Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 20:44

Vendredi 19 février 2010 – Article 1566

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

40 ans aux Impressions Bordessoules

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – Patrice Giraud et Henri Grignon ont reçu la médaille "Grand or" du Travail pour 40 ans de services aux Impressions Bordessoules, imprimeur éditeur, une entreprise fondée en 1946.

» B. M.  

20100219 medailles-bordessoules-20-(so-bl)De gauche à droite : Denis Bordessoules, gérant de la société "Impressions Bordessoules", paul-Henri Denieuil, mair de Saint-Jean-d’Angély, Henri Grignon et Patrice Giraud, récipiendaires, et André Bordessoules, fondateur de l’entreprise en 1946. (Photo Bernard Maingot)

Vendredi 19 février, André Bordessoules, fondateur de l’imprimerie Bordessoules en 1946, a remis deux médailles à Patrice Giraud et Henri Grignon pour 40 ans de bons et loyaux services.

En présence de Paul-Henri Denieuil, maire de la ville, de Denis Bordessoules, gérant de l’entreprise, d’Alain Duval, directeur, de Jean-Luc Bordessoules et du personnel, il a exprimé son bonheur et sa pleine satisfaction envers les deux récipiendaires : « Vos mères ont un grand mérite de vous avoir élevé, vous qui étiez tous deux orphelins de père, tout jeune. Vous avez été intégré à la famille et à l’imprimerie, vous avez connu la révolution dans notre métier, vous vous êtes adaptés avec intelligence aux nouvelles techniques… Je vous en suis reconnaissant. Dans le sillage de Gutenberg, vous pouvez être fier et heureux de ce métier, au bénéfice de la connaissance de tous. Et vous connaîtrez bientôt la liberté de ne plus venir ici dès huit heures du matin ».

Paul-Henri Denieuil a comparé le parcours d’Henri et Patrice à « une espèce en voie de disparition », rappelant que 40 ans dans la même entreprise serait dorénavant extrêmement rare. «  Vous avez commencé à 14 et 16 ans et avez fait toutes sortes de métiers chez le même employeur ». Il a rappelé que l’imprimerie était « toute une noblesse », citant les deux familles angériennes, Brisson et Bordessoules, comme « une richesse pour la Pays des Vals de Saintonge ».

L'imprimerie Bordessoules  

20100219 bordessoules-jeanluc-denis-07-(so-bl)Jean-Luc et Denis Bordessoules, gérant de la société. (Photo B. M.)

La Sarl, située zone de la Garrousserie (route de Rochefort), a pour gérant Denis Bordessoules, L’entreprise emploie un vingtaine de salariés, utilise les techniques modernes employées dans l’imprimerie, dont la PAO (publication assistée par ordinateur) et dispose d’un matériel de pointe pour éditer brochures, livres, etc. Elle réalise la création graphique, l’impression, le façonnage et le routage. Denis Bordessoules souhaite « augmenter le chiffre d’affaires, (actuellement 1,5 million d’euros) à deux millions l’an prochain. Pour ceci, nous irons drainer les marchés parisiens et développerons nos clients à l’autre bout de la France ». Alain Duval, directeur, commente : « Nous avons le potentiel de production ». Par ailleurs, l’entreprise, qui possède deux ruches et 30 000 abeilles dans un atelier, a un projet de panneaux photovoltaïques sur 400 mètres carrés de toiture.

Impressions Bordessoules 42, avenue de Rochefort – 17400 Saint-Jean-d’Angély. Tél. 05 46 59 01 32 et 09 60 45 08 98 – Fax 05 46 32 54 45.

Henri Grignon  

20100219 medailleHG-bordessoules-15-(so-bl)Henri Grignon, est né le 3 mai 1952 à Loulay, marié, père de deux enfants, grand-père de trois  petits-enfants. Il débute dans la sérigraphie à 14 ans, à Aiffres (près de Niort), mais ne peut y rester pour des problèmes physiques en relation avec les produits chimiques utilisés, trop forts. Il va ensuite à l'imprimerie Bordessoules le 1er février 1968, comme apprenti imprimeur typographe, mais, avec beaucoup de polyvalence, il travaille sur des machines de pliage, d'assemblage, d'expédition et de routage. En mai 68, habitant Loulay, il venait travailler en vélo. En 1974, avec l'introduction de l'offset, il devient photograveur et monteur offset, d'abord en montage de films jusqu'en 2003, puis monteur sur mac intosh avec imposition des fichiers et production des plaques offset en CTP* (computer to plate, périphérique informatique) jusqu'à sa retraite en juillet 2009. « Je vais continuer à pêcher et à faire de la rando, mais… à plein temps ! », a-t-il conclu.

* computer to plate plus communément appelé CtP (littéralement « ordinateur vers plaque ») est un périphérique informatique d'écriture destiné à l'imprimerie, permettant de créer directement les plaques destinées aux presses à partir d'un fichier envoyé d'un poste de travail. C'est l'organe s'intercalant entre le monde prépresse de celui de la presse

 

Patrice Giraud  

20100219 medail-PG-bordessoul-16-2Patrice Giraud - marié, deux enfants et quatre petits-enfants - est né le 29 octobre 1953 à La Chapelle-Heulin en Loire-Atlantique. Après une enfance au milieu des vignobles de Muscadet, puis  en Vendée jusqu'à l'âge de 11 ans, il devient, en 1964, « Angérien à 100 % ». Durant quatre ans Il va au collège (situé dans l’Abbaye Royale), tout près de l'imprimerie Bordessoules située à l'époque rue Gambetta. Le 15 septembre 1969, sa mère signe avec André Bordessoules (fondateur de l’entreprise en 1946) un contrat d'apprentissage pour que Patrice soit compositeur typographe. Patrice aligne d’abord les lettres une à une sur un composteur. Il devient linotypiste, imprimeur typographe, puis polyvalent sur des machines de pliage et brochage. Peu après le deuil qui a frappé l'entreprise en 1993, il devient contremaître, prépare les travaux, commande les papiers, ...

« Après 41 ans de bons et loyaux services, la reconnaissance de notre travail et l’attachement à l'entreprise se traduit par cette remise de médaille, confie-t-il. Henri et moi ne sommes pas des cas exceptionnels, car trois autres collègues ont pratiquement effectué le même parcours de longévité dans l'entreprise. La retraite, si rien ne change d'ici cette date, devrait se profiler pour moi à l'horizon 2012, c'est-à-dire après 43 ans de labeur dans une imprimerie de labeur ». Comme Henri Grignon, Patrice Giraud est pêcheur, un hobby qui pourra encore mieux l’employer, lorsque la retraite sera là.   

20100219 alain-duval-andre-bordessoules-05-(so-bl)Alain Duval, directeur et André Bordessoules, fondateur de l’entreprise en 1946. (Photo B. M.)  

20100219 bordessoules-03-(bl)Plieuses  

20100219 bordessoules-plieuses-04-(bl)Plieuses.  

20100219 medailles-bordessoules-21-(bl)Photo de famille : les salariés de l’imprimerie Bordessoules, lors de la remise de médailles du travail du 19 février.  

20100219 medailles-bordessoules-24-(bl)20100219 medailles-bordessoules-17-(so-bl)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Commerces-Métiers-Emploi
commenter cet article

commentaires