Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 21:07

Mardi 19 janvier 2010 – Article # 1472

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - SOCIAL

Une politique sociale de territoire

Le CCAS est installé depuis une semaine dans ses nouveaux bureaux, square de la Libération à Saint-Jean-d’Angély.

20100115 nouveaux-locaux-CCASLes anciens locaux de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie étant devenus disponibles, la mairie de Saint-Jean-d’Angély a souhaité que le Centre communal d’action sociale (CCAS) s’y installe. Le CCAS a donc accueilli le public, mardi 12 janvier, square de la libération (près du jardin public).




     
  

20100119 CCAS 009Sylvie Montaut-Lopez, directrice du CCAS, et Sylvie Salade, vice-présidente du conseil d'administration, en compagnie des représentantes de l'association France-Alzheimer Charente-Maritime. (photo B. M.)

Le CCAS est un établissement public communal pour les Angériens, qui conseille, informe, oriente et aide. Outil de la politique sociale communale, il coordonne et anime des activités sociales au travers d’actions spécifiques telles l’insertion, le logement… « Ce n’est pas une association, mais une collectivité territoriale », précise Sylvie Salade, vice-présidente du conseil d’administration et adjointe aux affaires sociales à la mairie, le président du CCAS étant Paul-Henri Denieuil, maire de la ville.

220 000 euros de subvention

Théoriquement, le CCAS fonctionne en toute indépendance. Dans la pratique, c’est d’abord une structure communale, qui reçoit essentiellement ses subventions de la mairie (190 000 euros en 2008 et 220 000 euros en 2009). Le financement extérieur consiste principalement en une aide du conseil général pour l’hébergement d’urgence et un revenu modique provenant de la taxe sur les spectacles. Il n’existe pas de financement extérieur important provenant par exemple de l’aide à domicile.

Le centre communal instruit les dossiers d’aides légales (aides aux personnes âgées, RSA, personnes handicapées, aide au logement) et les transmet aux partenaires Caf, MSA,…
Il assure aussi des aides facultatives aux plus démunis (factures d’énergie, assurances, taxe d’habitation…), qui atteignent un montant de 30 000 euros. Ces dossiers, d’abord examinés par deux instructrices, Catherine Gaboreau et Lise Maud Marche, passent ensuite en commission permanente chaque mois. Les instructrices n’ont pas le titre d’assistante sociale, mais elles remplissent le même rôle que les assistantes de l’antenne angérienne de la DTAS du conseil général et entretiennent de bons rapports avec elles, sous l’impulsion de Corinne Imbert, conseillère générale chargée de l’aide sociale au département.

Enfin le CCAS encadre le foyer logement "Résidence d’Angély", rue Camuzet, et permet à des associations à caractère social d’assurer leur permanences pour y recevoir du public (Association des paralysés de France, centre d’information, des droits de la femme et de la famille CIDF, Ligue contre le cancer, permanence de Sylvie Salade, élue municipale).

Le suivi du RSA

Jusqu’à présent, le CCAS instruisait les dossiers des bénéficiaires du Revenu social d’activité (RSA). Il est maintenant sur le point de signer une convention pour le suivi social de ces bénéficiaires, négociant pour l’instant le nombre de dossiers à traiter.

Le CCCAS projette aussi de mettre en place un CIAS (centre intercommunal d’action sociale) et a tenu une réunion le 5 janvier à la communauté de communes, où Mairie-conseils, émanation de la Caisse des Dépôts, a prodigué ses informations en matière de développement social et d’analyse financière.

Les murs ont des oreilles

Les locaux du CCAS comportent trois pièces indépendantes : le bureau de la directrice, Sylvie Montaut-Lopez, celui de Patricia Staffent (administration générale) et une salle de réunions... qui sert aussi de salle d’archives et héberge le photocopieur.

En revanche, le bât blesse avec quatre "boxes" ouverts qui reçoivent le public et ne peuvent assurer la confidentialité des conversations. Sont concernées à ce titre les instructrices, l’élue municipale et la permanence des associations. Les personnes en difficulté qui viennent ainsi se confier ont peut-être envie de profiter d’une certaine confidentialité…

 

Accueil

Le lundi de 9 h à 12 h 30

Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30.

Tél. : 05 46 59 18 33 - Fax 05 46 59 18 28  www.angely.net   

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Social-Entraide-Humanitaire
commenter cet article

commentaires