Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 23:58
ENVIRONNEMENT
Protégeons la forêt !

 

J’ai reçu un diaporama (merci Patrice) - mais je ne peux insérer ici ce fichier à cause du format ".pps" que le logiciel Overblog n’accepte pas - rappelant que la publicité représentait des arbres en moins dans la forêt et suggérant surtout de se débarrasser de l’avalanche quotidienne de cette pub, qualifiée de  « cochonnerie ». « Comment s’en débarrasser intelligemment ? ». La solution est indiquée dans le diaporama, en retournant sans bourse délier les documents à l’expéditeur. L’idée est novatrice ; en voici la reproduction (mais vous n'aurez pas les images). Il fallait y penser !…

 

 

« Vous recevez de la publicité avec vos factures d’électricité, de téléphone ?

- Ne la jetez pas ! Joignez-la avec votre paiement. Laissez-leur le soin de s’en débarrasser !

 

Vous recevez des courriers pour des prêts, des crédits revolving, des cartes bancaires, des offres d’assurance, bref pour des affaires toujours mirobolantes, avantageuses et exceptionnelles, souvent accompagnées d’enveloppes "T" pré-affranchies ?

- Débarrassez-vous de tous ces courriers inutiles en les mettant dans les enveloppes "T" et postez-les !

 

Envoyez ainsi la pub du dépanneur local à… votre opérateur de téléphonie, les coupons rabais-pizzas à… votre banque et les promos de l’hypermarché toujours moins cher, pour la défense du consommateur et la baisse des prix à… qui vous voudrez.

 

Vérifiez que vos coordonnées ne figurent pas sur un document retourné.

 

Vous pouvez aussi retourner l’enveloppe pré-affranchie… vide.

 

Pas beau ça ?

 

Les banque, sociétés de crédit et autres vont recevoir en retour toutes les cochonneries qu’elles nous ont envoyées.

Laissons-les apprécier ! Elles ont en paieront elle-même les frais, et ceci, deux fois : à l’envoi et… au retour !

 

Ce sera une façon d’avoir, chez vous, moins de déchets et, peut-être, de préserver la planète et nos forêts. »

 

Fin du diaporama.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 19:23

 

"Une petite pilule, une petite granule"

 

C’est une vidéo, sur le site "La cigogne et le caribou". Le groupe "Mes aïeux" y interprète "Une petite pilule, une petite granule".

Avec l'accent du Québec que j'aime tant, rappelant notre parler d'entre Nantes et La Rochelle et nos racines (vous êtes quoi, Picto-charentais, Poitevin-saintongeais ou Ventre-à-choux ? A moins que vous ne soyez carrément de Brouage, de Mons...

 

Au Québec, les Sulpiciens (rappelons que la ville de Saint-Sulpice est jumelée avec Saint-Jean d’Angély) vont aller écouter "Mes aïeux" cette fin de semaine (c'est quand même mieux que week-end quand on "cause" le français, non ?).

Alors, comme vous n'y serez pas tous, au tour des Angériens "d’ouïr" une de leurs chansons, avec "Une petite pilule, une petite granule".

Que ça ne vous empêche pas d'aller sur le site de "Mes aïeux" (« un groupe gossé à la main par des artisans de chez nous »)...

Et... bonne fin de semaine en Saintonge !

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 23:28
SAINT-JEAN D’ANGELY - Patrimoine
Sur les traces des explorateurs

 

Elle est la fille de l’explorateur angérien Louis Audouin-Dubreuil mais se fait pourtant rare à Saint-Jean d’Angély. Après une conférence donnée dans les années 80 à l’ancien cinéma Eden, puis une autre pour la recherche médicale en 2006 au Rotary club, Ariane Audouin-Dubreuil décryptera ce soir pour nous les mystères de l’Afrique et de la Croisière Noire.

 

» Franck Restif

 

Ariane Audouin-Dubreuil. (photo F. R.)

  

Un film et un débat seront donnés vendredi 31 octobre à 20 h 30 dans le cadre de l'Exposition  "Le Tuault fait sa Croisière Noire", à la Chapelle des Bénédictines de Saint-Jean d’Angély. Le peintre a planté un décor qui incite au voyage, sinon à la rêverie. Les tentes berbères, les moustiquaires, les innombrables dessins, esquisses, tableaux et fresques plongent le visiteur dans un dépaysement total. Au milieu de ce décor des Mille et une nuits, Ariane Audouin-Dubreuil viendra expliquer la formidable épopée des "croisières Citroën", en particulier la fameuse Croisière Noire.

Ariane Audouin-Dubreuil est la fille du Commandant Louis Audouin-Dubreuil, chef en second des missions Citroën Centre-Afrique 1924-25 et Centre-Asie 1931-32.

Passionnée de théâtre, elle étudie pendant six ans au conservatoire et interprète à 18 ans le Journal d'Anne Frank. A vingt ans, elle traverse l'Afrique jusqu'à Madagascar avec une troupe de théâtre missionnée par André Malraux. Elle suivra ensuite des études de graphologie et de psychologie pour devenir psychothérapeute. Parallèlement elle crée et dirige un cabinet de recrutement.

Pendant 19 ans, elle est maire-adjointe à la ville de Boulogne-Billancourt, chargée des affaires sociales lors du mandat électif de Jean-Pierre Fourcade (ancien ministre). Elle habite maintenant entre Boulogne et Zarzis, dans la villa dans le patio de laquelle a été enterré l'explorateur Louis Audouin-Dubreuil.

 

Après la projection du film "La Croisière noire", tourné pendant l’expédition même avec les moyens de l’époque, dont la projection de ce soir a été exceptionnellement accordée par Citroën, un débat ouvert s’engagera.

Car Ariane Audouin-Dubreuil, grâce à ses nombreux livres, est devenue avec les années l’historienne de référence sur ces expéditions. Des expéditions qui furent pour le monde entier aussi extraordinaires que les premiers pas sur La Lune pour nos contemporains...

 

 

La croisière noire, vendredi 31 Octobre, entrée libre à 20 h 30. Film et débat avec questions-réponse

 

Bibliographie

 

 La Croisière Jaune : sur la route de la soie (édition revue et augmentée) (Glénat, 2007)

 

 La Croisière des Sables : sur les pistes de Tombouctou (Glénat, 2005)

 

 La Croisière Noire : sur la trace des explorateurs du XIXe siècle (Glénat, 2004)

 

 La Croisière Jaune : sur la route de la soie (Glénat, 2002) Grand Prix Jules Verne 2003

 

 

Extrait d’un des livres de l’auteur, avec son autorisation pour ce blog :

 

« Première expédition automobile transafricaine, la Croisière Noire est un défi lancé par André Citroën à ses concurrents de l’époque. Déjà en 1923, la Première Traversée du Sahara en Automobile avait permis de relier Touggourt à Tombouctou, créant ainsi la première liaison automobile entre l’Algérie et les pays du Soudan.

L’Expédition Citroën Centre-Afrique, deuxième mission Haardt-Audouin-Dubreuil, se révèle plus audacieuse encore que l’aventure saharienne. Au raid sportif se substitue une course de fond de 20 000 km à travers le continent africain, dont les buts, toujours plus ambitieux, seront au départ de sa renommée.

L’itinéraire propose une voie nouvelle à travers le Sahara pour relier les colonies du Niger, du Tchad et de l’Oubangui-Chari avant d’atteindre, à travers la forêt équatoriale, Stanleyville et le Congo belge. Puis cap sur le lac Victoria où la mission éclate en quatre groupes pour rejoindre Madagascar après avoir traversé le Kenya, le Tanganyika, le Nyassaland, le Mozambique et l’Afrique australe anglaise. Chargée de missions par deux sociétés savantes, la Société de Géographie et le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, la Croisière Noire peut revendiquer le titre de mission économique, humanitaire, scientifique et culturelle.

Première expédition automobile transafricaine, la Croisière Noire est un défi lancé par André Citroën à ses concurrents de l’époque ».

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 21:54
Conférence de Mme Olicart - 400 ans de langage au Québec
Du patois saintongeais de 1608
au français québécois d’aujourd’hui

 

C’est le vendredi 7 novembre à 20 h 30, à l’amphithéâtre de la Fondation Robert qu'aura lieu une conférence de Mme Olicart, organisée par l’association "Val de Boutonne – Louisiane - Québec".
Vous y apprendrez que "garrocher" veut toujours dire lancer, que "faire du pouce" c’est faire de l’auto-stop, qu’une "agace-pissette" est une allumeuse et qu’une moto est un "bicycle à gaz". Pour le reste vous verrez sur place… Et ça promet des surprises (par exemple des "gosses" sont des testicules. Déjà je m'étais fait incendier à Lyon en parlant de mes enfants qu'on appelle chez nous les "drôles" et les "drôlesses" et qui pour les Lyonnais ont une toute autre signification s'approchant de celles qui traînent sur le trottoir. Pas facile les langues !)

Allez, comme on dit au Québec : "Bienvenue" ! (à votre service, il n’y a pas de quoi)

 

 
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 00:43
Maisons Paysannes de France  
Sortie d’automne

 

Dimanche 12 octobre, la section de Charente-Maritime des Maisons Paysannes de France organise sa sortie d’automne sur le thème Bois et maisons à colombages.

 

La forêt de la Double Saintongeaise : photo www.observatoire-environnement.org

 

Cette promenade est préparée par la Maison de la Forêt de Montlieu la Garde (près de la Nationale 10 Bordeaux-Angoulême), où le rendez-vous est donné sur le parking, dimanche 12 octobre à 9 h 30.
A 9 h 45 visite de l’exposition sur la biodiversité en Haute Saintonge. A 10 h, visite du site, maisons à colombages, cabanes des différents métiers.
Le pique-nique aura lieu à midi sur le site (abri en cas de mauvais temps). Possibilité d’aller au restaurant La Laiterie à Maissant au Fouilloux (réserver soi-même très tôt).
A 15 h, départ pour Saint-Pierre du Palais et visite de maisons à colombages typiques de l’habitat du massif forestier de la Double Saintongeaise, sites d’anciens moulins à eau.
A 16 h 30 un petit lavoir sur la commune de Saint-Pierre du Palais qui a été restauré par un chantier international de jeunes.
La journée se terminera à 17 h : retour au parking.
Participation visites : deux euros + deux euros.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 00:45
Office de tourisme
Les visites guidées en septembre-octobre

 

Septembre

 

Foires et marchés

 

Les halles sont le reflet d’une époque durant laquelle les foiles et les marchés constituaient des temps forts du commerce et de la sociabilité. La visite abordera l’histoire du minage, des halles et du marché et se terminera sur la place du champ de foire.

Samedi 27 septembre à 10 h place du Pilori – Tarif : 4 €

 

Octobre

 

Le Comte Régnaud de Saint Jean d’Angély

 

Le 23 août 1863, la ville de St Jean d’Angély inaugurait la statue de Comte Régnaud de Saint-Jean d’Angély (1760-1819) : avocat, député du tiers aux Etats-Généraux puis Conseiller de Napoléon à partir de 1800. La vie et la carrière du Comte Régnaud ont laissé leur empreinte au sein de la ville comme en témoignent son hôtel particulier, les travaux de reconstruction du début du XIXe siècle et ses liens avec la franc-maçonnerie.

Mercredi 8 octobre à 14 h place du Pilori – Tarif : 4 €

  

Le Cimetière de St-Jean-d’Angély

Aménagé au XIXe siècle à l’extérieur de la ville, le cimetière présente de somptueuses chapelles édifiées par les notables de la ville (familles Robert, Audouin Dubreuil, Larade…) et dont l’architecture s’apparente aux mausolées et tombes de l’Antiquité romaine.

Mercredi 15 octobre à 14 h à l’entrée du cimetière, rue Lachevalle – Tarif : 4 €

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 11:53
Patrimoine

La restauration du patrimoine angérien

 

La Ville de Saint-Jean d’Angély a signé une convention de partenariat avec la Fondation du Patrimoine dans le but de permettre la restauration et la mise en valeur du patrimoine non protégé par l’État, dans la zone ZPPAUP.

 

» Bernard MAINGOT.

 

 

Philippe Desmarest et Paul-Henri Denieuil signant la convention avec la Fondation du Patrimoine. A droite, Jacques Castagnet, adjoint à l'urbanisme et au patrimoine immoboilier. (photo B. M.)

 

Mardi 16 septembre à 11 h 30 dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville, le maire Paul-Henri Denieuil a signé une convention de partenariat avec la Fondation du Patrimoine à effet du 1er septembre et d’une durée renouvelable de trois ans. Le but : permettre la restauration et la mise ne valeur du patrimoine non protégé par l’État, dans la zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) de la ville (voir plus bas la ZPPAUP).

En complément d’aide à la réhabilitation du patrimoine, la ville abondera à hauteur de 10 000 euros par an. La Fondation du Patrimoine, par son fonds de concours, versera aux propriétaires privés une subvention minimum de 1% des travaux ayant l’accord de l’architecte des Bâtiments de France et labellisés par la Fondation. Un taux qui peut être supérieur suivant la nature des dossiers.

Le maire a rappelé le patrimoine culturel et historique exceptionnel de la ville qu’il « fallait mettre en valeur, pour que les Angériens soient fiers de leur ville et que les visiteurs découvrent ce patrimoine et se posent des questions sur son histoire. Si les propriétaires font des efforts, nous sommes prêts à les aider par des conseils et des financements complémentaires ».

Philippe Desmarest, délégué régional de la Fondation du Patrimoine, accompagné de Daniel Bro de Comères, délégué départemental, a précisé que son objectif était de « contacter l’ensemble des maires qui ont passé des conventions ZPPAUP délimitant les zones de restaurations possibles. C’est à la Fondation du Patrimoine de tirer la charrue pour la protection du patrimoine dans les communes. Il faut aussi un effort de conviction des élus et une volonté de se préoccuper de restauration. Saint-Jean d’Angély est la deuxième ville du Poitou-Charentes à signer la convention, après Loudun qui s’est bien développée sur le sujet. La Fondation existe depuis 1996. Nous avons des outils financiers pour intervenir sur des propriétés privées, des collectivités territoriales ou des associations propriétaires ».

Daniel de Comères a précisé que deux chargés de mission étaient au bureau permanent de Poitiers et qu’en Charente-Maritime, son adjoint était François Berthon qui a vécu à Saint-Jean d’Agély.

Aux questions des présents, Jacques Boissières, architecte des Bâtiments de France, a répondu que le financement concernait la partie visible des bâtiments et que le Service départemental de l’architecture et du patrimoine avait un site pour trouver des conseils. Daniel de Comères a précisé que les documents de constitution du dossier étaient sur le site de la Fondation du patrimoine.

Enfin le maire a conclu que le Pays des Vals de Saintonge et l’Anah étaient des éléments de communication pour faire connaître cette convention.

 

 

 

 

En savoir plus : la ZPPAUP

La zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager mise en place par la ville de Saint-Jean d’Angély (arrêté préfectoral du 21 août 1996) permet de délimiter un périmètre de protection du bâti, prenant en compte les quartiers anciens, les architectures remarquables ou intéressantes. Elle constitue une servitude d’utilité publique : tous travaux modifiant l’aspect extérieur doivent être soumis à l’accord de l’architecte des Bâtiments de France. Son périmètre comprend le centre ancien, le fabourg d’Aunis, le quartier Saint-Eutrope, le faubourg Taillebourg, l’avenue du Port, le quartier du port, l’avenue de Gaulle, le hameau "Les Granges". Une révision est en cours pour l’élargir vers le quartier de la Gare.

 

Contacts

 

Fondation du patrimoine : Philippe Desmarest - 1 Bis, Rue Lebascles - 86000 Poitiers. Tél . : 05 49 41 45 54. http://www.fondation-patrimoine.com/fr/delegations-region.php4 

 

Délégation départementale de la Charente- Maritime : Daniel Bro de Comères - délégué départemental, 6, rue du Panzay - 17220  Salles-sur-mer – Tél: 05 46 56 04 06 fondation-patrimoine17@wanadoo.fr

 

Délégué départemental adjoint : François Berthon - 37, rue Théophraste Renaudot – 17000 La Rochelle. Tél.: 05 46 67 57 86. berthon.francois@wanadoo.fr

 

Sdap 17 : 28, rue Gargoulleau -17025 La Rochelle Cedex1 Tél. : 05 46 41 09 57 - Télécopie 05 46 41 60 62. Site Internet http://www.sdap-17.culture.gouv.fr/accueil/index.php

Voir l'article sur le site de la Ville : http://www.angely.net/suite.php?art_id=1000117



Partager cet article
Repost0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 21:44
Saint-Jean d’Angély – Saint-Hilaire de Villefranche

Journées nationales du Patrimoine


Dans le cadre des journées nationales du patrimoine, samedi 20 et dimanche 21 septembre, Saint-Jean-d'Angély, Saint-Hilaire de Villefranche et les alentours font la fête à leurs monuments.

 

» d’après le site de la ville  www.angely.net


Programme de Saint Jean d'Angély


TOURS DE L’ABBATIALE
Visite libre pour la découverte du site inachevé de
l'église abbatiale et du superbe panorama du haut des tours, samedi et dimanche de 11 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30, gratuit.
 
ABBAYE ROYALE
Visite guidée, samedi et dimanche à 11 h, 15 h, 16 h et 17 h, rendez-vous aux tours, gratuit.

EGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE
Visite libre, samedi et dimanche, de 14 h 30 à 18 h 30, gratuit.

TOUR DE L’HORLOGE
Visite libre, samedi et dimanche de 14 h à 18 h, gratuit, Tél. : 05 46 33 66 31.

CHAPELLE DES BENEDICTINES
Exposition de la
Palette Angérienne. Entrée libre, samedi et dimanche de 14 h à 18 h.

MUSEE DES CORDELIERS
Samedi et dimanche de 14 h à 18 h, gratuit.
Visite libre des collections permanentes et de l'exposition temporaire "
Voyage au pays du réel, photographies de Thierry Girard".
Présentation des nouvelles acquisitions.
Tél. : 05 46 25 09 72

HOTEL DE VILLE
Visite libre des salles de réception et du bureau du Maire. Samedi et dimanche de 14 h à 18 h. Exposition de documents extraits du dossier de
construction de l'hôtel de ville (1880-1886).

MARCHE COUVERT
Samedi matin, animations dans le cadre du
200e anniversaire des foires et marchés.

CASERNE VOYER
Visite libre de l'enceinte (bâtiments fermés), entrée par les Allées d'Aussy et l'avenue du Général Leclerc. Samedi et dimanche de 14 h à 18 h.

PARCOURS D'ART CONTEMPORAIN DANS LA VILLE par Alexis PANDELLE
Visite guidée avec l’artiste. Samedi à 15 h, rendez-vous à l’Office de tourisme. Visite gratuite.

EXPOSITION "UN PAYS EN IMAGE" aux anciens Chais Richard
Pays des Vals de Saintonge : présentation des clichés de quatre photographes sur les Vals de Saintonge dans le cadre des anciens chais Richard, en extérieur et intérieur.
Artistes et artisans d’art seront présents. Ils partageront leur savoir-faire et échangeront sur leur métier et passion.
Samedi et dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Entrée gratuite
Pays des Vals de Saintonge
55 rue Michel-Texier
Tél. : 05 46 33 24 77
info@valsdesaintonge.org


Aux environs

CHATEAU D'AUTHON
Visite guidée des extérieurs du château (Parc à l'anglaise, Tour des Gardes (XVIe), remise aux voitures, potager), durée 30 à 45 minutes.
Samedi et dimanche de 14 h à 18 h.
Entrée payante : 4€, gratuit jusqu’à 18 ans.
Tél : 05 46 25 05 40

Renseignements :
Office de Tourisme Saint-Jean-d’Angély & Saint-Hilaire-de-Villefranche
Tél. : 05 46 32 04 72 / 05 46 95 80 07
office.tourisme@angely.net
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 12:12
Patrimoine à Saint-Jean d’Angély :
Une plaque foyère rue de Verdun


Un appel aux archéologues et historiens pour trouver la signification du dessin sur une plaque foyère (la plaque de cheminée fixée sur la paroi du fond de la cheminée et qui renvoie la chaleur du foyer tout en protégeant le mur).

 

» (Photos Serge Haupaix)

 

 

J’ai reçu le 6 septembre 2008 un e-mail de Serge Haupaix que je vous reproduis :

Bonjour de la Riviera,

Avant de quitter Saint-Jean d'Angély, j'ai découvert cette plaque foyère chez une voisine de la rue de Verdun. Je ne connais pas le symbole qui y est représenté.

Quelqu'un en connaît-il la signification ? (La maison est ancienne).

Bernard, peux tu passer les photos sur ton blog pour élargir la recherche ?

Merci de votre aide

Serge

 

A vos réponses ! 
Bernard Maingot


 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 21:15

Patrimoine : une matinée Odette Comandon
le 20 septembre à Gondeville (Charente)

 

La Société d’Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest (SEFCO, siège à Saint-Jean d'Angély) et le foyer théâtral de Gondeville organisent une matinée patoisante en hommage à Odette Comandon, samedi 20 septembre 2008 à la Salle des fêtes de Gondeville (Charente) à partir de 14 h 30.


Un hommage lui sera rendu : des "Sefcoïstes" parleront de sa vie, de son œuvre, et les patoisants chanteront et diront une œuvre de sa composition. Mais ils n’oublieront pas non plus de faire une grande part à la création en disant une œuvre de leur cru, spécialement créée pour cette manifestation.

Si vous pensez qu’il est important de conserver notre patois venez nombreux écouter les patoisants de la région : Le Jhavasson, La P’tite Châtenette, Chagne Dreit, Nono Saut’Palisse, L’Beurdassou de Pironville, Hélène, La Mère Élodie, Jhustine, Papy Marcel…

Odette Comandon (1959-1997) est une célèbre patoisante d’origine barbezilienne (Barbezieux), auteur de comédies, de poèmes, de textes divers sous le pseudonyme la Jhavasse des Charentes. Elue au 17e siège de l'Académie de Saintonge, elle en a été le directeur de 1965 à 1967. (Photo www.academie-saintonge.org/maquette/commandon.jpg )

 

Partager cet article
Repost0