Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 01:50
ASNIERES-LA GIRAUD
Asnièroise depuis cent ans !

 

Irène Vachon a fêté ses cent printemps le 28 octobre. La Municipalité d’Asnières-La Giraud et sa famille ont fêté cet anniversaire salle du Foyer rural.

 

» B. M. – C. F. - Photos  Christian Ferru

 

Irène Vachon, ses enfants et son frère. (photo C. F.)

 

Irène Portier (épouse Vachon) est née le 28 octobre 1908 à "La Rue", hameau de la commune d’Asnières-La Giraud. Elle est la deuxième d’une famille de cinq enfants. Fille d’agriculteur, Irène va à l’école communale puis se marie en 1942 avec Gilbert Vachon, agriculteur. Ils habitent au lieu-dit "Chez Chabineau", petit village situé à proximité. Mais Gilbert disparaît dix ans après, en 1952. Irène, qui a connu les deux grandes guerres, mène une vie rude et plutôt difficile…

Mardi 28 octobre à 16 h, à la salle du Foyer rural d’Asnières-La Giraud, une réception a réuni la famille et les amis d’Irène Vachon, afin de fêter son centenaire, un événement rare qui mérite d’être souligné. Une cérémonie préparée avec la complicité de la municipalité et de la famille et qui a rassemblé une cinquantaine de personnes.

 

Irène, entourée de ses petits-enfants.

 

Irène a pu se réjouir d’avoir autour d’elle ses deux enfants, quatre petits-enfants, trois arrière petits-enfants et son frère Pierre l’œil toujours aussi protecteur sur sa sœur.

Dans son chaleureux discours, le maire Guy Madé, soulignant qu’Irène vit seule dans sa maison, va chercher son pain au boulanger ambulant et prépare ses repas, a rappelé qu’il participait pour la quatrième fois à honorer un(e) centenaire à Asnières. Il a aussi précisé que Jean Bossé, le premier centenaire de Charente-Maritime avait été Asnièrois, étant décédé à l’âge de 102 ans au Moulin de La Laigne.

Avant de lui remettre une belle composition florale offerte par la municipalité, Guy Madé a conclu « qu’Irène est une centenaire alerte et active » et « qu’à Asnières, on y vit bien et on y vit longtemps ».

Jean Yves Martin, conseiller général, a souhaité à Irène Vachon « une bonne santé pour les prochaines années ».

Les invités se sont retrouvés pour goûter le champagne et partager un somptueux gâteau où scintillaient les bougies que notre « demoiselle joviale et pétillante » a soufflées sans problème, devant de nombreux flashes sortis pour immortaliser l’instant.

Quant au secret d’Irène sur sa pleine forme à cent ans, personne n’a rien su sur le moyen de l’égaler. Cela reste donc un secret authentique.

 

Irène Vachon et ses arrière petits-enfants.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Pas mal les rimes quand y'a pas de frime.........(bofff)a plus bernard
Répondre
K
Salut bernardElle a l'air enforme la mamie !! on en a de plus en plus de centenaire la ou je bosse.....Esperons que l'on y sera un jour !A plus et bon week end.
Répondre
B


A Asnières-La Giraud, 
On la garde bien au chaud :
Ils ont une centenaire,
Une femme qu'on vénère.
Ce n'est pas chose courante
C'est une dame prépondérante.
Car Irène
C'est la reine !

Bon d'accord, les rimes ne sont pas très riches et c'est écrit un peu à la va-vite !
Bernard