Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 16:17
LA VERGNE

Il l’a bien mérité !

 

Lundi 10 novembre, le sous-préfet Robert Rouquette a remis la médaille du mérite communal à Raymond Laroche, élu municipal en 1977 et maire de La Vergne pendant 18 ans, de 1983 à 2001.

 

» Bernard Maingot, avec ses remerciements à Pierre Bouloc pour ses recherches.

 

Raymond Laroche prononce la dernière allocution : des remerciements émus. Son petit-fils (dans les bras de Catherine Quéré), a rejoint son « Papy » pendant son discours. (photo B. M.)

 

« Il est peu d’occasions où l’on entend dire du bien d’un maire », entame d’emblée le maire Pierre Bouloc, lundi soir 10 novembre à la salle des fêtes, pour la remise de la médaille du mérite communal à Raymond Laroche par le sous-préfet Robert Rouquette.

Une salle des fêtes comble de vergnauds, venus à plus d’une centaine pour l’occasion. S’étaient également déplacés pour cette distinction Catherine Quéré, député, Jean-Yves Martin, conseiller général et le lieutenant Chevallier de la brigade de gendarmerie.

Pierre Bouloc a brillamment retracé le parcours de Raymond Laroche. Vergnaud de par sa famille depuis 1725, Raymond Laroche est né en juillet 1930 dans une famille d’agriculteurs-viticulteurs de trois enfants. Après son Certificat d’Etudes Primaires, il travaille à la ferme puis à l’autoroute où il devient responsable d’entretien à l’ouverture en 1981 avant de prendre sa retraite en 1991.

Salarié la semaine et agriculteur le dimanche, il mène aussi une vie associative et municipale bien remplie. Il joue au foot et met sur pied une équipe à La Vergne. On le retrouve aussi trésorier du club. Continuant la tradition familiale puisque son père a été élu de 1945 à 1977, il est élu 1er adjoint en mars 1977, puis devient maire de 1983 à 2001.

 

Avec la médaille du mérite communal...

 

Pierre Bouloc rappelle les actions menées : la salle municipale, construite avec des bâtiments préfabriqués acquis gratuitement à Tonnay-Boutonne et reconstruite par des bénévoles de La Vergne (« un bel exemple d’action collective ») inaugurée par un repas pour tous les vergnauds, les bénéfices servant à lancer le Foyer rural ; le court de tennis ; le terrain de foot ; l’adoption du premier Plan d’occupation des sols (Pos) alors que la municipalité actuelle travaille maintenant sur sa continuité, le Plan local d’urbanisme (Plu) ; l’agrandissement du cimetière ; le lancement du lotissement des Prés du Bourg… « Vous avez vécu vos mandats avec patience et ténacité, en restant proche des gens et en privilégiant la cohésion sociale, grâce à vos qualités et à votre caractère : la prudence et la rigueur de gestion du paysan ; l’ouverture et le sens du dialogue et de la disponibilité pour écouter, comprendre ou convaincre ; la ténacité d’un homme qui s’étant fixé un but travaille sans relâche pour l’atteindre malgré les difficultés et les obstacles ».

Rappelant la citation d’Anatole France « Gouverner, c’est mécontenter », le maire en profite pour rappeler au sous-préfet les difficultés, notamment « la lenteur des organismes et administrations avec lesquels on travaille. Les citoyens comprennent mal, à l’heure d’Internet, qu’il faille autant de temps entre l’annonce d’un projet et sa réalisation ».

Evoquant le dévouement et l’implication de Mme Laroche, Pierre Bouloc a conclu en « remerciant personnellement M Laroche pour l’accueil que vous m’avez réservé, ce qui grandement facilité la prise de mandat ».

 

Le sous-préfet Robert Rouquette et Raymond Laroche.

 

Après les allocutions de Catherine Quéré, de Jean-Yves Martin et du sous-préfet, ce dernier a remis la médaille du mérite communal au récipiendaire ému, avant que ne soit partagés ses remerciements, le magnifique buffet garni de fleurs et le verre de l’amitié.

   

Le buffet nous attend.

   

 

Partager cet article
Repost0

commentaires