Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 01:14

Mercredi 20 janvier 2010 - Article # 1474

TONNAY-BOUTONNE

Adieu "Pépère"

Samedi 16 janvier, l’église de Tonnay-Boutonne était trop petite pour contenir l’immense foule d’amis venus dire un dernier au revoir à Jean-Claude Large, connu sous le nom de "Pépère". 

Jean-Claude-LargeDe vibrants hommages ont été rendus à Jean-Claude Large en l’église de Tonnay-Boutonne, samedi 16 janvier, par ses enfants Mario, Patrick et Fany, dont l’écrit a été lu par Ginette Tournat-Ratineau, puis par le lieutenant des pompiers Baty, du centre de secours de Tonnay-Boutonne, et enfin au cimetière par Jean-Michel Kéroullé, conseiller municipal. Je dédie cet article à Ginette Large - épouse de Jean-Claude - fidèle lectrice du blog, et la remercie de m’avoir aidé dans cette publication.

                      

« Boutonnais pure souche » comme il aimait se qualifier, Jean-Claude a vu le jour le 19 septembre 1930 à Tonnay-Boutonne.


Il fait d’abord son apprentissage de coiffeur, puis crée très vite son propre salon où il  pratiquera le métier jusqu’à ses 60 ans, soit pendant 46 ans dont 37 à son compte. Son salon a été le rendez-vous des passionnés de foot, de chasse et de pêche, où résonnaient des discussions animées.


Il s’est marié à Landes le 28 décembre 1953 avec Ginette Boineau. De leur union naît quatre enfants : trois garçons et une fille. Hélas, la disparition récente d’Alain, le fils aîné, l’avait beaucoup affecté.

Sportif…

Passionné de sports, Jean-Claude laissera l’image d’un footballeur talentueux. De 1944 à 1974, il joue dans plusieurs clubs locaux, mais principalement avec l’Aviron Boutonnais avec qui il noue un lien particulièrement fort. Après 30 années où il sera joueur puis arbitre, c’est avec les plus jeunes qu’il chausse les crampons pour en être l’entraineur jusqu’en 1995. Il laisse aussi son souvenir dans les clubs de Rochefort, Saint-Loup et Genouillé.

Toute sa vie, le sport et le foot en particulier, sera pour lui une véritable passion. Cette longue période sportive lui vaudra de recevoir en 1976 la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports, complétée en 1988 par la médaille d’argent.

… Pompier…

Jean-Claude-Large-pompierSon tempérament généreux le voit intégrer le corps des sapeurs-pompiers, où il créé une société mutuelle. Dans son allocution à l’église, le lieutenant Baty lui rendra ainsi hommage : « C’est avec une profonde émotion que je viens rendre un dernier hommage à notre collègue et ami Jean Claude Large, dit Pépère, qui nous quitte brutalement dans sa 79e année. Entré au centre  le 8 février 1955, il sert avec dévouement pendant 28 années ses bons et loyaux services. Caporal le 6 juin 1965, il devient sergent le 1er janvier 1975, adjudant le 1er janvier 1979, avant de cesser ses fonctions le 31 décembre 1985, atteint par la limite d’âge. Il est titulaire de la médaille d’argent en décembre 1975, de la médaille de vermeil le 4 décembre 1980 et la médaille d’or lui sera décernée le 4 décembre 1986. Au cours de cette longue période,  chacun a pu apprécier sa gentillesse et son dévouement. Son souvenir restera à jamais gravé dans nos cœurs. Je vous adresse mon adjudant un dernier au revoir, un éternel adieu. » 

… et généreux

Homme de cœur, fidèle en amitié, apprécié pour sa jovialité, Pépère a toujours eu une vie particulièrement bien remplie, le nombre de personnes présentes pour l’accompagner à sa dernière demeure suffisant à en témoigner.

Figure incontournable de son quartier, il était toujours présent pour aider ses voisins dans les situations qui l’exigeaient. Il a notamment soutenu dans l’épreuve de la maladie son ami Roger Diaphorus.

Impliqué dans la vie publique de sa commune il a siégé en qualité de conseiller municipal. Homme de consensus à l’analyse posée et rigoureuse, il a apporté sa contribution à cette institution durant deux mandats. Au cimetière, Jean-Michel Kéroullé, conseiller municipal, a évoqué avec émotion  le temps (il était alors maire) où son ami Jean-Claude était conseiller municipal : « Toujours guidé par le sens de l’intérêt collectif, c’est tout naturellement qu’il fut élu en 1983 conseiller municipal. Réélu en 1989 dans l’équipe de Stéphane Bonduel, c’est de cette période que je garde personnellement le plus de souvenirs. Passionné au point d’en être parfois un peu bougon, chacun conserve de lui le souvenir d’un homme sincère, droit et plein de bon sens. »

Chasseur et pêcheur, Jean-Claude aimait arpenter la Boutonne qu’il connaissait et regardait évoluer au fil des saisons depuis toujours.

Il s’est investi dans de nombreuses associations où il laisse de nombreux amis : trésorier de l’Aviron boutonnais, Président de la société des fêtes, trésorier de la société de chasse et de la société de pêche. Il a d’ailleurs reçu la médaille de bronze de la Fédération départementale de pêche. Il avait également la médaille d’or des donneurs de sang bénévoles.

Particulièrement marqué par le destin tragique de son père, résistant et déporté pendant la dernière guerre, il maintenait vivace le souvenir de ces évènements en adhérant aux associations de déportés.

Il a été un mari exemplaire, un père toujours présent et attentionné, un papy adoré de ses petits enfants ; il laisse un vide mais aussi un modèle de vie et de lien familial. Il était un exemple à suivre, sincère et droit, juste et généreux, vif et jovial. Sa famille, ses frère et sœur, neveux, nièces et toute la parenté, ses amis et connaissances sont venus le remercier d'une vie qu’il avait remplie de sa générosité et de son humanisme, et lui dire qu’ils ne l’oublieraient jamais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans AUTRES COMMUNES
commenter cet article

commentaires

large patrick 22/02/2010 11:35


merci , l ultime hommage de la commune de tonnay-boutonne serait de donner le nom de mon pere au futur stade de tonnay .


Bernard Maingot 22/02/2010 12:31


Peut-être serait-il bon que vous preniez contact avec Jean-Michel Kéroullé - qui a rendu un hommage chaleureux à votre père - afin d'évoquer cette possibilité, puis ensuite avec le
premier magistrat...
Si la demande s'avère nombreuse et reste argumentée, elle pourrait alors être mise à l'ordre du jour d'une réunion de conseil municipal et des décisions en découleraient.
Je vous souhaite pleine réussite.
BM


Fany 27/01/2010 21:41



Merci de l'hommage rendu à mon papa
chéri.