Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bernard Maingot
  • Le blog de Bernard Maingot
  • : Articles et photos : Actualité sur le canton de Saint-Jean d'Angély (17400), Saintonge, Aunis, sujets divers.
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

 

Recherche

Piqûre de rappel

Article L 111-1 du code de

la propriété intellectuelle  

------------ 

Photographe ou gratte-papier,

La Loi protège l’auteur.

Celui qui vient copier

Devient mon débiteur

Bernard Maingot

Archives

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 17:19

Incivilités

Le réseau d’eau en danger à St-Jean

Dimanche 24 août, des personnes irresponsables ont ouvert les vannes "Brossard" situées route de Saintes, risquant de mettre à sec le canal de Puychérand au Faubourg Taillebourg.


» Texte B. M. – Photos F. S.

La manoeuvre des vannes a fait baisser le niveau de l'eau de 50 cm. (photo Florent Staudt, technicien médiateur de rivières au Siba).

« C’est de l’inconscience ! », déclare Frédéric Emard, président du Siba (Syndicat intercommunal de la Boutonne Amont). « Depuis trois semaines, des mauvais plaisantins s’amusent à manœuvrer les vannes sur les cours d’eau, ce qui les vident de leur eau, et mettent le réseau à plat ! ».

Dimanche 24 août, "ils" ont récidivé en ouvrant les vannes "Brossard" du bief situé route de Saintes (à gauche de l’avenue Aliénor-d’Aquitaine), faisant baisser le niveau du canal de 50 cm, au risque de mettre le canal de Puychérand et le Lare à sec dans le Faubourg Taillebourg. Les gendarmes se sont déplacés sur les lieux des incivilités, commises malgré l’interdiction préfectorale d’ouvrir les vannes. « Ce sont des malversations graves de conséquences pour le réseau d’eau à Saint-Jean d’Angély ! », ajoute Frédéric Emard.

Effectivement, lundi matin, le bief vidé et le volume d’eau n’étant plus assez important pour alimenter le Puychérand et le Lare jusqu’à leur terme, il restait un filet d’eau vers l’hôpital…

Il suffit de disposer d'une manivelle ou d'une grosse clé à molette pour manœuvrer ces vannes. « Deux pelles sur six ont été ouvertes, explique Florent Staudt, technicien médiateur de rivière au Siba (il est chargé de la gestion de la Boutonne entre les Deux-Sèvres et Saint-Jean). Je ne vois pas l’intérêt d’ouvrir deux pelles. Soit on ouvre tout pour vidanger le bief, soit on n’ouvre pas. Mais je ne comprends pas la raison de cette manœuvre ».

Alors si on se demande "à qui profite le crime ?", la réponse est donc "à personne". Ce qui est la caractéristique première de l'incivilité, du vandalisme ou de l'acte gratuit pour détruire, abîmer et déséquilibrer l'état naturel des choses.

 

Pour contacter le SIBA : 

Florent Staudt, technicien médiateur de rivière, au 06 89 95 91 19 
SIBA - 3, rue Laurent Tourneur - 17400 Saint-Jean d'Angély

siba17@orange.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Maingot - dans FAITS DIVERS
commenter cet article

commentaires