32 19 38 - mail : info@aeroclub-angerien.com - Site http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/

Partager cet article
Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 22:10
Mercredi 25 février 2009
SAINT-JEAN-D’ANGELY – AEROCLUB ANGERIEN

Leur premier vol !

   

Briefing avant le départ sur la terrasse ensoleillée ;

Vous vous souvenez peut-être ? Le 28 novembre 2008, sous le titre "Ça plane pour eux…" un article était publié relatant l’intérêt porté par une dizaine d’étudiants du lycée Audouin-Dubreuil pour l’aéronautique. Une opération de découverte proposée par l’aéroclub angérien, assortie d’une formation de 40 heures et trois vols débouchant sur le Brevet d’initiation aéronautique (BIA).

 

Le 3 décembre dernier, à l’article "Il faut plancher avant de voler", vous avez vu les élèves candidats au BIA durant les cours théoriques sur la mécanique du vol, sous l’égide de Guy Pécontal, pilote professionnel en retraite et d’Aude Sallic, instructrice à l’Aéroclub Angérien.

Ils ont bien travaillé et le grand jour est arrivé : mercredi 25 février, ils ont accompli leur premier vol !

Manon, qui était la seule fille ce jour-là, a eu l’honneur de commencer la première. Si elle appréhendait beaucoup car c’était son tout premier vol, elle en est revenue détendue, ravie, conquise, disant même qu’elle n’avait « pas trouvé ça difficile » !

Les garçons n’ont pas eu d’appréhension et se sont racontés leurs vols devant un verre de coca en dévorant des crêpes préparées par Geneviève.

Ils ont remercié Aude pour sa pédagogie et Guy Pécontal, qui de son œil très professionnel, les a suivi de très près, prodiguant au sol conseils et explications techniques aux élèves.

Les jeunes, très motivés, ont assuré avoir passé une très belle journée. Ils leur reste deux vols à faire avant de pouvoir obtenir le BIA et font le prochain mercredi 4 mars à 14 h.

 

Visite prévol autour de l’avion avant le départ

  

Manon est passée la première.

   

Les passagers d’un vol deviennent élèves-pilotes au tour suivant.

   

La chef-pilote Aude Sallic, monitrice à l’aéroclub, s’installe aux commandes d’instructeur.

  

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 14:45
AEROCLUB ANGERIEN

 

Il faut "plancher" avant de voler

Neuf élèves du lycée Audouin-Dubreuil préparent le Brevet d’initiation aéronautique, une formation en 40 heures dispensée par l’Aéroclub Angérien en partenariat avec l’établissement scolaire, où les maths et la physique se consomment sans modération.

» Bernard Maingot.

 

Guy Pécontal : « Si vous avez 15°C au sol, vous aurez 0°C à 2 300 m et moins 56° à 11 000 m ».

 

Ils sont neuf et s’appellent Pierre-Quentin, Steve, Letitia, Nicolas, Quentin, Raphaël, Manon, Damien et Tiffany.

Mercredi 26 novembre, ils étaient au lycée Audouin-Dubreuil, à leur quatrième séance de formation pour préparer le Brevet d’initiation aéronautique. Une "séance" de deux heures sur les 40 heures prévues, consacrée ce jour-là à des cours théoriques sur la mécanique du vol, sous l’égide de Guy Pécontal, pilote professionnel en retraite, d’Aude Sallic, instructrice à l’Aéroclub Angérien et avec le soutien de Claude Baudemont, proviseur, et de Coralie Vincent, animatrice culturelle au lycée.

Le mercredi précédent, les neuf étudiants sont allés à l’aérodrome découvrir les installations et les appareils du club, chacun pouvant s’asseoir aux commandes d’un avion, se glissant d’ores et déjà dans le rôle d’un pilote maître du ciel.

 

De gauche à droite : Pierre-Quentin, Guy Pécontal, Steve, Aude Sallic, Letitia, Nicolas, Quentin, Raphaël, Manon et Coralie Vincent. En photo ci-dessous : Damien. Absente sur la photo : Tiffany.

 

Damien.

 

Mais point question de survol approximatif ce 26 novembre : les cours théoriques dispensés au lycée ont dû faire appel aux connaissances des élèves, Guy Pécontal et Aude Renaudin développant ou rappelant les principes de physique et de maths parfois enfouis au fond de la mémoire et qu’il faut révéler au grand jour pour suivre efficacement. Ainsi les jeunes ont révisé ou découvert l’incidence de l’altitude sur la température, la pression et la vitesse, rappelant au passage que les logarithmes et les racines carrées avaient ici leur application, étudié l’écoulement de l’air sur le profil d’une voile, analysé les données de base relatives à un avion.

Il a beaucoup été question d’assiette, de pente et d’incidence, des forces appliquées à l’avion, de portance et de traînée, de poids et de traction… Et puis les sinus sont arrivés, accompagnés des cosinus, les héros de nos angoisses lors des contrôles de maths… Ne volera pas qui veut sans faire un minimum de maths pour mieux appréhender les caractéristiques d’un vol aéronautique ! Mais les jeunes sont apparus très motivés, d’autant qu’ils sont venus spontanément s’inscrire à cette formation diplômante et qu’ils ont la chance d’avoir un parrain à l’aéroclub pour les guider et assumer les trois vols prévus dans les cours. « C’est très sympa et un plaisir de refaire les cours », assure Aude. Quentin, Nicolas et Pierre-Quentin veulent en faire leur métier pour devenir pilote de chasse : « évidemment, il faut faire "S" (terminale scientifique, ndlr) et passer ensuite un concours comme Salon de Provence ». Quant à Damien, il fait,  déjà de l’autogire avec son père (apparenté à l’ULM, l’autogire est une sorte d’aéronef à voilure tournante non entraînée par un rotor comme l’hélicoptère, de conception plus simple et moins onéreux. Il ne peut pas décoller verticalement).


Guy Pécontal commente ainsi son intervention : « Je me suis associé à Aude car j’aime parler d’aviation. La partie technique est très intéressante. J’ai le virus et envie de transmettre mon expérience. Nous sommes loin de mes débuts où on volait dans des avions provenant de surplus américains, qui, il faut bien le dire, étaient alors des tas de ferraille ! ».
Les "hectopascal" s’appelaient alors "millibars", mais ceci ne le dispensait pas de faire des maths…

 

  

  

  

Et maintenant, interro écrite !

  

Deux appareils de l'aéroclub : le Robin 4 places G-GAET et le Cessna F-GTMV

 

 

Le tableau de bord du Robin DR 400 "F-GAET".

   

Vue de l'aérodrome depuis une Montgolfière, le 3 mai 2008.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 23:51
AEROCLUB ANGERIEN
Ça plane pour eux…

 

L’aéroclub Angérien propose de faire découvrir l’aéronautique à une dizaine d’étudiants du lycée Audouin-Dubreuil. Une formation de 40 heures et trois vols débouchant sur le brevet d’initiation aéronautique.

» G. D. - B. M.

 

Afin d’élargir ses activités auprès du jeune public, l’Aéroclub Angérien a mis en place, depuis cette année, une filière de découverte aéronautique au sein des établissements scolaires.

 

La présentation du Brevet d’initiation aéronautique (BIA) a été faite, dès la rentrée de septembre, auprès du Lycée Audouin-Dubreuil avec le concours du service des Sports de la mairie de Saint-Jean d’Angély. Une action qui a retenu toute l’attention des dirigeants de l’établissement.

 

La promo BIA 2009. (photo G. D.)

 

Qu’est-ce que le B.I.A. ?

 

Action menée à l’initiative du Ministère de l’Education Nationale et de la Fédération Française Aéronautique, il s’agit d’une véritable formation diplômante à destination des jeunes de 13 à 21 ans, permettant, après obtention de leur brevet, la poursuite de l’apprentissage au pilotage par des moyens aidés (bourses).

 

La formation est assurée, tous les mercredis, par l’instructrice de l’Aéroclub Angérien, Aude Renaudin-Sallic, aussi bien dans les locaux du lycée que ceux de la plate-forme de l’aérodrome.

Le contenu de la formation comprend l’enseignement de disciplines telles  l’aérodynamisme, les techniques du vol, la mécanique, la météorologie, la réglementation…  Elle dure 40 heures au cours desquelles les jeunes auront l’occasion de s’adonner à la pratique (environ trois vols).

Cette première promotion du lycée angérien compte une dizaine d’élèves inscrits qui auront à passer leur examen national en mai 2009.

Souhaitons-leur pleine réussite et bons vols ! 

 

Semaine prochaine, un autre article : Rencontre avec l’instructrice et les candidats au BIA.

 

Aude Renaudin, instructrice.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 13:52
Montgolfière
Elle est passée par ici, elle repassera par là…

.

 

» B. M.

 

 


Je l’ai vu passer dans le ciel, survolant la ville de Saint-Jean d’Angély. C’était le 14 août vers 8 h 10 et j'ai entendu son "chffffffrrrrrrrrrrrrrrrrr" tandis que la flamme envoyait l'air chaud dans le ballon pour le maintenir en altitude.
Elle est repassée samedi 23 août, toujours dans le même sens : celui qui, sur une carte, semble mener du cynodrome de Beaufief direction Niort (ou bien l’aérodrome de Saint-Denis du Pin, en limite Nord de Saint-Jean d’Angély, le cadre des opérations de l’Aéroclub Angérien.

 

Voir mon autre article "Un voyage en montgolfière avec Jean-Henri Rivière" du 3 mai 2008.
 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 22:15
Aéroclub Angérien

Rallye aérien ? : Trouver la bonne piste

Dimanche 6 juillet, l’aéroclub Angérien s’est classé deuxième au rallye aérien de l’Adac 17, à un point de l’aéroclub du Pays Rochefortais. 

» Article réalisé par l'équipage B. M. (Bravo, Mike) - G. D. (Golf, Delta) - R. A. F. (Romeo, Alpha, Fox-Trot) & Hello Papa Tango Charlie. Si les avions sont de vrais avions, les décors ne sont pas de Roger Hart et les costumes ne sont pas de Donald Carldwell. Toutefois, les voyageurs en partance pour Saint-Jean d'Angély doivent de présenter à la porte P. (pendant les vacances on a le droit de rigoler dans la présentation d'un article, mais pas ensuite) Capito ? Yes, Sir !

Les deux équipages de l’aéroclub Angérien au rallye départemental du 6 juillet : de gauche à droite, Gabriel Daubé (pilote et webmaster du site http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/), Magali Gustave (élève), Laurent Jonchères (élève), Philippe Bidet (élève), Philippe Rivet (pilote). Au premier plan, tenant la coupe : Louis (12 ans) qui rêve d'apprendre à piloter !  (le Brevet de Base est accessible dès 15 ans)

 

En 2007, l’aéroclub Angérien était organisateur du rallye aérien départemental de l’Adac 17 (association des aéroclubs de Charente-Maritime). Cette fois-ci, c'est le club des Ailes Oléronnaises (Saint-Pierre d'Oléron) qui l’a organisé, dimanche 6 juillet. Dix avions étaient en course, venus de Royan, Pons, Jonzac, La Rochelle, Saint-Jean d’Angély et Rochefort. Le club de Saint-Jean a réalisé un classement tout à fait honorable, puisque qu’il est deuxième, à un point de l’aéroClub du Pays Rochefortais.

Ce rallye n’est pas une épreuve de vitesse mais de précision, du type "chasse au trésor", avec une partie préparation (découverte du tracé par des points à retrouver sur une carte par des calculs aéronautiques), une série de points tournants avec photos et énigme à déchiffrer lors du survol de ces points, un lot de photos prises sur le parcours dans le désordre (à repositionner avec exactitude sur la carte) et une liste de questions "théoriques" à réussir.

L’aéroclub Angérien a participé avec deux avions : le Cessna 152 - F-GTMV (l’équipage Philippe Rivet, pilote et Magali Gustave se classe 6e) et le Robin DR400 - F-GAET (l’équipage Gabriel Daubé, pilote, Laurent Jonchères, Philippe Bidet et Louis Daubé se classe 2e).

Ils ont ainsi survolé les îles (Aix, Madame et Oléron), le fort "Vauban", l'abbaye de Trizay et l'estuaire de la Charente.

Un repas convivial autour des huîtres de "Marennes-Oléron" et de moules-frites a rassemblé les participants avant remise des récompenses.

 

Le site de l’aéroclub Angérien http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien/

Les autres articles sur l'Aéroclub Angérien sont ICI
Pierre Venec, nouveau président succédant à Pierre Lesoile
L'annonce des
Portes ouvertes des 3 et 4 mai 2008
Le compte-rendu des
Portes ouvertes des 3 et 4 mai 2008
Un p'tit tour en Mongolfière avec Jean-Henri Rivière, ça vous dirait ?

Partager cet article
Repost0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 16:16

Journées Portes ouvertes à l'Aéroclub Angérien.

Voyage en montgolfière

(les photos sont de Dominique Danché, qui a fait le voyage de Saint-Jean d'Angély à Tonnay-Boutonne).

« 
La montgolfière, c'est le plus vieil engin volant, déclare sans ambage Jean-Henri Rivière. Elle existait en 1783. A Annonnay, les membres de la famille Montgolfier sont toujours des fervents. Il existe même un fabricant (Chaize) implanté à Annonnay. Et les ballons du conseil général, à Jonzac, sont des Chaize. »

Jean-Henri est un passionné. Il est venu avec sa remorque, la toile pliée rangeant dans la nacelle. « La toile fait 45 grammes au mètre carré. On peut monter trois personnes. En réalité je peux monter 290 kilos de passagers. »


Quand on lui demande le prix de son engin volant identifié,  il répond qu"une « 1600 mètres cube, neuve, pour deux personnes, coûte de 23 000 à 25 000 euros. Ce n'est pas plus cher qu'un véhicule ! La mienne fait 2 600 mètres cube, soit le double... Mais bien sûr qu'il faut un brevet et une licence de ballon libre. Et je suis immatriculé comme un avion : F-GMIT ». 

Avant de décoller, samedi soir 3 mai vers 18 h 50, Jean-Henri a testé la vitesse du vent et l'existence de turbulences. Puis il s'est décidé d'un seul coup. Coucher la nacelle, déplier la toile, la fixer à la nacelle, gonfler la montgolfière à l'air chaud, et c'est parti.

Déjà la piste et les installations de l'aérodrome deviennent petits. La montgolfière est poussée par un vent quasiment Est-Ouest. Dans quelques minutes Tonnay-Boutonne sera là. Un petit voyage d'une dizaine de kilomètres avant la nuit (car il faut aller chercher la montgolfière là où elle atterrit). A droite de la piste d'atterrissage, la déchèterie de Fontorbe.

Passage au-dessus du rond-point de la sortie de l'autoroute. Vue sur la zone industrielle de Moulinveau.

Chouette vue de l'intérieur du ballon !

Tiens un confrère !

Et voici le plancher des vaches. D'ailleurs les vaches sont bien là !

Pour voir tous les articles sur l'aéroclub angérien cliquer sur http://angely.over-blog.com/categorie-10294326.html 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 23:46

Découvrir le plaisir de voler

C'est le but de l'aéroclub angérien qui a tenu ses portes ouvertes les 3 et 4 mai. Les vols d'initiation ont séduit trois candidats - futurs pilotes - qui vont devenir membres de l'école de pilotage.

« Ce n'est pas un inconvénient que les journées portes ouvertes de l'Aéroclub angérien aient lieu en même temps que Floralia, explique Pierre Venec, le nouveau président succédant depuis un an à Pierre Lesoille. Au contraire, cela amène des visiteurs supplémentaires qui vont aux deux manifestations dans le week-end. »

On peut apercevoir le décollage d'un avion remorqueur tractant un planeur et un appareil motoplaneur (F-CHCK) qui termine son atterrissage et arrive en bout de piste.

Durant deux jours, les amis, visiteurs habituels ou simples curieux sont restés derrière les barrières ou ont pris des baptêmes de l'air.
Des associations amies sont venues en renfort :
- Les Ailes du Souvenir, de Niort, avec trois appareils, dont le Nord 3-2 jaune (voir photo plus bas) et un NC 858.
- L'aéoclub de Royan (qui a prêté son CAP 10 et l'instructeur qui va avec !)
- L'aéroclub de Marennes avec trois appareils (Jodel).
- L'aéromodélisme de Saint-Jean d'Angély.
- Le Piper club de Niort.
- Le vol à voile de Rochefort.
- Les ULM de Biscarosse avec deux appareils.
- Jean-Henri Rivière et sa montgolfière (voir article séparé).


Le motoplaneur peut voler soit avec son moteur, soit en planeur avec le moteur coupé. Ingénieux, n'est-ce pas ?


Trois appareils s'apprêtent à décoller.


Le Nord 3-2, un appareil de la guerre 39-45 que l'Etat donne pour l'euro symbolique à des associations d'amateurs qui les remettent en état. Le Nord 3-2 a un moteur 5 cylindres en ligne très puissant. Ici pour un baptême de l'air. Vrombissements garantis !


Le président Pierre Venec devant l'avion école deux places Cessna 152, immatriculé F-GTMV

(Golf Tango Mike Victor), construit par Reims Aviation, avec un moteur Lycoming 108 cv, vitesse de croisière 100 nœuds. C’est l’avion préféré du continent nord-américain, pour ses qualités de vol et sa sécurité. Ses deux places et ses ailes hautes permettent au pilote et au passager de goûter tous les plaisirs de la découverte aérienne. Avion école par excellence, son très bon comportement, sa sensibilité et sa maniabilité permettent aux élèves de sentir dès les premiers instants de vol tous les plaisirs du pilotage.

Le deuxième appareil est un avion de voyage 4 places Robin DR 400, arrivé le 22 octobre 2006, immatriculé F-GAET (Golf Alpha Echo Tango pour les initiés), construit par Robin Aviation, avec un moteur de 160 cv, vitesse de croisière 110 nœuds. Avion de voyage par excellence, sa structure en bois et toile couplée à son moteur de 160 Cv assure des performances exceptionnelles. La robustesse et la sécurité des avion Robin n'est plus à démontrer. Il s'agit de l'avion le plus présent dans les Aéro-clubs. 


Une jeune fille monte dans le CAP 10, immatriculé F-GDTB. Elle a un parachute, car c'est un avion de voltige.







Avec quatre places dans le Robin DR-400, toute la famille - ou presque - s'envole. Maman est restée en bas, papa et les enfants se préparent, sous les directives de la monitrice Aude.


On est parti !


Et un autre tour pour le CAP 10.

Aéroclub angérien - aérodrome de Saint-Denis du Pin - 17400 - Saint-Jean d'Angély
Tél. : 05 46 32 19 38 - Courriel :  info@aeroclub-angerien.com
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/aeroclub.angerien

Prochain article : la montgolfière de Jean-Henri Rivière, partie à 18 h 50 samedi 3 mai, direction Tonnay-Boutonne (le sens du vent), avec des photos de Dominique Danché.


Partager cet article
Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 03:17

Tél. 05 46 32 19 38  -  contact : info@aeroclub-angerien.com

Partager cet article
Repost0