Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 20:01

Samedi 30 octobre 2010 – Billet 2179

Les articles sur le CCE sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Quand l’architecte est photographe

« l’imaginaire des possibles »

EXPOSITION L’exposition photos de Anita Pouchard-Serra sur Bucarest_Berceni est visible jusqu’au 8 novembre au Centre de culture européenne.

» Bernard MAINGOT.   

20101029 anita pouchard serra 6165-bl« Je veux mettre en lumière une partie de la ville qui intéresse peu les autorités publiques et les architectes », a expliqué Anita Pouchard-Serra. PHOTO BERNARD MAINGOT

Samedi dernier à 18 heures, au Centre de culture européenne de Saint-Jean-d'Angély, avait lieu le vernissage de l’exposition photos « Bucarest_Berceni_Bloc. Quand le grand ensemble est la ville », réalisée par Anita Pouchard-Serra, connue également sur le web sous le nom de Los ojos de Anita.  

20101029 anita pouchard serra 6143-blLes lycéens écoutent les explications de Anita Pouchard-Serra, qui étaient traduites par Marcela Borjan. PHOTO BERNARD MAINGOT  

20101029 anita pouchard serra 6139-blAlain Ohnenwald, directeur du CCE, Marcela Borjan, traductrice, et Anita Pouchard-Serra, architecte. PHOTO BERNARD MAINGOT

Devant un parterre de lycéens roumains et angériens venus se rencontrer jusqu’au 8 novembre dans le cadre de la session « l’Europe multiculturelle », la jeune architecte de 25 ans a présenté sa vision de Bucarest, où elle a été agent d’urbanisme, et du quartier de Berceni à travers des moments inédits captés au cœur de la capitale roumaine. Elle explique : « J’ai eu le coup de foudre pour Bucarest (1) en 2005 et je voulais comprendre le passage du communisme au néo-libéralisme, la construction effrénée et la similitude éventuelle entre l’envie de construire de Ceausescu et le centre de Bucarest. Berceni, qui comprend 200 000 habitants, à 15 minutes du centre-ville, peut-elle jouer un autre rôle dans la ville ? Comment les habitants peuvent-ils se réapproprier leur environnement ? ».  

dosspress1 (4319220776 81575775e1)Une des photos de Anita Pouchard-Serra ayant servi à son diplôme d’architecte. PHOTO DR

En 20 photos surprenantes qui lui ont servi à illustrer sa thèse d’architecte et son immersion depuis un an dans un projet alternatif pour la ville, elle montre les blocs construits à Berceni, de  grands ensembles souvent assimilés en France à des zones de violence, de non-droit, de banlieue grise où certains se refusent à entrer. A Bucarest, le grand ensemble est la ville, qui porte l’héritage lourd et difficile de l’ère Ceausescu, dont on ignore l’échelle et l’ampleur, avec de gigantesques bâtiments de béton vieux de 50 ans qui abritent 79 % des Bucarestois. « Ce reportage propose un autre regard sur ces architectures. Les gens n’ont pas d’argent pour rénover les immeubles et les espaces communs qui leur appartiennent maintenant depuis le désengagement de l’Etat. La situation du logement est critique : peu de nouvelles constructions accessibles à tous et un parc existant vétuste. Il faut donc ardemment réfléchir à l’avenir de ces ensembles, trouver des solutions architecturales pour ce quartier, des moyens de financement et des démarches de projet alternatives », déclare l’architecte. 

20101029 anita pouchard serra 6151-blUne façon de se mettre au niveau des lycéens qui étaient également assis sur le sol. PHOTO BERNARD MAINGOT

Un débat a ensuite été entamé avec les étudiants qui ont posé des questions paraissant embarrassantes : « Tu dis aimer Bucarest et tu montres des images dégradantes pour la  ville et la Roumanie. Pour quoi cette tristesse et l’aspect négatif des choses ?... Je n’ai pas vu la lumière mais plutôt la pénombre et une sombre atmosphère… On ne voit pas la beauté mais qu’une désolation architecturale… ».  

dosspress2-2Anita Pouchard-Serra, rappelant que Berceni était un quartier-dortoir séparé de la ville et que si l’espoir semblait avoir quitté les lieux, remplacé par l’habitude et la lassitude, l’expression d’une vie et d’un certaine richesse sociale étaient là, malgré certaines difficultés évidentes, même si elle ne contribuait pas à l’état architectural  : « Il faut donc trouver d'autres solutions dont les habitants eux mêmes seraient les principaux acteurs puisque Berceni n’intéresse pas les pouvoirs publics et les architectes occupés à de grands projets dans Bucarest. Et la place de l’architecte dans ce débat est cruciale. Il n’y a pas que tristesse et abattement : la vie est là, entre les barres, avec des gens qui viennent au marché ou cultivent leur jardin… Ces photos sont un hommage au quotidien et ce reportage pour réveiller la conscience de certains ».  

4079600557 cedf28bf8a_zPHOTO ANITA POUCHARD-SERRA

« Chacune de ces photos est un poème et la tendresse sur la réalité qu’elle regarde », a commenté Alain Ohnenwald, directeur du CCE. « Au-delà de cette exposition, il est important que les jeunes puissent rencontrer les artistes qui produisent les œuvres pour en débattre avec eux avant d’aller prendre ensemble le verre de l'amitié pour conclure cette nouvelle rencontre artistique ».

Bernard Maingot

 

(1) Bucarest : 2, 2 millions d’habitants, 24 % de chômage, 450 € de salaire moyen

Contact : losojosdeanita@gmail.com - +33 6 12 33 35 95 - http://losojosdeanita.blogspot.com  

& on Facebook « Los Ojos de Anita »

 

Pratique

Jusqu’au 8 novembre 2010 dans la galerie d’exposition du CCE. Ouvert du lundi au vendredi, 9 h-13 h et 14 h-18 h. Entrée libre  

4319224094 29649c0da0PHOTO ANITA POUCHARD-SERRA

garconnieresPHOTO ANITA POUCHARD-SERRA

Anita Pouchard-Serra

Elle a commencé par des années d’école de danse, passant par l’histoire de l’art et un soupçon de sociologie avant d’entamer une formation d’architecte. (1)

Aujourd'hui, elle parcourt les villes, Paris, Madrid, Cartagena, Bucarest, Buenos Aires…, selon leurs thèmes de prédilection. L'urbain, l'autre, la mémoire, le mouvement, les petites et grandes luttes des villes. Elle restitue leurs recherches et ses pérégrinations dans le cadre d'une démarche pluridisciplinaire, au gré des envies, des rencontres, des inspirations et des échanges… La photographe-architecte a été mentionnée au concours « Matières de nos villes » organisé par Sciences-Po Paris (Novembre 2009) et lauréate du concours du photoreportage étudiant de Paris-Match (Juin 2009)

(1) Etudes d’architecture à Paris-Malaquais et à la Politecnica de Madrid ; diplômée en juin 2009 avec « Bucarest_Berceni_Bloc » ; Master « villes espaces et sociétés » à l’EHESS (En cours)  

garconnieres bisCe qu’elle dit de son métier et du reportage photos

« Ma formation d’architecte et mes engagements personnels me poussent aujourd’hui à regarder, comprendre et restituer des fragments de sociétés, de mondes, de lieux qui me touchent et m’interpellent afin de les confronter au regard du public.

Ces projets s’inscrivent dans une volonté d’ouvrir le métier d’architecte et son rôle dans la société à d’autres actions qui ne sont pas nécessairement matérialisées par la construction figée.

Le dialogue, la transmission, l’alerte, le partage sont pour moi au cœur de ce métier. De l’écriture à la photographie, en passant par l’analyse urbaine, chaque projet s’inscrit dans une démarche pluridisplinaire et ouverte afin de cerner le mieux possible le sujet.

Bucarest_Berceni_Bloc

Plusieurs thématiques traversant de projet photographique qui accompagnait à l’origine mon diplôme d’architecte http://bucarestbercenibloc.blogspot.com

La question de la mémoire collective et du patrimoine

Au regard de ce type d’architecture, ils représentent une partie de l’histoire de la ville et de ses habitants, biens qu’ils ne présentent pas les qualités  architecturales classiques »

La question de l’avenir de ces ensembles, de leur dégradation au cours des 50 dernières années et de leur histoire avant et après la révolution (NDLR, 1989, fin de l’ère Ceausescu). Ce reportage a pour but de mettre en lumière une partie de la ville qui intéresse peu les autorités publiques, tout comme les architectes.

La question de la forme du grand ensemble, aujourd’hui critiquée en France. Ce reportage propose un autre regard sur une vie sociale riche qui a su se développer au milieu des barres.  

dosspress7.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans CCE
commenter cet article

commentaires