Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 07:33

Samedi 20 novembre 2010 – Billet 2233

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Une conférence sur le Mont Athos

"Une plaque pour Marie-Madeleine Salomon"

Vendredi 26 novembre, l’Association pour l’abbaye de Saint-Jean-d’Angély va inaugurer une plaque à la mémoire de Marie-Madeleine Salomon, fondatrice et présidente de l’association de 1983 à 2010, décédée en janvier dernier.

Cette cérémonie sera célébrée à 14 h 45 au premier étage de l’abbaye, en présence du maire  Paul-Henri Denieuil.

 

A 15 h 30, André Paléologue, historien spécialiste du Monde Orthodoxe et consultant à l’Unesco, animera une conférence sur le Mont Athos.

A l’issue de la conférence, le verre de l’amitié sera servi aux  participants.

Entrée : 5 euros. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans St-Jean d'Angély divers
commenter cet article

commentaires

boigeol 22/11/2010 00:44



J'espère que beaucoup de monde sera présent ce jour-là pour honorer la mémoire de Marie-Madeleine, ainsi qu'elle tenait à ce que je la nomme, une amie de 35 ans qui a connu toute la "bonne
société angérienne" du siècle dernier et du début de celui-ci.


Une érudite remarquable, dont le père-que j'ai aussi eu la chance de connaître-était un précepteur en Russie. Une femme de coeur, qui organisait des voyages culturels très prisés. Et aussi une
vaillante protectrice de l'Abbaye grâce à son association.Pour finir, un soutien indéfectible lorsque j'oeuvrais à Sud-Ouest et une mine de renseignements sur Saint Jean. Modeste, elle s'amusait
que je l'affuble parfois du sobriquet "la grande mademoiselle de Saint Jean" (les historiens saisiront l'amicale allusion).Mais son oeil vif et son sens de l'amitié faisait d'elle une
princesse, qui veillera éternellement sur le devenir de l'Abbaye grâce à l'apposition de cette plaque si méritée.