Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:50

Mardi 4 mai 2010 – Billet 1766 - PHOTOS ©SOPHIE GOILLOT

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Images et imaginaire de l’art Roman en Vals de Saintonge

VISITES GUIDÉES ART ROMAN Mercredi 5 mai, l’Office de tourisme de Saint-Jean-d’Angély et Saint-Hilaire-de-Villefranche organise le premier des circuits-découverte de l’art roman en Vals de Saintonge, autour d’une sélection d’églises romanes remarquables. Une nouveauté dans le programme de l’Office de tourisme.

» Photos ©Sophie Goillot 

Cette visite se déroulera en bus, guidée par Sophie Goillot – alias Esla -, passionnée d’art roman, qui avait déjà organisé une exposition photos sur l’art roman à l’Office de  tourisme du 14 septembre au 3 octobre 2009, avec un jeu-concours pour les jeunes.

Lire les articles précédents

St-Jean-d'Angély : résultats du concours "Quel péché" (art roman 23.10.09)

http://angely.over-blog.com/article-30-10-23-45-38488420.html

Le tétramorphe ? c’est jusqu’au 3 octobre à l’office de tourisme, avec les photos d’Esla sur l’art Roman

http://angely.over-blog.com/article-36446120.html

Pendant trois heures et demie, Sophie Goillot vous fera découvrir l’histoire des remarquables églises romanes de notre territoire, commentée d’anecdotes dont elle a le secret.

Au programme des visites prévues ce mercredi 5 mai : Antezant-La-Chapelle, Saint-Pierre-de-l’Isle, Nuailé-sur-Boutonne et Aulnay-de-Saintonge, avec un passage aux Églises-d’Argenteuil.

D’autres visites - qui seront annoncées - auront lieu les mercredi 26 mai et 9 juin sur les tours des clochers et la restauration du patrimoine roman. 

Pratique

Réservations (30 places disponibles) au 05 46 32 04 72. Tarif 6 euros (gratuit pour les moins de 12 ans)

Départ de Saint-Jean-d’Angély mercredi à 14 heures. RDV place du Champ-de-Foire.

Retour vers 17 h 30

Un document d’information sur les églises visitées est donné à chaque participant. 

Esla (Sophie Goillot), « + de 50 ans », diplômée de philosophie, formatrice en communication … et « travaux de dames », photographe, créatrice textile en patchwork et écrivaine propose des expositions photos et des visites commentées sur l’art roman et le patchwork depuis quelques années. Elle a organisé entre autres, à l’Office du Tourisme l’exposition-jeu Images et imaginaire de l’art roman en Poitou-Charentes en septembre 2009, les images de l’art roman en Poitou-Charentes à l’Université de Poitiers en 2010 et prépare une nouvelle exposition de photos avec visites à la Maison du Tourisme d’Aulnay de Saintonge au mois de juin 2010. Elle a rédigé un livret « Images et imaginaires de l’art roman en Poitou-Charentes » - 100 pages, 200 photos – prix 15 € qu’il est possible de se procurer à l’occasion des visites. Contact : s.goillot@aliceadsl.fr  

Église Saint-Maxime d’Antezant-la-Chapelle

antezantL’édifice, érigé vers 1150-1160, a été presque intégralement détruit par les incendies au cours des guerres de religion. Ne subsiste de la période romane que la façade. Elle présente un décor original d’étranges « homme-poisson-oiseau  », de feuillages. Les chapiteaux présentent des sujets fréquents en Saintonge : griffon, hommes dans des rinceaux de branche, L’intérieur de l’église est entièrement refait et ont été insérés de jolis vitraux modernes. 

L’église Saint-Pierre de Saint-Pierre-de-l’Isle 

st pierre de lisleÉrigée dans la seconde moitié du XIIe siècle. Maintes fois reconstruite, elle garde de la période romane un portail décoré de nombreuses frises : têtes de chat, frise « en creux » (rare) de marguerites, personnages dans des entrelacs, des chapiteaux décorés, dont un particulièrement retient l’attention : un superbe Christ en gloire très ouvragé entouré de Saint Pierre (avec les clés) et Saint Paul (avec le phylactère), une abside relativement bien conservée et des consoles intérieures historiées qui a elles seules valent la visite.

 

 

 

 L’église Saint-Brice de Nuaillé-sur-Boutonne 

nuaille boutonneÉrigé vers le milieu du XIIe siècle, cet édifice présente une façade « merveilleuse », seul élément (le rez-de-chaussée) avec les murs extérieurs purement romans. Son portail remarquable nous raconte l’histoire de Marie avec une finesse du travail de la pierre rarement égalée en Saintonge. Une curiosité unique en Poitou-Charentes, un sarcophage et son couvercle, contemporain de l’édifice, est incéré dans la façade.   

L’église Saint-Pierre d’Aulnay-de-Saintonge 

aulnayReconnue comme un des joyaux de l’Art Roman du Poitou-Charentes, l’église est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a traversé les siècles et nous est parvenue presque intacte. Elle est la seule en Poitou-Charentes à présenter un ensemble aussi achevé. Elle fut construite en 3 temps, sur près de 60 ans au cours du XIIe siècle, Plusieurs ateliers se sont succédé sur le chantier ; ont en découvre aisément les étapes : l’abside et le clocher (1ère étape), la façade occidentale et le corps (2e étape), et l’élévation sud et son portail (3e étape). Les quatre contreforts  et le pignon de façade ont été ajoutés au XVe siècle. Partout le décor est présent. 

L’église Saint-Vivien des Eglises-d’Argenteuil 

eglise dargenteuilPetite église du XIIe siècle située sur le chemin de Compostelle. Elle fut détruite pendant les guerres du moyen age et reconstruite à différentes époques. Ne subsiste de la période romane que le rez-de-chaussée de la façade. On y voit de belles marguerites et des végétaux sur les voussures du portail et des chapiteaux qui rappellent ceux de Fenioux.

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Patrim. Envirt Dév. Dur.
commenter cet article

commentaires