Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 12:10

Samedi 20 novembre 2010 – Billet 2235 » Photo Gregory Brandel

Les 79 articles "Cinéma Théâtre Spectacles" sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - ASSOCIATION ANGÉRIENNE D’ACTION ARTISTIQUE

Danse contemporaine

deux spectacles avec Mi Lè Doun et Toy Toy

DANSE CONTEMPORAINE L’A4 propose deux spectacles de danse contemporaine, mercredi 24  novembre à 20 h 30, à la salle Aliénor-d’Aquitaine.  

20101124 A4 Julie Dossavi dans Mi Lè Doun Crédit GrégoryJulie Dossavi dans le spectacle "Mi Lè Doun". Crédit photo Grégory Brandel

Le premier spectacle, intitulé "Mi Lè Doun" et interprété par la Cie Julie Dossavi, est une adaptation de P.I. (Pays) ou Présentations intimes, la première pièce de la compagnie créée en 2003, une pièce hors des modes et du temps qui a vu beaucoup de pays, appréciée à Sarajevo comme à Bogotá et se préparant pour sa troisième tournée aux États-Unis. Un voyage à travers des espaces sensibles et des mondes musicaux, un dialogue entre les chants maliens, la fusion afro-électro, les percussions traditionnelles qu’interprète Yvan Talbot et la danse contemporaine. On y retrouve l’univers particulier de Julie Dossavi, féminine et guerrière, qui aime évoquer la violence et la douceur par des variations d’énergie, l’union d’une technique rigoureuse et d’un rythme « à la diable ». Mi Lè Doun veut dire "être ensemble" en langue mina du Bénin.

Durée du spectacle : 30 minutes www.cie-juliedossavi.com

Le deuxième spectacle s’appelle "Toy Toy", interprété par la Cie Toukik OI. A la fois écrite et improvisée, Toy Toy nous amène dans une danse performance interactive entre les différents protagonistes (un danseur, Toufik Oudrhiri Idrissi, un musicien, Adhémar Dupuis et un technicien, Paul Beaureilles), créant un espace de jeu en mouvement. C’est ainsi que naît une alchimie unique et originale qui offrira à chacun la possibilité de découvrir le vivant autrement. Toy Toy répond d’une certaine manière à la question du travail sur le nu en restant vêtu.

Durée du spectacle : 20 minutes www.cie-toufik-oi.org

Mardi 23 novembre, veille du spectacle, l’A4 propose aussi, en partenariat avec les Éclats chorégraphiques, festival de danse en Poitou-Charentes, un atelier chorégraphique avec Toufik Oudrhiri Idrissi. Inscriptions au 05 46 32 68 02 ou danse-a4@yahoo.fr

Pratique

Tarifs : Abonnement ou 15 € / 13 € / 8 € / 5 €. Renseignements / Billetterie : 05 46 59 41 56

Réservations au bureau de l’A4, Abbaye Royale (cour d’honneur), du mardi au vendredi de 14 h à 17 h 30, ou à l’espace culturel du centre Leclerc.

Quelques repères chorégraphiques

Toufik Oudrhiri Idrissi, chorégraphe / interprète

Toufik Oudrhiri Idrissi découvre la danse contemporaine au Maroc à l’âge de quinze ans. Après un an de formation, il participe à plusieurs créations dans les principales villes du Maroc, Casablanca, Marrakech, Rabat…

Il arrive en France en 1990 et se forme au Centre national de danse contemporaine d’Angers et à l’IFEDEM à Paris, sous la direction de Françoise Dupuy, où il obtient le diplôme d’état de professeur de danse contemporaine.

Toufik Oudrhiri Idrissi devient l’interprète de grands chorégraphes contemporains. Il goûte à la création en 1995 avec Graine d’amour, puis Pourquoi chercher ailleurs… en 1996. Ce parcours le mènera en 1997 à devenir le chorégraphe de la Compagnie Toufik OI.

Avec déjà une douzaine de pièces à son actif, Toufik Oudrhiri Idrissi façonne sa démarche de création autour de ces espaces intimes qui fondent nos différences. Il choisit comme matière de création privilégiée le corps nu. La vidéo tient une place de choix dans ses pièces les plus récentes.

Julie Dossavi, Chorégraphe / interprète

Julie Dossavi grandit à Brest, où elle étudie la danse jazz. Elle entre au Centre national de danse contemporaine d’Angers, et s’engage dans la compagnie Jean-François Duroure. En 1992, elle est danseuse, assistante et répétitrice pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Albertville, mise en scène par Philippe Decouflé.

La collaboration avec Gérard Gourdot au sein de la compagnie Les Géographes voit le jour en 1995 pour une période riche en expériences, performances et créations, dont deux spectacles que Julie Dossavi danse en solo : Go et Five.

À partir de 1999, Julie Dossavi multiplie les échanges internationaux comme interprète (avec Salia Sanou et Seydou Boro) ou comme directrice d’ateliers et de stages en Égypte (Opéra du Caire), au Cameroun, à Londres (festival afrocaribéen Hip), au Maroc (jeunes chorégraphes à Marrakech), en République centrafricaine, au Tchad …

Elle fonde sa propre compagnie, installée à Poitiers, en 2004. À partir de 2007, la compagnie est accueillie en résidence au Théâtre d’Angoulême scène nationale qui a prolongé jusqu’en 2011 la convention triennale d’artiste invité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Cinéma Théâtre Spectacles
commenter cet article

commentaires