Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 15:44
ROTARY CLUB ANGERIEN

Une rentrée sous le signe de la jeunesse

 

Plusieurs actions, dont un dîner-débat animé par Michel Chevalet, seront organisées dans les prochaines semaines pour lutter contre la surconsommation d’alcool chez les jeunes, cause d’accidents de santé et de drames de la route.

 

» S. H. - B. M.

 

Pour le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély, la rentrée est traditionnellement synonyme de nouveau programme d’action. Sans pour autant oublier le volet humanitaire de sa démarche, le club, cette fois, mettra l’accent sur la jeunesse. Dans les prochaines semaines, les Rotariens prendront à  bras-le-corps le problème de la surconsommation d’alcool chez les jeunes, de ses effets dramatiques sur la santé et de ses conséquences tragiques sur la route… « Nous voulons alerter les jeunes, mais aussi leurs familles et le grand public en général, dit le nouveau président du club, Jean-Pierre Jacques. Nous essaierons aussi de mettre ceux qui leur vendent indûment de l’alcool devant leurs responsabilités… ».

Photo www.lefigaro.fr

En collaboration avec d’autres organismes et associations, le Rotary-Club prépare donc plusieurs actions, dont un dîner-débat, le vendredi 28 novembre, à la salle Aliénor-d’Aquitaine, dont le thème sera : « L’accident, et après… ». Il sera animé par Michel Chevalet, le célèbre journaliste scientifique de télévision. Mais c’est plutôt le père de famille qui sera là, le père de famille qui, chaque jour, doit faire face aux conséquences de l’accident de la route dont a été victime son fils, aujourd’hui tétraplégique.

« Ce programme en direction des jeunes, dit encore Jean-Pierre Jacques, s’insère dans le cadre du thème « Nourrir leurs rêves », choisi par Dong Kurn Lee, le président 2008-2009 du Rotary International, pour fédérer les initiatives de tous les clubs du monde ».

Photo www.frederiksamuel.com  


Contact : Rotary-Club - BP 49 - 17413 - Saint-Jean d’Angély.

 

Un jeune Mexicain au lycée

 

Autre action en cours des Rotariens de Saint-Jean d’Angély* : l’accueil d’un étudiant mexicain. Originaire de Puebla de Los Angeles, Octavio Reyes Sanchez, qui fêtera ses 18 ans en février prochain, est arrivé le 27 août dernier et fréquente une classe de première littéraire au lycée Audouin-Dubreuil. Accueilli par plusieurs familles, il va, jusqu’en juillet prochain, parfaire son français et découvrir la France et l’Europe.

Dans le même temps, une jeune saintongeaise, Alice Quéré, d’Authon-Ebéon, séjourne aux Etats-Unis, à San Antonio (Texas). Elle aussi est là-bas pour un an et ses premières impressions sont excellentes. Elle est déjà membre de l’équipe de volley-ball de son lycée, réservée aux jeunes filles. « Ce qui me change complètement de la France », confie-t-elle dans un e-mail envoyé au club.

Ces échanges d’étudiants sont devenus une tradition au Rotary-Club. 37 jeunes étrangers (Chiliens, Taiwanais, Canadiens, Norvégiens, Argentins, Equatoriens…) sont ainsi accueillis, pour toute l’année scolaire, au sein de familles de Rotariens, pour le seul District 1690, qui regroupe l’Aquitaine et les Charentes. Dans le même temps, une trentaine de jeunes demeurant dans cette zone sont partis découvrir le vaste monde. Ces "students" sont choisis chaque année par un jury du district parmi tous les jeunes – enfants de Rotariens ou non - qui font parvenir leur candidature et connaître leurs motivations à leur Rotary-Club local.

* responsable de l'opération étudiants pour l'ensemble du District rotarien : Antoine Schieber

 

(Photo à insérer) 

A son arrivée à l’aéroport de Bordeaux, Octavio a été accueilli par les familles dans lesquelles il séjournera pendant son année angérienne.

 

Deux fauteuils dentaires au Mali

 

Dernière bonne nouvelle : les fauteuils dentaires qui, en mars dernier, avaient été offerts à Mamadou Traoré, président de "Dakassenou Solidarité", sont bien arrivés dans ce village du Mali, situé à près de 200 kilomètres à l’est de Bamako, près de la frontière sénégalaise. C’est un Rotarien, Thierry Boussereau, qui a eu l’idée de ce don à une association humanitaire créée par un ancien employé du Centre hospitalier de Saint-Jean  d’Angély. Restés dans un cabinet de dentistes lors de la vente de l’immeuble qui l’abritait, ces fauteuils, qui, neufs, valent 30 000 euros pièce, vont ainsi retrouver une nouvelle utilité après huit ans de service en France.

Avec l’aide de la société Savia, concessionnaire Mercedes VUL et PL, et de son directeur d’antenne à Saint-Jean d’Angély, avec l’aide aussi de plusieurs bénévoles, dont le Dr Jean-Loup Carré, qui fut le mentor de Mamadou Traoré lors de son séjour en Charente-Maritime, ils ont été démontés, placés dans un container et livrés à Dakassenou via Dakar. Leur arrivée fut l’occasion d’une véritable fête.

Après leur réinstallation dans le centre de santé local, ils seront employés par un dentiste de Bamako qui assurera des vacations régulières dans ce village qui, peu à peu, grâce à l’association présidée par Mamadou Traoré, dispose d’équipements encore rares au Sahel. Avec les cotisations qu’elle perçoit auprès des Maliens vivant en France et les dons qu’elle sollicite,"Dakassenou Solidarité", outre le centre de santé, qui comprend un dispensaire, un bloc opératoire et une maternité, a déjà réalisé une école de six classes, les logements des enseignants et un château d’eau. Le village est l’un des rares dans cette zone désertique à disposer d’un réseau d’eau potable. De quoi nourrir les rêves de ses habitants…

 

Jour de fête à Dakassenou pour l’arrivée des fauteuils dentaires angériens. A gauche, Mamadou Traoré remettant une trousse de secours à l’équipe médicale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 23:55
Rotary club Angérien

Un nouveau président

 

Succédant à Daniel Martichon, Jean-Pierre Jacques est le président du Rotary club Angérien pour 2008-2009.

» Serge Hirel. 

 

Jean-Pierre Jacques (à gauche) et Daniel Martichon. (photo J.-M. M.)

 

Comme tous les Rotary-Clubs du monde, celui de Saint-Jean d’Angély a changé de président debut juillet. Daniel Martichon, qui devient "past-président", a cédé ses responsabilités à Jean-Pierre Jacques, lequel occupera ce poste durant un an, aidé par le comité du club, lui aussi renouvelé.

Cette passation de pouvoir est une tradition voulue par le Rotary International : elle permet de lancer de nouvelles initiatives et de maintenir ainsi le haut niveau de dynamisme nécessaire aux objectifs, tous liés à un seul mot d’ordre : "Servir".

Au cours d’un dîner réunissant la quasi-totalité des quarante rotariens de Saint-Jean d’Angély, leurs conjoints et quelques invités, Daniel Martichon a donc remis son collier à son successeur, après avoir rappelé en quelques mots les actions menées durant l’année 2007-2008. Citons en particulier la vente de giromons au profit de l’association Autisme 17, la journée-découverte des métiers de la Défense à la base de Rochefort, à laquelle une cinquantaine de lycéens a participé et, surtout, le rallye-promenade en vieilles voitures et la soirée country du 24 mai. Une manifestation qui, grâce à son succès et à la générosité de ses "parrains", a permis de réunir plusieurs milliers d’euros. Via la Fondation Rotary, ils iront aider la recherche contre les maladies du cerveau.

L’an dernier, le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély, qui a accueilli de nouveaux membres, a aussi, comme de coutume, décerné plusieurs prix : le Prix Servir à Jacqueline Fortin, fondatrice de la Maison de Jeannette, celui de la Création à une jeune artiste, Laurence Fédy (elle tisse la lirette), et, en collaboration avec le Club Pro, distingué plusieurs chefs d’entreprise pour leur dynamisme et le caractère innovant de leurs productions.

« Nourrir leurs rêves »

« L’année 2008-2009 sera tout aussi riche », a promis Jean-Pierre Jacques. Ses pairs l’ont choisi pour président pour sa convivialité, mais aussi parce que, après une vie professionnelle consacré au bien-être des autres - il était ingénieur spécialisé dans l’ergonomie -, il continue à "Servir". Ancien président de la Communauté de communes de Saint-Savinien, il entame son troisième mandat de maire d’Archingeay, où, avec son épouse Marie-Thérèse, ils accueillent les touristes dans de magnifiques chambres d’hôte.

Après avoir salué son prédécesseur, qui, « dans un esprit d’amitié, a su tenir les rênes avec fermeté », Jean-Pierre Jacques a indiqué que « tout en poursuivant les actions déjà engagées, le nouveau comité allait accentuer l’effort du club en faveur de la jeunesse ».

En prenant ses fonctions, le nouveau président du Rotary International, le coréen Dong Kurn Lee, a en effet insisté sur cet aspect des objectifs du mouvement et choisi pour thème « Nourrir leurs rêves ».

« Il s’agit de lutter encore plus contre la malnutrition, le manque d’eau potable, les maladies et les accidents », a précisé le nouveau président du club angérien, voulant aussi donner une dimension locale à ce volet des objectifs rotariens. Et Jean-Pierre Jacques de préciser : « A la rentrée, un calendrier sera présenté, qui, d’ici la fin 2008, outre la vente de giromons en novembre, devrait comprendre une importante initiative en direction des jeunes de Saint-Jean d’Angély et de la région ».

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 07:39
Rotaract Club

Des parfums et des tableaux
pour exercer les sens

 

Marier son regard et son odorat, exercer ensemble son sens critique et ses facultés olfactives… C’est ce que proposaient, ce week-end du 22 juin, les jeunes du Rotaract Club aux visiteurs d’une exposition originale installée dans la Tour de l’Horloge.

» Serge Hirel.

 

Pour cette deuxième édition de "A vue de nez", le club junior du Rotary avait choisi d’inviter deux artistes régionaux, un peintre et un sommelier.

 

Installé à Corme Royal, Patrice Suchocki brosse des paysages charentais, mais puise aussi son inspiration au gré de ses voyages, en Bretagne, en Mongolie, à Venise ou en Martinique. Cela donne des tableaux apaisants, des cieux sereins, un monde fait de quiétude et de couleurs pastel…

 

Frantzy Esposito propose lui aussi un univers dont le visiteur, pour y pénétrer et le comprendre, doit d’abord en saisir les nuances. Raconté par ce sommelier formé à l’Ecole hôtelière de La Rochelle, le vin est un art, servi par des chefs et des vignerons. « Des voltigeurs de la papille », dit-il. Lui est un conteur, qui sait manier la langue, pour déguster… et, confident, faire part de ses émois.

 

Pour allier le talent de ces deux amoureux des terroirs, la bonne idée des organisateurs a été de placer, à coté de chaque tableau, un bol contenant quelques fioles de parfums, simplement numérotées. Au visiteur de découvrir la correspondance entre chacune de ces senteurs et la peinture qui lui est associée. Des coquelicots évoquent le blé, l’odeur d’ananas rappelle le marché de Fort de- France…

Encore faut-il d’abord identifier le contenu du flacon ! Le miel, le tilleul se repèrent aisément, mais le poivron vert ou l’abricot émettent des arômes moins connus, plus délicats…

Pendant tout le week-end, nombreux ont été ceux qui se sont exercés à ce petit jeu, savourant le tableau des yeux, humant sous le nez l’effluve à identifier.

 

Un jeu pour le plaisir ? Oui, mais aussi un peu plus : lors d’une prochaine dégustation de vins, le visiteur de "A vue de nez" saura peut-être comme l’œnologue, distinguer, dans la puissance dominante des arômes de fruits rouges, la subtilité raffinée d’un soupçon de vanille…

Partager cet article
Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 23:06

Rotary-Club : un concert le 13 juin avec Les Mirliflûtes et Didier Alexandre

» Serge Hirel


 

Après la soirée "country" du 24 mai, place à un genre musical plus classique : les chants choraux et les pièces pour guitare.

Le vendredi 13 juin, à 20 h 30, le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély organisera une soirée en l’église Saint-Jean-Baptiste, avec, au programme, le répertoire, sacré et profane, de la chorale charentaise Les Mirliflûtes et "Ame de guit’art", un concert-découverte de la guitare classique conçu par un musicien régional de talent, Didier Alexandre. Entrée : 6 euros (enfants de moins de 12 ans : 3 euros).

Les bénéfices de cette soirée musicale seront destinés, cette fois, au financement des initiatives du Rotary en direction de la jeunesse. Un volet de leur activité auquel les Rotariens attachent la même importance que celle qu’ils accordent à l’aide humanitaire et au soutien de la vie économique. C’est dans ce cadre que le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély participe chaque année à la journée Air-Marine de Rochefort. Organisée à la base aérienne de Saint-Agnant, elle permet à des jeunes lycéens de découvrir les multiples métiers de la Défense, de prendre un premier contact avec le monde du travail. Cette année, ce sont 53 élèves angériens du lycée technique Blaise-Pascal et du lycée Audouin-Dubreuil qui ont participé à cette opération.

C’est aussi dans ce cadre que le Rotary décerne chaque année un Prix de l’initiative. En récompensant, en février dernier, Laurence Fédy, une jeune artiste qui a remis au goût du jour le tissage de la lirette, il a voulu mettre en exergue le caractère innovant de sa démarche, son esprit d’entreprise et son volontarisme. Toutes qualités nécessaires aux jeunes qui veulent réussir…

Enfin, le Rotary mène aussi des actions en faveur des échanges d’étudiants. En août prochain, une jeune angérienne partira pour un an aux Etats-Unis, tandis qu’un étudiant mexicain sera accueilli pendant toute l’année scolaire au lycée Audouin-Dubreuil. Un échange financé en partie, tout comme le Prix de l’initiative et la Journée Air-Marine, grâce à des soirées comme celle que proposent les Rotariens angériens le 13 juin prochain.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 23:49
Soirée Country du 24 mai 2008 

 

Une action du Rotary contre les maladies du cerveau

 

La soirée Country organisée samedi 24 mai à Saint-Jean d’Angély par le Rotary-Club a été destinée à aider la recherche contre les maladies du cerveau. Une soirée dont le trio "Arizona" et le "Gold Country Club" ont été les vedettes.

» B. M.  


Samedi soir 24 mai, à la salle Aliénor-d’Aquitaine transformée pour l’occasion en saloon, les danseurs et les passionnés de Country s’en sont donnés à cœur-joie !

   

Le Rotary-Club, organisateur de la soirée, a fait venir, par l’intermédiaire de JM Productions, le trio "Arizona" et le "Gold Country Club".

 

Les premiers, avec la chanteuse Nathalie Schelar, native de Tucson (Arizona), le guitariste italien Jim et l’harmoniciste français Bernard forment un trio franco-américain spécialiste des airs Country et de Rock. En tournée en France, ils arrivaient tout droit de l’Ain.

Le trio Arizona et Jean-Michel Marquebielle, de JM Productions.


Les seconds sont de Bignay, avec une quinzaine de danseuses montrant leur savoir-faire et initiant ceux qui se sont joints à elles pour leur apprendre les pas de danse.
Quelques notes sur le Gold Country Club et Astrid Lopez sur
http://angely.over-blog.com/article-19714493.html

Le Gold Country Club de Bignay.


Les deux groupes se sont succédés alternativement, les danseurs, néophytes ou passionnés, ont ensuite dansé sur les airs du trio Arizona.


Entre deux airs, ils ont pu se rafraîchir, manger une glace de "L’Angélys" ou se restaurer, en payant avec la nouvelle monnaie créée pour l’occasion : le "Goulebenéze", d’une valeur de deux euros (prix d’une consommation)
.


Le "Goulebenéze", la nouvelle monnaie angérienne créée à l'occasion du Country.

Le trio "Arizona" : Jim, Nathalie Schelar et Bernard.

Les couples s'essaient à la danse, faisant ensorte qu'elle soit le plus synchro possible !

On surveille la voisine pour une meilleure harmonie des pas et du rythme.


Une bonne soirée donc, mais aussi une belle action humanitaire : le Rotary-Club consacre le bénéfice de cette manifestation à la recherche contre les maladies du cerveau (Alzheimer, Parkinson, épilepsie, sclérose en plaques,…), le résultat étant versé à la Fondation Rotary.

Il faut souligner que 50 membres des "Buffalo Dancers" de Saintes sont aussi venus en tant que public payant, soutenir cette action de leurs deniers.


Pour ne rien omettre, rappelons que dans l’après-midi, un rallye de voitures anciennes a eu lieu. Une vingtaine de véhicules sont partis de Saint-Jean d’Angély, ralliant d’abord le moulin de Marmé (Torxé). Les participants ont visité le moulin, le meunier et la meunière leur commentant la légende du moulin sous forme de conte, puis leur racontant l’architecture. Ils ont eu droit à un "test farine".

Puis ils ont visité le musée "Les Trésors de Lisette" à Archingeay, avant de revenir à Saint-Jean d’Angély où ils ont dégusté un très vieux Pineau de 20 ans d’âge au Château Bouron.


Partager cet article
Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 21:15
Rotary - Country

Arizona et Gold Country Club


Le Rotary-club de St-Jean d’Angély organise une soirée Country, avec Arizona et le Gold Country Club, samedi 24 mai à la salle Aliénor-d’Aquitaine transformée en saloon. Une soirée très animée en perpective.

» S. H.


Le Gold Country Club à La Vergne le 11 mai 2008
 

La soirée "country", organisée ce samedi 24 mai par le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély, à partir de 19 h 30 au "saloon" Aliénor-d’Aquitaine, promet d’être très animée. Le trio Arizona et son exubérante chanteuse Natalie Shelar, native de Tucson,  auraient pu à eux seuls assurer une chaude ambiance de fête "western".

Mais, fidèles à leur terroir, les Rotariens angériens ont voulu ajouter  au programme un peu de couleur locale. Ce qui devrait plaire à tous les participants : une quinzaine de danseuses du Gold Country Club démontreront leur savoir-faire et initieront ceux qui le désirent aux quelques pas qu’il faut connaître pour être un parfait cow-boy ou une vraie cow-girl…

Ce club, les Angériens et les habitants des environs le connaissent déjà bien. Fondé en septembre 2007 par une jeune professeur de danse, Astrid Lopez, il a notamment assuré l’animation des fêtes de fin d’année dans le centre de Saint-Jean. Le dimanche de Pentecôte, ses danseuses ont encore obtenu un beau succès lors de leur prestation à La Vergne, dans le cadre de la braderie. Un déplacement à Antezant, un autre à Genouillé, sont d’ores et déjà programmés.

En moins d’un an, Astrid Lopez a su monter une troupe de qualité, qui, chaque semaine, répète avec beaucoup de sérieux les figures de la "country" et de la "line dance", deux heures durant, au Foyer rural de Bignay. Au total, le jeune club réunit déjà une cinquantaine de membres, de 12 à 66 ans !… Seul regret d’Astrid : le nombre d’adhérents masculins : ils ne sont que trois ! Tout changera probablement après le 24 mai…

Pendant le concert d’Arizona et durant les entractes, animés par le Country  Gold Country Club, il y aura beaucoup de monde sur la piste, des néophytes, mais aussi beaucoup de passionnés de country. Outre celui d’Astrid Lopez, invité officiel de la soirée, plusieurs autres groupes de la région ont en effet annoncé leur présence, notamment l’association Atouts Danse, que dirige Olivia Vanholsbeke. Cela promet du rythme, de la cadence, quelques rondes endiablées et, ne l’oublions pas, de l’excellente musique !

Une belle soirée donc, mais aussi une belle action humanitaire : le Rotary-Club consacrera le bénéfice de cette manifestation à la recherche contre les maladies du cerveau (Alzheimer, Parkinson, épilepsie, sclérose en plaques,…). Restauration et bar seront à la disposition du public. Les billets d’entrée (10 euros) sont en vente à l’Office de Tourisme, place du Pilori ; chez Harmonie (Alain Petitjean),  Z.I. de la Sacristinerie ; chez Aviva Assurances (Thierry Boussereau), place de l’Hôtel-de-Ville et chez Leclerc, au comptoir accueil, à l’entrée de l’hypermarché.

 

Une nouvelle monnaie : le "Goule Benéze"

 

Samedi à partir de 19 h 30, une nouvelle monnaie sera lancé à Saint-Jean d’Angély : le "Goule Benéze". Le nouveau billet, au design inspiré du dollar, n’aura cours légal qu’en un seul lieu : le "saloon" Aliénor-d’Aquitaine, où l’euro devra lui céder la place… La valeur du "Goule Benéze" est d’ores et déjà fixé. Son cours, fluctuant face au dollar, restera stable vis-à-vis de la monnaie européenne : deux "Goule Benéze" vaudront deux euros.

Le plaisir de posséder quelques exemplaires de cette monnaie angérienne, à l’effigie des tours de l’Abbaye Royale, sera réservé à quelques centaines de privilégiés. En effet, seuls pourront accéder au bureau de change, installé à l’entrée de la salle Aliénor-d’Aquitaine, les participants à la soirée "country" organisée par le Rotary-Club. C’est avec cette monnaie ô combien éphémère qu’ils pourront se désaltérer et se sustenter avant de retourner sur la piste de danse, où les rythmes du trio Arizona les danseuses du Country Gold Club les entraîneront inexorablement…

 

Animation du Gold Country Club à La Vergne, le 11 mai 2008.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 11:06

Rotary-club de Saint-Jean d'Angély
Une soirée au saloon


Un cadeau original pour la Fête des mères : la soirée "country" du Rotary-club de Saint-Jean d’Angély, samedi 24 mai à 19 h 30, à la salle municipale Aliénor-d’Aquitaine.

» S. H.

 


La "country" est une danse populaire et familiale. Venue du cœur de l’Amérique, elle connaît en France un succès croissant parce qu’elle est la danse de toutes les générations. La "country", c’est aussi un genre musical particulier, parfois endiablé, quelquefois plus mélodieux, indémodable en tout cas et apprécié quel que soit l’âge.


Samedi 24 mai prochain, au "saloon" Aliénor-d’Aquitaine, le trio franco-américain "Arizona" réjouira les amateurs du genre, mais aussi tous ceux qui en profiteront pour découvrir cette musique qui fait aussitôt marquer le pas et qui entraînera irrésistiblement sur la piste de danse, aux cotés des "cow-girls" du "Country Gold Club" de Bignay…

Bar et restauration sont prévus, avec, naturellement, un petit cachet "western". L’ambiance sera festive, familiale aussi, comme là-bas, au Texas ou en Alabama… Le lendemain, ce sera la Fête des Mères. Pourquoi ne pas faire un tel cadeau à cette occasion : une soirée en famille pour faire la fête en écoutant de la "country" en l’entraînant dans quelques folles rondes ?...

Une belle soirée en perspective, mais également une bonne action : le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély, qui l’organise, consacre l’ensemble du bénéfice de cette manifestation à la recherche contre les maladies du cerveau (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques,…).

Restauration et bar seront à la disposition du public. Les billets d’entrée (10 euros) sont d’ores et déjà en vente à l’Office de Tourisme, place du Pilori, chez Harmonie (Alain Petitjean), Z.I. de la Sacristinerie, chez Aviva Assurances (Thierry Boussereau), place de l’Hôtel de ville et à l'accueil du magasin E. Leclerc.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 20:03
Lions Club de Saint-Jean d’Angély

Le Lions Club a décerné le 31e prix « Agrippa d’Aubigné » à François de Closets, pour son livre « Le divorce français », publié aux Editions Fayard. Le prix sera décerné vendredi 30 mai à 18 h 30 dans le salons d’honneur de l’Hôtel de ville et sera suivi d’un dîner-débat à partir de 20 h 30 à la salle Aliénor-d’Aquitaine.

 

François de Closets 

  

Journaliste, scientifique et producteur de télévision français, né à Enghien-les-bains le 25 Février 1933

Journaliste et écrivain, François de Closets est à l'origine de nombreux magazines d'information comme "L'enjeu", "Médiations" sur TF1, "Savoir plus santé" sur France 2. Il produit et anime depuis 1992 "Les grandes énigmes de la science". Il dénonce à travers ses écrits les abus des constructeurs et des éditeurs de logiciels informatiques. 

Résumé du livre
(www.evene.fr)

Pourquoi avons-nous construit trop de bombes atomiques et pas assez de logements, trop de centrales nucléaires et pas assez d'universités ? Pourquoi nous sommes-nous laissé prendre au piège du second choc pétrolier ? Pourquoi ces 100.000 morts sur les routes que l'on aurait pu éviter, ces 1.100 milliards de dettes injustifiables légués à nos enfants ? Pourquoi les Français ne peuvent-ils pas choisir leur fin de vie ? Pourquoi cette impossibilité de moderniser notre société ? Si nous en sommes arrivés là, c'est parce que la démocratie française est paralysée par l'incompréhension, la méfiance régnant entre le peuple et les élites. Ce divorce entretient les querelles stériles, favorise les fausses solutions, s'oppose aux réformes nécessaires. Il trouve ses racines dans les erreurs d'analyse. le manque de transparence et de concertation, l'abus de l'idéologie de nos élites. Mais aussi dans l'absence d'engagement et la protestation systématique qui sont devenues l'apanage des Français. Pour comprendre le divorce français. François de Closets a mis au jour des dossiers sensibles, refait les enquêtes, parcouru à nouveau le chemin suivi par la France depuis cinquante ans. Et les histoires qu'il a reconstituées sont ahurissantes, passionnantes et inattendues. Un livre choc et salutaire : le divorce entre le peuple et les élites n'a que trop duré. Quand il est impossible de se séparer, il faut savoir se réconcilier. 
 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 19:00
Soyez prudents et réservez votre place pour la soirée country du  24 mai : c'est une première à la salle Aliénor-d'Aquitaine de Saint-Jean d'Angély, transformée pour l'occasion en saloon.

Une démonstration de danse country par une école de danse


Pour la première fois de son histoire, samedi 24 mai, à partir de 19 h 30, la salle Aliénor-d’Aquitaine sera transformée en… saloon ! Le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély y organise une soirée country, qui s’annonce comme un événement. Au programme : un concert du groupe Arizona, un trio franco-américain de réputation internationale, des démonstrations assurées par le Country Gold Club de Bignay et de la danse pour tous bien sûr. Boissons et mets « western » ajouteront à l’ambiance de fête. Le Rotary-Club, dont l’action humanitaire est l’un des objectifs majeurs, réservera le bénéfice de cette soirée à la recherche contre les maladies du cerveau. Les billets d’entrée (10 euros) sont d'ores et déjà en vente à l’Office de Tourisme, place du Vieux Pilori, chez Harmonie (Alain Petitjean),  Z.I. de la Sacristinerie et chez Aviva Assurances (Thierry Boussereau), place de l’Hôtel-de-Ville. (photo B. M.)


 

Le groupe Arizona

Partager cet article
Repost0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 17:42

Les jeunes découvrent les métiers de la Défense

Mercredi 2 avril, cinquante lycéens ont découvert les métiers de la Défense. Une action parrainée par le Rotary-Club avec un déplacement à la base aérienne de Saint-Agnant.

» S. H.

 

C’est  une tradition bien établie : depuis 1970, dans le cadre de leurs actions en direction de la jeunesse, une quinzaine de Rotary-Clubs de Poitou-Charentes et de Gironde participe, chaque printemps, à Rochefort, à une journée découverte des métiers de la Défense. D’abord organisée avec la Marine, qui, aujourd’hui, a quitté la ville, cette rencontre se déroule désormais sur la base aérienne 721, qui abrite l’Ecole des sous-officiers de l’Armée de l’Air.

Mercredi 2 avril, une cinquantaine d’élèves de première et de terminale, moitié du Lycée technique Blaise-Pascal, moitié du Lycée Audouin-Dubreuil, ont pris le car affrété par le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély pour rejoindre Saint-Agnant. En compagnie de quelque 250 autres jeunes en quête d’orientation professionnelle, ils ont été accueillis par le général Bréban, commandant de la base, laquelle, sur 200 hectares, abrite 3 800 militaires, dont 2 000 élèves sous-officiers.

« La Défense recrute, chaque année, 30 000 personnes, dans les métiers les plus divers », a expliqué le chef de corps, avant que, par petits groupes, les jeunes se répartissent autour des stands préparés à leur intention dans les hangars de la base.

Au fil de la journée, ils ont ainsi découvert les métiers de l’Armée de l’Air, mais aussi de l’Aéronavale, de la Marine et de l’Armée de Terre, notamment ceux du Train et de la Gendarmerie. Une arme qui, à Rochefort, dispose également d’une école de sous-officiers. Au hit-parade des métiers qui les ont le plus attirés : la mécanique avion et l’électronique embarquée chez les garçons, la recherche criminelle et le sauvetage chez les filles.

La journée a aussi été l’occasion pour les  lycéens de se rendre compte de l’ambiance d’une base militaire au travail et d’approcher des matériels habituellement inaccessibles, en particulier les avions de chasse. Une journée très profitable donc, qui a permis  à tous ceux qui y ont participé de faire un lien entre leurs études actuelles et le choix d’un métier, dans l’Armée ou ailleurs. Un succès aussi pour le Rotary-Club de Saint-Jean d’Angély qui, pour cette journée, a accueilli cinq ou six fois plus de jeunes qu’à l’accoutumée.

Partager cet article
Repost0