Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 06:31

Rédigé le mercredi 1er septembre août 2010 – Billet 2057 » Photos ©Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Attirer tous les publics

c’est le but de Marie Canonne

MUSÉE DES CORDELIERS Passionnée par l’Afrique noire, Marie Canonne a choisi Saint-Jean-d’Angély, où elle est médiatrice culturelle au musée.

» Bernard MAINGOT.   

20100901 musee yolande marie 4903-blYolande Ducournau, adjointe aux affaires culturelles à la Ville et Marie Canonne, médiatrice culturelle au musée des Cordeliers, devant l’exposition « Poterie nègre ». PHOTO BERNARD MAINGOT

Ethnologue de formation, Marie Canonne est médiatrice culturelle au musée des Cordeliers. Arrivant du musée Gadagne à Lyon, elle explique les raisons de son choix : « Je porte un intérêt particulier aux collections entre identité régionale et découverte des cultures du monde, au dialogue entre les collections et les publics locaux. D’autre part mon époux, les enfants et moi-même avons eu un vrai coup de cœur pour Saint-Jean-d’Angély et avons choisi de nous y installer, chose faite depuis fin août ! »

Après des études d’histoire, puis de sociologie et d’ethnologie, elle a préparé une thèse sur une ethnie du sud de l’inde. Elle est ensuite enseignante documentaliste à Avignon (1998-2003), puis libraire, avant de passer le concours de conservateur du patrimoine. Mais sa passion, c’est l’Afrique noire. Le musée des Cordeliers a sans doute pesé lourd dans les motivations de son choix…

A 36 ans, Marie Canonne est une des « têtes pensantes » de la culture, avec Yolande Ducournau, adjointe aux affaires culturelles à la mairie et Didier Deroeux, chargé de mission à la culture. Pour Marie Canonne, la culture « fait partie intégrante de l’éducation à la citoyenneté », avec la prise en compte des spécificités des publics jeunes, adultes, handicapés, touristes… « Avec l’ascenseur, le musée est accessible aux handicapés. Je veux proposer des visites aux associations s’occupant de handicap et en développer pour les personnes isolées ». Sur le sujet, elle a des contacts avec la résidence Domitys (Les Gonds), maison de repos pour personnes âgées. Elle entretient un partenariat avec les professeurs d’histoire et français du lycée Audouin-Dubreuil pour traiter de la colonisation et du regard porté sur les pays colonisés. L’exposition sur la Croisière noire de Louis Audouin-Dubreuil sera aussi un lien vers ce thème. Commentant ses contacts avec l’école maternelle Régnault de Saint-Jean et le collège de Matha, elle dit : « Il faut que le musée soit un lieu-ressources à l’échelle du territoire dans le cadre scolaire ».

Avec pour objectif d’atteindre tous les publics, Marie Canonne devrait aussi bénéficier de la gratuité du musée, un élément moteur mis en place en avril pour favoriser l’accès des collections à tous.  

20100901 musee marie yolande 4910-bl20100901 musee atelier ceramique enfant-blnegreDans le programme des animations, il faut noter deux séances pour les artistes en herbe, les 8 et 11 septembre, comprenant la visite sur l’exposition de la céramique d’Afrique de l’Ouest et un atelier sur le thème du façonnage et du décor des poteries, où chaque enfant pouvait récupérer la poterie qu’il avait faite après cuisson. L’exposition « Poterie nègre », témoin d’un artisanat et d’une tradition où «  on parle ici de peuples, d’individus et de transmissions, et où nous entrons dans le quotidien de ces femmes potières » est visible jusqu’au 28 novembre. « C’est aussi un lien affectif avec les céramiste européens et un échange humain », commente Yolande Ducournau. Des visites guidées de cette exposition sont prévues.  

20100704 musee poterie negre 3927-blUne autre animation aura lieu pour les Journées du Patrimoine, les 18 et 19 septembre prochains : dans la cour du musée, le sculpteur céramiste François Peyrat convie au spectacle de la cuisson publique d’une jarre raku monumentale. La technique du raku est un procédé de cuisson à basse température au cours duquel l’artiste manipule les pièces incandescentes et leur fait subir le choc thermique (enfumage, trempage) qui produit les effets particuliers de matières et de couleurs. Vivre le feu, une expérience inoubliable. Samedi 18, à partir de 9 h, émaillage et montage du four ; à 10 h allumage des brûleurs ; à 21 h ouverture du four et enfumage de la jarre au foin. Dimanche 19, à 10 h 30 ouverture du conteneur et présentation. C’est gratuit et sans réservation. 

20100919 raku 9796Contact : Marie Canonne - Service des Publics - Musée de Saint-Jean d'Angély - Tel : 05 46 25 09 72

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Expositions - Peinture
commenter cet article

commentaires