Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 22:14

Lundi 4 janvier 2010 – Article # 1443

SAINT-JEAN-D’ANGELY

Ils montrent l’exemple

PREMIERS SECOURS  - Des élus angériens et des fonctionnaires municipaux ont suivi la formation aux premiers secours
Voir le précédent article du 25 avril 2009 sur le PSC1  

20091223 formation-elus-premiers-secours 1Le capitaine Fougeret a formé huit personnes au diplôme PSC1 à la session de décembre.

C’est sous la houlette du capitaine Yannick Fougeret, dirigeant le centre de secours renforcé de Saint-Jean-d’Angély, que dix-huit élus - dont le maire de Saint-Jean-d'Angély - et des fonctionnaires municipaux ont suivi, du 21 au 23 décembre, la formation de prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). Cette formation a pour but de préparer le plus grand nombre  de citoyens aux rudiments de premier secours. Depuis le 1er août 2007  le diplôme PSC1 remplace l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS) et permet d'acquérir par équivalence le Brevet européen des premiers secours (BEPS).

En pratique, l'essentiel de la formation PSC1 reste identique. Quelques modifications ont été apportées aux gestes enseignés, l'évolution majeure étant l'utilisation du défibrillateur automatisé externe (DAE) chez la victime qui ne respire pas.

La formation, accessible à tous, ne nécessite aucune connaissance préalable et peut être suivie dès l’âge de dix ans. Les situations d'accident sont abordées en huit modules : la protection, l’alerte, l’étouffement,  le malaise, le  saignement hémorragique, la perte de connaissance, l’absence de respiration,  la plainte après un traumatisme (plaie, brûlure, atteinte des os et des articulations…).

Tout est donc basé sur l'apprentissage des gestes de premiers secours et la pratique de ceux-ci au cours de mises en situation où les formateurs simulent des accidents.

« C’est la véritable formation d’une durée de dix heures sur trois soirées et pas une formation allégée qui leur a été donnée », explique le capitaine Fougeret, qui ajoute : « Communiquer avec les gens pour qu’ils suivent une formation aux premiers secours, c’est bien. Montrer l’exemple, c’est mieux ! Les élus ont souhaité s’impliquer  dans cette formation ; Cela devrait inciter les gens à faire de même. »

Les diplômes pour cette dernière formation seront remis en janvier, avec les personnes ayant suivi la formation de juillet, au cours d’une cérémonie qui devrait voir... l’arrivée des défibrillateurs dans la commune.

20091223 formation-elus-premiers-secours 3 

20091223 formation-elus-premiers-secours 2

20091223 formation-elus-premiers-secours 4

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Pompiers
commenter cet article

commentaires

MOINET 09/01/2010 13:09


Bonjour
pas de commentaires sur cet article -je trouve ce blog et me demande si on s'est rencontré à Coetquidan en 1968
si oui m'écrire
voir aussi copainsdavant pour détails
a bientot
claude


Bernard Maingot 09/01/2010 13:51


Bonjour,
J'ai trouvé deux Claude Moinet (66 ans à Chanteloup et Pordic près de Saint-brieuc dans le 35 et 63 ans à Grenoble dans le 38 qui a oeuvré au musée agricole du château de Didonne Semussac 17).
Mais apparemment, aucun des deux profils ne correspond à quelqu'un que j'aurais rencontré : je ne suis jamais allé à Coëtquidan et je connais un peu le 38 pour avoir habité à Pont-de-Chéruy, mais
c'était dans les années 70 ou 71.
Désolé !
je vous souhaite une bonne année 2010..;
B. M.