Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 06:50

17 avril 2010 – Billet 1725 – Photo Sarcloret Avignon 2008 Copyright Chantal Dépagne-Palazon 2008 -ref DEP8559

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – ASSOCIATION ANGÉRIENNE D’ACTION ARTISTIQUE

— Sarcloret –

CHANSON – Le suisse Sarcloret se produira jeudi 22 avril à 20 heures  30 à la salle Aliénor-d’Aquitaine. Un expert en humour froid servi chaud.

SARCLORET Avignon 2008 Copyright Chantal Depagne - Palazon"Sarclo est la plus belle invention suisse depuis le trou dans le gruyère". C'est Renaud qui parle ainsi de celui qui depuis le début des années 80 a accouché d'un des plus beaux répertoires de la chanson francophone. Sarcloret est un homme tendre et amoureux, un artiste ronchon et corrosif. Le tout donne des chansons qui oscillent entre la poésie et la boule puante, des chansons qui font rire ou pleurer, des chansons remarquables. Une écriture au compas, nette, tendre, pudique et impudique, une plume scandaleusement belle.

Sorti à l’automne 2006 en Suisse, 2007 en France, l’album A tombeau ouvert - Chansons posthumes vol.1 qui couronne les 25 ans de carrière du chanteur, a déjà reçu un accueil chaleureux, le retour de Sarcloret aux sources de sa musicalité faisant le bonheur des amateurs de chanson française.

Expert en humour froid servi chaud, Sarcloret cultive sa différence, sa provocation, son cynisme et sa tendresse. Côté scène, il sera seul avec ses guitares et des épitaphes "maison", inscrites sur des pierres tombales et projetées pendant le spectacle.

Avec sa voix qui traîne dans les chansons d'amour intimes, ses rimes qui claquent, ses airs de troubadour sarcastique, on pense parfois à Couture, Gainsbourg, Souchon, Renaud, Dutronc ou Desproges (qu'il cite d'ailleurs passionnément). On y pense… et on oublie très vite, parce que Sarcloret est avant tout Sarcloret, délicieusement barjot, insolent et touchant. Et s'il dit parfois des gros mots, c'est toujours pour dire des grosses choses.  

— Derniers albums parus –

« Des tendresses et des cochoncetés » (2003 - L'Autre Distribution)

« Quinzaine du blanc chez les trois suisses » (2006) avec Simon Gerber et le Bel Hubert

« A tombeau ouvert » (2007 - Kiui Prod / L'Autre Distribution)

Autres albums, concerts, infos : www.sarclo.com

— Extraits de Presse –

La Marseillaise – Mercredi 21 mai 2008

Subversif et ce n’est pas peu dire, Sarcloret ne donne pas dans l’humanisme du bonheur. Les images pastel d’un ravissement sans histoire ne l’intéressent pas. Il veut bouger le monde et les gens « ne pas laisser les choses là où on les a prises ». Pour lui « un artiste qui laisse les gens indemnes n’est pas un artiste. (…) Entre la guimauve mielleuse et le citron givré, la porte est étroite et l’angle de tir pas facile. Alors Michel de Sénarclens, alias Sarcloret, alias Sarclo, en bon architecte, s’est aménagé sa propre sortie, une meurtrière à la tendresse à peine déguisée par laquelle il peut dégommer les cons mais également passer la main pour caresser les filles.

Libération - 15 décembre 2007

Sarcloret, vieux de la vieille, ex-architecte révélé lors d’une tournée avec Renaud, livre ce disque drôle, mordant, cruel, sur la connerie de tout, de nous et de l’autre, du nationalisme bête, des "pauv’nazes de riches" et du condamné pour un coup de b… avec des arrangements nous épargnant l’esprit franchouille qui rôde trop dans la chanson à texte d’ici.

Longueur d’Ondes 42 - hiver 2007

Sarclo, c'est juste une belle personne qui séduit les sensibles et les intelligents sans s'encombrer des pénibles et des suffisants. Sur scène, il ne fera pas semblant non plus, ni de vous bousculer, ni de vous émouvoir…

Réservations au 05 46 59 41 56 ou au bureau de l'A4, Abbaye Royale, le mardi de 14 heures à 19 heures ; le mercredi et jeudi, de 14 heures à 17 h 30. Ou à l'espace culturel du centre Leclerc. Plein tarif : 18 euros.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Cinéma Théâtre Spectacles
commenter cet article

commentaires

marijo 20/04/2010 00:34



J'ai pas encore eut le temps des patates mais tout le reste est planté, même le gazon, nous en sommes venus a bout. Bonne nuit, je viens de finir de monter la cuisine équipé. Je n'arrete pas,
vivement les vacances l'année prochaine.



marijo 19/04/2010 14:31



Tiens je ne connaissais pas cet artiste, merci pour l'info je vais essayé de trouver quelque chose sur le net pour faire connaissance. Bonne journée Monsieur Bernard et bon temps chez vous.



Bernard Maingot 19/04/2010 14:42



www.sudouest.fr/2010/04/17/un-enfant-terrible-de-la-chanson-francaise-68658-1552.php


Ce qui est curieux, car il chante depuis plus d'un quart de siècle et il est peu connu. En 66, Renaud l'a embarqué en tournée (Sarcloret avait 15 ans). Je pense que les radios qui
ne l'ont pas assez publié (ils devaient passer Dorothée, Chantal Goya), comme tout passe par le marketing et la pub.


Tu m'excuses, il faut que je finisse de planter mes patates aujourd'hui, car demain c'est noeud lunaire et je ne jardine pas (j'écrirai à la place)


Comme on dit en Suisse (son pays) "Sarcloret, c'est entrement bon". Et ce n'est pas la vache de Milka qui me contredira...