Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 23:06

SAINT-JEAN-D’ANGELY

Deux événements à ne pas manquer au CCE
 mardi 8 décembre 2009


D’abord, la projection du film "La frontière intérieure", avec la présence de Nicolas Pannetier, co-fondateur de l’Atelier Limo. Mardi 8 décembre à 9 h. Entrée libre


Ensuite le vernissage de l’exposition sur la chute du mur de Berlin ! Mardi 8 décembre à 18 h (galerie d’exposition) « Lorsque le mur tomba / Als die mauer fiel » - photographies de Livio Senigalliesi - Goethe-Institut, Bordeaux. Visible du 8 décembre 2009 au 22 janvier 2010 (du lundi au vendredi, de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h). C’est l’occasion d’écouter les témoignages d’acteurs de cet événement historique et déterminant de l’histoire. Entrée libre

 

Documentation sur le film "La frontière intérieure".

www.atelier-limo.eu/  mail : contact@atelier-limo.eu

www.border-speaking.eu

 

Après trois ans de préparation, le film "La frontière intérieure" voyagera cet été de la mer Baltique à la mer Adriatique. Il partira à la rencontre des habitants et traversera le cœur de l‘Europe, le long de cette ligne qui séparait jusqu‘à la fin des contrôles en décembre 2007 les "anciens" des "nouveaux" pays de l‘U.E. Sous-titré en six langues et présenté dans huit pays différents, il fera escale du 20 juillet au 20 Octobre dans 40 lieux frontaliers en plein cœur de l’Europe, célébrant à sa façon les 20 ans de la chute du rideau de fer.

Ces 40 projections sont prévues dans le cadre du projet "Border Speaking". A cette occasion, les réalisateurs seront tous deux présents et se tiendront à disposition pour discuter du film avec les spectateurs et recueilleront des témoignages. Les lieux de projections ont été sélectionnés en partenariat avec une cinquantaine d‘organisations locales (associations, écoles, municipalités, centres
culturels, musées, etc.) qui co-organisent l‘événement. 


Lors d‘un voyage de recherche effectué en 2006, le long de l‘ancienne frontière de Schengen de la mer Baltique à la mer Adriatique, les deux jeunes architectes-réalisateurs français d‘Atelier Limo ont analysé 238 lieux, recueillant interviews, photos, sons, vidéos qu‘ils ont mis en ligne sur une base de
données interactive (www.atelier-limo.eu). C‘est au cours de ce voyage qu‘ils ont rencontré Olaf, Zbigniew, Václav, Vanda, Sándor, Rosa et Marinka, sept frontaliers de sept pays différents dont ils ont fait le portrait dans le film "La frontière intérieure".    

Le film "La frontière intérieure" est un road-movie dans lequel les sept protagonistes nous racontent comment ils vivent "leur" frontière aujourd’hui. Bien qu‘ils soient de sept nationalités différentes et qu‘ils aient des métiers différents (policier, commerçant, garde-chasse, institutrice, ancien militaire, retraitée, chef d´agence de voyage), une chose les relie : cette frontière qui influence encore aujourd"hui leur vie et leur parcours.

Si les signes physiques de la frontière tendent à disparaître, la frontière des cœurs, elle, survit, vingt années après la chute du rideau de fer.

Bande annonce : www.border-speaking.eu/trailer/view

Ils ne sont pas voisins. Les plus proches habitent à 100 km les uns des autres, les plus éloignés à plus de 1000 km. Olaf, Zbigniew, Vaclav, Vanda, Sandor, Rosa et Marinka sont de sept nationalités différentes et ont des parcours hétéroclites : un policier, un commerçant, un garde-chasse, une institutrice, un ancien militaire, une retraitée, une chef d´agence de voyage.

Tantôt drôles, graves, pensifs, ils nous racontent à leur manière l‘histoire qui est la leur. Alors que tout semble les séparer, ces sept personnes ont pourtant quelque chose en commun : la frontière intérieure.

La frontière intérieure est cette ligne de 3000 km au cœur de l‘Europe courant de la mer Baltique à la mer Adriatique séparant l'Europe des 15 et celles des 25. La frontière intérieure, c‘est aussi celle qui reste dans la mémoire des gens. Cette mémoire qui subsiste malgré l‘arrêt des contrôles le 21 décembre 2007, malgré la disparition progressive des postes et le démontage des barrières.

 

« La frontière restera ! La frontière ne disparaîtra pas avec la démolition des barrières ! La question est de savoir ce qui fabrique une frontière. Une frontière est là à partir du moment où elle existe dans la tête et dans le cœur des gens, à partir du moment où l‘on se dit : « je me différencie de l‘autre! » Olaf Töteberg (D), Décembre 2007

« Quand la barrière était encore là, j’avais un sentiment particulier quand je l‘ouvrais et que je la refermais derrière moi. Je me sentais protégée en quelque sorte.» Rosa Erakman (A), Mars 2008

« Au début du printemps, quand la végétation n’a pas encore trop poussé, on peut voir tout autour de ma maison le reste des ruines de l’ancien village allemand. » Vaclav Heral (CZ), Août 2006

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans CCE
commenter cet article

commentaires