Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 06:31

Mardi 22 novembre 2010 – Billet 2261 » Texte et Photo Bernard Maingot

VALS DE SAINTONGE

Le tourisme donne chaud aux élus !

PAYS DES VALS DE SAINTONGE A la réunion du comité syndical de mardi dernier, le principe d’un office de tourisme inter communautaire dépendant du Pays a échauffé les esprits, encore tout chauds du ratage récent de la création d’une intercommunalité.

» Bernard MAINGOT.   

20101123 Pays vals de saintonge 6676Les réunions du comité syndical, qui sont habituellement un long fleuve tranquille, ont vu ce 23 novembre leurs flots agités. PHOTO BERNARD MAINGOT

En préambule à la réunion du comité syndical du Pays des Vals de Saintonge qui s’est tenue  mardi 23 novembre, le président Paul-Henri Denieuil a présenté Max Boisrobert, architecte des Bâtiments de France, de retour en Charente-Maritime, qui a expliqué ses missions et précisé ses positions en matière d’urbanisme, de pressions foncières, d’éolien et de photovoltaïque, rappelant que le plus important était le changement opéré dans le paysage et les précautions à prendre quant à l’aspect visuel et les ruptures d’échelle qui en découlent. Il a également indiqué que des conseils et informations en matière de restauration étaient disponibles sur le  site www.sdap-17.culture.gouv.fr

Anah : moins de subventions pour le logement locatif

A sa suite, Philippe Poullain, chargé d’études à la société Habitat et Développement Océan (La Roche-sur-Yon) a présenté une étude de réorientation urbaine relative à la poursuite du PIG (programme d’intérêt général) 2011, opération habitat commencée voici onze ans en Vals de Saintonge. Ont été évoqués la démographie, le logement locatif privatif et HLM, l’accession à la propriété, la restructuration du parc immobilier d’Habitat 17 et Atlantic aménagement, la réforme de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) qui va redonner priorité aux propriétaires occupants au 1er janvier au détriment des logements locatifs. « Il faut trouver une politique qui concilie les objectifs de l’Anah et du Pays des Vals de Saintonge et maintenir une production de logements locatifs à loyer maîtrisé », ont conclu les élus et l’intervenant. Un programme qui porte sur deux millions de travaux en deux ans.

Le tourisme un sujet chaud

Parmi les délibérations suivantes à adopter, le projet de regroupement des offices de tourisme à l’échelle du Pays des Vals de Saintonge a fortement semé le trouble dans la bonne entente qui prévalait jusqu’alors. Le tourisme est actuellement de la compétence des communautés de communes. Depuis 2007, les différents partenaires ont conclu un accord sur la nécessité d’un plan d’actions pour mieux vendre le territoire. Cependant, l’impact de ces actions reste faible sans mutualisation des postes. Un plan d’actions marketing à 5 ans a été mis en place le 23 mars 2010. En mai, des réunions de concertation sur la fusion ont eu lieu entre les présidents d’OT et le Pays. « Il faut doter le territoire de moyens professionnels humains, techniques et financiers performants et être à force égale avec les autres territoires qui se réorganisent », rappelle l’étude.

Économies d’échelle

Le principe est de regrouper les structures existantes à l’échelle du Pays, recentrer les missions, spécialiser les agents, maintenir les bureaux sur l’ensemble du territoire, créer un lien entre les offices et les structure d’animation et, en dernier de transférer la compétence touristique au Pays sous statut public. La mise en place d’un office inter communautaire nécessitant un délai de 10 à 12 mois, car les CdC doivent délibérer postérieurement à la délibération de principe du jour au comité syndical. Un principe d’abord, qui serait ensuite suivie d’une étude de faisabilité confiée au Pays.

« Vous êtes parti comme pour l’intercommunalité », attaque Jean-Claude Godineau, conseiller général et maire de Saint-Savinien (1). « J’aurais voulu un budget ! La part de chacun dans les CdC n’est pas la même. Je me méfie toujours des regroupements qui doivent amener des économies d’échelle mais qui coûtent toujours plus cher ».

Ce qui excède le président Forgeard-Grignon, lequel quitte la séance. Chacun défend alors ses arguments : « Nous sommes au tout début d'un simple engagement dans un processus pour pouvoir avoir des discussions directes avec les offices de tourisme. Je ne peux aller rencontrer comme ça celui de la ville, il est de la compétence CdC », explique Paul-Henri Denieuil.

« On demande juste à discuter le projet », argumente Maurice Perrier. « Vous avez eu les parts de chacun dans les commissions », explique Marc Duchez, vice-président et maire de Genouillé, avant que des reproches ne soient faits sur ses absences aux commissions à Jean-Claude Godineau, ce que confirme Philippe Laclie, maire de Bercloux : « Il y avait peu de présents à la dernière commission » (seulement Saint-Jean-d’Angély et Bercloux, NDLR). Devant l’insistance et les reproches de Jean-Claude Godineau, Maurice Perrier quitte à son tour la séance !

Bonnet blanc et blanc bonnet

Françoise Mesnard, vice-présidente du Conseil régional donne alors un sérieux coup de main au président Denieuil pour rétablir la paix : « Je propose de refaire une commission sur le sujet du regroupement des offices et une nouvelle délibération ». Chacun y va du sien : « Nous avions prévu de nous abstenir, mais nous restons ouvert sur le concept », confie James Rouger, président de la CdC du Pays de Matha et maire de Mons. « Est-ce qu’on est d’accord pour étudier l’idée et le principe d’un seul organisme touristique sur le territoire et de confier l’étude pour progresser au Syndicat ? », intervient Jean-Marie Roustit, secrétaire au Pays, conseiller général et conseiller municipal de Loulay.

Paul-Henri Denieuil proposera donc cette solution du principe et de confier un mandat d’étude au Pays. La délibération sera adoptée par 14 voix, avec cinq abstentions (Matha, Saint-Savinien et Neuvicq-le-Château).

Ce qui revient exactement à la proposition initiale : un principe à adopter, suivie d’une étude à faire. Une sorte de retour à la case départ que Jean-Louis Richaudeau, maire du Mung, commentera ainsi : « Nous avions commencé avec le défunt Jean-Pierre Jacques à Saint-Savinien  sur le sujet voici dix ans. On n’a pas beaucoup avancé depuis ! »

Bernard Maingot.

 

(1) Saint-Savinien appartient à la CdC du Pays Savinois, dont le président, Francis Boizumault, soutient le rapprochement des sept CdC et la création d’un office de tourisme. Les CdC de Saint-Jean-d’Angély (président Francis Forgeard Grignon) et de Loulay (Maurice Perrier, maire de Loulay) sont également pour une grande intercommunalité. Les quatre autres CdC ne sont partie prenante (Aulnay, Saint-Hilaire de Villefranche, Saint-Savinien et Tonnay-Boutonne).

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans CDC - Pays Vals Saintonge
commenter cet article

commentaires