Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 23:54

LYCEE LOUIS-AUDOUIN-DUBREUIL

Equalyc’, une mini entreprise équitable au lycée

Dans le cadre des heures de projet pluridisciplinaire à caractère professionnel, les élèves de première année de Bac pro vente du lycée Louis-Audouin-Dubreuil ont décidé de créer une mini entreprise équitable.

Equalyc' (équitable au lycée), créée le 17 février 2009, fonctionne comme une véritable entreprise avec un P.-D.G., un directeur-général, des directeurs de services (commercial, financier, administratif et technique). La mini entreprise est affiliée au réseau « entreprendre pour apprendre », un réseau qui apporte des supports pédagogiques.

L’activité concerne la vente de café, chocolat et jus de fruits issus du commerce équitable, provenant principalement du Pérou, du Mexique et de Bolivie à une clientèle de particuliers. Pour les présenter et développer le chiffre d'affaires, les élèves entrepreneurs souhaitent organiser des stands aux foires, salons et événements particuliers.

Les mini entrepreneurs ont choisi des produits du commerce équitable parce que soucieux d'effectuer leur futur métier dans le respect des hommes et de la nature : permettre aux producteurs d'obtenir une  rémunération qui corresponde à leur travail, offrir aux consommateurs des produits sains et de qualité provenant de l’agriculture bio et laisser une planète propre pour les futures générations (agriculture raisonnée et développement durable).

Chaque élève de Bac Pro Vente aura la fonction de commercial et devra donc tenir un stand et vendre des produits, ce qui correspond aux référentiels du diplôme qu'ils préparent. Un groupe de Terminal Bac Pro Comptabilité accompagne le projet afin de prendre en charge le service financier de la mini-entreprise.

Lire l’article complet sur le site du lycée www.lyceeaudouindubreuil.fr/spip19/spip.php?article216

Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 23:36

Délégués départementaux de l’Education nationale

Les DDEN 17 en assemblée générale

Une partie des DDEN dans la salle.

L'assemblée générale des Délégués départementaux de l’Education nationale (DDEN) de Charente-Maritime s’est tenue dans la "salle des Hôtes" de l'Abbaye Royale de Saint-Jean-d’Angély, samedi 21 Mars 2009, sous la présidence de Mme Claude Barré, présidente départementale. Etaient présents Daniel Callewaert, président de la Fédération nationale des DDEN, Gérard Prodhomme, inspecteur d’Académie et Ginette Blanchet, présidente de la délégation de Saint-Jean-d’Angély. Après l’accueil de Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély et la présentation du Centre de culture européenne par Denis Ohnenwald, sont intervenus les votes des différents rapports, la présentation des synthèses des visites des écoles publiques et des écoles confessionnelles, ainsi qu’un compte rendu détaillé de l’enquête 2009 concernant les rythmes scolaires et l’aide personnalisée. La matinée s’est poursuivie par les interventions très écoutées de M. Callewaert et de M. Prodhomme

De gauche à droite, Claudine Barré, Daniel Callewaert et Paul-Henri Denieuil. (photo B. M.)

Partager cet article
Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 15:36

Vendredi 20 mars 2009

ENSEIGNEMENT – LYCÉE PROFESSIONNEL BLAISE-PASCAL

Portes ouvertes à Blaise-Pascal

Le lycée professionnel Blaise-Pascal organise ses portes ouvertes samedi 21 mars de 9 h à 16 h.

A Saint-Jean-d’Angély, le lycée Professionnel Régional Blaise-Pascal recrute sur l’ensemble de l’académie Poitou-Charentes et les académies limitrophes. Son effectif de 361 élèves comporte une forte proportion d’internes, attirés par la spécificité des formations. Celles-ci s’articulent autour de trois pôles :

-          la maintenance des matériels,

-          la conduite d’engins de travaux publics,

-          la prévention sécurité.

Ces formations suscitent beaucoup d’intérêt de la part des familles, notamment en ce qui concerne le CAP Agent de prévention et le Bac Pro Sécurité-Prévention.

Le lycée assure également des formations continues pour les adultes.

 

Concernant les métiers de la maintenance, il existe plusieurs formations : Bac Pro 3 ans véhicules automobiles, Bac Pro 3 ans Parcs et Jardins, Bac Pro 3 ans Matériel agricole et BTS par apprentissage agro-équipement.

 

Les formations aux métiers des travaux publics débouchent sur le CAP conducteurs d’engin. Les élèves-conducteurs d’engins disposent d’un site d’évolution situé à Bignay (10 km de Saint-Jean-d’Angély), étendu sur trois hectares avec une carrière attenante. Deux sections de formation par la voie de l'apprentissage complètent les activités métiers des TP, avec un CAP canalisateur des travaux publics (construction de canalisations) et un BTS agro-équipement.

 

Dans le domaine de la sécurité et de la prévention, le lycée propose un CAP agent de prévention et sécurité ainsi qu’un Bac Pro Sécurité-Prévention.

 

Samedi 21 mars, de 9 h à 16 h, le lycée organise des visites guidées de l’établissement et du site de Bignay, des rencontres avec les professeurs et des débats sur les métiers et formations, en présence d’élèves, de professeurs et de professionnels.

 

Lycée Professionnel Blaise Pascal - 11 Rue de Dampierre - 17400 Saint-Jean-d'Angély.

Tél. : 05 46 32 00 80
Fax administration : 05 46 59 08 17
Fax ateliers : 05 46 32 10 19
email :
ce.0170052P@ac-poitiers.fr

Le site du lycée Blaise-Pascal

Pour se rendre au site de Bignay http://lp-blaisepascal.net/modules/tinycontent/index.php?id=12

Partager cet article
Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 10:55

DÉLÉGUÉS DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Les DDEN 17 en assemblée générale

L'assemblée générale des Délégués départementaux de l’Education nationale (DDEN) de Charente-Maritime aura lieu dans la "salle des Hôtes" de l'Abbaye Royale de Saint-Jean-d’Angély, samedi 21 Mars 2009.

A noter la présence de Mme Claude Barré, présidente départementale, de Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély, de Gérard Prodhomme, inspecteur d’Académie, de D. Callewaert, président de la Fédération nationale et de Ginette Blanchet, présidente de la délégation de Saint-Jean-d’Angély. Début des travaux à 9 h 30.

Partager cet article
Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 20:10
ENSEIGNEMENT ET LOI DARCOS

La nuit des écoles à Macqueville

Vendredi 13 février, les parents d’élèves du RPI de Ballans/Macqueville/Neuvicq-le-Château ont organisé la "Nuit des écoles". Une soixantaine de personnes sensibilisées aux conséquences de la loi Darcos se sont rendues à l’invitation des parents d’élèves.

De 19 h 30 à 22h, plusieurs intervenants ont développé les principales réformes de l’école élémentaire. Après un pique-nique et des échanges de 22 h à 23 h, une pétition a été rédigée, destinée à être envoyée accompagnée d’une lettre au ministre de l'Éducation nationale, à l'Inspection d'académie, aux députés et sénateurs du département, au préfet et au sous-préfet.

Lire la suite sur le blog de Marius

Contact : Laurence Février : 05 46 26 63 93

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 14:55
Jeudi 12 février 2009
CONTESTATION DES PARENTS D’ELEVES

La nuit des écoles à Saint-Jean-d’Angély

 

Estimant l’école publique en danger de par les réformes dont elle fait l'objet, les parents d’élèves se sont réunis en collectif de défense. Ils ont prévu une "Nuit des écoles" qui se déroulera dans tout le département, demain vendredi 13 février, où ils invitent tous ceux qui se sentent concernés.

 

Le principe en est simple : c’est une occupation pacifique des écoles qui consiste à prendre possession de l’établissement scolaire, avec l’accord du maire, dès la fin des cours et de s’y installer jusqu’au lendemain.

Dans le détail d’une occupation qui serait exemplaire, il pourrait être prévu à partir de 18 h des réunions-débats sur le thème "Quelle école pour demain ?", un dîner collectif-soirée citoyenne de 20 h à 23 h et une occupation nocturne jusqu’au lendemain samedi à 10 h. Selon les disponibilités de ceux venus soutenir cette action, certains y passeront la nuit, d’autres quelques heures.

Si les débats aborderont la loi Darcos et le contenu des réformes (jardins d’éveil payants, Rased, fermeture IUFM, droits syndicaux, fichier base élèves…) l’occupation des écoles reste un élément important et symbolique destiné à faire bouger les différents niveaux de l’Education nationale.

Ce mouvement de protestation nationale reflète l’inquiétude des parents sur la qualité de l’enseignement si la réforme Darcos est adoptée. Si la manifestation reste une initiative des parents d’élèves, elle a été relayée par les enseignants pour une plus grande unité en vue de se faire entendre, sans l’étiquette d’aucun parti politique ou syndicat.

 

A Saint-Jean d’Angély, le maire Paul-Henri Denieuil, initialement informé de la "Nuit des écoles"  par voie de tracts, puis sollicité par courrier le 5 février, a rencontré lundi 9 février cinq représentants de l’"Assemblée des Conseils de Parents d’Elèves des Ecoles publiques" de la ville.

 

A l’occasion de cette rencontre, au terme d’un échange de plus de deux heures et d’un commun accord, les parents d’élèves et la municipalité ont convenu que cette manifestation pourrait se tenir à la salle d’évolution de l’école Gambetta, vendredi 13 février à partir de 19 heures.

Outre la mise à disposition de cette salle, la Ville prêtera du matériel pour la bonne tenue de cette réunion. Les organisateurs se sont engagés d’autre part à ce qu’elle se tienne dans des conditions parfaitement compatibles avec l’utilisation d’un local public et dans le respect de la sécurité des participants.

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 17:06
Mercredi 28 janvier 2009
LA GREVE DU 29 JANVIER

L’école Joseph-Lair ouverte le 29 janvier

 

Sculpture représentant la France, dans le cadre d’une installation artistique dénommée Entropa, exposée dans l’atrium du Conseil des ministres à Bruxelles (Faget/AFP).

 

Une chose est sûre : le jeudi 29 janvier sera une journée d’unité… syndicale et sans doute de forte mobilisation.

Il aura fallu cette profonde crise économique et sociale pour que les cinq organisations représentatives – rejointes pour l’occasion par Solidaires, la FSU et l’Unsa – parviennent à se mettre d’accord sur des mots d’ordre communs : maintien de l’emploi privé et public, soutien au pouvoir d’achat des ménages et aux travailleurs précaires. Les syndicats n’en démordent pas : l’unité nationale n’est pas envisageable sans mesures de justice sociale et d’équité.

La grève générale de jeudi va donc toucher les secteurs publics des transports, de la Poste, de l’éducation, de l’assurance-maladie, des impôts, des pôles-emploi…

A l’école, le service minimum d’accueil (SMA) s’appliquera de façon inégale, en fonction des communes qui ne peuvent pas appliquer le SMA et celles qui ne le veulent pas, pour des raisons idéologiques.

 

A Saint-Jean-d’Angély, les renseignements que j’ai eus permettent de dire que seule l’école publique Joseph-Lair accueillera les enfants.
Les autres écoles publiques, dans lesquelles 50 % du personnel fera grève, seront fermées.

 

La citation de la semaine sur Évène

» C'est un drôle de pays, la France, où les négociations ont toujours lieu après le déclenchement des grèves et non avant.

[Françoise Giroud] [+]

Extrait de La Rumeur du monde

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 17:57
JeudiJeudi 22 janvier 2009
ENSEIGNEMENT – Communiqué de presse

Une rentrée sereine à Joseph-Lair

 

A Saint-Jean-d’Angély, le maintien des classes à l’école Joseph-Lair semble assuré, tel qu’expliqué par le communiqué de presse de la mairie et la réponse de l’Inspecteur d’Académie au courrier du maire.

» Bernard MAINGOT.

Ville de Saint-Jean-d’Angély

 

Dans le cadre de la préparation de la prochaine rentrée scolaire, les services académiques de l’Education nationale ont été amenés à réfléchir à la possible fermeture d’une nouvelle classe à l’Ecole primaire Joseph-Lair, et ce à compter de septembre prochain. 

 

Alerté sur cette éventualité, Paul-Henri DENIEUIL, Maire de Saint-Jean-d’Angély s’est aussitôt rapproché de l’Inspection académique et a envoyé, le 9 janvier dernier, un courrier exprimant toute son inquiétude face à cette possible fermeture.

 

Ce courrier rappelait, entre autres, la configuration dans laquelle les écoles de la Ville évoluent déjà :

une rationalisation des écoles maternelles, avec le transfert de l’école Barthélémy-Profit vers les écoles Manoir et Régnaud ;

et plus spécifiquement pour l’école Joseph-Lair : outre la suppression de deux classes en 2008 et 2004, la présence de deux classes de CLIS, d’un dispositif CLIN, d’une classe mi-temps pour les enfants du voyage et la présence d’élèves accueillis à la MECS de Chancelée ainsi qu’à l’ITEP de la Fondation Robert.

 

Voulant dépasser une analyse purement arithmétique et des calculs théoriques, Paul-Henri DENIEUIL rappelait son attachement à « la qualité du service public d’enseignement et [aux] spécificités culturelles et sociales » propres à chaque territoire.

« Je suis très inquiet à l’idée qu’une nouvelle classe puisse être fermée à l’Ecole Joseph-Lair. Cela conduirait inévitablement à une hausse des effectifs par classe, à la constitution de classes à plusieurs niveaux et à des graves problèmes d’intégration. (…) Je m’oppose clairement à toute idée de fermeture d’une classe supplémentaire à l’Ecole Joseph Lair en 2009 ».

 

A ce jour, Paul-Henri DENIEUIL a obtenu l’assurance que la Ville de Saint-Jean-d’Angély ne connaîtra pas de fermeture de classes à la prochaine rentrée.

 

En effet, par courrier en date du 22 janvier, Gérard PRODHOMME, Inspecteur d’Académie, lui a répondu :

 

« Compte tenu de l’enveloppe de postes accordée au département dans le cadre du budget de l’État pour la rentrée scolaire 2009, et de la problématique propre à cette école [Ecole Joseph-Lair] (accueil d’enfants du voyage, d’élèves provenant de la MECS Chancelée et de l’ITEP de la Fondation Robert, présence de 2 CLIS), j’accepte à titre exceptionnel de surseoir à une nouvelle fermeture de classe à la prochaine rentrée scolaire ».

 

Pour la rentrée 2009, les écoles de la Ville ne seront donc pas touchées par de nouvelles fermetures. Les conditions d’évolution et l’éducation des jeunes Angériens s’en trouveront donc confortées.

« Je me réjouis de cette annonce. Elle marque une volonté de dialogue avec les services de l’Education nationale et par-dessus tout, la prise en compte des intérêts de nos enfants » a déclaré Paul-Henri DENIEUIL à la lecture de ce courrier. Nous pouvons tous nous en satisfaire.

 

Pour tout renseignement : Jérôme TRINQUIER – Directeur Général des Services – 05 46 59 56 56

Contact Presse : Guillaume Guéroult - Responsable de la communication

guillaume.gueroult@angely.net

Ville de Saint-Jean-d’Angély - Place de l’Hôtel de ville - BP 82 - 17415 Saint-Jean-d’Angély

www.angely.net - Tél : 05 46 59 56 56 - Fax : 05 46 32 29 54

 

La lettre du maire à l’Inspecteur d’Académie


La réponse de l’Inspecteur d’Académie

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 23:20
SAINT-JEAN D’ANGÉLY -  Mouvement des lycéens

Sit-in en ville

 

 

 

Lundi après-midi 15 décembre, les lycéens de Saint-Jean d’Angély ont manifesté en ville contre la réforme de Xavier Darcos. Partie du lycée Louis-Audouin-Dubreuil, la manifestation est descendue vers la MAPA, puis a remonté le Faubourg d’Aunis. Un énorme sit-in a bloqué la circulation au carrefour de l’avenue Gambetta et de la Chaussée du Calvaire. Tout s’est passé dans le calme, les automobilistes gardant le leur et la gendarmerie gérant parfaitement les points difficiles. Le cortège de manifestants a ensuite traversé la ville, s’arrêtant à l’Hôtel de Ville pour un deuxième sit-in.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 15:43
ENSEIGNEMENT – LYCEE LOUIS AUDOUIN-DUBREUIL
Les lycéens manifestent (1)

 

En attendant la publication de quelques photos, voici le texte du manifeste des lycéens qui s’opposent à la réforme du ministre Darcos, photo prise dans un abribus.

 

» Bernard Maingot

   
Partager cet article
Repost0