Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 08:23

Albert Eistein a dit : « Si l’abeille disparait de la planète, l’homme n’aura plus que quatre années à vivre »

Ou bien encore : « Quand il n'y aura plus d'abeilles, l'homme disparaîtra rapidement ».

Lundi 10 mai 2010 – Billet 1786 - Texte et Photos ©Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Quand la Reine déménage…

...les ouvrières aussi : elles ont essaimé aux Allées d’Aussy.

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY Samedi 8 mai, les pompiers ont dû intervenir aux Allées d’Aussy pour enlever trois essaims d’abeilles qui s’étaient formés dans un arbre, juste au-dessus des passants marchant sur le trottoir. Les services de police et de gendamerie ont dû réguler une circulation des véhicules par alternance et fait passer les piétons au large. « Elles sont trois ou quatre mille », a estimé un sapeur-pompier.  

20100508 essaim abeilles 2950-blTrois essaims d'abeilles installés aux Allées d'Aussy sans permis de séjour. (Photo B. M.)

Celui qui n’était pas prévenu ou marchait tête baissée ne pouvait apercevoir l’essaim d’abeilles, juste au-dessus du trottoir que le piéton emprunte, quand il descend les Allées d’Aussy.

On se demandait d’ailleurs pourquoi la police municipale faisait traverser les personnes avant le passage réservé aux piétons : d’habitude on nous fait traverser dedans ! Seulement le passage piétons réservait une surprise, conduisant juste sous plusieurs essaims d’abeilles.  

20100508 essaim abeilles 2971-blUn sapeur-pompier a coupé au sécateur chaque branche portant un essaim d’abeilles et l’a ensuite  délicatement posée dans un carton tenu par autre pompier. Le principal étantt que la reine soit bien dedans, les abeilles restent groupées.  

Quel drôle d’endroit pour essaimer… A moins que la bouche d’égout située en-dessous ne soit un endroit idéal à cause de la chaleur qu’elle dégage, l’eau du forage de la caserne Voyer, extraite à 41° C, empruntant ces canalisations pour rejoindre le canal Saint-Eutrope où elle se déverse. A deux pas du monument aux Morts, la reine est venue se poser, et toute la colonie a suivi. Sans broncher durant la cérémonie du 8 mai. 

20100508 essaim abeilles 2951-blCela ressemble à grappe de raisin 

Les essaims, formés par des abeilles agglutinées les unes aux autres, étaient impressionnants. Comme de grosses grappes de raisin de 40 cm de longueur et de 15 cm de diamètre, qui ne demandent qu'à être coupées au sécateur...

La police municipale a interdit une voie de circulation, faisant passer les véhicules de l’autre côté de l’ilot, par alternance. Il faut dire qu’à chaque passage de camion, les flancs du véhicule frôlaient les abeilles qui s’écartaient toutes avant de se remettre en essaim. 

20100508 essaim abeilles 2954-blArrivée des sapeurs-pompiers spécialistes en apiculture.  

20100508 essaim abeilles 2959-blD'abord revêtir la tenue de combat, avant de monter dans l'échelle, le sécateur à la main... 

20100508 essaim abeilles 2966-bl"Et de deux ! Celui-là, il est beau !" 

20100508 essaim abeilles 2971-bl"Tiens bon la caisse, voici le troisième !" 

20100508 essaim abeilles 2947-bl20100508_essaim_abeilles_2947

20100508 essaim abeilles 2979-blLes abeilles sont de bonnes citoyennes qui gardent le véhicule lorsque son possesseur fait la circulation par ailleurs. 

Si on n’a pas peur des abeilles, si on ne représente pas un danger pour elles et si on ne les dérange pas, les abeilles ne doivent pas – ne devraient pas – nous piquer. Il n’empêche que celles qui se sont désolidarisées de l’essaim et ne sont pas allées dans la caisse tenue par le pompier sont allées se promener alentours. Ainsi j’en avais une posée dans le dos et une autre sur la joue que mon interlocuteur m’a enlevée avec son index. Je n’avais rien senti, occupé que j’étais a les regarder se poser sur la voiture de la police municipale et commençant à coloniser le gyrophare.

Aux dires du pompier, les abeilles étaient entre trois et quatre mille !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Pompiers
commenter cet article

commentaires