Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 02:58

Cet article sera publié dans "L'HEBDO de Charente-Maritime" du 13 janvier 2007
H530K-Peintre-Chaissac-3167.jpg
Du 9 décembre au 15 janvier, le peintre Chaissac expose dans un cadre inhabituel et autre que son atelier : celui de l’épicerie "Cuisine et terroir" située sur la place d’Aulnay de Saintonge. Elle a commencé voici 20 ans à peindre du figuratif. Son style s’est ensuite affirmé, allant du figuratif contemporain vers l’abstrait. Parmi ses tableaux, citons des cabanes ostréicoles, un ponton avec un carrelet, une barge dans un chenal, l’église d’Aulnay, sa fontaine dans la rue, des bouquets de tulipes, un champ de coquelicots, des compositions et créations où chacun va y trouver ce qu’il veut voir… L’artiste travaille au couteau et au pinceau. Sa peinture est essentiellement acrylique, brillante comme une huile, car elle est ensuite vernie. « J’ai commencé à l’huile, mais comme c’est long à sécher et que je suis une femme pressée, l’acrylique est plus rapide et le couteau est très agréable », commente-t-elle. 
Contact : Atelier privé Mauricette Chaissac, 2, rue Porte Matha – 17470 Aulnay de Saintonge. Tél. : 05 46 24 02 27 et 06 70 59 17 80. (photo archives B. M. Vernissage Chaissac juin 2007)

Repost 0
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 02:36

La Palette de Saintonge, qui expose à la Chapelle des Bénédictines jusqu’au 16 décembre, a remis les prix au cours d’un vernissage, samedi 1er décembre.

H530-K-Palette-Saintonge-7948.jpg

Du 1er au 16 décembre, une quarantaine d’artistes exposent à la chapelle des Bénédictines, présentant leurs différentes techniques : huiles, aquarelles, pastels, dessins et techniques mixtes. C’est également l’occasion d’y admirer quelques belles peintures sur porcelaines, mosaïques et vitraux, dans le profil artisanat d’art. Les exposants, qui pratiquent déjà pour la plupart un art maîtrisé et expérimenté sauront, par la variété de leurs œuvres et de leurs techniques, séduire le visiteur avides d’émerveillements et de créations.

Samedi 1er décembre, le président Jérôme Collot et les vice-présidents Jean Reboux et Bernie Attry ont décerné les prix par catégories d’œuvres, en présence du maire Jean Combes et de Jean-Pierre Bonnin, président du jury.

L’exposition est ouverte au public tous les jours de 14 h à 19 h. Entrée libre.

Contact : La Palette de Saintonge – 52, cours Paul Doumer – 17100 Saintes. Président Jérôme Collot au 05 46 93 10 63. Courriel : collot.jerome@neuf.fr ; Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/lapalettesaintonge/ 

Les prix attribués
Catégorie Autres techniques
1er prix à Roberte Joneau (St-Georges d’Oléron) pour son Bougeoir asymétrique Noël (peinture sur porcelaine, n° 169) ; 2e prix à Chantal Roy-Vermeulen (St-Georges de Didonne) pour son Masque (technique mixte, n° 127) ; 3e prix à Marie-Louise Gérémia (Saintes) pour son Porte-crayons (vitraux en verre opaline blanc rouge noir, n°161)
Catégorie Dessin pastel
1er prix à Christiane Mory (Ballans) pour Sourire de Birmanie (pastel, n° 110) ; 2e prix à Malou Ayelo (Balzac) pour Promenade en forêt (pastel, n° 9) ; 3e prix à Annick Sabiron (Saintes) pour Himba (sanguine, n° 129).
Catégorie Aquarelle
1er prix à Yvan Groleau (Saintes) pour Brouage (n° 69) ; 2e prix à Liliane Williams (Saintes) pour La Charente-Hiver 2007 (n° 150) ; 3e prix à Renée Vignaud (St-Jean d’Angély) pour Solitude (n° 149).
Catégorie Huile
1er prix à Jenny Vanhuise-Fairand (Les Gonds) pour Aucun ruisseau ne coule aussi vite que la Vie (n° 138) ; 2e prix à Bernie Attry (St-Georges de Didonne) pour A chacun son ancre (n° 5) ; 3e prix à Danièle Méchin (Breuillet) pour Ombre et lumière (n° 98).

Cet article a été publié dans L'HEBDO de Charente-Maritime du jeudi 6 décembre 2007
Repost 0
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 02:23

Dimanche 2 décembre, l’équipe 1ère du RACA a gagné contre celle de Fontenay-Luçon par 13 à 6, malgré une deuxième mi-temps éprouvante et calamiteuse !
 undefined
Roger Bineau, président d'honneur du Raca, s’est éteint mercredi 28 novembre à l’âge de 77 ans, emporté par une longue maladie à l’hôpital de Niort. Avant le match, quelques mots de D. Pradet et un moment de recueillement à sa mémoire ont rempli de tristesse le club et le public. Nous, les jeunes joueurs issus de l'école de rugby, sommes très  impressionnés : Roger Bineau a été joueur de 1945 à 1972 et président de 1976 à 1982. Bien après son décès, il continuera dans nos cœurs à nous montrer le sens de l’exemplarité et du devoir à accomplir pour le Raca. Mais, malgré l’émotion, le sport continue !
 
Un ciel sombre et bas comme de tradition en décembre, une température de saison, une luminosité si faible que les projecteurs ont été allumés et un match qui s’est mis à l'unisson de tous ces éléments pour nous livrer un spectacle vraiment peu enthousiasmant. 
La 1ère mi-temps du match a été plutôt honorable, comparée aux matches du début de saison, ce que confirme l'entraîneur Jérôme Ditomaso. Hormis la faillite totale des buteurs qui ont laissé 12 points en route sur des pénalités bien placées mais parfaitement  manquées, points envolés dans un vent fort et tourbillonnant, laissant à penser que le match aurait pu être "plié" en 1ère partie... Mais la mi-temps a été sifflée sur un maigre 5 à 0 en faveur des angériens par un essai des avants. 
La 2e mi-temps a été calamiteuse : fautes de mains, pénalités à nouveau manquées, si bien que les vendéens ont commencé à y croire avec un score de 8 à 6 parfaitement justifié pour Fontenay-Luçon. Les joueurs vendéens, opportunistes, ont failli faire basculer le match. 
Le n° 11 de Fontenay a fait sensation, avec ses départs de l'arrière et ses crochets : c'est vraiment "l'homme du match" ! Le public a senti Saint-Jean craquer mentalement, mais les avants et leurs charges dévastatrices, à l'exemple de  Hervé Digeos, ont permis de solliciter les vendéens et d’ouvrir des espaces les déstabilisant. Les jaunes et verts faiblissent et cèdent, et le pack des bleus et blancs marque le même essai en force qu’à la première mi-temps.
 
La fin de partie a été un véritable calvaire pour les angériens (et les spectateurs), car, à 13 à 6 rien n’est définitivement conclu. 
Si le score final de 13 à 6 en est resté là pour entériner la victoire angérienne, ce match sera à rapidement oublier pour rebondir sur un Raca plus brillant et plus efficace qu'en ce triste dimanche. Il est urgent de trouver une solution au problème de buteur : le Raca ne peut espérer jouer les premiers rôles avec un taux de réussite du buteur de 10 à 15 %, car c'est ignorer une partie du jeu de rugby qui consiste à passer le ballon entre les perches ! Une nouvelle fois le paquet d'avants a été souverain et il faut noter la rentrée intéressante d'un junior du RACA au milieu des lignes arrières, Quentin Renard, qui a su s'intégrer à l'équipe et tirer parfaitement son épingle du jeu. 
« Cette victoire, elle est pour toi Roger ! », ont commenté les cadets. 
Dimanche 9 décembre, le RACA devra cependant montrer un autre visage à l'extérieur et à La Tremblade pour espérer l'emporter sur nos amis ostréiculteurs, qui ne se sont inclinés que de trois points face à Puilboreau…

Ont participé à la rédaction :  Michel Timothée et Pierre Barat, cadets du RACA, Bernard Prabonnaud.
 
 
Cet article a été publié dans "L'HEBDO de Charente-Maritime" du jeudi 6 décembre 2007.

Repost 0
Published by Bernard M - dans Rugby RACA
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 02:13

Le livre de Charly Grenon et Pierre Péronneau, " Goulebenéze, le charentais par excellence " a obtenu le prix des Mouettes de littérature 2007 (Catégorie Histoire ou documentaire), délivré par le Conseil Général de Charente-Maritime.

H530-K-Prix-des-mouettes-078.jpg
« C’est, pour mon grand-père Goulebenéze, une reconnaissance de ses compatriotes pour toute son œuvre, commente Pierre Péronneau C’est également pour mon ami Charly Grenon, avec lequel j’ai pris beaucoup de plaisir à faire ce livre, une récompense pour son activité, depuis de nombreuses années, en faveur de la culture saintongeaise. Sans oublier Éric Nowak, pour sa très belle analyse de la langue de Goulebenéze ».
Dans leur livre, les deux auteurs présentent la famille de Goulebenéze, son personnage et sa légende, offrant au lecteur l’intégralité de 370 textes.
Evariste Poitevin est né en 1877à Burie et disparaît en 1952 à Saintes. Il est devenu sous le nom de Goulebenéze – celui qui est à son aise pour parler – le patoisant, le barde et le Charentais le plus célèbre en son pays et le plus beau symbole des Charentes.
Descendant de meunier, il est devenu patron de presse, publicitaire, impresario, organisateur de frairies, chansonnier, journaliste, mais avant tout auteur et homme de scène, portant le parler saintongeais jusque dans les cabarets de Montmartre, à Paris.
Poète et amuseur, monté sur scène en 1902, il est mort dans la misère en 1952, ruiné malgré la fortune accumulée depuis la Révolution par ses ascendants meuniers, hommes de loi, hommes politiques.
 

"Goulebenèze, le Charentais par excellence" - 2000 exemplaires, aux Editions Le Croît vif - Paris. Prix 39 euros. Pierre Péronneau : 05 46 95 98 53 pperonneau@wanadoo.fr Charly Grenon : 05 46 91 85 03.
Cet article n'a pas fait l'objet d'une publication dans la presse.

Repost 0
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 00:29
 

undefinedSamedi 1er décembre, les moins de sept ans, moins de neuf ans et moins de onze ans (notre photo) de l'école de rugby du RACA étaient de sortie à Pons pour participer à un plateau regroupant - entre autres - les formations de Saintes, Pons-Jonzac et Port d'Envaux.
Une après-midi plus que prometteuse pour l'ensemble de l'équipe dirigeante puisque les équipes de l’école de rugby ont remporté tous leurs matches en démontrant de belles qualités de jeu. Nul doute que les efforts engagés par le club, notamment dans le recrutement et la formation des éducateurs, y sont pour beaucoup.

Publication de l'article : "L'HEBDO de Charente-Maritime" du jeudi 13 décembre 2007

Repost 0
Published by Bernard M - dans Rugby RACA
commenter cet article