Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 20:41
LA VERGNE – LETTRE DU MAIRE N° 2 - 10.02.09





La lettre du maire

 

Ouverture du Site Internet

Comme prévu et annoncé, le site Internet de la commune est opérationnel depuis fin janvier. Allez donc le voir - si ce n’est déjà fait - sur www.la-vergne.fr

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et demandes en écrivant au Webmaster.

 

Résultats du recensement de 2006

Réalisé en 2006, les résultats officiels du recensement sont maintenant connus. 650 personnes  habitent la commune.

Ce chiffre marque une forte progression de 6,7 % puisqu’en 1999, nous étions 609 et souligne l’attrait de notre commune qu’il faut préserver et amplifier.

 

Les travaux du PLU (Plan Local d’Urbanisme)

Les orientations arrêtées par le Conseil Municipal ont été présentées par le Maire le 11 décembre en salle municipale.

Pour l’essentiel, la commune entend favoriser la dynamique démographique constatée depuis des années, développer les activités économiques autour de l’artisanat et des services (les zones de Moulinveau et d’Arcadys étant dédiées aux activités industrielles), préserver et améliorer un cadre de vie de qualité et protéger cet espace naturel que constitue le Marais.

Il a été retenu un parti pris de densification de l’habitat pour éviter ces "mitages" du territoire qui défigurent les paysages urbains et ruraux, les lotissements éloignés obligeant à créer des voies de circulation coûteuses.

Ceci se traduit par quelques axes forts :

-          Aménagement de l’entrée du village sur la RD 739, avec création éventuelle d’un commerce ;

-          Aménagement du Bourg en utilisant les terrains dont dispose la Municipalité,

-          Densification de l’habitat de part et d’autre de la rue Principale et de la rue Emile-Dubreuil,

-          Création d’une zone d’activités artisanales sur la rue de l’Ancienne Gare, à distance raisonnable des habitations pour éviter les nuisances, etc.

Après cette présentation, il a été rappelé que toutes les remarques et demandes concernant ces orientations sont enregistrées sur le registre ouvert en Mairie

Puis une nouvelle réunion, dans quelques mois permettra de présenter le document  définitif soumis à l’enquête publique avant adoption définitive et signature par le préfet de Charente-Maritime (début 2010).

 

Prochaines Manifestations Vergnaudes

• Samedi 21 février 2009 - Salle des fêtes

            Soirée déguisée organisée par le GAA (05 46 32 18 02)

 

• Vendredi 6 mars 2009 - Salle des fêtes

            Théâtre foyer rural (05 46 32 39 62)

 

• Vendredi 13 mars 2009 - Salle des fêtes

            Boum des djeun's organisée par le GAA (05 46 32 18 02)

 

• Samedi 14 mars 2009 - Salle des fêtes

            Dans le cadre du printemps des Poètes, conte organisé par le foyer rural (05 46 32 39 62) : lecture à haute voix par le "Passeur de mots" Jean-Jacques Epron : « On n’a qu’un seul pays, celui de son enfance ».

 

• Samedi 28 mars 2009

            Repas de fin de chasse organisé par l'ACCA (09 64 22 56 71


Réunion publique sur le compostage à domicile

Devenez "magicien composteur". Une reunion est organisée par le Smictom vendredi 20 février à 18 h à la salle des fêtes. : un composteur individuel et un "bio seau" seront remis gratuitement aux habitants sur présentation d’un justificatif de domicile.

Pour ceux qui ne pourraient se rendre à cette réunion, une permanence sera tenue lundi 23 février à la salle des fêtes.

 

Mairie de La Vergne – 3, rue Emile-Dubreuil – 17400 La Vergne Tél. 05 46 32 05 08 – Fax 05 46 59 29 11 

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 03:07
Mercredi 11 février 2009
APRES LA TEMPETE

Promenade bucolique

La tempête de lundi soir est - enfin – terminée ! Il fait beau ce mercredi après-midi. L’occasion de se balader dans les champs et les bois, du côté de la Boutonne, en n’oubliant pas l’appareil photo.

 

La nature est vraiment pleine de ressources ! Un arbre couché au sol (depuis la tempête de 1999 ?) dont l’écorce en contact avec le sol sert de racines à des branches qui repoussent verticalement comme de nouveaux arbres. Les branches sont devenues à leur tour tronc d'arbres pourvus de branches. On dirait de nouveaux arbres indépendants, mais en réalité, ils se tiennent - non pas par la main - mais par le tronc. Cela me rappelle la technique du marcottage...

 

Plus loin, un champ de maïs a été complètement lavé par les inondations. Le terrain est mis à nu et l’eau a amassé toutes les tiges à un bout du champ. Curieux et impressionnant.

 

Je n’avais pas remarqué auparavant tous ces trous de ragondins, le long de la rive de la Boutonne. Ils devaient être masqués par les herbes aquatiques que la tempête a balayées, découvrant ainsi les repaires des bestioles. Et il y en a des trous ! En langage ragondin, ça s'appelle des trous glodytes.
Sur le sentier, les taupes sont en plein remue-ménage, refaisant leurs galeries qui ont été inondées et faisant d'innombrables dômes avec la terre qu'elles évacuent à la surface.

 

Au loin, j'aperçois une maison. A défaut de jumelles, je zoome au maximum mais ça tremble fort dans l’objectif. Je vois que la toiture a l’air d’avoir souffert du vent de lundi soir… A moins que ce ne soit des travaux de réfection de la toiture, mais l'époque n'est pas idéale pour ça, entre la pluie et le vent qui sont d'actualité.

 

Cependant, peu d’arbres sont tombés. Ici un peuplier le long de la Boutonne, peu avant les écluses de La Vergne. Le tronc éclaté semble malade car la cassure comporte des traces noires et il y a du gui sur les peupliers. Au fait vous savez pourquoi un peuplier est droit ? Parce qu'il est peu plié.

 

Au sol voilà justement une branche de peuplier tombée qui me permet d’examiner de près du gui. Celui-ci aurait fait le bonheur du premier druide venu : pas besoin de monter dans un arbre avec sa serpette.

 

Je réalise que les branches du gui sortent de la branche du peuplier dans laquelle le parasite s’est fixé. Nourriture gratuite. Le gui me rappelle le coucou, qui vide les œufs du nid pour y pondre les siens (et les faire couver sans doute ?).

 

Sur le chemin du retour, l’ami André est en train de faire du bois. Des tas, il en a fait ! Il s’agit de frêne, encore meilleur pour le feu que le chêne qui charbonne un peu. Le feu qu’il a fait est sympa. Et le feu nettoie bien la clairière dégagée par les coupes. On va discuter un peu, ça le reposera !

 

Il a même attaché les petites branches avec des ficelles. Sans doute pour retrouver les tas de bois intacts après la tempête. Chacun sait que le vent de tempête est un grand voleur.

 

Alors là, les serres de Stéphane Giraudeau ont subi des dégâts : tous les nylons sont arrachés, les membrures sont tordues comme des squelettes dépouillés, les pieds de fixation vissés dans le sol sont également arrachés et tordus. Il faut d’abord tout déblayer puis reconstruire. Beaucoup de tubes et de pieds sont irrécupérables.

 

Mais, à quatre, ils ont déjà réparé deux serres depuis hier mardi. La paille est là entre les Dar Select et les mara des bois. En mai, on va - enfin - pouvoir manger des fraises !

 

 

En attendant, il faut évacuer tous les revêtements en plastique. Et ils ne sont pas trop de quatre pour plier les bâches et les manutentionner.
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 21:09
Samedi 31 janvier 2009

LA VERGNE











Le site www.la-vergne.fr est en ligne

» Bernard MAINGOT.

La page agenda du site de La Vergne. (repro B. M.)

La commune de La Vergne (CharenteMaritime), qui avait récemment innové avec la création d’un logo des plus esthétique,  possède maintenant son site Internet, opérationnel depuis le 31 janvier 2009 à l’adresse www.la-vergne.fr. Le maire Pierre Bouloc, responsable de la publication et le webmaster (mais aussi concepteur-réalisateur) Eric Cotinaud s’y sont donnés à fond, aidés des conseils de Hervé Namias, créateur d’images (illustrateur, graphiste, webdesigner, maquettiste, rédacteur, traducteur).

Sur fond de chant d’oiseaux, la navigation se fait sur cinq onglets principaux : un accueil présentant la commune, accompagné du mot du maire, avec des liens pour télécharger le dernier consel municipal, passer une petite annonce et voir l'album photos ; une page « mairie » avec les renseignements et formalités administratives ; un onglet « Vivre à La Vergne » présentant les associations et les entreprises implantées sur le territoire de la commune ; une rubrique « médiathèque » avec des images d’un alambic, de moissons et battages des années 40, 50, 60, de la brocante... ; une page « agenda » (manifestations et dates à retenir). Simple et pratique !

On apprend ainsi que 34 entreprises sont implantées sur La Vergne. La majorité d’entre elles est située sur la zone artisanale de Moulinveau, au-delà de l’autoroute qui traverse le territoire de la commune, zone située  sur la commune de La Vergne (et non pas de Saint-Jean d’Angély comme on pourrait le penser au premier abord en sortant du péage de l'autoroute A10).

Le site comporte même une section en anglais, car il y 18 Britanniques habitant le village. Ils disent pourquoi ils sont venus habiter à La Vergne, émettant le vœu d’un petit café-bar (NDLR, un point mutiservices est dans les prévisions de la commune) pour bavarder et améliorer leur français et peut-être même « comprendre les règles de la belote »….

Bravo à cette initiative, car La Vergne compte 670 habitants. Sur 1100 hectares dont 80 hectares de marais, la commune, à la fois rurale et industrielle, est fière de ses habitants, les Vergnauds.

La Vergne est près de l’autoroute A10, du TGV de Surgères, des aéroports de La Rochelle ou Mérignac.

 

Site de La Vergne 17400 www.la-vergne.fr

Courriel webmaster webmaster@la-vergne.fr

Courriel mairie mairie@la-vergne.fr

Les 26 articles sur La Vergne

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 22:30
Mardi 27 janvier 2009
INTEMPÉRIES

Balade en cas d’eau 

 

Lundi 26 janvier 2009. (photo B. M.)

Après la tempête, les inondations ! Logique.

Bien sûr, les inondations à La Vergne et le niveau de la Boutonne n’ont rien à voir avec la crue de la Garonne et les inondations de La Réole ou encore celles vers Mont-de Marsan - la "ville aux trois rivières" - où le lit déborde sur trois kilomètres.

Mais, lundi matin, quelle surprise de ne plus pouvoir emprunter le chemin habituel pour se balader sans prendre des bottes. L’eau était là, aussitôt passé le petit pont du canal Saint-Eutrope. Hélas, après quelques centaines de mètres où il m’a fallu marcher dans l’eau sans lever les pieds et se mouvoir comme dans une baignoire pour que ça ne déborde pas, j’ai dû m’arrêter à une vingtaine de mètres après le deuxième petit pont. L’eau courait d’ailleurs sur le pont dont on ne voyait plus que le parapet – heureux repère - , et l’eau recouvrait tout.

Je n’ai pu aller jusqu’à la Boutonne, situé à 200 m, car l’eau atteignait le haut des bottes. Sans cuissardes, machine arrière toute !

Mardi, le niveau avait monté de quelques centimètres.  La Boutonne, j’irai la voir aux écluses, et j’emprunterai le sentier qui la longe. Si lui aussi n’est pas inondé… 

Mardi 27 janvier, pas de décrue.  

 

Vidéo 1  

 

Vidéo 2  

 

Vidéo 3  

 

Vidéo 4

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 17:57
La Vergne
Soirée Choucroute
de la Saint-Valentin

avec orchestre musette

salle municipale
Samedi 14 février 2009 à 20 h

Menu

 

Apéritif

Potage

Choucroute garnie

Salade

Fromage

Dessert

Surprise

Café - Digestif

Bière et vin compris

 


Adultes : 20 euros

Enfants moins de 12 ans : 10 euros

 

Organisation Foyer Rural de La Vergne

 

Réservations avant le 9 février

 

Gisèle Soula au 05 46 32 14 57

Bernard Trichard au 05 46 32 39 62

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 20:39
La Vergne prépare son PLU

 

La municipalité de La Vergne a présenté le Plan local d’urbanisme aux habitants de la commune. Rappelons que Le PLU a pour objectif de mettre en place un projet de développement durable pour la commune. Après un diagnostic et l’élaboration du document par le conseil municipal, une première présentation a été faite aux habitants le 11 décembre. Une mise en forme sera effectuée après prise en compte des remarques et suggestions sur le registre de la mairie. Une deuxième présentation aux Vergnauds sera faite en 2009. L’adoption définitive aura lieu fin 2009-début 2010.

 

P. B.


Progressivement, toutes les communes approuvent leur PLU (Plan local d’urbanisme) qui va remplacer les POS (plan d’occupation des sols) existants.

La commune de la Vergne ne fait pas exception et travaille depuis 2007, avec l’aide technique du Pays des Vals de Saintonge, à la mise au point de ce document directeur de l’urbanisation des prochaines années.

Plusieurs éléments militent en faveur de cette réflexion sur l’avenir de La Vergne : le POS actuel date de 1987, la population croit sensiblement (650 habitants recensés en 2006 contre 609 en 1999), 250 emplois salariés existent sur la Commune, une nouvelle zone d’activités va s’ouvrir (Arcadys, dédiée aux activités liées au développement durable) à proximité du village, sans compter les nouvelles exigences nées de la loi SRU de 2000 et du Grenelle de l’Environnement. Le tout en tenant compte du caractère rural de la commune !

C’est ce qu’à expliqué le Maire à la centaine de Vergnauds réunis le 11 décembre en salle municipale, après avoir dédié la réunion aux bébés nés en 2008, car dit-il, « travailler sur le Plu, c’est travailler pour ces enfants ».

Puis ont été présentées les orientations arrêtées par le Conseil Municipal dans sa séance du 13 novembre. Pour l’essentiel, la Commune entend favoriser la dynamique démographique constatée depuis des années, développer les activités économiques autour de l’artisanat et des services (les zones de Moulinveau et d’Arcadys étant dédiées aux activités industrielles), préserver et améliorer  un cadre de vie de qualité et préserver cet espace naturel que constitue le Marais.

Ces objectifs se traduisent en plans d’urbanisme. C’est ainsi qu’ont été retenus un parti pris de densification de l’habitat pour éviter ces "mitages" du territoire qui défigurent les paysages urbains et ruraux, les lotissements éloignés se traduisant par l’obligation de créer des voies de circulation couteuses.

Ceci s’explicite par quelques axes forts : l’aménagement de l’entrée du village sur la RD 739 ; l’aménagement du Bourg en utilisant les terrains dont dispose la municipalité ; la densification de l’habitat de part et d’autre de la rue Principale ; la création d’une zone d’activités artisanales sur la rue de l’Ancienne Gare, à distance raisonnable des habitations pour éviter les nuisances, etc.

Après cette présentation, un débat fourni et  très constructif a permis de préciser certains options et d’ouvrir des pistes de réflexion pour la mise au point du Plu définitif.

En effet, la procédure prévoit que le conseil municipal examine toutes les demandes et remarques formulées soit oralement, soit sur le registre ouvert en mairie au lendemain de la réunion. Dans quelques mois, une nouvelle réunion permettra de présenter le document  définitif soumis à l’enquête publique avant adoption définitive et signature par le préfet de Charente-Maritime.

Conclue par quelques informations données par le maire sur l’avancement des dossiers en cours, cette réunion est une bonne étape pour la préparation du La Vergne des années 2010-2020.

 

Parmi les réserves foncières, la zone 3 serait affectée à un projet de bar-restaurant profitant du passage sur la RD 739 (4 500 véhicules/jour entre St-Jean d’Angély et Tonnay-Boutonne/Rochefort) et bénéficiant à tous.

 

 


Partager cet article
Repost0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 23:43
 LA VERGNE

La Vergne a son logo

 


Jeudi 11 décembre, la municipalité a tenu une réunion pour informer les Vergnauds sur le Plan local d’urbanisme et les orientations du Plan d’aménagement et de développement durable avec le concours de Franck Dufau du Pays des Vals de Saintonge (voir L’Hebdo du 4 décembre). Le maire Pierre Bouloc, précisant que la commune allait bientôt posséder son site Internet, a dévoilé le nouveau logo de La Vergne, résultat d’une consultation lancée fin octobre auprès des habitants. C’est le dessin réalisé par Hervé Digeos (également rugbyman au Raca) qui a été retenu pour sa conception, le logo répondant à des qualités artistiques et aux critères demandés, parmi lesquels les couleurs du département (bleu et vert) et l’utilisation du mot La Vergne (nom d’un arbre plus connu sous le nom d’aulne). 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 22:30

 LA VERGNE -

Conseil municipal du 13 novembre 2008

 

Compte-rendu sommaire

reprenant les principales décisions

-----------------------------------------------------

 

 

Présents : Mmes Ancelle, Boulie, Guiet, Mrs Bouloc, Cotinaud, Cousset, Guéret, Hippeau, Ingrand, Nastorg, Pertus, Zimmermann.

Pouvoir : M. Guillet à Mme Guiet.

Absents : Mme Veubret, M. Antonelli.

Secrétaire de séance : Mme GUIET Danielle

 

1. Plan Local d’Urbanisme : Point sur l’avancement des travaux

Vu la loi n° 2000-1208 du 13 décembre 2000, relative à loi "Solidarité et au Renouvellement Urbains", modifiée par la loi "Urbanisme et Habitat" du 2 juillet 2003 ;

Vu le décret n° 2001-260 du 27 mars 2001 modifiant le code de l’urbanisme et le code de l’expropriation pour cause d’utilité publique et relatif aux documents d’urbanisme ;

Vu la délibération du 11 juillet 2005 ayant prescrit l'élaboration d'un "Plan local d’urbanisme" et organisant les modalités de la concertation ;

Vu l'article L. 123-9 du Code de l'Urbanisme ;

Rapport :

Par délibération du 11 juillet 2005, le conseil municipal avait prescrit l'élaboration du plan local d'urbanisme (PLU) de la commune de LA VERGNE, afin de répondre aux objectifs suivants :

v      1er objectif : Maîtriser la croissance démographique de la commune.

v      2e objectif  : Réaménager le centre-bourg.

v      3e objectif  : Protéger et mettre en valeur les espaces naturels et les paysages.

L'article L. 123-9 du Code de l'Urbanisme dispose qu'un débat doit avoir lieu au sein du Conseil municipal sur les orientations générales du "Projet d'Aménagement et de Développement Durable" (PADD) du Plan local d'urbanisme, au minimum deux mois avant l’examen du projet par le conseil municipal.

Elaboré en concertation avec les personnes publiques, la population et les représentants de la population agricole, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable retenu et soumis à concertation, propose de :

1.      Maintenir le dynamisme démographique de la commune ;

2.      Permettre l’accueil et le développement des activités économiques ;

3.      Préserver et mettre en valeur l’environnement ;

4.      Préserver la culture et le patrimoine ;

5.      Maintenir un cadre de vie de qualité existant.

Il est donc proposé au Conseil Municipal DE DÉBATTRE des orientations générales susvisées préparées par une commission spéciale composée d’élus et d’un représentant de la Chambre d’Agriculture.

Le Conseil municipal, après en avoir délibéré,

RETIENT les orientations générales suivantes, qui seront complétées au fur et à mesure de la procédure de concertation et qui serviront de référence pour la poursuite des études :

v      Maintenir le dynamisme démographique de la commune ;

v      Permettre l’accueil et le développement des activités économiques ;

v      Préserver et mettre en valeur l’environnement ;

v      Préserver la culture et le patrimoine ;

v      Maintenir un cadre de vie de qualité existant.

DÉCIDE d’organiser une réunion d’information pour les Services de l’État qui aura lieu le 11 décembre à 15 h et une réunion d’information de la population qui aura lieu jeudi 11 décembre à 20 h 30.

   

2. Approbation des orientations pour l’action retenues le 3 octobre 2008

Chaque Conseiller a été destinataire du document de travail "Bilan de six mois de mandat et orientations retenues" élaboré lors de la réunion du 3 octobre 2008 qui fixe les axes pour l’action du Conseil sur la période 2008 – 2009 sur tous les projets de préoccupation des Vergnauds.

Après relecture, ce document est approuvé par le Conseil.

 

3. Habitat 17 : Point sur les derniers développements du dossier

M. le Maire rappelle brièvement les étapes du projet et son degré d’avancement :

- Signature le 4 juillet 2006 d’une convention entre Habitat 17 et la Municipalité pour la construction de cinq logements sociaux sur un terrain communal situé à l’angle du Chemin du Boulet et de la Rue Saint-Martin.

- Préparation du projet de construction de juillet 2006 à mars 2008 ;

- Arrêt des travaux le 16 mars 2008 par la nouvelle Municipalité élue ;

- Présentation au Conseil Municipal par Habitat 17 de l’état d’avancement du projet ;

- Remise en cause des propositions faites au Conseil par Habitat 17.

A ce stade, le projet est donc stoppé pour des raisons techniques.

Un fait nouveau, d’ordre juridique, est intervenu qui modifie substantiellement la configuration de l’ensemble du projet.

En effet, il s’avère que le logement social est une compétence communautaire dès lors qu’il concerne des programmes de plus de deux logements sociaux dans les communes de moins de 2 000 habitants, selon les statuts de la CdC de Saint-Jean d’Angély arrêtés le 18 août 2006 par M. le Préfet de Charente-Maritime.

En conséquence, c’est indûment que la Municipalité a poursuivi les travaux initiés par la convention de juillet 2006, puisqu’elle n’a plus, depuis le 18/08/2006, la capacité juridique de porter ce type de projets.

Après en avoir débattu, le Conseil Municipal

DONNE MANDAT à M. le Maire pour qu’il informe officiellement la Communauté de Communes et Habitat 17 de la situation et trouve avec les différents partenaires intéressés (Habitat 17, Commune, Communauté de Communes et Sous-Préfecture) la suite qui peut être donnée à ce projet.

 

4. Gestion financière de la commune : Compte rendu de l’analyse faite par M. le Receveur Municipal

M. le Maire donne lecture du rapport de M. CHAUTARD, Receveur Municipal, sur l’analyse financière et comptable de la commune. Les principaux constats sont :

v      Les produits de fonctionnement progressent et les charges sont globalement maîtrisées ;

v      L’autofinancement (excédent de recettes par rapport aux dépenses) dégagé régulièrement depuis plusieurs années est correct ;

v      La fiscalité de la commune est l’une des plus basses du canton et ne laisse donc que peu de marges de manœuvre ;

v      Le niveau d’endettement est conséquent mais supportable : il est caractérisé par l’existence d’un emprunt à taux variable de 200 000 euros, souscrit le 01/06/2004 auprès de DEXIA. Cet emprunt n’a pas été entièrement utilisé et ses annuités sont importantes avec un taux en progression ;

v      Le financement des investissements ne pose pas de problème particulier ;

En conséquence, après en avoir débattu, le Conseil Municipal

DONNE MANDAT à M. le Maire pour qu’il renégocie les conditions de l’emprunt DEXIA (remboursement anticipé et passage à taux fixe) au mieux des intérêts de la commune.

 

5. Programme Voirie 2009 : Décisions sur le programme de travaux de voirie et financement

M. le Maire rappelle d’abord que le Conseil a souhaité qu’il soit conduit annuellement un ensemble de travaux de rénovation des chaussées communales. Puis il indique que le Département reconduit chaque année un programme annuel intitulé « amélioration de la voirie communale ». Les communes peuvent bénéficier d’une subvention départementale en annuités pour la réalisation de travaux d’entretien ou de construction de voiries communales, à l’exclusion de tous autres travaux.

Cette aide est calculée au taux de 25% du montant de l’emprunt contracté pour couvrir les travaux inscrits au programme. Le montant des travaux par commune doit être compris entre 15 000 euros et 25 100 euros.

Sur demande de la commission Voirie, le Syndicat a transmis en juin 2008, des devis pour des travaux de revêtement pour un montant de l’ordre de 23 000 euros, travaux portant sur les points jugés prioritaires :

Rue du Treuil : longueur 296 ml ; largeur 3,60 m ; surface 1 065,60 m2 (GLG).

Rue de la Trichetterie : longueur 311 ml ; largeur 3,50 m ; surface 1 088,50 m2 (bicouche).

Chemin des Ecluses : longueur 325 ml ; largeur 4,80 m ; surface 1 560 m2 (GLG).

Rue de l’ancienne gare : longueur 85 ml ; largeur 3,70 m ; surface 314.50 m2 (GLG).

Chemin de Goumard : longueur 165 ml ; largeur 3,50 m ; surface 577,50 m2 (bicouche).

Rue des Ebeaupins : longueur 285 ml ; largeur 3 m ; surface 855 m2 (bicouche).

Rue de la Reine : longueur 1273 ml ; largeur 3 m ; surface 3 819 m2 (GLG).

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré,

DÉCIDE de retenir pour 2009 les travaux de construction de voiries communales tels que précités ;

DÉCIDE de souscrire un emprunt destiné à financer ces travaux ;

CHARGE M. le Maire de toutes les démarches nécessaires à la réalisation de cette opération.

Les crédits seront inscrits au Budget Primitif 2009 - Compte 2315-47

 

6. Location de parcelles de terrain : Renouvellement de baux

M. le Maire rappelle que par délibération en date du 19 octobre 2005, la commune avait loué divers terrains dont elle est propriétaire, situés sur le territoire de la commune. Ces baux arrivant à échéance il est nécessaire soit de les renouveler, soit de les résilier.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré :

DÉCIDE la location des parcelles suivantes :

v      ZR n°11 de 1ha 03a 30ca et ZR n°13 de 54a 00ca à M. BRAUDEAU Michel pour une durée de TROIS ANS à compter du 29 septembre 2008 ;

v      ZO n°3 de 6a 50ca à M. AUGER Francis pour une durée de TROIS ANS à compter du 29 septembre 2009 ;

v      ZO n°28 de 1a 20ca et ZN n°46 de 4a 00ca à M. GUILLOTEAU Bernard pour une durée de TROIS ANS à compter du 29 septembre 2009.

FIXE le prix de location à 82,88 euros/hectare, avec réévaluation chaque année de l’indice départemental.

MANDATE le Maire pour examiner avec Mrs AUGER et GUILLOTEAU la possibilité et les modalités d’une cession des terrains qu’ils louent compte tenu de leur taille et de leur consistance.

 

7. Aménagement d’un local pour les Jeunes

En préambule, le Maire rappelle que l’éducation et les activités des adolescents sont une préoccupation constante pour les parents et les municipalités, que tout le monde est passé par cet âge et peut se souvenir des difficultés rencontrées et qu’il y a donc lieu d’avoir une réflexion et une action pour que ces jeunes puissent trouver à employer leur temps et leurs talents.

Il rappelle aussi que toutes les associations présentes sur la commune disposent de facilités matérielles pour exercer leurs activités.

C’est en tenant compte de ces éléments qu’il est envisagé de créer un local plus particulièrement dédié aux activités des jeunes.

Il est précisé que la création de ce local s’accompagnera d’une convention de mise à disposition entre l’association "GAA Jeunots – Jeunottes" et la Municipalité.

Ceci étant précisé, le Maire propose deux délibérations.

 

7.1. Désaffectation du logement de fonction de l’enseignant

M. le Maire rappelle que le logement de fonction est inoccupé depuis septembre 2007 et que le conseil municipal souhaite récupérer la disposition de ce bâtiment pour y réaliser ses projets.

Le conseil municipal, après en avoir délibéré,

Sachant que le statut des nouveaux enseignants n’oblige plus les communes à les loger gratuitement

DEMANDE à l’Éducation Nationale la désaffectation définitive du logement de fonction cadastré AK n° 353, situé au 5 rue Emile Dubreuil.

 

7.2. Aménagement du local pour les Jeunes

Dans le cadre de l’utilisation du logement de fonction de l’instituteur, plusieurs orientations ont été retenues, dont l’aménagement des deux pièces du bas (ex cuisine et salle à manger) ainsi que de la servitude située à l’arrière de la cuisine, afin de pouvoir utiliser les toilettes et permettre l’entrée par la porte arrière donnant sur l’ancienne cour de l’école. Ce local ainsi défini pourrait être mis à la disposition de l’"Association GAA Jeunots – Jeunottes", afin qu’elle puisse y accueillir les activités de ses membres.

Le Capitaine FAIVRE, des services du SDIS 17 basé à Saintes, est venu visiter les lieux et a fait quelques observations sur les travaux à réaliser pour une mise en sécurité de ce local.

Des devis multiples (menuiserie, électricité, chauffage, sécurité) ont été sollicités pour chiffrer le montant des travaux.

La Commission "gestion des biens" s’est réunie afin de les étudier et propose les mieux-disant. L’ensemble s’élève à 4 930 euros HT.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal

APPROUVE les travaux de restauration, de réhabilitation et d’accessibilité d’une partie du logement de fonction en local destiné aux loisirs des jeunes;

SOLLICITE une aide financière auprès :

de l’Etat au titre de la DGE (Dotation Globale d’Equipement, 30% du montant plafonné à 60 000 €) ;

du Conseil Général (30% du montant des travaux d’un montant maximum de 98 000 €) ;

APPROUVE le Plan de financement :

Fonds propres                   : 1 972 euros

Subvention sollicitée (DGE)  : 1 479 euros

Subvention Conseil Général  : 1 479 euros

Les crédits seront inscrits au Budget Primitif 2009.

DEMANDE qu’une convention soit passée avec l’association GAA pour l’utilisation de ce local.

 

8. Préparation de la réunion d’information du 11 décembre 2008 à 20 h 30 en salle municipale

Les points abordés au cours de cette réunion seront :

Présentation de l’avancement du Plan Local d’Urbanisme : orientations générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durable telles que retenues ci-dessus ;

Conformément aux engagements pris, le Conseil fera le point sur l’avancement des projets en cours et répondra aux questions (comme cela avait été fait le 14 mai 2008).

 

9. Point sur les projets en cours

1. Salle municipale : La Commission "Salle municipale" a rencontré la SEMDAS et la DDE (Service Ingénierie) pour réaliser un pré-chiffrage, avant montage des dossiers de financement et de recrutement d’un assistant à maître d’ouvrage, qui sera à débattre lors de réunions avec le maître d’œuvre et le constructeur.

2. Multiservices : Une première étude a été faite par la Chambre de Commerce et d’Industrie, sans bar ni restaurant, qui démontre la viabilité du projet. Une nouvelle étude ainsi qu’un nouveau chiffrage plus affinés sont en cours.

3. Bâtiment de la Touche : Le Maire rappelle que la commune a acquis en 2007 un bâtiment sis à La Touche (AC 70 – 72 et 74) pour servir de local de stockage pour le matériel des associations. Après avoir examiné ce local, les présidents des associations ont déclaré ne pas être intéressés. La bâtisse se trouve donc sans affectation.

Le Conseil municipal après en avoir délibéré,

MANDATE Le Maire pour vendre ce bien.

4. Chemins de randonnées : La Fédération départementale des chemins de randonnées a donné son accord pour le balisage du parcours.

5. Plantation de haies : Le Conseil général conduit une politique de réhabilitation des haies et encourage à ce titre les projets communaux. Une participation financière peut être sollicitée auprès du Conseil général pour ce projet. Constatant que plusieurs parcelles pourraient être éligibles à ce programme, le Conseil Municipal

MANDATE le Maire pour poursuivre l’examen de ce programme.

 

10. Lotissement : Remboursement anticipé du prêt (Éclairage Public), Clôture du budget

M. le Maire indique que tous les travaux du lotissement "Les Près du Bourg" sont maintenant terminés. Il reste à régler la facture des honoraires du maître d’œuvre d’un montant de 3468,40 euros TTC et le remboursement du prêt souscrit auprès du Syndicat Départemental d’Électrification et d’Équipement Rural pour la réalisation des travaux d’éclairage public (895,60 euros en capital).

Il fait part que le SDEER a donné son accord pour le remboursement anticipé de ce prêt sans pénalité.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal

- DÉCIDE de clôturer le budget annexe "Lotissement les Prés du Bourg" au 31 décembre 2008.

 

11. Informations sur la CdC et le Smictom

CdC : M. le Maire informe le conseil sur les travaux de la CdC et en particulier du "pôle mécanique deux roues" de Fontenet et du parc d’activités Acadys.

Smictom : M. le Maire informe le Conseil sur les projets d’usine d’incinération des ordures ménagères à Surgères.

 

12. Informations sur le trafic routier

Les comptages réalisés entre le 08/08/08 et le 17/08/08 sur la D 939 à La Touche donnent 4 100 véhicules par jour.

Les comptages réalisés  entre le 08/08/08 et le 17/08/08 sur la D 739 à La Vergne donnent 4 500 véhicules par jour.

La Direction des Infrastructures Routières prépare une étude.

 

13. Questions Diverses

* Bureau de vote pour les Élections Prud’homales : Mmes Isabelle Boulie, Danielle Guiet, Mrs Pierre Bouloc, Robert Cousset, Bernard Hippeau, Willy Zimmermann.

* Spectacle de Noël pour les enfants : le Conseil donne son accord pour financer avec le Foyer Rural une animation le mardi 16 décembre 2008 de 19 h à 21 h à la salle municipale et participera à la venue des artistes pour moitié, soit 150 euros.

* La Commission "Animations" organisera le mercredi 17 décembre un atelier Noël pour les enfants.

 

Le Maire,

Pierre Bouloc.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 23:53
LA VERGNE
La Vergne demain

 

La municipalité de La Vergne invite les habitants de la commune à une concertation préalable à l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (la version "moderne" et la suite du Plan d’occupation des sols, le POS). Le PLU comporte, dans sa première étape, le projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Il concerne chaque Vergnaud dans sa vie de demain au sein de sa commune.

Une réunion est organisée jeudi 11 décembre 2008, à 20 h 30, à la salle municipale.

Venez nombreux : chacun est concerné, qu’il soit propriétaire, locataire ou même résident temporaire. Venez vous informer, venez en discuter, dans un souci de participation constructive et pour un meilleur devenir à La Vergne.

 

» Bernard Maingot

 

Le nouvel enrochement aux écluses sur La Boutonne. (photo B. M.)

 

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 16:17
LA VERGNE

Il l’a bien mérité !

 

Lundi 10 novembre, le sous-préfet Robert Rouquette a remis la médaille du mérite communal à Raymond Laroche, élu municipal en 1977 et maire de La Vergne pendant 18 ans, de 1983 à 2001.

 

» Bernard Maingot, avec ses remerciements à Pierre Bouloc pour ses recherches.

 

Raymond Laroche prononce la dernière allocution : des remerciements émus. Son petit-fils (dans les bras de Catherine Quéré), a rejoint son « Papy » pendant son discours. (photo B. M.)

 

« Il est peu d’occasions où l’on entend dire du bien d’un maire », entame d’emblée le maire Pierre Bouloc, lundi soir 10 novembre à la salle des fêtes, pour la remise de la médaille du mérite communal à Raymond Laroche par le sous-préfet Robert Rouquette.

Une salle des fêtes comble de vergnauds, venus à plus d’une centaine pour l’occasion. S’étaient également déplacés pour cette distinction Catherine Quéré, député, Jean-Yves Martin, conseiller général et le lieutenant Chevallier de la brigade de gendarmerie.

Pierre Bouloc a brillamment retracé le parcours de Raymond Laroche. Vergnaud de par sa famille depuis 1725, Raymond Laroche est né en juillet 1930 dans une famille d’agriculteurs-viticulteurs de trois enfants. Après son Certificat d’Etudes Primaires, il travaille à la ferme puis à l’autoroute où il devient responsable d’entretien à l’ouverture en 1981 avant de prendre sa retraite en 1991.

Salarié la semaine et agriculteur le dimanche, il mène aussi une vie associative et municipale bien remplie. Il joue au foot et met sur pied une équipe à La Vergne. On le retrouve aussi trésorier du club. Continuant la tradition familiale puisque son père a été élu de 1945 à 1977, il est élu 1er adjoint en mars 1977, puis devient maire de 1983 à 2001.

 

Avec la médaille du mérite communal...

 

Pierre Bouloc rappelle les actions menées : la salle municipale, construite avec des bâtiments préfabriqués acquis gratuitement à Tonnay-Boutonne et reconstruite par des bénévoles de La Vergne (« un bel exemple d’action collective ») inaugurée par un repas pour tous les vergnauds, les bénéfices servant à lancer le Foyer rural ; le court de tennis ; le terrain de foot ; l’adoption du premier Plan d’occupation des sols (Pos) alors que la municipalité actuelle travaille maintenant sur sa continuité, le Plan local d’urbanisme (Plu) ; l’agrandissement du cimetière ; le lancement du lotissement des Prés du Bourg… « Vous avez vécu vos mandats avec patience et ténacité, en restant proche des gens et en privilégiant la cohésion sociale, grâce à vos qualités et à votre caractère : la prudence et la rigueur de gestion du paysan ; l’ouverture et le sens du dialogue et de la disponibilité pour écouter, comprendre ou convaincre ; la ténacité d’un homme qui s’étant fixé un but travaille sans relâche pour l’atteindre malgré les difficultés et les obstacles ».

Rappelant la citation d’Anatole France « Gouverner, c’est mécontenter », le maire en profite pour rappeler au sous-préfet les difficultés, notamment « la lenteur des organismes et administrations avec lesquels on travaille. Les citoyens comprennent mal, à l’heure d’Internet, qu’il faille autant de temps entre l’annonce d’un projet et sa réalisation ».

Evoquant le dévouement et l’implication de Mme Laroche, Pierre Bouloc a conclu en « remerciant personnellement M Laroche pour l’accueil que vous m’avez réservé, ce qui grandement facilité la prise de mandat ».

 

Le sous-préfet Robert Rouquette et Raymond Laroche.

 

Après les allocutions de Catherine Quéré, de Jean-Yves Martin et du sous-préfet, ce dernier a remis la médaille du mérite communal au récipiendaire ému, avant que ne soit partagés ses remerciements, le magnifique buffet garni de fleurs et le verre de l’amitié.

   

Le buffet nous attend.

   

 

Partager cet article
Repost0