Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:10

vendredi 1er octobre 2010 – Billet 2103 » Photos ©Bernard Maingot

Les articles de la catégorie Sécurité routière sont tous ICI

Les trois articles les plus consultés dans cette catégorie :

- Trop d'accidents mortels ! Le contrôle du 17/10/08

- Un accident spectaculaire sans gravité ! (22 juin 2009 - La Vergne)

- Mille jeunes silencieux : deux crash tests organisés par le Rotary (26.11.09)

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – CONTRÔLE DE CYCLOMOTEURS  

"Un 49,9 cm3 doit rouler à 45 km/h maxi. Pas à 100 km/h"

Et… devinez qui est responsable 

du mineur en cas d’accident ?

"voir l’album photos"

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Vendredi 1er octobre 2010, rue Georges-Texier, la Brigade motorisée de Saintes a effectué une opération de contrôle des cyclomoteurs à l’heure de sortie des lycéens.

» Bernard MAINGOT.   

20101001 controle cyclos bmo 99kmh 5620-blUn « record » parmi d’autres : ce scooter a bloqué le curvomètre à 99 km/h  alors que la poignée n’était pas encore « dans le coin ». PHOTO BERNARD MAINGOT 

20101001 controle cyclos bmo 99kmh 5621-blIl est dommage que le curvomètre ne comporte que deux chiffres, car il ne peut mesurer les vitesses au-delà de 99km/h.

L’opération était menée par le capitaine Éric Dellacherie, commandant la BMO de Saintes, et six gendarmes à moto. Le sous-préfet Frédéric Brassac, le commandant Perrot, chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de Saint-Jean-d’Angély, des gendarmes de la brigade et des représentants du collège et du lycée étaient présents.

Le capitaine Dellacherie explique que « c’est un contrôle préventif aux deux accès du lycée Audouin-Dubreuil. Quatre motards en tenue circulent à cinq ou six cents mètres et ramènent les cyclomotoristes au poste de contrôle. Le deux-roues 49,9 cm3, censé être limité à la vitesse de 45 km/h, est placé sur le curvomètre pour un test de vitesse. Et les contrôles montrent que la plupart d’entre eux sont en dépassement très important ».

Responsabilité des parents

Les gendarmes contrôlent également les organes de sécurité (pneus, rétroviseur…) et les pots d’échappement bruyants.

« Comme ils sont mineurs, un état complet du deux-roues est envoyé aux parents, car ce sont eux qui sont responsables civilement et pénalement », complète le commandant de la BMO.

De fait, les tests ont eu le mérite de mettre en valeur certains résultats qui en ont surpris plus d’un... Sur les dix premiers cyclos contrôlés, un seul était conforme, le scooter d’une jeune fille, à 43 km/h. En revanche, d’autres scooters atteignaient allègrement les 73, 87, et 97 km/h. Le premier qui a bloqué l’indicateur de vitesse à 99 km/h, car il ne mesure pas les vitesses à trois chiffres, était un vieux Peugeot 103, dont il restait surtout le cadre et le moteur, le reste étant plutôt éventré, alors que les freins à tambour étaient quasiment inexistants. Les présents n’en croyaient pas leurs yeux…  

20101001 controle cyclos 97kmh 562997 km/h pour ce cyclomoteur, trafiqué tous azimuts (voir le filtre à air à gauche).  

20101001 controle cyclos bmo 97kmh 5633-blLe problème du débridage

Plusieurs records ont ensuite été battus, bloquant l’indicateur à 99 km/h, avec des engins qui avaient encore de la réserve et qui, une fois la « poignée dans le coin »,  semblaient pouvoir rouler à 110, 120, voire 130 km/h, le régime-moteur ayant continué d’augmenter passablement sans qu’il puisse être contrôlé au curvomètre.

Pour la plupart, les jeunes propriétaires ont argué qu’ils avaient tout récemment acheté leur scooter d’occasion à un particulier ou sur un site connu sur Internet et qu’ils n’avaient pas fait eux-mêmes de modification...

Évidemment, ces renseignements précieux qui pourraient dédouaner les propriétaires actuels représentent une piste à exploiter pour remonter la filière jusqu’aux anciens propriétaires ou les revendeurs peu scrupuleux.

« Le problème, c’est le débridage !, commente le capitaine. 65% des cyclomoteurs en circulation sont en infraction, non conformes à la législation, et 46% d’entre eux sont débridés ».

Le débridage (1), une opération qui consiste à désactiver les limitations de puissance ou de vitesse, et donc à en modifier les caractéristiques (échappement, filtre à air, moteur, transmission). 

Ainsi, le contrôle effectué vendredi a pu montrer que neuf engins sur 10 étaient en infraction.

Les deux-roues sont impliqués dans nombre d’accidents et ils paient un lourd tribut en Charente-Maritime De janvier à septembre 2010, sur 115 accidents (dont 99 étaient corporels), 59 cyclos ont été responsables et 22 accidents ont été mortels (16 cyclos responsables) (voir encadré)

Bernard Maingot.

 

(1) D’après une expertise effectuée en 2007 par le Bureau commun automobile (BCA), les modifications effectuées pour un débridage concernent : l’échappement à 93,7 % ; le filtre à air à 24,3 % ; le moteur à 17,4 % ; la transmission à 6,4 % ; le cylindre à 1,9 %. 

20101001 controle cyclos bmo 97kmh 5634-bl2Bricolé à fond ! La vitesse aussi est à fond : 97 km/h au curvomètre !

La réflexion du blogueur

Je rappelle que si la légalité n’est pas respectée, les garanties du contrat d’assurance ne sont plus accordées par la compagnie à son assuré. C’est par exemple le cas en cas d’alcoolémie. C’est aussi le cas si le cyclomoteur est débridé car il ne correspond plus aux données-constructeur et au Services des Mines. Que les parents s’interrogent alors si leur enfant (mineur) est responsable d’un accident corporel : ils sont entièrement responsables civilement et pénalement des actes de leur enfant et des dommages causés à autrui engageant leur responsabilité.

Imaginons que la victime soit alors décédée ou invalide : il n’y aura pas d’indemnisation de la compagnie d’assurances, mais seulement du Fonds de garantie automobile. Le parent encourt le risque d’avoir à réparer financièrement les dommages causés. De toute façon, indemnisation ou pas, cela ne gommera jamais le regret que l’on aura de n’avoir pas été plus vigilant et plus ferme sur le débridage avant l’accident.

Et puis une dernière pour la route : je roulais ce matin à 90 et un scooter m’a rattrapé sans aucune difficulté. Je pensais même qu’il allait me dépasser dès que l’occasion se présenterait. Il roulait à deux mètres du pare-chocs arrière, ce que j’adore ! Il ne m’a pas lâché d’une semelle et pourtant c’est moi qui était stressé à l’idée d’avoir à freiner rapidement sur un obstacle imprévu… J’ai repensé depuis au contrôle organisé rue Georges-Texier et aux chiffres annoncés sur le débridage des 49,9 cm3. 

20101001 controle cyclos bmo 5583-blLe poste de contrôle était installé en bas de la rue Georges-texier (à sens unique). Les motards qui circulaient à 500 ou 600 mètres autour pour ramener les cyclos, ont même trouvé des scooters « planqués » que les propriétaires avaient mis « en attente » durant le contrôle... 

20101001 controle cyclos bmo 5610-blDe gauche à droite : le capitaine Dellacherie, le commandant Perrot et le sous-préfet Frédéric Brassac. 

20101001 controle cyclos bmo coll lyc 5625-blLe capitaine Dellacherie et les représentants du collège et du lycée.

Voir l’album photos

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Sécurité routière
commenter cet article

commentaires

marijo 05/10/2010 23:29



hé bé, ils sont vraiement inconscient parents comme enfants de jouer avec la mort. Mais peut etre ont -ils assez de larmes pour pleurer le reste de leur vie.



Bernard Maingot 05/10/2010 23:40



Il vaut mieux rire d'un moteur poussif que pleurer sur un moteurs débridé...


Contrairement aux pays asiatiques, les européens pleurent... les yeux débridés



Ilneseraitpasjudicieuxdelafficher 04/10/2010 10:26



Et bien, en voila une belle pêche. J'aime voir que les gens ont l'air surpris, et ont l'air de découvrir que 50% des 50cc en route sont débridés, comme si cela était nouveau. J'aimerai même voir
la réaction des parents, qui je pense, comme leur enfants feront mine de ne pas savoir. Il faudrait aussi réfléchir au fait que, dans une univers rural comme celui de Saint Jean d'Angély, fait de
nationales et de chemins de campagne, je ne suis pas sur que le fait d'avoir une machine limitée a 45km/h soit plus sécurisant qu'une roulant a 70, qui se raprocherait alors plus des vitesses des
automobiles, créant alors un différentiel moins important, et qui me semblerait plus sécurisant. A méditer :)



Michel Valière du blog Belvert 03/10/2010 23:35



C'est incroyable ! qquel monde...



Bernard Maingot 04/10/2010 00:24



Ce que je n'ai pas dit : il m'est arrivé qu'un cyclo, arrivant vite derrière moi, me "rentre dedans" alors que je m'arrêtais à un feu rouge (ce qui est conseillé pour un feu
rouge). En principe, le cyclo a plus de mal que la voiture. Et le conducteur aussi. "ça serait pas arrivé si vous aviez pas été là et vous aviez largement le temps de passer" a-t-il dit en
se relevant, pas du tout gêné de sa mauvaise foi et de m'agresser ainsi alors que je m'inquiétais pour lui... Il y a de quoi être interloqué, sauf si on s'attend un peu à ce genre de réaction.


Et comme, en prenant de l'âge (ou de la sagesse disent certains), je suis moins patient que par le passé avec le dépassement des 83 décibels, j'ai quelque part une dent contre les pots
d'échappement qui pétaradent à tout-va à l'heure de l'émission "Reportages", la meilleure heure qui soit pour faire la sieste une fois par semaine, le samedi. Je disais avant
qu'ils faisaient plus de bruit qu'ils n'avançaient. Maintenant je dis qu'ils font un carton plein sur le bruit et la vitesse. Et parfois je dis tout simplement qu'ils ont fait - malheureusement -
un carton tout court. Les statistiques (et les accidents que je vois) en témoignent hélas trop souvent.


Ce qui m'horripile, ce sont les parents de ces mineurs. Certains disent en riant : "Mon fiston a un scoot qui droppe, faut voir !". Quelle inconscience et quelle irresponsabilité ! C'est
lamentable de constater qu'ils ne se rendent pas compte qu'un 49,9 cm3, ce n'est pas une moto avec de bons freins à disque calculés pour une vitesse adaptée à l'engin. Les freins sur un cyclo ne
sont pas calculés pour la vitesse qu'ils pratiquent, alors qu'ils sont limités à 45 à l'heure.


Je subodore aussi que certains "professionnels", dont des revendeurs, savent que certains engins qu'ils revendent ne sont pas aux normes exigées et sont en infraction au moment de la
vente. Sur le site "Le bon coin", nombre de scooters vendus par des particuliers sont débridés. Il suffirait que les pouvoirs publics mettent un système en place pour contrôler ces ventes
et faire en sorte que les cyclos soient conformes à l'origine et que les services de gendarmerie et de police entrent en action pour capter à la source ces engins de mort. On verrait
alors moins de cyclos débridés passer de main en main et les contrôles (trop rares) n'auraient alors plus les mêmes résultats statistiques. Et on gagnerait des vies et des blessés en moins.


Pardon d'être si long, mais c'est un sujet qui me chauffe l'esprit : on envoie les gamins à la morgue en laissant cette situation se pérenniser. On préfère parler du désengagement
de la Sécu sur le remboursement des médicaments. Qu'on s'occupe donc des jeunes, du débridage des cyclos, ou des lacunes en français en sortie de troisième : ça fera moins de défilés dans les
rues... 


BM