Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 01:20

Mardi 11 décembre, les membres de France Parkinson Charente-Maritime se sont réunis au restaurant "Le Clos gourmet", occasion de rompre l’isolement et de trouver du réconfort moral. 
undefinedMardi 11 décembre, Béatrice Augeard, la nouvelle présidente de l’association France Parkinson, a rassemblé les membres de l’association à un déjeuner-réunion au restaurant "Le Clos gourmet" (résidence Saint-Jean à Saint-Jean d’Angély). Ils étaient 27 venus de Châtelaillon, Saint-Georges de Didonne, Bignay, Saint-Rogatien, Rochefort, Burie, Saint-Laurent de Cognac, La Rochelle, Saint-Jean d’Angély, Varaize, La Grève-sur le Mignon, Surgères, Courcoury et Melle (Deux-Sèvres). Aux 14 membres de l’association, s’étaient joints des accompagnants, en majeure partie des conjoints et quelques bénévoles. «  C’est une façon plus conviviale de se retrouver autour d’une table pour se rencontrer, a commenté la présidente. C’est plus facile de faire connaissance et de nous rapprocher, d’apporter un peu de bonheur et d’espoir et de se sentir moins seul. Même dans le malheur on va trouver du bonheur ». 
Elue présidente le 2 mai dernier, Béatrice Augeard met tout en œuvre pour être à l’écoute des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Elle a organisé sa première réunion jeudi 13 septembre, salle de l’Arsenal à La Rochelle, en présence de Bénédicte Almueis (membre du CA de France Parkinson) : une belle réussite qui a réuni 80 personnes. Par la suite, elle a l’intention de délocaliser les réunions dans d’autres lieux tout aussi charentais que La Rochelle, espérant créer une permanence sur Saintes… 
En février, elle veut aussi faire une grande réunion à La Rochelle avec la présence d’intervenants du monde médical, commentant : « Des progrès sont toujours en cours. On voudrait bien que cette maladie évolutive cesse justement d’évoluer et diminuer les handicaps, car les douleurs s’intensifient. A la différence de la maladie d’Alzheimer, le parkinsonien a toute sa tête. Malheureusement notre corps ne suit pas. Le plus dur c’est d’être handicapé physiquement et pas mentalement. La douleur devient ensuite mentale parce qu’insupportable physiquement. (…) France Parkinson recense toutes les questions auprès des parkinsoniens en matière de juridique et social. (…) Il n’y a pas grand chose de fait pour les conjoints et il faut en parler de plus en plus ». 
Une permanence mensuelle du comité France Parkinson est assurée le 2e jeudi de chaque mois. La prochaine aura lieu jeudi 10 janvier 2008 à 14 h 30, salle du Foyer rural, 13, rue Principale à Bignay. 
Contact : Béatrice Augeard, déléguée France Parkinson, 3 Gde Rue 17400 Bignay. Tél. 05 46 59 17 29 
Association France Parkinson 37 bis, rue Jean de La Fontaine 75016 Paris 
Tél. 01 45 20 22 20 Fax 01 40 50 16 44 Site www.franceparkinson.fr Courriel infos@franceparkinson.fr
 
En savoir plus sur la maladie de Parkinson : http://www.franceparkinson.fr/maladie.php,
Fédération de la recherche sur le cerveau :http://www.frc.asso.fr/

La nouvelle déléguée de France Parkinson
Le 2 mai, l’association France Parkinson a nommé Béatrice Augeard déléguée pour la Charente-Maritime. Rencontre à son domicile à Bignay.
(Rappel de l’article paru dans l’HEBDO 511 du 26 juillet 2007)
undefinedBéatrice Augeard est la nouvelle déléguée de France Parkinson en Charente-Maritime
 
Elle s’appelle Béatrice Augeard et demeure à Bignay, près Saint-Jean d’Angély. Elle est la nouvelle déléguée de l’association France Parkinson pour la Charente-Maritime, succédant à Jacqueline Even, qui, de La Rochelle, continuera à l’épauler dans ses fonctions et dans ses tâches.
A 54 ans, Béatrice Augeard est atteinte de la maladie de Parkinson depuis plus de 10 ans. Elle a d’abord mené une carrière bancaire à Blois, Fontainebleau, Marennes et Saint-Jean d’Angély. Mais le 30 novembre 1995, elle subit un choc à la tête. Trois mois après, des tremblements l’atteignent au côté droit. Les symptômes sont longs à diagnostiquer, mais en septembre 1997 (elle a 43 ans passés), le verdict tombe : atteinte extra pyramidale (maladie de Parkinson) !
Pendant ses arrêts, elle assiste à de nombreuses conférences sur la maladie. Elle rencontre le soutien d’autres plus atteints qu’elle, rassurés par sa jeunesse, son dynamisme et son traitement, trouvant une ouverture sur la vie de par les informations rapportées. Elle participe aux rencontre et échanges avec d’autres jeunes parkinsoniens.
Puis les difficultés dans le travail conduisent à un arrêt maladie-invalidité en octobre 2003. La petite fille née Galland à La Chaussée Saint-Victor se retrouve à 50 ans encore plus en retrait de la vie "normale", avec une vie qui change radicalement.
Mais le comité rochelais s’essouffle. Et bien qu’elle ait le désir de le relancer, sollicitées par des personnes, elle a des difficultés pour s’y rendre, son traitement la faisant s’endormir ou avoir des hallucinations. Aujourd’hui, elle se sent prête et disponible pour assurer une tâche importante mais essentielle, consistant à écouter d’autres personnes atteintes du même mal, à dispenser une présence, à donner un coup de fil, bref à assumer une écoute. « Mon nouveau traitement me réussit mieux depuis un an. J’ai du courage et de l’audace pour le comité, et j’espère que j’ai la lucidité… ».
L’écoute est très importante pour un Parkinsonien. C’est une ouverture vers un autre monde que celui subi, la rupture d’un isolement. Car, pour l’instant, la maladie reste incurable…
 
La maladie de Parkinson
La 11e journée mondiale du Parkinson a eu lieu le 11 avril 2007, occasion de communiquer avec le public sur la maladie de Parkinson, qui touche 150 000 personnes en France, dont des moins de 50 ans. C’est une maladie (non héréditaire) qui touche le cerveau et détruit les neurones dopaminergiques (neurones fabriquant et utilisant de la dopamine, corps chimique chargé de transmettre les ordres d´initiation des mouvements). Elle se traite mais ne se guérit pas. Quand elle était moins connue par son nom, on la décrivait autrefois par « sucrer les fraises ». Décrite en 1817 par James Parkinson sous le nom de " paralysie agitante " , elle est définie par l’association de trois signes : tremblement des membres au repos ; akinésie (lenteur et pauvreté des mouvements) ; rigidité musculaire. Ces signes - ou syndrome parkinsonien - témoignent d'une atteinte dite extra pyramidale
On peut rajouter comme autres conséquences anxiété et dépression, des caractéristiques de la maladie. Elle est souvent confondue par le Français moyen avec la maladie d’Alzheimer qui lui attribuent la diminution notable des facultés intellectuelles, la pertes de repères et la perte de la mémoire. Elle peut s’avérer bénigne ou très handicapante et douloureuse. De cause encore inconnue, la maladie de Parkinson reste incurable. Mais depuis 1960 c’est la première maladie neurologique pour laquelle de nouveaux traitements ou découvertes se succèdent à un rythme important.
L’attente est très forte concernant la prise en charge psychologique des Parkinsoniens, l’information sur les traitements et l’évolution de la maladie. 

L’association France Parkinson
France Parkinson est une Association créée en 1984, sans but lucratif et reconnue d’utilité publique (décret du 17 juin 1988). Elle comprend 8 500 adhérents. Chaque année, elle collecte et gère plus de 600 000 € de recettes (dons et cotisations) dont les deux tiers sont affectés à la recherche et un tiers à l’aide aux malades et à leurs familles. L’association  France Parkinson, soutient les malades et leurs familles avec 2 axes majeurs : la recherche fondamentale moléculaire et cellulaire ; l’aide au plus proche pour améliorer la vie des parkinsoniens.

 

Partager cet article
Repost0