Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 01:18

Patrimoine - Architecture

Une rénovation laborieuse

 

La maison à colombages au 12 place François Mitterrand a été rénovée. Elle est enfin débarrassée des échafaudages qui la masquaient depuis deux ans.

 

» B. M.

 

L’immeuble est situé à l’angle de la rue de l’Hôtel de Ville et de la Place François Mitterrand

 

La maison à colombages située au n° 12 Place François Mitterrand à Saint-Jean d’Angély est enfin débarrassée des échafaudages contre lesquels je pestais pour prendre une photo. Charité bien ordonnée commence par le photographe : cette fois c’est bon pour faire des clichés depuis le 31 juillet dernier…

 

« C’était une horreur depuis deux ans que ça durait ! », commentent en chœur Jean-Louis et Dany Chasseriaud, propriétaires de l’immeuble et exploitants du Bar de l’Hôtel de Ville situé à côté au n° 10.

 

Et d’expliquer la situation : « En septembre 2006, la maison a été "mise en péril" parce que du salpêtre était tombé. C’était un vendredi et une personne est allée dire à la mairie que la maison s’effondrait ! Les pompiers sont venus avec leur échelle. La mairie a exigé que la maison soit sécurisée et un tunnel a été posée. La rue a été fermée pendant 15 jours et Mme Fradin, la boulangère, a dû vendre son pain dans la rue ! Une horreur pour les commerçants.  La rue a été barrée durant deux ou trois mois avec le tunnel pour passer. Tous les 15 jours nous étions convoqués à la mairie et personne ne nous a aidés pour trouver une solution. Un architecte est même venu. Les choses ont traîné et nous n’avions pas les moyens de restaurer sans savoir où nous allions et ce qu’il fallait faire ».

Vue prise depuis la Place François Mitterrand.

 

« Finalement, c’est grâce à l’entreprise Bidaud, qui nous a monté un dossier pour la rénovation intérieure et extérieure, que tout s’est débloqué. Mais nous sommes restés huit mois sans que rien ne bouge, sans renseignements ni conseils, juste des observations pour constater que ça n’allait pas ! Nous avons pu faire un emprunt, obtenir une aide de l’Anah (agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) et faire les travaux sous l’égide de l’architecte des Bâtiments de France »

 

L’angle de la rue de l’Hôtel de Ville et de la Place François Mitterrand (détail).

 

« Alors, ça me fait rire maintenant, déclare Jean-Louis, car la maison était déclarée ou mise en péril, mais on a conservé les bois. On a juste changé les briques !… »

 

La façade rue de l’Hôtel de Ville.

 

La maison à colombages contiguë est située au-dessus de la boulangerie Fradin

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans Patrim. Envirt Dév. Dur.
commenter cet article

commentaires