Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 11:07

16 décembre 2010 – Billet 2319 » Photos Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Hommage

à Jean-François Roulet

CENTRE HOSPITALIER Par un communiqué de presse, le centre hospitalier rend hommage au docteur Jean-François Roulet, décédé le 29 novembre dernier.

» Bernard Maingot  

20091230_dr-jf-roulet_036.jpg

Le docteur Jean-François Roulet. (Photo Bernard Maingot)

« Le docteur Jean-François Roulet nous a quittés le 29 novembre dernier, après avoir, pendant plus d’un an, courageusement lutté contre la maladie.

L’ensemble de la communauté hospitalière est très touché par sa disparition et souhaite rendre un hommage tout particulier à l’homme qui s’est dévoué durant toute sa carrière à l’institution.

Le docteur Roulet est arrivé au centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély le 1er avril 1979 où il a pris ses fonctions de praticien hospitalier dans le service de gynécologie obstétrique alors dirigé par le docteur Claude Tarin.

Il a assuré, dès février 1990, la responsabilité de chef de service de la maternité, qu’il a dirigée de main de maître. Il a également occupé les fonctions de président de la Commission médicale d’établissement durant plus de huit ans, puis de vice-président.

Pour tous, usagers et hospitaliers, il s’est éminemment distingué par le respect d’une qualité irréprochable de la prise en charge de la patiente, par son investissement institutionnel, par la défense de ses valeurs professionnelles et de l’image de l’établissement.

L’homme engagé, le professionnel reconnu, capables, pour reprendre ses termes, de « coups de gueule » pour « faire avancer le système », étaient aussi capable du silence de l’écoute pour ceux qui en avaient besoin.

Son dévouement, sa confraternité, son investissement, et sa promptitude à rendre service à son prochain resteront à jamais gravés dans la mémoire de tous comme une sorte d’exemple.

Les hospitaliers perdent un médecin d’une rare qualité et la communauté un homme d’exception.

Le centre hospitalier présente à son épouse, à son fils, à ses collègues et à son service ses condoléances attristées. »  

20091230 500e bebe SJY Merlin 036 (2)A la maternité le 30 décembre 2009 : le service fête la naissance de Merlin, 500e bébé né dans l’année à Saint-Jean-d’Angély. De gauche à droite : Florian Jazeron, directeur du centre hospitalier à l’époque, le Dr Alain Le Goff, le  Dr Jean-François Roulet et Merlin, qui dort dans les bras de sa maman Nathalie Martineau. (Photo Bernard Maingot)

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Santé
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 12:09

Lundi 27 décembre 2010 – Billet 2318 » Photos Bernard Maingot

Les articles "Vie municipale" sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Les vœux du maire

"2011, une année de réalisations"

20101217 7073Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély, présentera ses vœux aux forces vives et aux associations, le vendredi 7 janvier à 19 heures, salle Aliénor-d’Aquitaine.

20101227 PHD 12.11.10 6500-bl Avant qu’il ne s’adresse aux acteurs de la vie locale, Paul-Henri Denieuil  félicitera plusieurs personnalités qui, par leur dynamisme au service de l’économie, de la culture ou de la jeunesse, font la renommée de la cité, et remettra trois médailles de la Ville à des Angériens qui, professionnels ou bénévoles, sont au service de la population.

« 2011 sera, pour Saint-Jean d’Angély, une année riche en événements, en projets et en réalisations. Ce sera l’année de l’espoir », dira ensuite Paul-Henri Denieuil, en détaillant les différents dossiers en cours ou à lancer. Citons parmi eux le centre pénitentiaire de Fontenet, l'aménagement du quartier Voyer, la rénovation des quartiers sociaux, l'avenir de l'hôpital...

Un buffet dînatoire aux couleurs du terroir clôturera la soirée dans une ambiance conviviale.

La cérémonie des vœux au personnel communal se déroulera le lundi 10 janvier à 18 h30, salle Aliénor-d’Aquitaine.

  

20101227 PHD 18.05.09 5842-blDans un communiqué, le maire adresse également ses vœux aux Angériens :

« Bonne année 2011 ! L'année qui se termine nous a apporté son lot de soucis, parfois de drames et aussi quelques moments trop rares de bonheur. 

Que va nous offrir la nouvelle année ? Je ne suis ni devin ni vendeur de rêves. En revanche, je sais qu'elle sera pour une part la résultante de nos choix et de nos engagements : je souhaite en conséquence qu'elle soit celle du dynamisme et de l'espoir pour les Angériens.

Dynamisme dans les initiatives, dynamisme dans la solidarité et le partage, dynamisme dans la compréhension mutuelle, espoir d'une société plus responsable et plus juste, espoir dans une confiance retrouvée.

Au cours des trois dernières années nous avons labouré nos champs, nous les avons ensemencés. L'année qui se présente sera je l'espère, celle des récoltes pour nous tous.

Sur un plan plus personnel je vous adresse, ainsi qu'à vos familles, mes meilleurs vœux de bonne santé et que 2011 soit pour vous aussi, l'année du "dynamisme et de l'espoir"».

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Vie municipale-Conseils
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 12:00

Rédigé le mercredi 22 décembre 2010 – Billet 2317 » Photos DR

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY 

Cinq millions d’euros HT

pour Arcadys et l’habitat jeunes

CONSEIL COMMUNAUTAIRE (SUITE) Les marchés de travaux pour Arcadys et le lauréat du concours d’architecture pour l’espace Porte de Niort ont été décidés.

» Bernard MAINGOT.   

20101221 cdc 7227 espace porte niort-blVue de l’avant-projet établi par Aerts et Planas pour l’espace Porte de Niort. Repro B. M.

Après la décision de créer un centre intercommunal d’action sociale (lire l’article précédent), le conseil communautaire a traité deux projets structurants d’importance : l’Espace Porte de Niort et le parc d’activités Arcadys.

Habitat jeunes - Pôle enfance jeunesse

Ce premier sujet concerne, au n° 40, le projet "Espace Porte de Niort". Celui-ci regroupera l’habitat des jeunes, qui succédera ainsi au Foyer des jeunes travailleurs de la rue Pasteur, et le pôle enfance jeunesse.

Le concours d’architecture lancé en juillet a reçu cinq offres. Sur les trois projets retenus, deux avaient été classés premiers ex aequo le 6 octobre : les cabinets Sébastien Pellereau de La Rochelle et Aerts et Planas de Rochefort. A l’issue de leur audition, le 15 décembre, le cabinet Aerts et Planas a été désigné lauréat.  

20101221 cdc 7232 espace porte niort perpect-blVue en perspective établie par Aerts et Planas pour l’espace Porte de Niort. Repro B. M.

Les travaux prévus s’élèvent à 4 130 000 euros HT et comprennent : espaces extérieurs 376 000 € ; espaces bâtis 2 049 000 € ; second œuvre-finitions 920 000 € ; fluides 785 000 €. Les honoraires d’architecte s’élèveront à 448 020 € HT.

L’habitat jeunes comprendra 40 chambres et 50 lits. « Les résidents ne devront pas échapper à un passage par l’accueil », précise le président Forgeard-Grignon. Une salle informatique sera mutualisée entre le bureau information jeunesse (BIJ) et l’habitat jeunes. Le premier étage recevra l’animation de la CDC et du CLSH de Beaufief. Un arrêt d’autobus sera prévu dans la rue Porte de Niort ainsi que 110 places de parking non souterrain.  

20101221_cdc_7233_esp_porte_niort_fac_sud-bl.jpgDes places de parking sont également prévues sous l’immeuble. Repro B. M.  

20101221_cdc_7230_espace_porte_niortpl_R-1-bl.jpgVue en plan R+1 établi par Aerts et Planas pour l’espace Porte de Niort. Repro B. M.

20101221 cdc 7231 espace porte niort hall entree-blLe hall d'entrée. Repro B. M.  

Arcadys

Le second projet concerne le parc d’activités Arcadys, où la construction de l’hôtel d’entreprises est commencée (la maçonnerie est terminée et le montage de l'ossature bois débutera en janvier).  

20101217 arcadys 1L’hôtel d’entreprises en construction. Photo cabinet d’architecte Nathalie Lambert

La CDC avait lancé la procédure pour désigner le maître d’œuvre chargé de piloter la partie technique et administrative le 20 octobre 2008. Le 1er février  dernier, le conseil communautaire validait le choix du Cabinet Hydraulique environnement (Angoulême) pour un montant d’honoraires de 123 150 euros HT afférents à un coût prévisionnel de travaux de 2 500 000 € HT.

Il approuvait ensuite, le 5 juillet, l’avant-projet présenté pour une estimation globale  de 1 875 995 € HT (aménagement de la zone 1 345 250 € ; raccordement réseaux 360 200 € ; divers 170 545 € HT).

L’avis d’appel public à la concurrence sous forme de marché à procédure adapté (MAPA) envoyé le 15 novembre prévoyait des offres à recevoir le 9 décembre : 14 furent qualifiées et quatre entreprises ont été retenues par la commission MAPA du 20 décembre :

- SOGEA (raccordement réseaux extérieurs pour 174 459 € ;

- SEC-TP (Voirie réseaux divers de la zone pour 762 217 €) ;

- Forclum Rivet (électricité pour 81 079 €) ;

- ISS Espaces verts La Rochelle (Abilis, espaces verts pour 146 168 €).

Le total de 1 163 923 euros s’avère être ainsi inférieur à l’estimation de l’avant-projet (1 875 995 euros), ce qui reste une excellent nouvelle. « Avec l’attribution de ces marchés, nous arrivons ainsi à la dernière phase avant le début de travaux », a conclu le président Forgeard.  

20101217 arcadys P1090656L’hôtel d’entreprises en construction. Photo cabinet d’architecte Nathalie Lambert  

20101217 arcadys P1090657L’hôtel d’entreprises en construction : la maçonnerie est terminée et le montage de l’ossature bois débutera en janvier. Photo cabinet d’architecte Nathalie Lambert  

20101217 arcadys P1090613L’hôtel d’entreprises en construction. Photo cabinet d’architecte Nathalie Lambert

Le reste du conseil en bref

- La convention avec Les Cinémas du Rouergue (cinéma Eden avenue Pasteur) a été reconduite (la fréquentation est passée de 18 à 22 000 visiteurs).

- Deux postes sont créés, qui deviendront effectifs lorsqu’ils seront pourvus : un poste de psychologue, qui œuvrera en liaison avec les assistantes maternelles et les parents pour un meilleur accueil des enfants ; un poste d’adjoint administratif. Ce qui fera ainsi rebondir Hénoch Chauvreau : « Avec 2,5 millions pour Arcadys et plus de 3,7 millions pour le foyer de jeunes travailleurs, la création de postes et une pression fiscale qui va augmenter les inquiétudes budgétaires, aurons-nous les moyens de tout assumer ? ».

- Un terrain de 5 114 m2, attenant au centre aquatique Atlantys, est préempté pour un montant de 80 000 euros/m2 (16 € le mètre carré).  

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans St-Jean d'Angély divers
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 16:56

Rédigé le mercredi 22 décembre 2010 – Billet 2316 » Photos Bernard Maingot

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Le centre intercommunal d’action sociale

ne fait pas l’unanimité

CONSEIL COMMUNAUTAIRE - La création d'un centre intercommunal d'action sociale a fait débat mardi 21 décembre.

» Bernard MAINGOT.   

20101221_CDC_7222_vote_CIAS-bl.jpgLes conseillers communautaires voteront pour la création d’un centre intercommunal d’action sociale. PHOTO BERNARD MAINGOT

La communauté de communes de Saint-Jean-d’Angély est compétente en ce qui concerne l’action sociale, en concertation avec les commissions consultatives d’action sociale de chaque commune (CCAS).

Le projet de création d’un centre intercommunal d’action sociale (CIAS) dépendant de la CDC a cependant fait l’objet d’un échange animé entre les élus communautaires. Le premier à exprimer des inquiétudes au président Forgeard a été Didier Martineaud : « Nous avons besoin de renseignements sur le fonctionnement, le budget, le conseil d’administration, les statuts. Combien ça va coûter ? Les maires qui ont trois mois pour délibérer ont-ils tous les éléments en mains pour le faire ? ».

Michel ¨Paillé, rapporteur des affaires financières, vient à la rescousse : « Ce n’est qu’un transfert de charges des communes vers la CDC et les dossiers ont été envoyés dans chaque commune. Cela représente 2 à 2,50 euros par personne concernée et un montant de 30 à 50 000 euros vers la CDC ». Pierre Bouloc, membre de la commission de travail concernant la politique sociale, précise : « Les sommes dépensées par chaque commune représenteront le budget du CIAS. Le rôle de ce dernier, les statuts et le règlement intérieur ont été écrits. Tous les éléments sont bien prévus ».

Frédéric Emard, maire de Saint-Julien de l’Escap, intervient : « Je m’inquiète au niveau de la gouvernance. Que va-t-on faire du personnel administratif dans nos communes ? J’ai également entendu dire que la ville de Saint-Jean ne voulait pas perdre la mainmise sur le CIAS…Je n’ai pas d’opposition sur le fond mais sur la forme et je demanderai l’abstention sur le vote de la commune pour le CIAS ».

Paul-Henri Denieuil, vice-président, intervient aussi : « Cela fait un an que nous travaillons sur le CIAS au niveau cantonal, avec des groupes de travail. La réunion de bureau du 9 décembre s’est prononcée pour sa création. Ce n’est qu’un transfert de compétence pour une décision qui n’est pas anodine. Mais je ne suis pas d’accord avec Michel Paillé : on crée un CIAS pour rayonner sur le canton et pas parce que Saint-Jean-d’Angély ne rayonnerait pas. Le président Forgeard m’a assuré que Sylvie Salade qui s’occupe du CCAS continuerait à s’occuper du CIAS. Notre CCAS est vital. Il fonctionne bien. Son budget est de 230 000 euros ». Un chiffre que Didier Martineaud explique par un « Saint-Jean-d’Angély cumule le maximum de cas sociaux ».  

20101221_CDC_vote_CIAS_7223-bl.jpgPaul-Henri Denieuil, qui a proposé un vote à bulletin secret pour la création d’un centre intercommunal d’action sociale, met son bulletin dans l’urne. PHOTO BERNARD MAINGOT

La sujet a occupé les esprits un bon laps de temps. Finalement, à la suite de la proposition de Paul-Henri Denieuil précisant que « chacun devait se déterminer en son âme et conscience » et demandant le vote à bulletin secret, plus de la moitié des membres ont donné leur assentiment sur ce mode de scrutin. Le dépouillement du vote à bulletin secret a donné pour résultat deux bulletins blancs, trois votes contre et 28 voix pour la création d’un CIAS et la modification des statuts de la CDC qui seront donc réajustés en conséquence.

On peut toutefois se demander, après tout le travail effectué en groupe depuis un an, pourquoi la présentation en conseil communautaire semble avoir débusqué des inquiétudes qui n’avaient pas été dissipées au préalable et qui avaient conduit au vote à bulletin secret.

La suite du conseil communautaire dans un prochain article.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans CDC - Pays Vals Saintonge
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 18:26

Mardi 21 décembre 2010 – Billet 2315 » Photos Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Le bureau de poste

a doublé sa surface d’accueil

LA POSTE Un nouvel espace client est en service à La Poste depuis le 20 décembre

» Bernard Maingot  

20101220 la poste 7185-blLes futurs clients découvrent de merveilleux appareils… Il n’y a pas d’âge pour s’initier aux nouvelles techniques. PHOTO BERNARD MAINGOT

C’en est fini du petit couloir de quelques mètres carrés qui servait à l’envoi du courrier et des colis, le temps des travaux de modernisation du bureau de poste de Saint-Jean-d’Angély : ceux-ci sont terminés, après cinq semaines laborieuses d’une transformation complète et un investissement de 250 000 euros (1). « Le personnel a eu du mérite de travailler dans un espace aussi réduit pendant aussi longtemps. Les agents ont surmonté ces conditions difficiles avec courage », commente Jean-Paul Baudouin, directeur du bureau angérien depuis un an et responsable de 17 agents. Le directeur du « Terrain postal » angérien a sous sa responsabilité 20 bureaux de poste : les trois bureaux rattachés d’Aulnay, Loulay et Néré, les villages autour, douze agences postales communales et quatre relais poste.  

20101220 la poste 7196-blUn guichet spécifique pour les opérations financières. PHOTO BERNARD MAINGOT

Lundi 20 décembre, en présence de Jacques Boisoteau, directeur régional Saintonge (de Matha à Saint-Aigulin), les usagers ont découvert un nouvel espace service clients considérablement agrandi : l’accueil clientèle a doublé de surface,  passant de 70 m2 à 140 m2. L’espace de vente destiné au public s’appuie sur les nouvelles formes d’organisation et d’accueil. Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair…, l’aménagement intérieur a été repensé dans un nouveau concept qui se révèle être un espace de vente multiservices pour faciliter les flux de circulation des 420 clients venant chaque jour, avec des îlots polyvalents  : espace libre service pour achat de colis et enveloppes ; guichet "régler ses achats" ; guichet "accueil sans rendez-vous" ; guichet retrait dépôt transfert d’argent (La Banque Postale) ; guichet toutes transactions uniquement réservé aux professionnels ; guichet envoi-réception courrier et colis. Il faut y ajouter le retrait d’argent par carte bancaire à un distributeur et les services antérieurs : monnayeur, affranchissement en libre service (avec un poste supplémentaire), photocopieur…  

20101220 la poste 7214-blUn espace de vente multiservices avec des îlots polyvalents. PHOTO BERNARD MAINGOT

Depuis 2009, 450 bureaux de poste ont été ainsi transformés en "espace service client" comme celui de Saint-Jean, l’accueil devant être plus rapide et plus pratique. La Poste en prévoit 1 000 à fin 2010. « Dans ces nouveaux bureaux, 95 % des clients sont satisfaits de la qualité de leur prise en charge par le personnel. Chaque guichetier à une formation renforcée sur la notion de conseil. Les postiers présents dans l’espace vont porter un gilet pour être mieux identifiés », précise Jean-Paul Baudouin.

Bernard Maingot

 

(1) Début 2010, La Poste a installé un point d’accès PMR (personnes à mobilité réduite) : cet ascenseur qui emmène du niveau du boulevard Lair à celui de l’espace service client représente un investissement avoisinant les 70 000 euros. « Nous sommes engagés dans un démarche de développement responsable », a conclu le directeur.

Le bureau de poste est ouvert les jours ouvrables de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30 (mardi à 14 h et samedi matin de 8 h à 12 h).

20081030 la poste 2861 travaux30 octobre 2008 : La Poste est déjà en travaux. Déplacement des boîtes à lettres. Rehaussement de la troisième fenêtre.

20081030 la poste 2862 travauxLe 30 octobre 2008

20100118 la-poste 038 creation accès PMRCréation d'un point d'accès pour personnes à mobilité réduite. Rehaussement de la fenêtre et découpage de la dalle en béton à l'intérieur de la poste en vue d'installer un ascenseur. Photo du 18 janvier 2010.

20100118 la-poste 035 creation accès PMRCliché du 18 janvier 2010.

20100327 la-poste 1798 acces PMRLes travaux sont achevés. Photo du 27 mars 2010. 

20101220 la poste 7203 accès PMR-blEt voilà la réalisation opérationnelle pour un investissement de 70 000 euros. 20 décembre 2010

20101220 la poste 7212 accès PMR-blJ'ai droit à une autre démonstration. 

20101220 la poste 7190-blGuichet pour régler les achats faits en libre service. 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans St-Jean d'Angély divers
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:00

joyeux noel 3

Vous avez été 211 290 lecteurs à venir sur le blog depuis Noël 2009

Bravo à vous et bonne année

Que 2011 vous tienne en joie !

Repost 0
Published by Bernard Maingot
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 16:27

Mardi 21 décembre 2010 – Billet 2313 » Bernard Maingot

Lire le dernier article sur le ce thème La zone piétonne et les marchés pendant les fêtes de fin d’année

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Un nouvel accès au marché

et une zone piétonne corrigée

ZONE PIÉTONNE Suite au bilan du 29 novembre, Plusieurs aménagements sont apportés au plan de circulation et de stationnement.

» Bernard Maingot  

20101128_20100423_rue_jacobins_2362-copie-1.jpgRue des Jacobins. PHOTO BERNARD MAINGOT

Prenant en compte le bilan des six premiers mois de la mise en œuvre début avril du plan de circulation et de stationnement, plusieurs aménagements ont été décidés par la municipalité. Ils concernent principalement une réduction à trois mois de la zone piétonne (15 juin au 15 septembre) et le rétablissement de la circulation pour accéder au marché. Trois mesures importantes sont à retenir.

Zone piétonne pendant trois mois

En premier lieu, la zone piétonne sera en vigueur du 15 juin au 15 septembre. Ceci permettra aux commerçants du centre-ville d’accueillir la clientèle et les touristes qui fréquentent la ville « dans les meilleures conditions possibles pendant la période d’été », indique la ville. Les horaires actuels seront maintenus, les rues étant interdites aux voitures à compter de 11 h.

Circuler rue Grosse-Horloge

Le deuxième point concerne la circulation automobile. Celle-ci sera à nouveau autorisée rue de la Grosse-Horloge et rue de l’Hôtel de Ville, de la rue Rose à la Place du Marché. La borne actuellement implantée à l’entrée de la rue de la Grosse-Horloge sera complétée par une nouvelle borne installée au pied de la Tour. Cette modification permettra aux automobilistes venant des allées d’Aussy d’accéder aux places de stationnement entourant la halle, la sortie, unique, se faisant par la rue des Jacobins qui reste à double sens. La rue de la Grosse-Horloge (de la tour à la place du Pilori) et la rue de l’Hôtel de Ville (de la place du Marché à la place François-Mitterrand) resteront réservées aux piétons.  

20101214_marche-montage-C-Dumas-.jpgDevant la halle, un jour de marché. PHOTO CATHERINE DUMAS

Afin de dynamiser le marché et d’en développer la clientèle tout en assurant sa sécurité, le centre-ville sera en zone piétonne tous les samedis, de 9 h à 14 h. Cette mesure entre immédiatement en vigueur et prolongera donc celles décidées pour les marchés de Noël et du Nouvel An. Elle pourra éventuellement être étendue au marché du mercredi si besoin en est.

Voitures-ventouses boulevard Lair

En troisième lieu, les élus ont également décidé d’entreprendre, dans les prochains mois, le réaménagement du boulevard Joseph-Lair, afin d’y mettre en place « un stationnement organisé et sécurisé ». Cette voie est un axe principal d’accès au centre ville et doit être traitée comme tel, tout en y permettant une large place au stationnement. Actuellement elle héberge des voitures-ventouses qui devraient utiliser les parkings de stationnement prévus.

Enfin, dès les premiers beaux jours, la ville entreprendra le fleurissement du cœur de ville et souhaite que les riverains participent à cet effort pour en améliorer encore l’attrait.

« Lors de la réunion de concertation du 29 novembre dernier, nous avions annoncé que, en tenant compte avant tout de l’intérêt général,  nous tirerions les leçons des premiers mois de fonctionnement du plan de circulation et de stationnement », indique le maire Paul-Henri Denieuil. « Nous avons beaucoup écouté, beaucoup consulté, notamment les commerçants. Les mesures prises nous semblent de nature à apaiser les esprits et à valoriser notre cœur de ville, qui reste le poumon essentiel de notre cité ».

Le maire a également déclaré : « Concernant le stationnement, le dispositif actuel a permis d’éloigner les voitures ventouses au profit de celles des visiteurs du centre-ville. Il sera maintenu, avec notamment la première heure gratuite chaque jour ». Rappelons que cette mesure permet à un automobiliste de ne rien payer de 11 h à 14 h ou de 12 h à 15 h. Pour stationner le matin (de 9 h à 14 h), il en coûte ainsi un euro, et 1,50 euro pour se garer de 12 h à 18 h et au-delà. « Ce qui fait de Saint-Jean-d’Angély la ville la moins chère parmi celles qui ont établi une zone de stationnement payant dans la région », conclut le maire.

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans St-Jean d'Angély divers
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 13:47

Mercredi 22 décembre 2010 – Billet 2312 » Les infos de Christophe Leroy du 22.12

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Manifestations sportives semaine 51

(du 20 au 26 décembre 2010)

 

Lundi 20 décembre

         ● Communauté de Communes

Foot en salle, 9 h à 12 h 30, salle C du Coi

 

         ● Rythme et Danse

Salle d’évolution Gambetta de 18 h à 21 h 30

 

Du lundi 20 au jeudi 23 décembre

         ● Union Vélocipédique Angérienne

Stage BMX, 13 h 30 à 17 h, Piste du pôle cycliste de l’Aumônerie, (salle C du Coi en cas d’intempéries)

 

Lundi 20 au vendredi 24 décembre

         ● Ville de Saint-Jean-d’Angély

Animations de fêtes de fin d’année, place François-Mitterrand

 

Mardi 21 décembre

         ● Twirling Club Angérien

Stage départemental de twirling, 9 h 30 à 16 h, salle C du Coi

 

         ● Sporting Club Angérien

Entraînement seniors, 19 h à 21 h 15, salle C du Coi

 

Jeudi 23 décembre

         ● Rythme et Danse

Salle d’évolution Gambetta de 14 h à 18 h

 

Dimanche 26 décembre

         ● Aurélie Gym Tonic

Stage de danse, 9 h à 17 h, salle rythmique du Coi

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans AUTRES SPORTS
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 13:45

Vendredi 17 décembre 2010 – Billet 2311 » Bernard Maingot

Les 29 articles "Pompiers" sont ICI

Le site du SDIS17 Les reportages du SIS

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Sainte-Barbe fêtée

à Saint-Jean-d’Angély

CENTRE DE SECOURS Les sapeurs-pompiers du centre de secours renforcé de Saint-Jean-d’Angély ont célébré la Sainte-Barbe, vendredi 17 décembre.

» Bernard Maingot  

20101217_sainte-barbe_7028-bl.jpgLa Sainte-Barbe est l’occasion de rassembler. A gauche, les jeunes sapeurs-pompiers (en casque rouge) à côté de sapeurs-pompiers du centre de secours de Saint-Jean-d’Angély. A droite des étudiants en Bac Pro au lycée Blaise-Pascal. Les familles et amis écoutent le capitaine Fougeret pendant son allocution. PHOTO BERNARD MAINGOT

C’est en présence des autorités civiles et militaires (1), d’élus, des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels et des jeunes sapeurs-pompiers du centre de secours renforcé, de leur famille, et des élèves en Bac Pro sécurité-Prévention au lycée Blaise-Pascal que le capitaine Yannick Fougeret a prononcé son allocution, vendredi dernier, à la salle Aliénor-d’Aquitaine. Le chef du centre a retracé l'activité de la caserne durant cette année, rappelant que si les véhicules étaient moins nombreux l’extérieur, on pouvait admirer deux camions de feu de forêt tout neufs et a félicité ses hommes pour leur investissement en 2010, notamment lors de la tempête Xynthia du 27 février. 

20101217_sainte-barbe_7017-bl.jpgLe capitaine Yannick Fougeret au micro. PHOTO BERNARD MAINGOT

Évoquant Xynthia, le chef de centre a remercié ses hommes pour leur investissement et leur comportement dans les interventions qui verront des distinctions (voir encadré) et rappelé le décès de leur collègue rochelais, le sergent Couturier, ainsi que celui de deux autres camarades cette semaine en Loire Atlantique.

Le capitaine Fougeret a présenté l’activité interne des sapeurs lorsqu’ils n’étaient pas en intervention, laquelle est organisée autour de quatre grands services. En premier lieu, la formation, fondamentale dans cette plateforme très sollicitée pour ses possibilités d’accueil : 450 stagiaires ont suivi 42 stages ; 20 journées consacrées au secourisme ; trois semaines pour les différents niveaux de sapeurs ; quatre semaines pour l’incendie et techniques opérationnelles ; manœuvres quotidiennes ; maintien des acquis ; sport et condition physique.

Le « Tech-Mat », avec six spécificités (parc roulant, casernement, gestion air et oxygène…). Le service opération (« le service de l’ombre ») qui contrôle les bouches incendie, réalise les plans d’accès, actualise la cartographie et assure la bonne conduite des opérations de secours. Le dernier service, les ressources humaines, est le point névralgique du système : il doit équilibrer la garde postée entre les sapeurs volontaires et professionnels et assurer la présence de huit sapeurs chaque jour.  

20101217_sainte-barbe_7032-bl.jpgLes jeunes sapeurs-pompiers sont à gauche. PHOTO BERNARD MAINGOT

Deux sections spécifiques

Il a ensuite présenté et félicité deux sections spécifiques au centre. D’abord celle des jeunes sapeurs-pompiers (JSP), composée d’une douzaine de jeunes d’une quinzaine d’années, qui viennent le samedi matin et passeront leur brevet de cadet dans trois ans. Cette section, qui a failli disparaître par manque d’encadrant, repart en janvier prochain. Ensuite, une partie de la section Bac Pro sécurité-Prévention du Lycée Blaise-Pascal. Ces jeunes viennent depuis trois ans accomplir leur stage obligatoire durant deux mois par an au centre de secours et reçoivent une véritable formation initiale de sapeur-pompier volontaire.  

20101217_sainte-barbe_7018-bl.jpgLes Bac Pro du lycée Blaise-Pascal. PHOTO BERNARD MAINGOT

Le colonel Calvo, commandant le Groupement centre de Saintes, a adressé ses chaleureux remerciements au conseil général pour son soutien financier au SDIS 17, qui lui permet d’avoir une activité intense : construction d’une caserne au Château-d’Oléron, acquisition d’un terrain à Rochefort, reconstruction du centre de secours de l’Ile-d’Aix… Il a évoqué la sécurité au quotidien et la sécurité routière : « Nous avons un métier dangereux. Nous avons eu 12 morts dont quatre en service commandé en trois semaines. S’il y a eu 51 morts en Afghanistan depuis 2001, ce sont 12 à 15 pompiers qui décèdent chaque année, soit le double. (…) Côté sécurité routière, nous avons trop de morts en France (…) Nous avons reçu deux camions de feu de forêt tout neufs. C’est un investissement lourd : un camion coûte 225 000 euros ». Il a adressé ses félicitations pour l’activité du centre, qualifiant celui-ci de « modèle du genre ».

La députée Catherine Quéré a témoigné de « son admiration ». Elle a fait partie de la mission parlementaire qui a enquêté sur Xynthia et a relaté l’émotion qui jaillissait dans les entretiens avec les sinistrés et les élus.

Le sous-préfet Frédéric Brassac a lu le message du ministre de l’intérieur, exprimant la reconnaissance de la Nation pour les pompiers qui avaient perdu la vie en service ces derniers jours.

Paul-Henri Denieuil, maire de la ville a remercié le capitaine Fougeret pour avoir formé l’ensemble des élus aux premiers secours citoyens ;

Jean-Yves Martin, conseiller général, a apporté la conclusion : « Nous avons voté ce matin – à l’unanimité, il faut le souligner – un budget de 9,6 millions d’euros pour le SDIS. C’est à nous de vous remercier et de vous donner les moyens de travailler correctement. Merci pour cette année qui était exceptionnelle avec Xynthia. Merci, en tant que médecin, car vous assurez un certain nombre d’urgences. Vous êtes une grande famille. Ce n’est pas encore la parité, mais je vois des filles dans les jeunes sapeurs-pompiers et rien ne vaut un sourire de femme pour quelqu’un en difficulté ».

      

(1) Étaient notamment présents le sous-préfet Frédéric Brassac, la députée Catherine Quéré, le conseiller général Jean-Yves Martin, le maire de Saint-Jean-d’Angély, Paul-Henri-Denieuil, assisté de conseillers municipaux, des maires du canton, le commandant Pérot de la compagnie de gendarmerie ainsi que des officiers de gendarmerie, le colonel Dominique Calvo, commandant le Groupement centre (basé à Saintes).  

20101217_sainte-barbe_7059-bl.jpgLes JSP. PHOTO BERNARD MAINGOT

1 800 interventions à Saint-Jean-d’Angély

Le centre a effectué 1 800 interventions, soit une augmentation de 3% par rapport à 2009 : 1 223 secours à personnes, 243 accidents, 221 incendies et 77 opérations diverses. Il faut ajouter 30 interventions des équipes spécialisées (Grimp, recherches de personnes, sauvetages, équipe cynophile…). A noter que la tempête Xynthia a vu plus de 12 000 interventions, dont le quart en Charente-Maritime.  

20101217_sainte-barbe_1580-bl.jpgPHOTO BERNARD MAINGOT

Distinctions

Médaille d’honneur échelon or : major Dabout (35 ans de service) ; 

Médaille d’argent : sergent Rétoré ;

Fouragère : sapeur Pierrat.

Témoignages de satisfaction : capitaine Fougeret ; major Dabout ; adjudant-chef Richet ; sergent Magnier ; sergent Serre ; caporal Boudeau ; sapeur Fouquet ; sapeur Gaudin.

Sapeurs incorporés dans l’année : Gaël Ranger ; Salim Al Hadri ; Cécile Fouladoux.  

20101217_sainte-barbe_7067_frederic_delbos_docky-bl.jpgIl y a quatre équipes cynophiles chez les pompiers de Charente-Maritime : deux à La Rochelle ; une à Saintes et une à Saint-Jean-d’Angély. L’équipe cynophile de Saint-Jean-d’Angély : Frédéric Delbos, qui a participé aux recherches en 2001 à AZF Toulouse. A l’époque, il avait un chien Berger allemand. Depuis, il fait équipe avec Docky, un magnifique chien border-collie, qui écoute – c’est bien connu – « la voix de son maître ». Leur activité concerne la recherche des personnes ensevelies sous les décombres, celle des personnes égarées, souvent atteintes de la maladie d’Alzheimer, et la recherche des enfants portés disparus. Frédéric Delbos a d’abord été pompier volontaire en 1996. Passionné par les animaux et les chiens, il s’oriente vers la recherche des personnes. Il enseigne aux « bac pro » en prévention sécurité incendie secourisme. PHOTO BERNARD MAINGOT

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Pompiers
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 10:42

Mardi 21 décembre 2010 – Billet 2310 » Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

La pensionnaire est portée disparue

le sous-préfet la retrouve

FAITS DIVERS Lundi 20 décembre, vers 16 h 30, une pensionnaire de la maison de retraite était portée disparue. Le sous-préfet l’a retrouvée saine et sauve.

» Bernard Maingot

On dirait presqu’un conte de Noël... Et tout est bien qui finit bien, lorsque la gendarmerie déclenche un dispositif de recherche pour une octogénaire portée disparue et que le sous-préfet la retrouve lui-même dans la rue Michel-Texier, à quelques centaines de mètres de chez lui !

Madame M. est pensionnaire de la maison de retraite médicalisée dépendant de l’hôpital, établissement situé près des urgences, rue Comporté. Lundi 20 décembre, vers 16 heures 30, le personnel ne trouve toujours pas la résidente dans l’établissement et s’inquiète fortement. D’autant qu’elle a eu des problèmes cardiaques. Si Mme M. est dehors, le temps ne va pas arranger la chose : une pluie froide tombe à intermittences rapprochées, la température reste hivernale et la nuit arrive vite.

La gendarmerie qui a été prévenue lance un avis de recherche, le sous-préfet ayant alerté le préfet qui donne son accord. Une équipe cynophile est demandée qui doit arriver incessamment.

Vers 18 heures, il fait déjà brun et le sous-préfet Frédéric Brassac, accompagné de son épouse, participe au dispositif de recherche, décidant d’aller en voiture vers le plan d’eau. Sortant de sa résidence, il emprunte la rue Michel-Texier et aperçoit une petite dame qui semble lire une plaque sur une maison, juste au carrefour avec la rue Lacoue. Il pleut. Elle est en pull-over, sans manteau, avec son sac à main. Son parapluie est fermé malgré la pluie, et la baguette de pain qu’elle vient d’acheter et porte sous le bras est aussi mouillé qu’elle. Il la questionne : « Oui, je suis bien Mme M... Non, il n’y a pas de problème... Je vérifiais le nom de la rue car j’étais sur le chemin du retour ». Elle monte alors dans la voiture du sous-préfet qui la ramène ainsi saine et sauve. « C’est un coup de chance de l’avoir rencontrée aussitôt parti de chez moi », a déclaré Frédéric Brassac, heureux de constater que la pensionnaire avait un comportement tout-à-fait cohérent et normal. Et que l’alerte recherche de personnes pouvait alors être levée après cet heureux dénouement. Tout est bien qui finit bien... 

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans FAITS DIVERS
commenter cet article