Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 22:16

Mercredi 10 mars 2010 – Article 1659

RESTOS DU CŒUR : Lire le précédent article ICI

Les remerciements du cœur

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – Les bénévoles angériens des Restos du cœur expriment leurs remerciements après la collecte des 5 et 6 mars. 

20100306 collecte-restos-avec-raca 4938Président, entraîneur et joueurs du Raca : ils sont solidaires des Restos du cœur. (Photo DR)

« Comme tous les ans, l’unique campagne des Restos du cœur a pu avoir lieu, grâce au volontariat de 130 collecteurs bénévoles venus renforcer l’équipe déjà existante. Pendant ces deux journées de collecte des cinq et six mars, leur présence et leur solidarité a été nécessaire pour continuer de mener à bien l’œuvre de Coluche dans les onze magasins à grande surface de l’arrondissement, qui nous chaleureusement accueilli à Saint-Jean-d’Angély, Aulnay, Matha et Saint-Savinien.

Cet appel à la solidarité a permis cette année encore de collecter 9,3 tonnes de denrées qui vont permettre d’ouvrir les portes des Restos du cœur aux plus démunis d’entre nous pendant la période estivale.

Pour effectuer au mieux cette mission et que la logistique réponde aux conditions d’entreposage (qualité des denrées, dates de péremption…) et de ramassage dans les différents points de collecte, nous tenons à remercier la mairie de Saint-Jean-d’Angély pour le prêt d’un camion des services techniques de la ville.

Un grand remerciement également àChristophe Lacombe, président du Raca, qui, comme au bord de la touche pendant les matchs de rugby, a su stimuler ses joueurs pour qu’ils viennent en renfort dans notre quête solidaire. Le rugby, école de la vie, est aussi une école du cœur quand ses joueurs ne savent pas qu’être présents le dimanche sur le pré mais qu’ils prennent part à la vie de la cité dans une collecte humanitaire et philanthropique.

Enfin, et ce depuis de longues années, un super Merci aux directeurs des magasins à grande surface pour la qualité de leur accueil, leur gentillesse et leur générosité.

Quant à la "standing ovation", elle revient à tous les donateurs. Leur générosité et leur sens de la solidarité nous ont permis une fois encore une quantité importante de denrées que nous distribuerons cet été en votre nom. Sans Coluche, les Restos du cœur n’existeraient pas et sans vous, ils n’existeraient plus ! Nous comptions sur vous, et, une fois de plus, malgré la conjoncture économique et le sinistre qui touche notre département, vous avez su être présents. Au nom de Coluche, nous vous remercions très sincèrement. »

L’équipe de bénévoles des Restos du cœur de Saint-Jean-d’Angély.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Social-Entraide-Humanitaire
commenter cet article

commentaires

Ejecté 24/03/2010 21:41



En fin de compte (je devrais  dire "au final" comme on l'entend dire partout) ce qu'il faut, ce sont des DONATEURS. Des DONATEURS !
C'est sympa de les avoir cités.
Entre les retraités qui n'y arrivent plus, les actifs qui ne bouclent pas la fin de mois et tous les mal nantis et les mal nourris (je ne parle que de la France), avouons qu'il est difficile
de s'y retrouver et donc d'assumer.
On est déphasés !
Et je ne parle pas des millions de personnes, qui, dans le monde, n'ont pas accès à l'eau, et, conséquemment, des millions de personnes qui n'ont pas de latrines (vous imaginez ça ?).
Moi, quand j'entends parler maintenant de stock-options ou de primes aux traders, je sors vomir dehors pour qu'on ne voit pas ma détresse.



Bernard Maingot 24/03/2010 22:33


Oui, vous avez raison, etencore  je vous remercie de n'avoir pas cité les animaux en détresse qui n'ont rien à manger, qui sont battus et qui ne sont pas castrés ! Ainsi que le voisin qui
meurt de froid ou qui n'a rien à manger, mais ce que les plus proches ignorent.
La misère est partout et nous le savons. Faisons-nous ce qu'il faut, occupés que nous sommes sur les GPS, les sms, les horaires, Internet, le téléphone, les programmes TV, et tout ce que je
considère comme "non-indispensable à la vie" et absent de "bon sens" ?
Ce qui m'importe, c'est d'abord qu'on s'entraide, sinon, qu'est-ce qu'on fait de notre petite vie sur cette bonne vieille terre ? Servons à quelque chose pour justifier de notre existence.